Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Bloody meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Bloody meeting Lun 5 Aoû - 1:32







~Bloody meeting~









LaraSamaëlNatasha

Enfin ! Enfin le congé forcé de Natasha allait se terminer. Cela faisait deux horribles semaines qu'elle était coincée dans son appartement, sans compter sa petite escapade dans les bois dont personne n'avait eu vent, heureusement pour elle. Mais son calvaire s'arrêtait dans quelques heures seulement - moins de vingt-quatre heures en fait ! Ce lundi matin, elle commencerait sa nouvelle mission sous couverture dans une boîte de journalisme, et on était dimanche. Le boîte en elle-même était grande mais l'immeuble abritait plusieurs sociétés dont au moins l'un des membres était un animorphe. C'était donc un travail important et Tasha adorait qu'on lui donne des responsabilités. Peut-être que Meredith la lâcherait un peu après ses quelques très légers débordements comportant la mort d'une taupe Maï et d'un civil innocent... Bon, il faudrait plus que ça pour qu'on la laisse tranquille mais, au moins, elle aurait un but ! Parce que déambuler dans son appartement pendant des jours sans avoir la moindre idée de ce à quoi elle servait la mettait hors d'elle. Elle avait besoin d'un but et attendre n'en était pas un, c'était une étape. Une étape très pénible... Mais bon, il lui restait encore un peu de temps à faire passer et elle étouffait dans son appart, sûrement parce que l'air était plus rare au dix-huitième étage. Non, ça n'avait rien à voir, elle divaguait.

Comme ce stupide arbre cachait l'entrée de la bibliothèque municipale depuis son appartement, la rousse dû descendre et traverser la rue pour voir que la gérante n'était pas à son comptoir pour lui sourire comme à son habitude. Elle était étalée au milieu d'une flaque de sang juste devant la porte. La poignée était restée dans sa main, elle avait dû sa casser en s'y agrippant trop fort ou en tombant, quelque chose du genre. Cette poignée ne tenait plus très bien sur ses gonds. Les officiers de police étaient déjà sur les lieux mais deux d'entre eux étaient des chasseurs et un troisième regardait la scène de loin, habillé en civil. La mort n'était ni accidentelle, ni humaine. Quand ils décidèrent qu'il était temps de retourner la victime sur le dos, elle eu confirmation. Le ventre de la pauvre dame était lacéré et sa gorge semblait avoir été... Arrachée ? Un peu trop sanglant pour un Maï mais les loups-garous étaient tout sauf exclus, tout comme les vampires. Elle ne pouvait faire de réelles hypothèses sans avoir inspecté le corps de près.

Quand elle tenta de s'approcher un peu, sans pour autant en faire trop étant donné son statu actuel de "civile sans emplois", elle aperçu deux personnes, humaines en apparence, dont l'une portant une caméra. Ils étaient encore loin et les policiers ne les avaient pas vus. Natasha traversa les dix mètres qui la séparaient de ses collègues chasseurs, perdant ainsi de vu les nouveaux arrivants. C'était le matin et le ciel était gris, peu de monde peuplaient les rues du Queens, surtout une rue loin du centre. Ils n'étaient pas là par hasard. Ce devaient être une équipe télé ou des journalistes - des gens qui allaient diffuser des images d'une humaine tuée par une créature surnaturelle. La mort était trop violente pour être humaine, les blessures étant pre-mortem, et il n'y avait pas de grizzli dans le coin.

« Des curieux avec une caméra. Vous avez une excuse prête ? »

Le chasseur soit disant lieutenant fit non de la tête et Tasha prit cela pour une invitation à stopper les intrus. Chez les chasseurs, on ne posait pas de question juste pour poser des questions. S'il n'avait pas voulu qu'elle y aille, il l'aurait arrêtée et il pouvait toujours le faire étant donné la vitesse incroyable qu'elle avait chaussée de talons aiguille. Mais il fallait bien qu'elle s'entraîne à marcher avec, c'était indispensable à sa tenue de journaliste stagiaire. Même si ça n'était pas rapide.

Les deux inconnus étaient un homme et une femme, tous les deux grands de taille même s'il était possible que la femme ait des talons. Le visage de la brune lui était vaguement familier, elle l'avait peut-être vu dans un de ses fichiers ou même dans le métro, mais elle reconnu l'homme après quelques brefs regards. Elle allait travailler dans la même boîte que lui. C'étaient donc des journalistes. Elle décida de se la jouer gentille et souriante, même si son ton naturellement sec perçait un peu.

« Désolée, mais la scène est interdite au public, vous êtes priés de garder quinze mètres de distance avec la bibliothèque et aucun détail ne doit apparaître dans la mémoire de votre caméra. »

© Méphi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Mar 6 Aoû - 22:56





Samaël & Natasha & Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Le bureau était bien calme en ce matin gris d'été. Cela faisait déjà quelques heures que Lara et Samaël étaient assis à leurs bureaux respectifs, l'un en face de l'autre à une distance respectable et qu'ils travaillaient. La sorcière jetait de temps à autre des coups d’œils à son collègue, et doutait un peu qu'il ne fasse que travailler. Désespérant... Lara elle, s'occupait d'un rapport qu'elle devait rédiger à son patron sur l'affaire du braquage de banque dont ils avaient été chargé d'enquêter la semaine dernière. Le rapport n'était pas à rendre pour tout de suite, mais la brunette aimait son travail et préférait s'y prendre à l'avance pour les rédiger au cas où elle serait débordée par une autre enquête ou bien une affaire personnelle.

D'ailleurs, en parlant d'autre enquête, le téléphone du bureau de Lara sonna, la tirant hors de son rapport. Elle décrocha donc, et écouta attentivement ce que disait son patron en acquiesçant et en notant le tout sur un bout de papier. Elle raccrocha ensuite et prit une inspiration tout en se levant immédiatement.

« En route ! Y a eu un meurtre à la bibliothèque du Queens, et on doit être les premiers ! Prends la caméra, je prends la voiture ! » dit-elle en attrapant son badge qu'elle enfila autour de son cou, et son micro.

Cela ne lui plaisait pas du tout de laisser la caméra à Samaël, mais elle y était bien obligée. Elle n'allait certainement pas lui laisser le micro, car si c'était pour dire des âneries ce n'était pas la peine... Donc c'était elle qui parlait toujours, et lui qui tenait la caméra. Heureusement quand même, il s'améliorait un peu ce qui lui permettait de concentrer son cadrage sur des choses plus utiles que le fastfood au coin de la rue ! Mais au moins, il y avait un interview pertinent.

Ils montèrent alors dans la voiture et Lara, qui était déterminée à ce qu'ils arrivent les premiers, démarra à toute vitesse sans attendre que son complice ferme la portière. Elle roulait à grande vitesse et enchainait les virages. Une quinzaine de minutes plus tard, ils se retrouvèrent dans le Queens, et se garèrent à proximité de la bibliothèque, où il y avait déjà des policiers sur les lieux du crime. Avant de sortir de la voiture, elle averti Samaël:

« Quand on va rentrer dans la bibliothèque, y aura un cadavre. Un vrai corps, avec du sang. Tu vas tenir le coup ? Si ca ne va pas, appelle-moi tout de suite ! »

Elle se devait de prendre des précautions, pour éviter qu'il ne fasse tomber la caméra une nouvelle fois ! Elle était habituée à ses évanouissements, et donc savait qu'il se relevait quelques minutes après sans mal.

Ils sortirent alors de la voiture et se dirigèrent tout droit vers l'imposante bibliothèque municipale entourée de gens curieux et de policiers. Mais aucune grosse caméra en vue ! Ils étaient les premiers ! Soulagée, un énorme sourire satisfait se dessina sur les lèvres de la jeune femme ! Mais, tandis qu'ils étaient désormais devant l'entrée de la bibliothèque, une grande et belle rousse aux traits durs s'approcha d'eux, et leur informa que la scène de crime était interdite au public. Lara fronca les sourcils, se sentant insultée ! Elle n'était pas un "public" ! Elle était journaliste, et Samaël également !

