Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

[Fini]Chasse au clair de lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: [Fini]Chasse au clair de lune Sam 3 Aoû - 20:29





Natasha & Shawer













Chasse au clair de lune.



La nuit s'annonçait longue et Natasha s'ennuyait ferme cloîtrée dans son nouvel appartement. Sa couverture en tant que journaliste était la bienvenue, elle allait enfin avoir quelque chose à faire. Mais en attendant, elle avait encore une semaine à tuer, toute seule, sans but. Meredith l'avait fait surveiller la dernière fois qu'elle s'était saoulé dans le bar d'en face, y aller serait du suicide. La chef de l'Oracculum était beaucoup trop à cheval sur le règlement, son influence croissait en même temps que celle de la rousse et Tasha se retrouvait enfermée dans l'aspect militaire et strict de la chasse aux monstres.

Tant pis pour le boulot, elle avait besoin de se défouler et les nuits d'été offraient plusieurs méthodes pour cela. Comme la ville était déjà surveillée par les chasseurs en fonction, elle décida de sortir de New York pour aller se balader sur le continent propre, juste au Nord. Pas de quoi s'affoler, elle serait revenue à temps pour espionner ses futurs collègues. Le bureau de journalisme où elle allait travailler était toujours bondé en pleine journée, il valait mieux qu'elle y aille le matin.

Un tour en taxi plus tard, Tasha se faisait déposer au milieu des champs. Les propriétaires avaient eu la gentillesse de tracer des routes mais elles n'allaient pas jusqu'aux trois zones forestières. La trajet avait été long mais ça en valait la peine, elle pouvait respirer. La rousse sortit son revolver avec balles en argent de son sac à dos et commença à marcher. Même si elle ne trouvait pas de Maï ou autre à tuer, elle était contente d'être sortie. Elle inspecta ses armes en marchant : lance pieux en bois - six sur chaque bras, dague en argent dans sa botte droite, poignard empoisonné au venin de loup-garou dans l'autre, seringues remplie de tranquillisant ou d'eau bénite dans le sac et runes de protection contre la magie noire autour du cou. Elle ne savait pas quelle créature elle allait rencontrer mais si l'une d'elles se montrait, elle était parée. Bien sûr, elle avait toujours son couteau conventionnel et son arbalète dans le sac mais ils ne feraient pas le poids contre un non-humain. Après quinze minutes passées à s'enfoncer des les bois, de plus en plus loin de la civilisation, le portable de Natasha s'éteignit. Elle avait encore oublié de le charger. Elle avait toujours le biper des chasseurs mais ramener tout l'Oracculum aussi loin de la ville parce qu'elle avait envie de se promener lui vaudrait un terrible sermon de Meredith et Mr. Bradford.

Elle s'arrêta pour boire un coup et attacher ses cheveux ; elle ne s'attendait pas à une telle chaleur en pleine nuit. Ses mains étaient encore emmêlées dans ses mèches rousses - lisses pour une fois - quand un bruit la fit s'arrêter. Après un bref moment d'attente, elle continua à relever ses cheveux comme si de rien n'était tout en observant les alentours. Quelque chose était tombé par terre tout près de sa position. Cela pouvait tout aussi bien être un animal ou une pierre, voire un nid, mais il y avait très peu de vent. Non, quelqu'un s'était volontairement laissé tombé d'un arbre alors que les animaux descendaient lentement et faisaient bien moins de bruit. Elle était devenue extrêmement suspicieuse depuis sa première rencontre avec le surnaturel et c'était -sans mentir - la sixième fois qu'elle pensait tomber sur une créature pourvue de dents et de griffes depuis qu'elle était arrivée. Mais on n'était jamais trop prudent. Contrairement aux héros de film d'horreur, elle ne demandait pas "qui est là ?" à chaque bruit étrange, c'était la pire chose à faire. Mais quand on est seul dans le noir, ça devenait tentant.

Elle ramassa ses affaires une fois sa coiffure terminée et sortit le détecteur de chaleur. Il ne marchait pas très bien mais toutes les formes qu'il montrait étaient minuscules, à part la sienne. Il n'y avait personne. A moins que ce ne soit un...

« Un vampire. Je n'en ai encore jamais tué. »

Ses soupçons furent confirmés par l'apparition d'une forme humanoïde à environ sept mètres d'elle. Le détecteur restait de marbre, ne pouvant sentir la chaleur d'un être qui n'en créait pas. La rousse sortit de suite son arbalète et y arma une seringue d'eau bénite.

« Approche-toi, on va jouer. »




© Méphi.





_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Mer 18 Sep - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Lun 12 Aoû - 14:22