« Pourquoi, vous êtes flic peut être ? » renchérit-elle d'un ton sarcastique lorsqu'elle s’aperçut que la tenue de la jeune femme n'était en rien celle des forces spéciales. « Nous sommes là pour poser des questions et faire un scoop à propos du meurtre, et nous avons un badge spécial. »

En effet, la boite de journalisme de Lara les fournissait en objets lorsqu'ils étaient sous couverture. Là, ce n'était pas le cas mais, le patron s'était dit qu'un badge de laissez-passer pourrait s'avérer bien utile au cas où des flics s'opposeraient à leur venue. Ainsi, Lara avait bien prit le soin de laisser pendre son collier avec le badge au bout, espérant que la parasite l'ai bien vue. Pourquoi s'opposait-elle à ce qu'ils aillent jeter un coup d'oeil, si elle-même n'était pas flic ? Etrange. Elle se dressa sur la pointe des pieds et regarda par-dessus les épaules de la rousse pour apercevoir devant la porte, le cadavre généreusement éventré baigner dans sa flaque de sang. Elle eu un mouvement de dégout qu'elle s’efforça de masquer. Heureusement que ce n'était pas Isabeau à sa place ! Isabeau était l'humaine qui gardait le sanctuaire des Sorciers à la bibliothèque de Brooklyn. Si il venait à lui arriver quelque chose, il fallait être sûr que tout les sorciers retrouveraient le coupable pour lui régler son compte ! Mais... les blessures étaient étranges. Un humain était-il capable de faire ca ? Un loup-garou peut être ? Ou un vampire... Lara était vraiment perplexe et l'affichait peut-être trop. Alors, elle reprit ses pensées et fit comme si de rien n'était.

« Oh, pardon ! Je suis l'agent Whiteley, et voici l'agent... » elle se coupa une seconde en se retournant vers son collègue, en arquant un sourcil. « Atkins. On travaille pour le New York Eye. » ajouta-t-elle avec son plus beau des sourires, le micro à la main. « Alors... vous allez nous laisser entrer ou bien il faut que j’appelle un vrai officier de police ? » termina-t-elle avec un sourire en coin.



© Macha



_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
HAKUNA MATATA!




It's so hard to be me!





Célébrité : Misha Collins


Messages : 110


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Mer 7 Aoû - 19:58





Samaël & Natasha &Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Samaël était assis à son bureau entrain d'essayer de rédiger des rapports sur différentes missions et interviews qu'ils avaient faits avec Lara. En général sa collègue faisait les plus dures et lui donnait des sujets de rédactions mineures comme l'arrivée du prochain concert de Justin Bieber. Sa collègue était beaucoup trop gentille avec lui! Lui aussi pouvait l'aider en faisant du travail plus dur. S'il était là, c'était justement pour l'aider. Samaël finit donc son article et alla chercher des cafés pour lui et Lara veillant au passage à ne pas se tromper de boisson. Lorsqu'il retourna dans son bureau, Lara était au téléphone avec leur patron. Elle ne semblait même pas avoir fait attention à son départ. Samaël posa le café sur le bureau de sa collègue, ne voulant pas la déranger dans son dur travail et retourna s'asseoir au sien. Lorsqu'elle eut fini, elle se leva et dit à Samaël:

« En route ! Y a eu un meurtre à la bibliothèque du Queens, et on doit être les premiers ! Prends la caméra, je prends la voiture ! »

Samaël se retint de sauter de joie, une nouvelle mission! Ils allaient enfin sortir de ce bureau. Ils iraient dehors où ils ne seraient pas à 60 étages au-dessus du sol et où il n'aurait pas à ramper pour rejoindre son bureau! En revanche, comme il s'agissait tout de même d'un meurtre, Samaël reprit son calme. Voyant Lara enfilé un badge, il fit de même. Les deux journalistes se dirigèrent ensuite dans la voiture de Lara qui roula à fond la caisse jusqu'au lieu du crime. Aujourd'hui, c'est lui qui devait tenir la caméra. En fait il la tenait tout le temps vu que Lara refusait de lui passer le micro mais ça ne gênait pas le jeune homme! Au début ça avait été très dur car il n'arrivait pas trop à filmer les bonnes choses mais ça s'améliorait! C'est que la caméra était quand même assez lourde!

Lorsqu'ils arrivèrent devant la grande bâtisse, ils se dépêchèrent d'entrer. Il n'y avait encore personne Samaël et Lara étaient les premiers à être là! Youhouuu, ils avaient gagné! Lorsque Samaël voulut en taper cinq avec Lara, celle-ci partit dans la direction de la scène du crime. Elle n'avait pas dû le voir! Samaël la suivit avec entrain, essayant de ne pas faire tomber la caméra de son épaule.

Alors qu'ils approchaient de plus en plus, quelqu'un se dirigea vers eux. C'était une jeune femme aux beaux cheveux roux et soyeux, elle marchait avec assurance et était vêtue d'un magnifique tailleur. Lorsque ses beaux yeux bruns se posèrent sur Samaël, le journaliste ravala sa salive et réajusta sa cravate. Elle était très belle mais y avait aussi quelque chose dans ses yeux qui disaient: "Je vais te tuer et te découper en rondelles". Elle était intimidante.

« Désolée, mais la scène est interdite au public, vous êtes priés de garder quinze mètres de distance avec la bibliothèque et aucun détail ne doit apparaître dans la mémoire de votre caméra. »

Alors que Samaël hochait de la tête, Lara semblait énervée à côté. « Pourquoi, vous êtes flic peut être ? » Il est vrai que la rouquine ne semblait pas avoir de badge sur elle. Samaël se rappela alors qu'ils étaient là pour un scoop et décida de prendre le partit de Lara. « Ouais! Vous êtes flic peut-être? ». Samaël fixa la rouquine de son air le plus intimidant qu'il soit. « Nous sommes là pour poser des questions et faire un scoop à propos du meurtre, et nous avons un badge spécial. » Rajouta sa collègue. « Oui nous avons un badge et nous voulons un scoop et des questions, tout de suite! » Renchérit-il à son tour en montrant son badge.

Sa collègue essaya alors d'observer la scène du crime tandis que Samaël continuait de surveiller la rouquine d'un air méfiant. Lara reporta alors son attention sur eux:

« Oh, pardon ! Je suis l'agent Whiteley, et voici l'agent... Atkins. On travaille pour le New York Eye. »
« Enchanté Madame! » Dit-il en souriant et en serrant la main de la rouquine. Il manqua de faire tomber la caméra au passage.

« Alors... vous allez nous laisser entrer ou bien il faut que j’appelle un vrai officier de police ? »
Lara tenait son micro à la main et souriait de toutes dents.
« Oui, laissez-nous passer sinon on appelle la police! » Renchérit-il d'un air déterminé.

© Macha



_________________
What am i doing here?
“This is my simple religion. There is no need for temples; no need for complicated philosophy. Our own brain, our own heart is our temple; the philosophy is kindness.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Jeu 8 Aoû - 23:33







~Bloody meeting~









LaraSamaëlNatasha

La journaliste brune ne sembla pas apprécier l'intervention de Natasha alors que son collègue avait l'air plus conciliant. Si ça n'avait tenu qu'à lui, les ennuis de la rousse seraient déjà bien loin. Mais le sort n'était jamais de son côté.

« Pourquoi, vous êtes flic peut être ?
- Ouais! Vous êtes flic peut-être ?
- Nous sommes là pour poser des questions et faire un scoop à propos du meurtre, et nous avons un badge spécial. »


Même si elle n'en laissa rien paraître, Natasha considéra sérieusement l'option "un couteau au milieu de vos précieux badge, ça vous dit ?" mais si elle allait travailler avec eux, ou en tout cas dans le même immeuble, il valait mieux ne pas mettre sa couverture en danger. Il était hors de question de repasser une semaine de plus enfermée dans sa cage dorée pour mauvaise conduite. En plus, elle devait aller faire un tour au QG pour se procurer des nouveaux jouets anti-vampires. Les anciens ne se déclenchaient pas assez rapidement et même si elle était censée s'en tenir aux animorphes, les autres bébêtes de New York ne faisaient pas la différence entre le Venator et l'Oracculum.