Shawer se jeta rageusement contre la porte en bois de sa cabane, rien, celle-ci ne bougea pas, elle restait bloquée, elle ne voulait pas s'ouvrir. En fait cela faisait environ trois quart d'heure qu'il essayait d'entré, il avait besoin de partir à la chasse, mais pour cela il devait aller chercher sa corde, et malheureusement la vieille planche en bois de chez lui refusait de collaborée, et lui il n'osait pas la cassée, car c'était quand même chez lui. Les yeux du Vampire virèrent au rouge sang un moment, la colère se déversait à flot dans son corps, impulsif il était, et au bout de trois quart d'heure devant une porte c'était plus qu'énervant pour lui, de plus la patience n'avait jamais été son point fort. De toute évidence il était obligé de casser la porte sinon il ne pourrait plus jamais entrer. Sa cabane commençait a se faire vieille et tout tombait, il se prenait des planches en bois de temps à autre sur la tête et c'était comment dire, déplaisant. La créature de la nuit avait construit sa propre cabane, car il détestait la ville et ne voulait pas habiter là-bas, en plus sa cabane ne lui rapportait aucun impôt, non le garçon n'était pas un dégueulasse pour autant, il se lavait, il se brossait les dents, il prenait soin de lui, mais d'une autre façon. Il allait en ville quand vraiment il lui manquait quelque chose, sinon il arrivait a se débrouiller tout seul, il avait cinquante ans, bien que son physique rappelait clairement un homme de vingt et un an, car c'était à cet âge qu'il s'était fait mordre. Sa vie ne se terminerait jamais, sauf s'il on le tuait, mais comme on dit, on ne peut pas tuer un mort. Juste les pieux en bois, le soleil, une morsure de Loup-Garou ou l'eau bénite pouvait arrivés à bout d'un mort vivant. Le « zombi » envoya un énorme coup de pied dans la planche en bois qui céda directement, voilà il l'avait fait, après il devrait réparer ça mais d'abord mangé, car la faim le shootait complètement, son envie de sang humain revenait, il ferait mieux de se dépêcher a aller en chercher. Mais malheureusement les humains étaient pratiquement tous vers la ville, aucun dans la forêt, c'était désespérant. Il devrait se rapprocher un peu pour pouvoir avaler quelque chose de bon, car les animaux ce n'était pas terrible comme bouffe, l'humain c'était meilleur. Shawer cligna des yeux, il faisait sombre dans la maison, quelques rayons de l'astre fantomatique éclairaient faiblement l'intérieur de la cabane, puis sa vue supérieure à celle des hommes l'aidait beaucoup pour se repérer dans la nuit. Il avança dans la cabane, il devait prendre une corde, car torturer c'était toujours amusant, les tués tout de suite c'était vraiment pas marrant, alors que jouer un peu avec eux, s'amusé un petit peu, ça ne faisait jamais de mal. Le Vampire sourit, il était disons heureux, tranquille, il se sentait bien maintenant, sa colère était passée, ses sentiments et son humeur étaient redevenues stables. La créature de la nuit attrapa l'objet dont il avait besoin, puis tourna les talons et ressortit de sa maison, qu'il avait déjà depuis pas mal de temps. Il chercha la porte un moment avant de se souvenir qu'il n'y avait plus de porte parce qu'il venait de défoncer celle-ci, en fait refermer la porte dès qu'il partait était un réflex, un tic, il ne pouvait pas faire autrement, il était obligé de refermer la porte, toujours comme ça, sinon il stressait, et avant de partir il devait toujours vérifier si rien ne manquait, si tout était en place, sinon il n'arrivait pas a se concentrer. Le mort vivant avait toujours été un personnage étrange, sadique, froid et tueur, il était sanguinaire et quand il prenait une décision, il était impossible à lui faire changer d'avis, il était très têtu, mais devait se rendre de temps en temps en ville pour aller voir un psychiatre, car on lui disait que ce comportement devenait insupportable, mais jamais le médecin avec tous ses médicaments et ses calmants, n'arrivait a guérir le garçon, ça ne servait a rien, mais le psychiatre ne voulait pas abandonner comme ça, alors le Vampire était obligé d'y aller, mais un jour il cesserait d'écouté cet imbécile de médecin. Shawer avança dans la forêt sombre, il faisait noir, et très chaud ce soir, c'était affreux, la chaleur de la nuit l'écrasait, un peu de fraicheur serait la bienvenue, ou un cour d'eau, ou n'importe quoi. La chaleur avait toujours été très dure a supportée pour la créature des ténèbres, normalement il ne faisait pas aussi chaud le soir dans la forêt, étrange. De toute façon plus la pollution augmentait plus il faisait chaud, et vu qu'elle ne cesserait jamais, il ferait de plus en plus chaud sur terre, et lui qui est immortel il pourrait assister au réchauffement de la planète. Bien sur jamais il ne pourrait mourir de chaud, son espèce ne mourrait pas à cause de la chaleur, immortel c'est immortel, malgré les quelques points faible. Une brise fraiche finit par s'installée, pourvue qu'elle reste, il ne voulait pas se faire de nouveau envahir par la chaleur estivale. Shawer continua son chemin, il avait faim, c'était désagréable d'avoir faim, alors il voulait mangé. Quand soudain des bruits de pas attirèrent son attention, il se jeta sur un arbre, et commença a monté le long du tronc.

Le Vampire braqua son regard vers la cime du grand végétal, et habitué a monter aux arbres car c'était l'une de ses activités préférées, et qu'il s'en servait beaucoup pour s'entrainé. Faisant très attention, il monta rapidement, sans faire de faux mouvements, sans glissé, il s'était amélioré depuis la dernière fois, maintenant il devenait plus fort, de plus en plus fort et cela le rassurait, car ne pas être faible c'est de loin ce qu'il détestait le plus. Arrivé en haut du grand arbre, il braqua son regard en dessous, sur une branche ou il pouvait tout voir en contrebas il regardait silencieusement le sentier forestier qui serpentait entre les arbres. Une ombre finit par se découpée dans les rayons de lune, une ombre qui paraissait armée, puis il vit qui c'était, un chasseur, ou plutôt une chasseuse, très armée, c'est lâche les chasseurs, sans leurs armes ils ne sont rien. Shawer la fixa, et regarda la corde qu'il avait dans les mains, il allait devoir faire attention, elle n'avait pas l'air fragile, elle devait être robuste pour venir comme ça le soir dans la forêt. Il sourit, il ne devait pas être déconcentré car c'était une chasseuse, il fallait qu'il fasse attention, qu'il soit normal et qu'il réfléchisse, pas de crise de folie, pas d'envie de carnage, il devait rester lui même et avoir le contrôle total de son corps, là il pouvait mourir vu toutes les armes dangereuse pour les créatures des ténèbres qu'elle avait sur elle. Le garçon aux yeux verts sauta de son perchoir pour atterrir dans les buissons en dessous. Il se réceptionna sur ses jambes, debout, sans problème et s'avança vers la silhouette :
« Un vampire. Je n'en ai encore jamais tué. »
Il sourit et pensa au fond de lui même « Et c'est pas maintenant que tu en tueras un ! » Souriant il se rapprocha un peu pour la voir, tout en faisant attention, il pourrait usé de sa vitesse vampirique, mais peut être était-elle une chasseuse expérimentée, il ne fallait pas plaisanter avec les chasseurs très doués pour la chasse. Elle arma une arbalète avec une seringue, tout de suite, le mort vivant grimpa à toute vitesse dans un arbre haut, se cacha parmi les branches, de sorte qu'il soit difficile a visé ou même pas repérable et fixa la chevelure rousse de la chasseuse avec son arbalète :
« Approche-toi, on va jouer. »
« T'es malade, crève ! » pensa le « zombi », il prépara une phrase pour la provoquer, car n'aimant pas les chasseurs il faisait toujours tout pour les énervés et les provoqués, pour leur faire péter un câble et souvent il y arrivait. Resté une heure à côté de Shawer c'était la mort assurée, il était tellement pénible, tellement méchant que celui à côté de lui n'arrivait plus au bout d'un moment à le supporter, et s'il tapait le Vampire, la claque qu'il se prendrait en retour ne le ferait pas rire. La créature de la nuit, jeta un coup d'oeil en bas et dit en souriant :
« -Tu rêves, va te faire voir toi et ton arbalète ! »
Il sourit et sauta dans un autre arbre, retombant à quatre patte sur la branche solide d'un chêne, puis il monta un peu plus haut et la il se fondit dans les feuilles, invisible du sol il était protégé la haut, il était même plutôt heureux, un peu d'action dans cette nuit qui promettait pourtant d'être ennuyante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Mar 13 Aoû - 18:06





Natasha & Shawer













Chasse au clair de lune.