Elle vit la brune se pencher pour observer la scène de crime. A cette distance, elle ne pouvait pas vraiment voir les différentes blessures mais la quantité de sang trahissait la violence de l'attaque. Peut-être que ça les dissuaderait. Non, elle était trop malchanceuse pour qu'il s'en aillent gentiment. Cependant, elle pouvait réussir à les faire partir sans se montrer méchante s'il n'abusaient pas de sa patience. Ses yeux pouvaient au moins admirer le spectacle pendant que son cerveau l'empêchait de découper la fille en morceaux. C'était une humaine après tout.

« Oh, pardon ! Je suis l'agent Whiteley, et voici l'agent... Atkins. On travaille pour le New York Eye.
- Enchanté Madame !
- Natasha Tennant. »

Elle serra la main des agents Whiteley et Atkins - on utilisait seulement les noms de famille maintenant ? C'était tellement plus simple en Europe...

Pourquoi les gens ne s'enfuyaient pas devant elle quand elle n'était pas en uniforme ? Non, mieux, pourquoi ne pouvait-elle pas se balader en uniforme quand elle le voulait ? C'était bien plus pratique pour cacher ses armes et tout le monde pensait qu'elle faisait partie de l'armée. Les soldats avaient des tas de privilèges en Amérique, elle avait même des milkshakes gratuits ! Alors qu'en jupe, elle pouvait à peine dissimuler deux ou trois couteaux en argent et prier pour que les Maï ne se mettent pas à la chasse aux rousses.

La brune s'approcha un peu, un sourire de télévision collé sur le visage et... Il fonctionnait ce mirco ? S'ils la filmaient, elle allait broyer tout leur matériel et en faire des statuettes en forme de chat pour sa collection. Ils fallait qu'elle se mette à l'audiovisuel pour éviter ce genre de situation à l'avenir. Si la caméra est allumée, pas la peine de parler, on la brûle. Oui, le feu était toujours la solution.

« Alors... vous allez nous laisser entrer ou bien il faut que j’appelle un vrai officier de police ?
- Oui, laissez-nous passer sinon on appelle la police! »

Est-ce que ce journaliste avait sa propre personnalité au moins ? Peut-être qu'une sorcière l'avait ensorcelé... Non, les sorcières ne font pas ça, c 'est stupide. Elle devenait peut-être un peu trop parano. Tasha passa une main dans ses boucles rousses, trop longues selon elle mais parfaites du point de vue de ses supérieurs, et sourit au brun. Sourire à la jeune femme était au dessus de ses forces de si bon matin. Elle n'avait pas encore pris son café et devait se concentrer pour avoir l'air de bonne humeur et parler calmement. Et puis il faisait affreusement chaud malgré le temps horrible qu'ils avaient eu ces derniers jours.

« Vous voyez, je pense que les flics seront bien moins gentils que moi si vous les déranger. Je ne travaille plus dans la police mais ils m'ont chargée d'éloigner les gêneurs potentiels pour qu'ils puissent s'occuper du corps avant qu'il ne soit trop abîmé pour que l'autopsie soit parfaitement concluante. Je vous épargne les détails morbides. Si vous et votre charmant collègue voulez bien vous éloigner, cela évitera d'éventuels débordements. Les deux blonds de dos, là-bas, sont régulièrement sujets aux débordements. Je suis désolée mais la justice passe avant les médias. »

Elle avait désigné deux des non-chasseurs de l'équipe de police dont elle ne connaissait absolument rien. Il valait mieux ne pas attirer l'attention sur ses collègues. Elle regarda les deux reporters dans les yeux, s'attardant un peux plus sur miss Whiteley en espérant la convaincre. D'après ce qu'elle avait vu, c'était elle qui dirigeait et l'autre suivait. Mais est-ce que cette foutue caméra était en route ? Ne pas savoir était dérangeant, presque inquiétant. Elle ne pu s'empêcher de poser la question.

« Monsieur Atkins, c'est ça ? La caméra est-elle en marche ? Si c'est le cas, vous pourriez l'éteindre ? Je n'aime pas vraiment être filmée. »

Elle offrit un grand sourire au journaliste en posant délibérément sa main sur son épaule. Si la brune ne s'en mêlait pas, elle avait une chance de finalement avoir son café avant que les rues ne soient bondées.

© Méphi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Dim 13 Oct - 17:35





Samaël & Natasha & Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

La brunette jeta un regard blasé vers son collègue, qui venait de répéter pour la troisième fois ce qu'elle venait de dire -ou plutôt approuver à sa manière.-. Irrécupérable... Enfin bref ! Lara ne savait pas vraiment ce qu'avait cette femme en tête, mais une chose était sûre, elle n'avait en aucun cas un accès privilégié comparé à eux. Le duo de journaliste étaient les premiers à être arrivé sur les lieux, et ils ne se feraient pas doubler à cause d'une rousse mythomane ! Sur sa dernière réplique, elle avait clairement annoncé qu'elle ne croyait pas à cette fausse histoire de policiers. C'était bon pour les novices cette excuse lamentable, voyons ! Et aussi intimidante son adversaire pouvait-elle être, Lara voulait ce scoop et était réellement prête à tout pour l'avoir.

Même si la situation l'aurait exaspérée d'ordinaire, il fallait dire que cette fois-ci, Samaël pourrait s'avérer bien utile. A répéter mécaniquement toutes les phrases qu'elle avait dites, il passait peut-être pour un simple d'esprit mais il pouvait également être un atout majeur pour ce scoop. Peut-être qu'en continuant ce petit stratagème, la dénommée Natasha Romanoff abdiquerait sous la lourdeur de l'humain Simplet. Mais il fallait aussi rajouter que Samaël tenait une caméra, alors... tout était en leur faveur.

Mais lorsqu'elle vit le regard charmeur qu'elle fit à son collègue, et la réaction de celui-ci, Lara ne vit plus du tout les choses de cette façon. Cette sale peste était entrain de séduire Samaël pour arriver à ses fins ! La journaliste lui jeta un regard noir.

« Vous voyez, je pense que les flics seront bien moins gentils que moi si vous les dérangez Je ne travaille plus dans la police mais ils m'ont chargée d'éloigner les gêneurs potentiels pour qu'ils puissent s'occuper du corps avant qu'il ne soit trop abîmé pour que l'autopsie soit parfaitement concluante. Je vous épargne les détails morbides. Si vous et votre charmant collègue voulez bien vous éloigner, cela évitera d'éventuels débordements. Les deux blonds de dos, là-bas, sont régulièrement sujets aux débordements. Je suis désolée mais la justice passe avant les médias. »


Lara tourna brièvement la tête pour voir les deux concernés , avant de soutenir de nouveau le regard de son adversaire. Elle n'abandonnerait pas ! Quelle stupide humaine... Elle ne croyait pas un seul mot de son histoire à dormir debout ! Rappeler des anciens employés ? La police de New-York, sérieusement ? Ils étaient à peine assez intelligent pour ramasser une preuve, et lorsqu'ils ne passaient pas leurs journées à jouer aux cartes au bureau, ils mettaient en prison des innocents. La journaliste fronça les sourcils et s'apprêta à lui rétorquer une pique cinglante, mais, d'un geste qui lui paraissait totalement volontaire, la rouquine lui coupa la parole pour s'adresser uniquement à Samaël. Mais ce fut un mal pour un bien, car en entendant la question posée par sa collègue, Lara ne put réprimer un sourire taquin. Ainsi, elle n'aimait pas être filmée...