Le vampire fila se cacher dans les arbres avant qu'elle ne puisse tirer. Les pauvres menaces qu'il daigna lui offrir étaient bien décevantes. Mais peut-être avait il meilleur combattant que beau parleur ; elle l'espérait.

Sa proie du soir n'était pas seulement dépourvue de vocabulaire mais aussi particulièrement énervante. Natasha pouvait voir son ombres de temps en temps mais il finissait toujours par retourner se cacher en hauteur - où elle n'était pas à l'aise. Elle n'avait pas le vertige mais au milieu des branches elle ne serait pas maître de ses mouvements. Elle tenta de bouger un peur pour trouver un angle de tir confortable mais elle n'y voyait rien ! Bon, tant pis, elle risquait de se faire repérer mais elle n'avait pas le choix ; c'était ça ou risquer de mourir de la main d'un vampire ! La rousse alluma la lampe accrochée à l'arbalète et tira dès que le visage du mort-vivant fut aveuglé par celle-ci. Manque de chance, il était rapide et évita le poison.

« Fuck ! »

Elle venait d'épuiser une seringue. Heureusement, l'eau bénite n'était pas une denrée rare contrairement au venin de loup-garou. Le Venator comptait au moins deux prêtres dans ses rangs et l'Oracculum leur échangeait souvent un peu de matériel anti-vampires ou anti-sorciers contre le puissant venin des lycanthropes. Enfin, elle n'avait pas le temps de penser avec son porte monnaie, elle était sur le terrain de chasse - provisoire ou non - d'un vampire. Il ne s'était pas jeté sur elle, donc il avait quelques année d'expérience, d'où sa vitesse. Elle arma une flèche en bois aussi vite qu'elle pu malgré la lenteur des arbalètes à ce sujet, et tiré à nouveau. Cette fois, elle l'avait presque eu mais il ne jouerait pas à ce jeu longtemps. S'il pensait qu'elle était capable de l'atteindre, il changerait de tactique ou s’enfuirait pour l'attaquer de plus belle. Elle piocha au hasard pour ne pas perdre de temps mais tomba sur une lame en argent. Ça ne lui était d'aucune utilité contre un vampire. Heureusement, elle ne se fit pas tuer pendant qu'elle attrapait, ouvrait et armait une nouvelle seringue d'eau bénite. Le dernier projectile ne se perdit pas dans les feuilles.

« Dans ta face. »

Bon, elle criait victoire un peu vite. La seringue avait pu se prendre dans le bois, le vampire avait même pu l'attraper avant de se faire toucher. Elle devait rester sur ses gardes. La lampe-torche ne suffisait pas pour lui donner une pleine vue de ce qu'il se passait là haut. Elle sortit son pistolet qu'elle rechargea d'une demi-douzaine de balles en bois et attendit silencieusement de comprendre ce qu'il se passait là-haut.




© Méphi.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Ven 23 Aoû - 9:48

Une seringue d'eau bénite fonça droit sur lui, le premier réflex de Shawer fut de se jeter sur le côté. Le poison passa au-dessus de sa tête, mais lui il manqua de tomber de l'arbre, quel imbécile ! Le Vampire avait toujours eu de bons reflex, il n'attaquait pas la chasseuse, car il savait qu'il se ferait dégommer, il fallait d'abord observé, la bagarre venait après, heureusement qu'il avait de l'expérience, car après avoir été transformé en mort-vivant il était complètement fou et se jetait sur la première personne qui passait, heureusement qu'on ne l'avait pas tué, après Hayley lui avait expliqué et elle avait été d'un grand secours, car sinon elle ne serait plus là. Le garçon aux yeux verts repensa à la morte, elle était intelligente, elle l'avait toujours aidé, elle était gentille avec lui, puis un jour elle était partie, elle lui avait dit de se débrouiller tout seul, cela avait bien sûr vexé le défunt qui lui avait crié « si je crève c'est ta faute ! » Mais elle ne lui avait rien répondu et elle était partie. Le « zombi » n'avait jamais vraiment connu sa famille, ses parents étaient des imbéciles, ses grands parents il ne les avait jamais vus, comme le reste de sa famille, maintenant il était tout seul, il n'avait plus de compagnie, il n'avait que son ombre pour l"aidé contre la solitude et son caractère n'arrangeait rien. « Pourquoi les gens ne veulent pas accepter quelqu'un comme il est ? » se demanda-t-il, mais il n'aurait pas la réponse maintenant, de toute façon le moment n'était pas de penser à ça, seulement il se jura de retrouver Hayley pour lui montrer comme il s'était amélioré. C'est vrai que la seringue lui avait fait peur, il avait faillit se la prendre en pleine tête, elle était effectivement douée. Mais l'humaine avait allumée sa lampe qui devait être accrochée à une de ses armes, bon bah c'est comme elle voulait, comme cela il pourrait savoir ou elle avait, avec toute cette lumière qui se dégageait de son matériel. Il sourit, un sourire sadique, tordu comme toujours et se concentra sur les prochains projectiles de la chasseuse :

« Fuck ! »

Night éclata de rire, il ne répondit pas, il attendait pour pouvoir trouver une bonne phrase qui pourrait énervé l'humaine. Son sourire ne pouvait plus se décoller de ses lèvres et ses yeux passèrent aux rouges, ses canines elles ne s'agrandirent pas, avertissement, il la fixa un moment, il cherchait toujours une stratégie, il était bien dans cet arbre, il changerait après. Une flèche en bois fonça vers lui, il resta bien droit, sans bouger et la flèche frôla son cou. Encore raté, de toute façon tant qu'il ne descendait pas de l'arbre il ne risquait rien, il fallait qu'il monte plus haut. Une arbalète peut tirer deux fois environ, après il faut la recharger. Mettre deux seringues et tirés les deux d'affilé, ce serait plus utile. Mais sachant qu'entre les deux tires d'une arbalète il y a un léger temps d'arrêt, il pourrait s'enfuir facilement s'il utilisait sa vitesse vampirique, pour ce qui est des fusils a balle de bois, il serait plus difficile a s'échapper, en fait il en faudrait un qui tire en rafale, il espérait qu'elle n'en eut pas, sinon il allait devoir changer de stratégie et déjà qu'il en avait une en tête, il n'avait pas envie de réfléchir encore, c'était énervant de réfléchir. De plus l'envie de sang humain parcourait son corps, bientôt il pourrait avoir une crise de folie qui lui ferait faire que des conneries, l'enrageant il ne pourrait pas se contrôler et risquait de se faire tuer. Soudain un projectile, seringue d'eau bénite lui fonça dessus, Shawer eut le reflex d'attraper la seringue avant que celle-ci s'enfonce dans son visage, malheureusement le projectile lui avait arraché la peau des mains à cause de sa vitesse, mais les Vampire ne craignait pas le plastique et la peau se referma vite et en quelques secondes plus une seule goutte de sang ne coulait, c'était pratique ça. Soudain la voix de la chasseuse le sorti de son activité du moment : contemplé ses mains :

« -Dans ta face.
-Euh...nan je crois pas »

Lança le Vampire en souriant, comme elle avait faillit l'atteindre il fallait qu'il mette sa stratégie au point. Avec sa vitesse vampirique il sauta d'arbre en arbre, montant haut, redescendant de temps en temps, il faisait ça pour complètement l'embrouillé, il attrapa quelque branche au passage et finit par s'arrêter dans un arbre à la gauche de l'humaine, s'il attaquait il l'attaquerait sur le côté, mais avant que ses pieds aient touché le bois de la branche sur laquelle il allait se réceptionné il envoya une branche dans un autre arbre pour faire croire qu'il était de là- bas, puis une autre dans un autre arbre, rapidement, c'était seulement pour l'embrouillée, un humain ne pourrait jamais suivre cela des yeux. Il avait eu de la chance car elle tira dans l'arbre ou il était perché il y a quelques minutes et vu que cela devait être des balles en bois il serait mort. Il recommença à sourire, un sourire débile, il sorti son couteau de sa poche et tailla doucement essayant de faire le moins de bruit possible, un morceau de bois. Comme son ouïe était supérieure à celle des humains il pensait faire énormément de bruit alors qu'en fait il n'en faisait presque pas. Quand enfin il eut un bout pointu, il le toucha avec le bout de son doigt, c'était meurtrier, s'il se prenait ça dans le coeur il allait certainement mourir. Le mort vivant cligna des yeux, se concentra bien sûr la jambe de l'humain et envoya de toutes ses forces le bout de bois. Celui fila à travers les feuilles et se dirigea vers la chasseuse. Il tourna ensuite la tête et sauta dans l'arbre d'à côté, là il monta très haut et se fondit parmi les feuilles et l'obscurité. Le «zombie » ne savait pas si son arme en bois avait touché l'humaine, peut être qu'elle l'avait évité, peut être que son uniforme avait arrêté l'épieux, peut être aussi qu'elle était passée à côté ou qu'elle s'était heurtée à une arme. Tout était possible, mais lui il espérait qu'elle est bel et bien pénétré dans sa jambe.

« -Chasseur, sans tes armes tu n'es rien, tu n'es qu'une humaine, une simple humaine, tu fais ça pour te donner de l'importance. Les humains sont tous pareils, on dit que les créatures ne devraient pas exister, mais c'est plutôt la race humaine qui ne devrait pas exister. »

Il avait dit cela sur un ton glacial, chargé de reproche, la vérité blesse toujours, elle blesse, car souvent on découvre ce qu'on ne voulait surtout pas, alors on utilise le mensonge pour vivre, mais un monde enterré par les mensonges, vaut-il la peine d'exister ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Sam 31 Aoû - 4:47





Natasha & Shawer













Chasse au clair de lune.



Le pistolet était chargé mais la cible bougeait trop pour qu'elle puisse tirer sans faire de gaspillage. La scène était silencieuse si l'on ne comptait pas le bruissement des feuilles. Natasha réussissait encore à garder des mouvements fluides et une respiration inaudible pour un humain. Ses propres actions n'interféraient pas contre elle.

« Euh... Nan je crois pas. »

Quoi ?! Il se moquait d'elle maintenant ? C'en était trop, il allait avoir droit à quelques trous dans la poitrine. On ne la narguait pas ainsi ! Bon, l'idiot venait de la prévenir d'une chose : la seringue ne l'avait pas touché. Le traquer à travers les arbres était une mauvaise idée, il fallait le faire descendre. Mais comment ? Si elle arrêtait de l'attaquer, il viendrait peut-être se mettre en première ligne. Après tout, il n'avait pas d'arme là-haut, si ? Les vampires se battaient au corps à corps d'habitude... Argh ! Ça aurait été plus simple si elle était tombée sur un Maï ! Au pire, un peu de gaspillage ne tuerait personne. Les balles en bois étaient faciles à remplacer. Elle chercherait une vraie tactique plus tard.

Elle tira deux coups là où les feuilles bougeaient beaucoup et un autre dans l'arbre juste à côté, au cas où le vampire aurait bougé pour éviter l'attaque. Aucun bruit ne la prévint d'un éventuel succès, elle avait gâché trois balles. Il était toujours aussi difficile de déterminer la position de sa proie, même si tout semblait un peu plus... Calme. Il avait arrêté de fuir de tous les côtés. Pour préparer une attaque ? Une arme ? Un plan ? Peu importe, s'il réfléchissait, elle ferait de même. En fait, il lui suffisait de rester alerte jusqu'à ce que le mort-vivant l'attaque. Il y avait des risques mais sa profession était risquée, elle était habituée à ce que sa vie ne tienne qu'à un fil.

Son cou était protégé. Personne ne prendrait le risque de viser l'arrière de sa tête, le crâne étant trop difficile à percer sans arme à feu. La vitesse et la force des vampires très âgés pouvait égaler voire surpasser celle d'une arme d’assaut mais les seuls spécimens assez vieux pour atteindre cette puissance en Amérique étaient morts ou répertoriés. Ce vampire-là n'en faisait pas partie. Le kevlar protégerait ses organes contre un fusil sniper, elle n'avait pas à s'inquiéter. Son visage et ses membres étaient les seules cibles potentielles de la créature. Tout allait bien se passer...

Elle entendit le projectile fendre l'air avant de le sentir. Le son venait de derrière elle, en hauteur. Par réflexe, elle avait fait un pas en avant pour s'éloigner du danger mais ça ne fut pas assez. Quelque chose érafla son mollet jusqu'au sang, juste entre la protection en kevlar et le tissu. Un peu plus haut et elle n'aurait rien senti. Tant pis, pas le temps de se morfondre sur son sort. Elle se retourna et visa au dessus d'elle, entourant la position du vampire. Oui, elle savait où il était. Elle rechargea son arme en laissant tomber la recharge vide. S'intéresser à l'environnement n'était pas son but de la soirée.

« Chasseur, sans tes armes tu n'es rien, tu n'es qu'une humaine, une simple humaine, tu fais ça pour te donner de l'importance. Les humains sont tous pareils, on dit que les créatures ne devraient pas exister, mais c'est plutôt la race humaine qui ne devrait pas exister. »

Et ben ! Celui-là aimait lui rappeler qu'elle ne l'avait pas touché. Elle ne prit pas le temps de répondre tout de suite, préférant vider un autre chargeur sur lui. Ah ! Oui ! Elle l'avait touché, non ? Oui, elle l'avait touché, c'était presque certain. Enfin ! Bon, il n'était pas tombé donc ça n'avait pas dû être grave, peut-être une simple éraflure mais au moins, il savait qu'elle pouvait l'avoir. "Mon petit, tu es prévenu..."