Instantanément, dès qu'elle entra en contact avec Samaël, la sorcière s'interposa en posant brièvement sa main sur le bras du journaliste, pour lui intimer de ne rien dire (oui, elle a de l'espoir la demoiselle !), et sortit son plus beau des sourires au boulet qui se trouvait en face d'elle.

« Pourquoi ? Vous avez peur qu'on se rende compte que vous êtes un parasite ?  » dit-elle d'un air de défi. « En effet, cette caméra est en marche, et laissez-moi vous dire qu'aucune image ne sera coupée au montage !  » Elle jeta un coup d'oeil discret vers Samaël. En réalité, elle ne savait absolument pas si il avait pensé à allumer la caméra ou si il l'avait laissée éteinte, mais le principal c'était qu'elle ne s'en appercoive pas. Pour jouer le je un peu plus, elle releva son micro vers elle et se placa d'un air convaincu face à la caméra. « Ici Lara Whiteley du New York Eye, et une fausse policière refuse de nous autoriser l'accès !  » déclara-t-elle d'un sourire, avant de tourner la tête vers la rousse en relevant un sourcil. Elle rabaissa son micro, et s'adressa cette fois-ci directement à son obstacle. « Sachez que nous n'abandonnerons pas non plus. Bon, vous nous laissez entrer, ou on va y passer la journée ?  »

Si la rousse refusait une nouvelle fois de la faire rentrer à l'interieur de la bibliothèque, les deux collègues allaient devoir trouver un sacré moyen pour s'infiltrer tout de même sans qu'elle ne les voit. Passer par la fenêtre de derrière ? Par le toit ? Se transformer en flics ? Peut être que Samaël  aurait un plan ? Mmh... Lara secoua la tête à cette pensée. Pff, bien sûr que non il n'aurait pas de plan, que pensait-elle là !



© Macha



_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
HAKUNA MATATA!




It's so hard to be me!





Célébrité : Misha Collins


Messages : 110


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Mer 23 Oct - 17:16





Samaël & Natasha &Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Samaël était déterminé tout comme Lara à ne pas se laisser faire par cette mystérieuse femme aux cheveux si soyeux. Hors de question qu’ils partent, ils étaient venus faire leur scoop et ils l’auraient ! Tel était l’état d’esprit du journaliste. Mais lorsque la rousse lui fit un petit sourire aguicheur, il ne put s’empêcher de rougir et de sourire à son tour d’un air niais. Toute la détermination et le courage qu’il avait rassemblé étaient partis en miettes !  

« Vous voyez, je pense que les flics seront bien moins gentils que moi si vous les déranger. Je ne travaille plus dans la police mais ils m'ont chargée d'éloigner les gêneurs potentiels pour qu'ils puissent s'occuper du corps avant qu'il ne soit trop abîmé pour que l'autopsie soit parfaitement concluante. Je vous épargne les détails morbides. Si vous et votre charmant collègue voulez bien vous éloigner, cela évitera d'éventuels débordements. Les deux blonds de dos, là-bas, sont régulièrement sujets aux débordements. Je suis désolée mais la justice passe avant les médias. »

Samaël ravala sa salive. La description des corps faite  par cette Natasha lui donnait froid dans le dos. Le journaliste était plutôt assez… sensible à tout ça. Les meurtres comme dans les séries policières lui donnaient envie de vomir. De plus il ne pouvait s’empêcher de tourner de l’œil à la vue du sang. En acceptant ce métier, il savait qu’il risquait d’enquêter sur ce genre de truc mais n’en avait pas vraiment pris conscience apparemment. Désormais un cadavre se trouvait à quelques mètres de lui et il n’avait pas tellement envie de voir la scène et il devait faire le maximum pour rester debout et ne pas s’évanouir. Oui il en était capable !

« Monsieur Atkins, c'est ça ? La caméra est-elle en marche ? Si c'est le cas, vous pourriez l'éteindre ? Je n'aime pas vraiment être filmée. »
S’exclama Natasha.

La jeune femme posa sa main sur son épaule et lui fit un grand sourire. Samaël se mit à sourire à son tour de nouveau et toujours avec le même air niais. Pourquoi n’aimait-elle pas être filmée ? Elle était si jolie ! De plus, il n’avait aucune idée de si cette caméra était allumée ou non, il ne savait pas vraiment l’utiliser… Mais il n’avait pas envie de décevoir Natasha, mieux valait vérifier. Mais au même moment, Lara posa à son tour sa main sur son épaule avec le même grand sourire pour l’empêcher de saisir l’appareil. Bizarre. Pourquoi les deux femmes lui souriaient comme ça ? Cela faisait même un petit peu peur. Que faire? Prendre la caméra, ne pas la prendre ? Samaël était sûr que derrière ses sourires psychopathes se cachait  une menace de mort. Il resta donc immobile et se mit à bégayer mais sa collègue lui coupa la parole :

« Pourquoi ? Vous avez peur qu'on se rende compte que vous êtes un parasite ? S'exlama Lara d’un air de défi. En effet, cette caméra est en marche, et laissez-moi vous dire qu'aucune image ne sera coupée au montage ! » Elle lança alors un étrange regard à Samaël, ce dernier crut comprendre « si tu dis quelque chose, c’est sur ton cadavre qu’on enquêtera la prochaine fois ! ». Le journaliste resta donc silencieux, regardant sa collègue saisir son micro et se placer devant la caméra: « Ici Lara Whiteley du New York Eye, et une fausse policière refuse de nous autoriser l'accès ! Dit-elle en jetant un bref coup d’œil à Natasha. Sachez que nous n'abandonnerons pas non plus. Bon, vous nous laissez entrer, ou on va y passer la journée ? »

Samaël se ressaisit. Il devait faire son possible pour aider Lara ! Cette rousse était en train d’essayer de les dévier de leur principal objectif. Le journaliste n’aimait pas sa façon de les envoyer bouler. Désormais elle avait intérêt à les laisser passer sinon Lara n’hésiterait pas à montrer de quel poing elle se chauffe !  Et Samaël aussi d’ailleurs ! Enfin il essaierait… Mais la question n’était pas là pour le moment ! Là ils devaient convaincre Natasha de les laisser passer mais elle semblait aussi impassible qu’une montagne, bien déterminée à ne pas les laisser entrer sur son territoire. Une idée traversa alors l’idée de Samaël. Oui ! Ca pouvait marcher, il avait déjà vu ça dans des films ! Le journaliste donna la caméra à Lara en lui disant, suivit d’un clin d’œil «  J’ai un plan. ». Il s’approcha alors de la rousse histoire de mettre son plan à exécution puis pris dans sa poche un billet de cinquante dollars et le glissa d’une manière qui se voulait très discrète dans sa main.

« Natasha c'est ça? Je suis sur en qu’en y réfléchissant bien vous ne voyez aucun inconvénient à ce que l’on passe. » Déclara t-il d’un ton complice.

Malheureusement pour Samaël, Natasha resta impassible. Peut-être en voulait-elle plus ? Le journaliste fouilla alors le reste de ses poches ainsi que son portefeuille mais ne trouva pas vraiment grands choses…

« Si vous voulez, j’ai cinq cents, une réduction de sept dollars dans le restaurant de votre choix et… ha non ça c’est une photo de moi à la plage mais je suppose que ça ne vous intéresse pas. »
Dit-il en riant.

Ok, il n’était pas aussi charismatique et performant que les acteurs dans les films mais se serait gentil si la rouquine prenait la peine de lui répondre pour qu’il se sente moins stupide. Samaël sortit alors le jeu des grands yeux bleus implorants en espérant que cela marche.