« Et tu ne te donnes pas d'importance avec tes discours philosophiques, buveur de sang ? Je te ferais dire que tu es un meurtrier, un putain de tueur d'innocents ! Je ne tue que des monstres alors garde tes belles paroles pour toi. Je ne suis pas une simple humaine, je suis une centaine d'humaines en même temps. »

Elle avait fait référence à toutes ses fausses identités, les rôles qu'elle avait joués, jouait et jouerait plus tard. Peut-être qu'il n'y comprendrait rien mais elle n'en avait que faire. L'avis d'un vampire sur sa vie était bien la dernière chose dont elle avait besoin, juste après un paquet de tacos périmés dans son frigo à six heures du matin. Et cet idiot avait réussi à lui rappeler ses cours de philosophie en Italie. Quelle perte de temps. Ah, il fallait qu'elle recharge. C'était  énervant ces attaques à distance.

« Arrête de te cacher et viens te battre ! Qu'est-ce qui ne va pas ? T'as peur d'une fille ? »

Elle avait le droit de jouer la provocation après ce qu'il avait dit, non ? De toute façon, elle n'était pas du genre à demander la permission. Anticipant la réponse de son adversaire, elle sortit ses lames injectées d'eau bénite. Les grosses têtes avaient planché ses ces armes pendant des semaines mais elles étaient maintenant assez pleines d'eau consacrée pour faire mal à n'importe quel vampire. Leur effet se dissipait au bout d'un certain temps mais celles-ci étaient neuves donc aucun problème ! Avant d'entrer chez les chasseurs officiels, Tasha n'aurait jamais imaginé qu'un prêtre pourrait être aussi utile.

« Aïe ! »

Faux pas ; sa blessure venait de rencontrer un buisson pas super aseptisé. Elle avait pris du désinfectant mais ne pouvait absolument pas l'utiliser maintenant. Elle devait faire taire la douleur jusqu'à ce que la menace ait disparu. Mais elle avait vécu pire, bien pire.




© Méphi.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Dim 1 Sep - 16:37

Une balle fila vers lui, il ne bougea pas et celle-ci effleura son épaule, ça faisait tout de même mal, il ne la sous-estimait pas, il savait de quoi un chasseur était capable, il y avait faillit y passer une fois, heureusement qu'Heyley était là avant, elle lui apprenait tout et l'aidait beaucoup, mais maintenant il devait se débrouillé sans la fille, donc trouver des stratégie, il en était capable. Le Vampire trouvait que c'était une réelle perte de temps de discuter et même de se battre contre un stupide chasseur qui ne comprenait que dalle aux Créatures. Peut être qu'il tuait des innocents mais les humains mangent bien les animaux eux ! C'est sûr le buveur de sang aimait beaucoup provoquer les gens avec sa philosophie, c'est vrai que l'école ce n'était pas son truc, mais de temps en temps embêter les autres avec faisait du bien, il avait déjà provoqué beaucoup d'humains et de créatures qui avaient pété un câble à chaque fois pendant que lui il était écroulé de rire. Il n'y a rien de plus amusant que de mettre la rage à un chasseur. Cette fois il en était persuadé son bout de bois taillé l'avait touché, pas trop mais tout de même, comme la balle qui lui avait éraflée l'épaule, laissant coulé un peu de son sang d'immortel :

« Et tu ne te donnes pas d'importance avec tes discours philosophiques, buveur de sang ? Je te ferais dire que tu es un meurtrier, un putain de tueur d'innocents ! Je ne tue que des monstres alors garde tes belles paroles pour toi. Je ne suis pas une simple humaine, je suis une centaine d'humaines en même temps. »

Le créature de la nuit éclata de rire, il aimait bien quand les chasseurs s'énervaient, c'était drôle. Enfin il fallait quand même resté vigilant, une centaine d'humaines ? Très modeste la meuf, « Et moi je suis une centaine de putain de Vampires imbécile ! » Mais il ne dit rien, pourquoi ? Parce que c'était une perte de temps, il s'ennuyait dans les arbres, mais il ne pouvait pas descendre, il n'était pas suicidaire, il ne fallait pas exagéré, il continuerait à l'énerver jusqu'à ce qu'elle pète un câble, là il partirait et la laisserait fulminer, ça c'était drôle, pas tenter d'attaque, la laissé se couler toute seule, ça s'était bien. Night allait l'énervé, beaucoup l'énervé, il aimait se faire insulter de toutes sortes par les chasseurs, il riait beaucoup, c'était plutôt amusant, mais la faim qu'il avait n'allait pas l'aidé, ça faisait depuis pas mal de temps que son estomac lui hurlait dessus, et vu qu'il était avec un chasseur il ne pouvait rien faire à part attendre et attendre devenait long, alors mieux valait au plus vite, ce serait mieux, car sa folie pourrait revenir très vite et si c'était le cas il serait mal barré.

« Arrête de te cacher et viens te battre ! Qu'est-ce qui ne va pas ? T'as peur d'une fille ? »

Elle ne voyait pas qu'elle perdait son temps ? C'était pathétique, il haussa les sourcils « Tu en as d'autre comme ça qu'on rigole ? » Il fit un sourire bizarre et continua à la fixé, elle était bien protégé, mais bon qu'est ce qu'il y pouvait, il aurait voulut qu'elle enlève toute cette armure, il aurait voulut qu'elle lâche ses armes et qu'ils se battent chacun avec une arme identique, et le premier qui tuerait l'autre gagnerai, mais bon impossible, il devait donc trouver autre chose. Shawer allait lui balancé d'autre truc, mais elle se fit mal toute seul, tant mieux, quand il avait dit qu'il la laisserait se coulé toute seule, il le ferait, et d'ailleurs ça avait déjà commencé, il était fier que son projectile est touché la fille, au moins elle aurait un peu mal, ça lui ferait du bien d'avoir un peu mal à cette femme, de toute évidence il ne pouvait faire rien d'autre que de la provoqué et de lui lancer des bouts de bois pointus taillé avec son Opinel.

-Aïe.