© Macha



_________________
What am i doing here?
“This is my simple religion. There is no need for temples; no need for complicated philosophy. Our own brain, our own heart is our temple; the philosophy is kindness.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Mar 29 Oct - 5:06







~Bloody meeting~









LaraSamaëlNatasha

Pendant un instant, Natasha espéra que les deux intrus s'en iraient sans discuter. Elle avait clairement expliqué qu'ils n'étaient pas les bienvenus alors pourquoi insister ? Mais même si le brun semblait plus ou moins réceptif à sa demande, Lara paraissait tout sauf d'accord avec elle. Et c'était parti pour une nouvelle tirade...

« Pourquoi ? Vous avez peur qu'on se rende compte que vous êtes un parasite ?  En effet, cette caméra est en marche, et laissez-moi vous dire qu'aucune image ne sera coupée au montage !  »

Un grand sourire collé sur le visage, la journaliste se tourna vers la caméra et porta son micro à ses lèvres. Ça se présentait mal, très mal...

« Ici Lara Whiteley du New York Eye, et une fausse policière refuse de nous autoriser l'accès ! Sachez que nous n'abandonnerons pas non plus. Bon, vous nous laissez entrer, ou on va y passer la journée ? »

Natasha serra les poings. Oh oui, elle les serra si fort que ses ongles lui firent un mal de chien en s'enfonçant dans sa peau. Mais au moins, elle se retint d'étrangler cette mademoiselle Whiteley sur le champ. Nan mais pour qui se prenait-elle ? On aurait dit qu'elle se sentait supérieure ! Bon, elle voulait faire son travail mais le refus Tasha servait un but beaucoup plus important ! Les civils étaient désespérants parfois... Heureusement pour elle, les professionnels allaient bientôt rentrer ce qui restait de la bibliothécaire dans leur camionnette. Les deux journalistes n'allaient quand même pas filmer à l'intérieur, c'était trop... Trop. Aucune chance qu'ils n'aillent plaquer leur stupide caméra contre la fenêtre d'un transporteur de macabés alors que cette même caméra venait juste de la filmer elle ! ET COMMENT AVAIT-ELLE OSÉ LA FILMER ? Elle devait rester calme. On inspire, on expire...

Et là, un truc vraiment bizarre se produit. Atkins s'approcha d'elle ce qui faillit la faire reculer, et lui coinça ouvertement un billet dans la main. Ce genre de manœuvres n'était pas censé se faire discrètement ? Ce fut encore pire quand il commença à parler.

« Natasha c'est ça ? Je suis sûr en qu'en y réfléchissant bien vous ne voyez aucun inconvénient à ce que l’on passe. »

Trop choquée pour répondre, la rousse continua à fixer Samaël. Elle ne prit même pas la peine de regarder combien il lui avait donné. De toute façon, qu'il y ait dans sa main un billet d'un dollars ou toute la fortune des Etats-Unis, elle ne savait vraiment pas comment réagir. Le frapper serait exagéré et accepter complètement idiot. Sérieusement, qu'est-ce qu'elle devait faire ?

« Si vous voulez, j’ai cinq cents, une réduction de sept dollars dans le restaurant de votre choix et… Ha non, ça c’est une photo de moi à la plage mais je suppose que ça ne vous intéresse pas. »

Ok, ce type qu'elle venait de rencontrer correspondait à sa règle de trois : Beau, bizarre et innocent. C'était comme si un meurtre surnaturel devant chez elle son jour de congé n'était pas assez. Le ciel lui en voulait ou quoi ? C'était difficile de dire non à un gars comme ça, surtout quand il l'implorait presque de ses yeux si bleus...

Non mais fallait pas exagérer, elle n'allait pas accepter ! Juste profiter de la situation... On pouvait lui dire toutes les horreurs du monde, jamais elle ne se sentirait coupable de ce qu'elle s’apprêtait à faire.

« En fait, je veux bien la photo. Vous pouvez aller voir, mais pas elle. Et la caméra doit être éteinte. »

Et avant qu'il ne réponde, elle s'empara de la photo, lui rendit son argent et sourit à Lara. C'était si futile et réjouissant à la fois. Elle ne mettait pas l'agence en danger, ce journaliste n'en déduirait rien et sans preuve visuelle, aucune grosse pointure ne s'intéresserait à ce cas.


© Méphi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Lun 10 Mar - 0:44





Samaël & Natasha & Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Alors qu'elle attendait une réponse ferme de la rouquine, elle fut surprise de voir Samaël lui donner la caméra et lui murmurer qu'il avait un plan. Oh non... Si elle n'avait pas eu la caméra dans les mains, elle se serait tapée la tête ! Espérons qu'il ne dise rien de grave ! Mais quand elle vit qu'il lui mit un billet dans la main, elle se mordit les lèvres. Ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée après tout ! Enfin... les pots aux vins sont efficaces, à condition de tomber sur les bonnes personnes !

« Natasha c'est ça? Je suis sur en qu’en y réfléchissant bien vous ne voyez aucun inconvénient à ce que l’on passe. »

Et là visiblement, ce n'était pas une bonne personne. Celle-ci ne réagit absolument pas, et son collègue se remit donc à chercher des sous.

« Si vous voulez, j’ai cinq cents, une réduction de sept dollars dans le restaurant de votre choix et… ha non ça c’est une photo de moi à la plage mais je suppose que ça ne vous intéresse pas. »

Bon, et bien il fallait désormais trouver autre chose ! Mais la patience de la sorcière avait des limites. Si elle n'était pas une mage Blanche, elle aurait déjà réduit son opposante en tas de gravier ! Mais si Lara pouvait s'attendre à tout avec Samaël, elle n'aurait jamais pensé que la scène qui allait se passer sous ses yeux pouvait être réelle. Natasha s'approcha de Samaël et, contre toute attente, lui répondit :

« En fait, je veux bien la photo. Vous pouvez aller voir, mais pas elle. Et la caméra doit être éteinte. »

Lara ouvrit la bouche si grand qu'elle crû que sa mâchoire allait tomber. Non mais elle se prenait pour qui ?! Et en plus, elle lui rendait l'argent ! La journaliste sentait le sang bouillir en elle, et était furieuse ! Elle regarda Samaël avec des yeux supris, puis repris un air furieux en se reportant vers la jeune femme.

« NON MAIS VOUS VOUS PRENEZ POUR QUI HEIN ?! » cria-t-elle presque. Elle savait très bien que son collègue n'allait pas l'attendre, car il lui avait déjà refilé la caméra. Mais que cette peste se serve ainsi de lui en le séduisant presque, c'était trop ! Trop mesquin ! Alors sans hésiter et sans faire attention si Samaël était à côté ou non, elle déballa ses quatre vérités à la fausse flic, en prenant son air le plus menacant possible. Et elle pointa son micro vers elle, pour la désigner.

« Écoutez-moi bien. Je sais pertinemment que vous n'êtes pas une vrai policière, vous n'en avez pas l'allure. Alors je ne sais pas ce que vous fichez içi, mais là il s'agit de MON TRAVAIL ! C'est notre enquête, notre scoop, et j'ai pas de temps à perdre avec quelqu'un comme vous ! Qui que vous soyez, vous avez interêt à me laisser passer, sinon je vous jure que j’appelle les VRAIS flics, et ça sera moins drôle pour vous ! »

Elle avait besoin d'aller voir ce corps. Elle ne comptait pas le filmer bien évidemment, on ne montrait pas de choses comme ca à la télévision. Mais elle devait interviewer les vrais enquêteurs présents sur les lieux, et commenter en direct la situation. Et si cette abrutie ne la laissait pas passer, son patron serait vraiment en colère contre eux ! Et puis pourquoi ne voulait-elle pas de caméra ? En plus, ils étaient les premiers journalistes à être arrivés, et ces histoires les retardaient ! Et puis... de ce qu'elle avait réussi à voir de loin, ce meurtre semblait un peu trop sauvage pour être humain, et d'après les récents évennements, elle devait en avoir le cœur net !