« Bien fait tête de chat. » Il sourit c'était à lui de continué à provoqué, maintenant il allait bien l'énervé pour qu'elle pète un câble, il avait déjà une idée de quoi lui répondre, mais après il fallait qu'il continue à sauter d'arbre en arbre pour ne qu'elle le touche, sinon c'était un peu la honte, puis il finirait par se lasser et partir. À présent le Vampire ne pouvait plus se détacher de son sourire tordu, il était toujours comme ça quand il avait un plan en tête. Le buveur de sang attrapa un bout de branche et se mit à le taillé, quand il fut bien pointu il en tailla un autre, puis encore un, puis encore, il en fit six qu'il allait lancer presque en même tant grâce à sa vitesse Vampirique sur les membres non protégés de la chasseuse :

-Je tue peut être des humains, mais je les tue pour me nourrir, toi tu mange bien des animaux, plein d'animaux, comme tous les autres humains, alors tu n'as rien à rien à dire. Non je n'es pas peur de quelqu'un comme toi, je trouve juste que c'est une perte de temps de me battre avec toi. Tu sais ce qui ne vas pas : C'est toi, t'es trop stupide pour comprendre qu'il faut rentré chez toi parce que tu perds ton temps et je n'obéis pas aux ordres que me donne une folle comme tu es. Sinon ta connerie c'est un monstre ? Même avec des bout de bois j'arrive à te faire mal, ce qui prouve que tu es minable.

Il fit un grand sourire provoquant et sauta dans un arbre, s'aidant de sa vitesse vampirique, il pouvait tout faire avec cette vitesse, puis encore un autre arbre, et avant qu'elle puisse faire le moindre petit geste il lui lança tous les bouts de bois bien taillés presque en même tant, visant chacun de ses membres dépourvus de protection, mais avant qu'il puisse voir s'il l'avait touché il sauta encore dans deux autres arbres pour ne pas qu'elle sache ou il était allé, il espérait cependant que ses armes l'avait touché, il voulait qu'elle est mal, elle le méritait, elle méritait d'avoir mal, personne n'avait le droit de s'amusé à essayer de le tué sur son territoire, qu'il connaissait d'ailleurs par cœur, il avait quelques avantages, il était beaucoup plus rapide et connaissait le terrain, c'était très bien, ça l'aiderait surement, enfin il espérait que ça l'aiderait. S'il se faisait tuer, bah tant pis, elle aurait gagné, mais jamais il ne se laisserait faire, surtout pas par une chasseuse arrogante et stupide qui se croyait hyper forte. Shawer aurait bien prit un peu de son sang pour se nourrir, il lui aurait bien fait oublier pourquoi elle était là grâce à cette capacité que les Vampires avaient, il la tuerait bien, il la tuerait pour le mal qu'elle avait fait aux autres créatures, il la rabaisserait, il lui montrerait que ce n'était pas la professionnelle en tout, qu'elle n'était pas aussi forte qu'elle croyait. Son sourire s'étirait toujours, maintenant elle ne pouvait pas savoir ou il était, en plus cette arbre était cool, il y avait de grosses branches qui le protégeaient des projectiles, pour le touché il fallait très bien visé et avoir une bonne visibilité, mais dans la nuit ce ne serait pas du tout facile. Les branches le camouflait et le plongeait dans l'obscurité, enfin l'obscurité pour elle, car lui il la voyait très bien grâce à sa vue sur-développée, tout était plus facile quand on avait des sens qui marchaient beaucoup mieux que ceux des humains. Mais la blessure que le bois lui avait infligé à l'épaule était toujours là et d'ailleurs en se cachant un peu plus une branche s'enfonça dedans. Night retint un cri petit cri de douleur et de surprise, heureusement qu'il n'avait pas fait de bruit, sinon elle l'aurait entendu, il ne voulait pas qu'elle le repère, il était très bien là et n'avait pas envie de changé encore d'endroit et de l'embrouillé à nouveau, bientôt il partirait, d'abord il fallait encore la provoqué. Il bougea un peu son bras, mais un bout de branche resta planté dedans et creusait sa peau, lui faisait un peu mal, il s'était enfoncé profondément sous la peau et ça ne lui faisait pas du bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Dim 8 Sep - 22:08





Natasha & Shawer













Chasse au clair de lune.



Le vampire bougeait toujours, sa ruse n'avait pas fonctionné. Les idiots immortels avaient un ego très sensible d'habitude, une seule pique et ils tombaient dans vos filets. Celui-là semblait un peu moins imbu de lui-même - ou bien son amour propre se trahissait autrement ce qui n'aidait pas vraiment la chasseuse. Elle ne voyait pas vraiment son adversaire dans la pénombre mais quand son visage apparaissait, elle n'apercevait qu'un sourire narquois, sadique. Elle allait faire disparaître ce rictus à coups de couteau.

« Je tue peut être des humains, mais je les tue pour me nourrir. Toi tu manges bien des animaux, pleins d'animaux, comme tous les autres humains, alors tu n'as rien à rien à dire. Non je n'ai pas peur de quelqu'un comme toi, je trouve juste que c'est une perte de temps de me battre avec toi. Tu sais ce qui ne va pas ? C'est toi, t'es trop stupide pour comprendre qu'il faut rentrer chez toi parce que tu perds ton temps et je n'obéis pas aux ordres que me donne une folle comme tu es. Sinon ta connerie c'est un monstre ? Même avec des bouts de bois j'arrive à te faire mal, ce qui prouve que tu es minable. »

D'autres mouvements attirèrent le regard de la chasseuse puis un autre sourire. Encore ce sourire. Des dents blanches dans le noir mais sûrement encore tâchées du sang de sa dernière victime. Beurk.

Il y eu une dernière série de sauts entre les branches qui n'avaient d'autre but que de la déstabiliser, elle en était consciente. Le problème, c'était qu'il y arrivait un peu. La vitesse vampirique était difficile à suivre pour ses yeux humains. Heureusement, elle avait été entraînée à prévoir les mouvements de ses opposants et malgré l'aspect désordonné des sauts du mort-vivant, un schéma simple se dessinait. Les créatures ne pouvaient penser plus vite que les humains, elles devaient donc prévoir un long moment à l'avance leurs mouvements pour profiter de leurs avantages physiques. Alors, lorsque ce schéma se brisa, Natasha sut que quelque chose allait se passer. Elle ne chercha plus le vampire des yeux mais se focalisa sur une éventuelle attaque, les bras protégeant son visage et les épaules relevées pour que son col couvre bien tout son cou. Comme lorsqu'il avait blessé sa jambe, le buveur de sang préféra envoyer des projectiles plutôt que de venir la combattre face à face. Il ne la sous-estimait pas, c'était flatteur.