Mais puisque la rousse ne semblait pas se décider, elle réfléchit autrement. Déterminée à lui tenir tête, elle lui lança le plus beau de ses sourires forcés et haussa un sourcil pour dire « je ne vais pas renoncer aussi facilement crois moi. ». Alors, elle se retourna vers Samaël et sorti de sa poche un magnétophone portable, qu'elle lui donna. Avec le plus grand des serieux, pour lui montrer qu'elle lui imposait une mission importante, elle lui dit :

« Très bien, visiblement, tu vas devoir y aller seul ! Prends-ca avec toi, et puisqu'on a pas de caméra, j'aimerais que tu dises et enregistres ce que tu vois, et les questions que tu poses aux agents. Moi, je t'attendrais là avec Mademoiselle Tennant. Essai quand même de ne pas regarder le cadavre trop longtemps ! L'entreprise entière compte sur toi ! » lui dit-elle.

Puis, fière d'elle, se retourna vers sa rivale avec un immense sourire et croisa les bras tout en tenant la caméra. Samaël avait la phobie du sang. Alors même si elle l'avait grandement motivé à y aller, les chances pour qu'il ne s'évanouisse pas étaient très faibles ! Et la teigne le regretterait.

« Si il perd connaissance, ça sera de votre faute. » lui confia-t-elle. « Je suis sure que la télé sera ravie de savoir qu'une 'pseudo flic' cause le malaise d'un homme innocent en empéchant sa collègue et assistante de soins de passer avec lui. De plus, c'est une procédure sexiste et totalement injustifiée. Une flic a cédé au pot-au-vin avec la photo d'un homme torse-nu ! Mais où va le monde, par qui sommes nous protégés aujourd'hui ?! » ajouta-t-elle du ton le plus sarcastique qu'elle pû.

Alors, elle replaça la caméra devant elle, et fit mine de filmer la jeune femme. « Alors, qu'en pensez-vous ? »

Maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre Samaël.


© Macha



_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
HAKUNA MATATA!




It's so hard to be me!





Célébrité : Misha Collins


Messages : 110


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Sam 19 Avr - 16:45





Samaël & Natasha &Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Alors que Samaël et Lara s’étaient vu refuser l’accès à la scène de crime par une mystérieuse femme, le journaliste avait décidé de prendre les choses en main, ne voulant pas abandonner leur scoop. Si Lara et lui revenait sans rien à leur bureau, leur patron ne serait guère satisfait et cela retomberait probablement sur leur prime. Samaël n’y était pour rien si la jeune rousse ne voulait pas les laisser passer mais il avait le don de se sentir toujours responsable et ne voulant pas rentrer au bureau avec une Lara en furie, il avait essayé une technique qu’il pensait très persuasive afin qu’il puisse faire leur scoop : le chantage. En effet le jeune homme avait proposé à Natasha un pot-de-vin mais alors qu’il pensait que cette dernière allait refuser, il fut surpris de l’entendre dire :

« En fait, je veux bien la photo. Vous pouvez aller voir, mais pas elle. Et la caméra doit être éteinte. »

La photo ? Samaël se serait plutôt attendu à ce qu’elle prenne les sous ou le ticket resto mais la photo… Après tout, peut-être était-il déjà célèbre avec son métier ! Il ne chercha pas plus loin, heureux que Natasha lui ait permis l’accès à la scène de crime, il allait avoir son scoop ! Samaël balança la caméra dans les mains de Lara et donna sa photo à la jeune femme en la remerciant:

« Si vous voulez je peux vous la signer et… »
« NON MAIS VOUS VOUS PRENEZ POUR QUI HEIN ?! » S’exclama Lara.

Samaël avait complètement oublié le fait que la rouquine n’avait autorisé l’accès qu’à lui. Il se sentit tout de suite mal pour sa collègue qui elle était journaliste depuis plus longtemps et beaucoup plus compétente qu’il ne le serait jamais. Si une personne devait faire le scoop s’était bien elle ! Il se mordit la lèvre et fronça les sourcils essayant de réfléchir à la situation. Peut-être pouvait-il demander à échanger avec Lara, mais vu comme c’était parti entre les deux femmes, cela ne fonctionnerait probablement pas et il repartirait sans rien. Le pauvre faisait face à un ultimatum et il n’était pas très bon en ce qui concerne le fait de prendre des décisions… Il regarda donc sa collègue d’un air perdu essayant de comprendre ce qu’elle voulait qu’il fasse mais elle semblait plus concentrer sur Natasha que sur lui :

« Écoutez-moi bien. Je sais pertinemment que vous n'êtes pas une vrai policière, vous n'en avez pas l'allure. Alors je ne sais pas ce que vous fichez ici, mais là il s'agit de MON TRAVAIL ! C'est notre enquête, notre scoop, et je n’ai pas de temps à perdre avec quelqu'un comme vous ! Qui que vous soyez, vous avez intérêt à me laisser passer, sinon je vous jure que j’appelle les VRAIS flics, et ça sera moins drôle pour vous ! » Cria la brunette.

Samaël trouvait qu’elle y allait un peu fort. Natasha n’avait pas l’air aussi hypocrite et vicieuse que Lara semblait le penser. Déjà elle n’était pas cupide ce qui était rare dans ce monde où tout tournait autour de l’argent. Étant donné qu’elle lui avait rendu ses sous et l’avait autorisé à passer, Samaël n’avait rien contre la rouquine, cela dit ce n’était quand même pas très sympa pour Lara ce qu’elle avait fait. D’ailleurs malgré ce que sa collègue venait de lui lâcher, elle ne semblait toujours pas disposé à la laisser l’accompagner et restait parfaitement rigide, ce qui pour Samaël prouvait que c’était une flic. Il le savait très bien, il avait déjà vu plein de séries policières et pouvait se vanter d’être un expert! Il connaissait pas mal leurs petites manœuvres et mode d’intervention. Bref, en tout cas il ne savait pas trop ce qu’il devait faire tout de suite, il avait l’air un peu perdu dans son coin, ne sachant s’il devait partir ou rester. C’est alors que Lara se tourna vers lui et lui lança le regard le plus confiant et sérieux qu’elle lui est jamais lancée, comme si l’avenir du journal reposait sur lui :

« Très bien, visiblement, tu vas devoir y aller seul ! Prends-ca avec toi, et puisqu’on n’a pas de caméra, j'aimerais que tu dises et enregistres ce que tu vois, et les questions que tu poses aux agents. Moi, je t'attendrais là avec Mademoiselle Tennant. Essai quand même de ne pas regarder le cadavre trop longtemps ! L'entreprise entière compte sur toi ! »
« Compte sur moi Lara ! » Dit-il tel un bon soldat.

A la fois fier et honoré qu’on lui fasse autant confiance, Samaël saisit le magnétophone que lui tendait sa collègue et se dirigea d’un air déterminé vers la scène de crime. Il avait l’impression d’être un inspecteur de police, il avait déjà le costume, il ne lui manquait plus qu’une plaque et une arme ! Lorsqu’il arriva, il vit les banderoles jaunes qui entouraient la zone du meurtre, il avait vraiment l’impression d’être dans une de ses séries, il y avait des policiers qui photographiaient la zone ainsi que tout ce qui pourrait leur servir d’indices, puis une femme qui semblait être médecin légiste, étant donné qu’elle était penchée sur le corps de la victime. Le journaliste se retourna alors vers Lara et Natasha et fit un grand sourire et un signe du pouce à sa collègue avant de s’approcher du médecin de plus près. C’est alors qu’il vit l’état du corps de la victime.