Elle ne put les compter, mais il y avait entre cinq et neuf morceaux de bois fonçant vers elle. La rousse se jeta au sol afin de les éviter mais elle n'eut pas assez de temps pour rouler sur les côté après ça. Sa première manœuvre avait signé l'arrêt de mort de trois projectiles. Pour une fois, la chance fut de son côté et un quatrième vint se figer dans le sol à dix centimètres de son visage. Elle sentit un coup dans son dos mais le kevlar avait bloqué le cinquième pieu. Elle n'aurait qu'un bleu à cet endroit, rien de grave. Donc, par élimination, il devait y en avoir six en tout. Car, même si son dos s'en tirait, sa jambe ne pouvait en dire autant. Oui, la même jambe ! Deux jours sans bouger minimum, et c'était si elle arrivait à l'hôpital avant que la blessure ne s'infecte ! Elle s'assit aussi vite qu'elle put pour arracher le bout de bois de sa cuisse. Ses gants lui évitèrent une vilaine écharde, merci au ciel. Il ne manquait plus qu'elle se réveille le lendemain avec un doigt bleu et gonflé parce qu'elle n'était pas une as de la pince à épiler. La chasseuse n'avait aucun doute quand à son retour à New York dans les prochaines heures. Elle se débarrasserait de se parasite. Comme disait son entraîneur : "Si ça devient difficile, c'est parce que Dieu a peur de tes progrès". Son entraîneur était bizarre mais efficace... Elle lâcha quelques mots pas très polis en jetant l'arme faite-maison loin de sa jambe blessée.

« Tu vas me le payer, Dracula. »

Poussée par la douleur et l'adrénaline, elle lança une des très chères et presque irremplaçables mines explosives vers l'éclat blanc qu'elle apercevait dans les arbres. Roulant de nouveau sur le dos, elle chargea une nouvelle fois son revolver et plaqua ses mains sur ses oreilles alors que l'explosion retentissait. Ce n'était pas une bombe, le bruit n'était pas insupportable mais il faisait sonner les tympans pendant quelques secondes et c'était très irritant. Pour les vampires, en revanche, l'eau bénite contenue dans la mine et le son strident devaient faire un mal de chien. L'arme avait été conçue pour les sorciers - bien que les effets de l'eau bénite sur les "enfants de Satan" ne soient pas exactement répertoriés - mais ça fonctionnait sur un peu tout le monde. Elle avait volé ce gadget dans la réserve de Dyson Bradford mais personne ne lui en voudrait. D'accord, elle allait se faire tuer si elle n'en trouvait pas un autre pour le remplacer mais une chose à la fois, voulez-vous ?

Elle espérait que sa petite surprise ait enfin fait tomber l'oiseau de son nid mais il était difficile de s'en rendre compte là tout de suite. Elle se releva, attrapa un couteau en argent et fit deux pas en arrière. Sa jambe lui faisait affreusement mal. Psychologiquement, elle avait toujours plus mal avant de désinfecter. La "douleur" ne changeait pas mais, au moins, elle savait certaines complications disparues. Elle détestait les complications. Pour le moment, elle devait rester debout et cacher sa douleur. Ses années de théâtre n'avaient pas servi à rien, son visage resta totalement impassible lorsqu'elle scruta l'obscurité à la recherche d'une sangsue.




© Méphi.






[J'ai pas relu non plus x)]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Mer 11 Sep - 21:35

Shawer restait bien caché dans son arbre, la branche en bois enfoncé dans sa plaie a l'épaule lui faisait un mal atroce, puis pour se cacher il devait resté bien collé au tronc robuste du grand arbre ce qui enfonçait encore plus son bout de bois dans sa chaire. La chasseuse semblait s'énervé, tant mieux, sa deuxième jambe avait été touché, il était déçut, elle avait esquivé la moitié, tant pis, il prendrait bientôt un autre plan. Ses bras le gêneraient beaucoup pour se réceptionné dans un arbre arbre, il devrait donc arrêté sa méthode, il trouverait bien autre chose. Disons qu'il devenait de moins en moins à l'aise, les armes l'inquiétait, il commençait à en avoir assez de cette pression, il stressait, il avait un peu peur, pas d'elle, pas de l'humaine, jamais il n'aurait peur d'un fichu humain, il avait peur de se décevoir. S'il était toujours là a sourire, à défier c'est que c'était une personne fière, orgueilleuse, alors s'il se décevait il prendrait cela pour un échec et ne voudrait plus rien faire.

« Tu vas me le payer, Dracula. »

Tiens un surnom, bouh ! Que c'est méchant, voilà, cela confirmait ce qu'il pensait, elle était énervé, et il eut un grand sourire, franchement il n'y a pas de plaisir plus fou que de provoquer quelqu'un, surtout un humain. Il en avait rencontré beaucoup et à chaque fois cela avait mal finit, un jour cela s'arrêterait peut être. Même avec les autres créatures il était comme ça, il n'avait pas peur, il ne pensait pas au pire tout simplement, puis il avait du courage, il ne reculait un peu devant rien, il souriait tout le temps, mais pas normalement. Certes il n'avait jamais cherché de travail car cela ne l'intéressait pas, personne ne savait qu'il vivait dans une maison au fond des bois, sauf peut être Marvel, mais les new-yorkais ne le connaissait pas, les autorité non plus, des fermiers et des gens disparaissaient à cause de lui, mais pourtant on ne l'avait jamais découvert, il savait se caché, il était intelligent, il savait trouvé des moyens pour donné des fausses pistes aux autres, les embrouillés, ceux qui allaient trop loin il les tuait, mais il ne prenait pas de risque, il n'était pas aussi idiot qu'on croyait, il était même très intelligent. Le Vampire trompait trop facilement, il n'était pas comme tous ses autres buveurs de sang qui fonçaient sans réfléchir dès qu'on leur disait quelque chose, il savait analysé, c'était un stratège, c'était quelqu'un qu'on ne pouvait piégé facilement. Ce n'était pas un intello, l'école il ne travaillait pas, il jouait, il embêtait les profs sans avoir peur de se faire viré, il n'avait pas peur de ses parents, de ses amis, il n'avait pas peur d'Heyley, il avait peur de lui même. Le créature de la nuit savait caché ses émotions, au fond il n'était pas fou, il se faisait passé pour un fou, pour un perturbé, il tuait car cela lui paressait juste, pour lui qui tue l'animal doit mourir, puis il fait bien se nourrir, puis la vie et le mort vivant n'était pas très ami, il n'aimait pas la vie et la vie ne l'aimait pas, ils se faisaient la guerre “La vie m'a déçut, alors je déçois la vie.”