Une femme gisait au sol entourée d’une mare de sang. Le pauvre journaliste n’avait jamais vu autant de sang de toute sa vie. Elle était d’une pâleur extrême et si c’était un homme qui avait fait ça, il n’oserait surement plus sortir de chez lui. On aurait dit que le tueur s’était amusé avec elle, ses tripes nageaient dans la mare de sang et son expression semblait figée par la peur, sa bouche et ses yeux étaient grands ouverts comme si elle était encore entrain de crier. Samaël était au moins devenu aussi pâle qu’elle, lui qui avait la phobie du sang, les meurtres semblaient moins méchants à la télé que dans la réalité. Là c’était un vrai corps, pas une figurante qui allait se relever à un moment ou un autre. De plus il y avait une odeur épouvantable, se retenant de vomir, il s’éloigna aussi vite qu’il était venu les membres tendus et se sentant devenir fiévreux. Il alla alors interroger un inspecteur qui se tenait non loin de là et lui posa quelques questions sur la manière dont la bibliothécaire avait été tuée :

« Oh on sait pas trop pour l’instant. On pourrait penser qu’il s’agit d’un animal vu la manière dont son ventre a été lacéré mais seul un loup ou un ours pourrait faire ça et dans une bibliothèque qu’elles sont les chances de tomber sur une de ces bêtes ? En tout cas le tueur n’y a pas été mollo vu la manière dont ses tripes sont répandues et sa gorge déchiquetée… Non mais vous avez vu tout ce sang !? »

Samaël hocha la tête ravalant un haut-le-cœur puis s’excusant auprès du policier. Il se dirigea vers une poubelle qui traînait non loin de là et vomit de façon magistrale. Après cela, il se releva comme si de rien n’était et retourna voir les deux jeunes femmes, préférant s’éloigner un maximum du carnage. Une fois arrivé devant elle, il s’exclama :

« Mesdames excusez-moi je crois que… »


Il ne réussit pas à terminer sa phrase, le pauvre journaliste était pâle comme un linge et nauséeux. Des sueurs froides l’agitaient, il tremblait de tous ses membres repensant au carnage et à l’épouvantable odeur de la scène de crime. Il tourna de l’œil et s’effondra à même le sol.



© Macha



_________________
What am i doing here?
“This is my simple religion. There is no need for temples; no need for complicated philosophy. Our own brain, our own heart is our temple; the philosophy is kindness.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Sam 26 Avr - 16:02







~Bloody meeting~









LaraSamaëlNatasha

« Si vous voulez je peux vous la signer et…
- NON MAIS VOUS VOUS PRENEZ POUR QUI HEIN ?! »

Woaw, on aurait dit une mère en furie tentant de protéger son fils. Ces deux-là avaient une relation bizarre. En tout cas, l'agression de la journaliste laissa Natasha sans voix alors qu'elle continuait sur un ton à peine plus calme. Ses oreilles surentraînées allaient souffrir...

« Écoutez-moi bien. Je sais pertinemment que vous n'êtes pas une vrai policière, vous n'en avez pas l'allure. »

Pas l'allure ? Mais qu'est-ce qu'elle racontait ?! Qu'elle était fragile et inoffensive ? Elle aurait fait un flic très convainquant, nan mais oh ! C'était... Rah ! Si la même situation avait eu lieu dans une autre ville, loin de son lieu de travail et d'habitation, mademoiselle Whiteley aurait dégusté sa caméra avec une sauce de coups de poings et un pied dans les côtes pour le dessert. Et la brune n'avait pas fini.

« Alors je ne sais pas ce que vous fichez ici, mais là il s'agit de MON TRAVAIL ! C'est notre enquête, notre scoop, et j'ai pas de temps à perdre avec quelqu'un comme vous ! Qui que vous soyez, vous avez intérêt à me laisser passer, sinon je vous jure que j’appelle les VRAIS flics, et ça sera moins drôle pour vous ! »

Elle avait fini ? Enfin ! Bon sang, elle était insupportable... Est-ce que tous les journalistes étaient comme ça ? Parce que si c'était le cas, elle ne tiendrait pas une semaine avec son nouveau job. Oui, c'était une planque importante du fait que plusieurs créatures étaient censées y travailler mais même éliminer des maï ne l'enthousiasmait pas plus que ça si c'était dans une ambiance pareille.

Miss Whiteley semblait relativement calme lorsqu'elle se tourna vers son collègue. Il s'était déchargé de la caméra et, en toute logique, allait observer la scène sans être capable d'en garder une quelconque trace. Les autres en avaient presque fini avec le corps, ses propres collègues tentant d'accélérer la procédure avant l'arrivée d'autres fouineurs. Justement, Lara invita Samaël à y aller. Mais qu'est-ce qu'elle avait dans la main ?

« Très bien, visiblement, tu vas devoir y aller seul ! Prends-ça avec toi, et puisqu'on n’a pas de caméra, j'aimerais que tu dises et enregistres ce que tu vois, et les questions que tu poses aux agents. Moi, je t'attendrais là avec Mademoiselle Tennant. Essai quand même de ne pas regarder le cadavre trop longtemps ! L'entreprise entière compte sur toi.
- Compte sur moi Lara ! »

Brave petit soldat. Le pauvre. Est-ce qu'il était hiérarchiquement le sous-fifre de la brune ou avait-elle elle-même instauré cette relation ? Il attendait carrément son accord avant de bouger ne serait-ce que le petit doigt ! Bon, la rousse n'était pas du genre à juger hâtivement, ou elle essayait de ne pas l'être. Elle ne les connaissait pas, n'avait aucune idée de leur passé commun et personnel et ne pouvait donc qu’émettre des théories infondées.

Bon, cela la laissait seule avec la journaliste mais ne l'obligeait en rien à lui parler. Non, elle préférait observer son collègue tenter de récolter des informations. L'enregistreur vocal l'agaçait mais il pouvait tout aussi bien raconter des conneries pour "avoir un scoop" comme ils disent. Personne ne le croirait. Au mieux, il aurait exagéré involontairement sous l'effet du choc, au pire c'était un menteur manipulateur. Elle était tranquille. En le voyant discuter avec un des flics, Tasha fit la grimace. Celui-là n'était pas un chasseur.

« Pourquoi ils sont aussi lents... »

Génial, elle avait parlé à voix haute. Bon, elle chuchotait alors peut-être que Whiteley, debout à une distance respectable de la chasseuse, ne l'avait pas entendue. C'était tout à fait possible. Et puis, ce n'était pas comme si elle avait révélé quelque chose de secret défense ; elle n'avait fait que manifester son impatience de disparaître. C'était tout de même un jour de congé !

Atkins finit par revenir, le teint livide. Il ne devait pas être adepte des films d'horreur. C'était peut-être un peu cruel de l'envoyer là-bas tout seul, mais étant donné qu'elle n'était pas au courant de son inconfort face au gore, elle n'avait rien à se reprocher. Il avait tout de même l'air bien malade.

« Mesdames excusez-moi je crois que… »

Oh, bordel mais qu'est-ce qu'il faisait ?! Il venait de tomber, littéralement. D'un coup, comme ça, BAM ! Mais qu'es-ce qu'elle devait faire ? Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Est-ce qu'il venait de s'évanouir ou l'avait-on empoissonné ? Elle l'avait observé, il n'avait fait que parler à l'inspecteur et regarder le... Oh. Ça devait être ça. C'était une véritable phobie alors. Mais pourquoi na l'avait-il pas prévenue ! Bon, elle devait rester calme. Elle avait l'habitude de gérer des urgences. Aussi, sa voix fut posée quand elle se mit à genoux à côté de Samaël et inspecta son crâne pour voir s'il s'était blessé en tombant. Pas de sang, c'était déjà ça.

« Je fais quoi, faut faire quoi ? Il faut l'emmener à l'hôpital ? Ça lui arrive souvent ? Aidez-moi un peu ! »

Le temps des chamailleries était révolu, ils avaient un blessé sur les bras. Peut-être qu'il allait se réveiller d'une seconde à l'autre mais le laisser allongé sur le trottoir, la tête contre le béton, n'était pas une chose à faire.

« S'il vous plaît, cet idiot est capable de s'étouffer s'il reste dans cette position. »

La vue du sang pouvait vraiment provoquer ça ? Il devait y avoir quelques organes visibles aussi mais ce n'était pas si terrible ! Hum, c'était sûrement pour ça qu'ils étaient longs, d'ailleurs. Ils devaient garder tous les morceaux ensemble.


© Méphi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Dim 1 Juin - 21:14





Samaël & Natasha & Lara




« Bloody Meeting »
ΨΨ

Fière de son coup, Lara se serait même offert une médaille si elle aurait pû. Samaël était enfaite un élément très important de l'enquête, car il leur permettait, malgré sa maladresse et son air niais ; de venir à bout de toutes situations. Enfin... pas toutes, enfaite. Parce que des fois, il gâchait tout. Mais c'était presque vrai. En l’occurrence içi, il allait peut-être permettre à Lara d'avoir son scoop. Mais elle n'était pas profiteuse à tel point tout de même ! Elle ne raconterait rien de tout ça à son patron, et attriburait le mérite autant à son partenaire qu'à elle !

Comme elle l'avait prévu, Samaël prit son rôle très au serieux et parti fièrement à la conquête de l'interview avec le policier. Sans quitter la journaliste des yeux à travers sa caméra, elle attendit patiemment, avant d'arquer un sourcil et de lui jeter un regard qui voulait dire « ahahhh... et tu vas faire quoi maintenant, sale peste ? ». Elle se retourna un instant vers Samaël qui lui fit un signe du pouce, alors avec un grand sourire elle le lui rendit. Ce n'était plus qu'une question de temps !

« Pourquoi ils sont aussi lents... » entendit-elle murmurer.
« Pardon ? » rétorqua-t-elle.

Mais son antagoniste ne sembla pas entendre sa remarque. Ou bien l'avait-elle simplement ignoré. Qui ça, « ils » ? Pourquoi étaient-ils lents ? Cela alerta encore plus la jolie sorcière, qui se demandait bien qui pouvait être la rouquine, Ça en devenait presque flippant.

Tout à coup, Samaël revint aussi blanc qu'un linge comme si il venait de croiser son propre clone, et balbutia quelques mots.

« Mesdames excusez-moi je crois que… »


Et il s'écroula au sol. Lara jeta un regard en coin à la rousse avec un sourire satisfait. Puis elle réalisa. LE MAGNETOPHONE ! Sans perdre un instant, Lara se précipita vers Samaël et reprit le magnétophone en main, puis l'inspecta. « Ouf, il n'a rien ! » Elle le rangea ainsi dans l’intérieur de son tailleur ; et observa le spectacle.

Natasha venait de se jeter littéralement aux pieds de son collègue, toute stressée et apeurée. Ca se voyait qu'il y en avait qui n'avaient pas l'habitude... Lara n'était pas une tortionnaire, elle connaissait juste très bien son collègue, et savait pertinemment que ses pertes de connaissances fréquentes n'étaient jamais grave, et qu'il finissait toujours par se relever tout seul sans aucun problème. Mais elle avait envie de se venger un peu !

« Je fais quoi, faut faire quoi ? Il faut l'emmener à l'hôpital ? Ça lui arrive souvent ? Aidez-moi un peu ! »

Elle fit mine de filmer la scène, et s'exclama en riant « Alors, je croyais que vous étiez flic, n'avez vous pas l'habitude de ce genre de situations quotidiennes ? »

Lara se mit à rire sous la prise de panique de l'impostrice, qui prenait vraiment trop au serieux l'évanouissement de Samaël. Alors, lui vint une magnifique idée. Elle appuya discrètement sur le bouton « enregistrer » de la caméra.

« S'il vous plaît, cet idiot est capable de s'étouffer s'il reste dans cette position. »


Lara resta immobile pendant quelques instants, puis fini par avoir pitié d'elle. Alors, elle s’accroupit et posa la caméra à côté d'elle, viellant tout de même à rester dans l'angle de son collègue et de la rouquine, sans qu'on ne la voit elle.

« Hum et bien... Je vous avais pourtant prévenu ! » commença-t-elle d'un air navré. « Il est asthmatique, et en général il manque cruellement d'air ! Le seul moyen de le réveiller, c'est de lui en faire inspirer de force ! Donc en gros, le bouche à bouche. »

Tandis que l'autre regardait l'inerte sur le sol, elle se mordit la lèvre pour s’empêcher de rire face à cette situation. Si la fausse flic souhaitait vraiment « le sauver », elle ne devrait pas hésiter à faire ça ! Et comme la caméra était censée être éteinte, aucune suspition n'était possible... Oh oh oh, on allait se marrer !


© Macha



_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: Bloody meeting Jeu 26 Juin - 3:22







~Bloody meeting~









LaraSamaëlNatasha


« Alors, je croyais que vous étiez flic, n'avez vous pas l'habitude de ce genre de situations quotidiennes ? »

La réplique de Natasha resta coincée dans sa gorge. Insulter Lara ne l'aiderait en rien dans la situation actuelle - même si ça lui aurait sans doute fait un bien fou. Le brune, quant à elle, s'était agenouillée auprès de son collègue mais n'avait pas le moins du monde l'air inquiet pour lui.

« Hum et bien... Je vous avais pourtant prévenu ! Il est asthmatique, et en général il manque cruellement d'air ! Le seul moyen de le réveiller, c'est de lui en faire inspirer de force ! Donc en gros, le bouche à bouche. »

La voix faussement désolée de la journaliste agaça grandement la rousse. Comment osait-elle... Bon, elle devait rester concentrée sur la situation de crise et non sur une pimbêche jalouse qui voulait la tourner en ridicule. Ce monsieur Atkins ne s'était pas noyé, il n'avait pas fait de crise d'asthme, donc pas de bouche-à-bouche. C'était inutile. Elle prit une longue inspiration et toisa calmement miss Whiteley du regard.

« Evidemment, je suis habituée à ce genre de situation. J'espérais seulement accélérer les choses en laissant une proche s'en occuper. »

La journaliste ne bougea pas, aussi Natasha prit-elle cette absence de réaction pour un refus. Tant pis, elle aurait aimé la voir bosser un peu au lieu de se contenter de crier à droite et à gauche. Et si elle pouvait arrêter de trimbaler cette caméra, tout le monde se sentirait plus à l'aise ! Bon sang, le milieu de la presse avait le don d'agacer les foules.

Le temps calamiteux ne s'était pas amélioré durant leur petite altercation et Tasha acceptait lentement le fait que le soleil ne pointerait pas le bout de son nez ce jour-là. Elle qui avait prévu un jogging dans le parc en fin d'après-midi abandonna rapidement l'idée. Mais la rousse était du genre à se plaindre de la chaleur en été autant que de la rigueur de l'hiver - voire plus - alors ce n'était pas la première et ne serait assurément pas la dernière fois qu'elle le reportait. La salle d'entraînement des chasseurs avait beau être terne et oppressante, elle était au sec et la température y était constamment maintenue aux alentours de vingt degrés Celsius. Vive Dyson. Bon, c'est pas tout mais il lui restait un journaliste évanouit sur les bras. Aller ma grande, un seul grand coup et c'est fini.

La baffe partit très vite pour rencontrer la joue de Samaël Atkins de façon assez sonore. Heureusement, le brun se réveilla avant que son nez ne rencontre douloureusement le bitume. Le choc avait été suffisant. Fière d'elle, Tasha ne put s'empêcher de sourire de manière hautaine en direction de la journaliste. Ce n'était qu'une minuscule victoire mais elle était sienne. Elle se releva. Le corps était parti direction le centre de criminologie de New York.

« Et bien, monsieur et mademoiselle, je pense que c'est ici qu'on se quitte. J'espère que si prochaine rencontre il y a, elle se fera dans de meilleures conditions. »

La chasseuse sourit intérieurement en pensant à la photo du journaliste qu'elle avait maintenant dans sa poche. Il n'allait pas la récupérer de si tôt, ça c'était sûr.


© Méphi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bloody meeting

Revenir en haut Aller en bas

Bloody meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bloody London
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» Bloody Mary
» Sunday Bloody Sunday [RPG]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Queens :: bibliothèque municipale-