Soudain la fille rousse sortit un truc bizarre, Shawer sentait le danger, ce n'était pas bon du tout ça, nouvelle arme, il ne l'avait pas encore vu, elle devait être dangereuse, il ne savait pas, il n'avait pas eut à se battre souvent contre une chasseuse, il ne connaissait presque rien, même si Heyley lui avait tout montré, même si il s'était déjà battu avec elle contre un humain chasseur, il n'était pas très expérimenté de ce domaine, il pouvait mourir facilement. Elle braqua l'arme vers lui, paniqué, il sauta de l'arbre, mais à ce moment un sifflement atroce lui déchira les tympans, c'était horrible, aigu, tout ce qu'il y a de plus affreux comme son sur terre (bien sûr après le bruit des griffes sur une ardoise). Malheureusement il tomba sur le dos sur son épaule blessé et la branche s'enfonça encore, il retint un énorme cri de douleur, à présent le sang coulait le long de son bras et il n'avait rien pour faire cessé les saignements “Tu vas me le payer humaine !” L'arme explosa, provoquant une douleur horrible pour ses tympans, il avait mal, et ce n'était pas finit, un deuxième sifflement, aussi atroce que le premier, le mort vivant posa ses mains ensanglanté sur ses oreilles, et l'arme explosa, la douleur fut beaucoup moins intense. L'explosion avait camouflé le bruit de sa chute, avec un peu de chance elle croirait qu'il était encore dans les arbres, ou mort, mais pourtant il était toujours là, une branche dans le bras, heureusement que celle-ci ne se décrochait pas, sinon il se viderait de son sang, pour l'instant il était toujours en état de se battre et n'allait pas abandonné comme un lâche. Il jeta une pierre dans un arbre pour faire genre qu'il était là-bas, puis attrapa son couteau, la discrétion avait toujours été son fort, il allait se servir de celle-ci. Il se glissa silencieusement derrière la chasseuse. Le silence régnait à présent, il faisait attention à ne pas être vu, puis d'un seul coup il envoya un coup de couteau à l'aveuglette à la chasseuse, y mettant toute sa force, puis se jeta dans les buissons dans l'obscurité avant qu'elle ne le localise, faisant attention a la branche planté dans sa chair. Son couteau était taché de sang, le sien ou celle de l'humaine rousse ? Il ne savait pas, mais tout ce qu'il savait c'est qu'il était bientôt l'heure de partir et de soigné ses blessures, enfin surtout sa blessure. Il se demandait quelle heure il était, combien de temps il était resté avec elle, en plus il avait de plus en plus faim et maintenant s'il voulait mangé il faudrait qu'il se rapproche de la ville et personnellement il n'avait pas tellement envie d'y aller, puis peut être qu'a cause de sa malchance il retomberait sur la chasseuse et ce serait de nouveau la guerre. Façon il était obligé d'aller en ville pour se soigné, il ne pourrait pas recoudre ça tout seul sans faire de conneries, vu sa maladresse mais voilà quoi. Le temps passait vite, mais là il avait comme l'impression d'attendre une éternité, d'attendre une réaction qu'il n'aurait peut être pas, il ne savait pas qu'il l'avait touché, car il avait sentit quelque chose, mais il avait peut être pu se tromper. L'atmosphère était pesante, et cette chasse nocturne devenait de plus en plus dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune Mer 18 Sep - 17:14





Natasha & Shawer













Chasse au clair de lune.



Dans la confusion de l'explosion, Natasha ressentit une vive douleur difficile à localiser. Quelque part entre son épaule et ses côtes, elle s'était coupée. Peut-être était-ce dû à sa propre attaque, mais elle ne pouvait en être sûre. Si le vampire avait eu le temps de la blesser, elle devait bouger tout de suite. Reculant aussi vite que sa jambe le lui permettait, la rousse s'éloigna de la position supposée du vampire. Il devait être resté dans les arbres. Peut-être que sa blessure était vraiment accidentelle et que la sangsue était morte, mais elle n'avait pas le temps de vérifier la véracité de cette hypothèse. Il était tard, elle était fatiguée, sa jambe la faisait de plus en plus souffrir et elle avait l'impression que ça tête allait exploser. Il était rare qu'elle abandonne une chasse, mais celle-ci n'était propice pour aucun des camps. Ils pouvaient tout aussi bien mourir tous les deux. Encore fallait-il que la vampire la laisse partir.

Comment faire pour garantir le repli stratégique ? Il n'y avait presque plus de bruit devant elle, l'obscurité engloutissait ses chances de voir son ennemi. Il fallait qu'elle fasse diversion. Courir ne servait à rien, les vampires étaient bien plus rapides que les humains et sa jambe l'handicapait encore plus. Le combat n'avait pas était très utile jusqu'ici, elle doutait sérieusement que cela change. A part s'il sautait vers elle quand son chargeur était plein, seul un miracle la proclamerait vainqueur de cet affrontement. Cela n'arriverait pas, elle le savait. Donc, sa première idée était sa seule possibilité : la diversion. Mais pas une simple diversion, une double diversion. Une diversion pour le distraire de la vraie diversion et ensuite prendre la suite tout en veillant à ce qu'il reste désorienté. Ça 'allait pas être facile. Phase un : la diversion pure et simple.

« Я убью тебя ! »

Le menacer en russe, c'était fait. Avec un peu de chance, il n'avait rien compris. Elle ne pouvait pas rester inactive, il fallait engager la phase deux : les fumigènes. Oh, comme elle aimait ses jouets. Le mort-vivant avait dit vrai : sans eux, elle serait pratiquement sans défense. Mais comme elle ne les quittait jamais, notre jolie chasseuse restait une bonne vieille machine à tuer.

Elle sortit, enclencha et lança les gaz lacrymogènes tout en commençant à courir puis ouvrir les usines à fumée blanche et odorante. Le vampire ne pouvait se fier qu'à son ouïe et son instinct pour la retrouver à présent. Un petit plus pour elle : le vent faisait du bruit mais ses pas sur l'herbe encore verte n'en faisaient presque pas. Elle ne pouvait pas aller trop vite, sa jambe menaçait de se dérober sous elle. Une chute signerait directement son arrêt de mort si le vampire avait décidé de la suivre.

Après une course qui lui sembla interminable, Natasha arriva enfin au cours d'eau qui coulait à moins d'un kilomètre des champs. Si elle le suivait, elle arriverait aux fermes mais elle décida de faire autrement. Sur terre, elle était bruyante, son odeur était facile à suivre et ses blessures la ralentissaient. Dans l'eau, l'odeur se perdait, le bruit du ruisseau couvrait le sien et même si les coupures brûlaient un peu au contact de l'eau froide, elles commenceraient à se désinfecter. Heureusement qu'il faisait encore chaud ; l'automne se faisait attendre et ça lui allait très bien. Elle ne voulait surtout pas tomber malade.

Alors qu'elle fut de nouveau couverte par le réseau téléphonique, la civilisation à seulement quelques pas, la chasseuse eu l'impression qu'on l'observait. C'était sûrement une illusion due au stress et à la fatigue. Même si elle n'avait pas tué ce vampire, Natasha s'était défoulée et était prête pour une nouvelle semaine enfermée entre quatre murs. Elle ne regrettait pas d'être sortie. Dans chaque situation , il y a des hauts et des bas ; il faut savoir rester positif de temps en temps.




© Méphi.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Fini]Chasse au clair de lune

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]Chasse au clair de lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Around the world :: The usa-