Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

[Fini]Can you trust a killer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: [Fini]Can you trust a killer ? Ven 16 Aoû - 23:36







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?






Marvel n'était pas fan de Manhattan, ni de Broadway, ni des comédies musicales, ni des ballets. Mais quand on s'ennuie, on a tendance à faire des choses étranges. Alors entrer par effraction dans les loges d'un théâtre semblait être une idée génial.

Ce n'était pas la première fois qu'il "visitait" Broadway, il avait même classé ce théâtre comme l'un de ses préférés - même s'il n'avait pas pris la peine de retenir son nom. Ce n'était pas le plus grand mais la musique qui en sortait n'était pas trop mal. Bien sûr, ce n'était pas le genre d'informations qu'il partageait avec tout le monde. Premièrement, dans quelle genre de conversation en venait-on à parler de théâtre et de musique classique ? Et Deuxièmement, il préférait et préférerait toujours le métal. Il aimait bien changer, c'est tout.

Le soleil tapait toujours dehors, malgré l'heure tardive, et l'ombre accordée par de grands murs de brique rassurait le vampire. Quand votre vie ne tient qu'à un fil - ou une pierre - vous n'aimez pas la mettre inutilement en danger. Heureusement qu'Heley avait des concerts de nuit, il n'aurait jamais pu aller la voir dans une salle pleine d'inconnus au milieu de la journée - surtout en connaissant sa nature. Si une maï et un mort-vivant étaient dans le même lieu, pourquoi n'y aurait-il pas de loup-garou ?

Le vampire passa par dessus le grillage qui bloquait l'accès à l'arrière du bâtiment. La porte de derrière était toujours fermée quand il y allait. Elle ne devait s'ouvrir qu'en cas d'incendie ou quelque chose du genre. Il y avait d'autres entrée, à l'avant - bien sûr - et sur le côté droit de l'immeuble, mais elles étaient gardées par de stupides gardes-du corps en costume noir. Deux d'entre eux n'étaient pas humains et il n'était pas venu pour se battre. La première fenêtre restée ouverte fit donc office de porte d'entrée. Heley lui avait expliqué que les artistes manquaient souvent d'air après leur numéro, alors une ouverture était la bienvenue. Il ne pouvait que se fier à elle étant donné que sa seule éventuelle activité artistique, après le meurtre, se pratiquait derrière un bar.

Une fois la fenêtre passée, le brun se retrouva dans une pièce pleine de costumes mais vide de monde. Il s'y attendait cette fois. Sa première arrivée dans un endroit de ce genre l'avait presque dégoûté des couleurs. Peut-être avait-ce un rapport avec sa vue accentuée mais un tel mélange de rouge vif, doré, jaune clair et rose pastel lui donnait la nausée. Dans les magasins, au moins, les vêtements étaient rangés correctement ! Voilà qu'il devenait maniaque ; encore un problème à ajouter à la liste. Il comprenait pourquoi Shawer continuait à voir son psy, les sens vampiriques pouvaient vraiment vous rendre dingue.

La seconde pièce n'en était pas une, il s'agissait qu'un couloir. Heureusement, les seules personnes qu'il vit ne lui faisaient pas face. D'accord, il avait prévu de se nourrir mais il voulait trouver l'endroit approprié. Il passa une porte derrière laquelle aucun battement de cœur ne se faisait entendre et la referma aussi silencieusement que possible. Elle ne grinçait pas, c'était déjà ça. Les murs étaient peints simplement, aucun costume bariolé à l'horizon et les quelques chaises solitaires étaient en métal et en plastique. Même si le piano près de la fenêtre était en bois, il serait difficile d'en improviser un pieu à utiliser contre lui. Il avait trouvé "l'endroit approprié".

Juste au bon moment, des pas s'approchèrent de la porte. Un jeune blond passa la tête dans l'embrasure, les bras pleins de partitions. Marvel hésitait à tuer un artiste mais sa proie s'avéra n'être qu'un assistant. Il portait aussi deux robes et une veste sur cintres, un café dont le couvercle menaçait de s'ouvrir et un verre de... Quel genre de danseuse commandait de la soupe de poireaux après son numéro ? Sûrement la même qui acceptait de porter une robe verte, orange et bleue à paillettes. La veste noire, trop sobre, n'appartenait pas à la même personne, c'était une certitude. Les tailles sur les étiquettes étaient différentes. Le blond travaillait donc pour plusieurs personnes ; pauvre petit salarié surchargé. Il allait abréger ses souffrances. Pour ce faire, il faudrait peut-être qu'il arrête de dévorer l'humain des yeux et qu'il donne à cette métaphore un sens légèrement plus... Sanglant.

Il ne tua pas l'assistant, pas tout de suite. La musique - qui devait venir de la pièce juste en dessous de lui - était intéressante. Il laissa le corps inconscient dans la salle de bain attenante, se rinça la bouche et revint près du piano. C'était là qu'il entendait le mieux l'orchestre.

D'autres pas arrivèrent dans sa direction, plus nombreux. La porte était fermée à clé et la pièce qu'il occupait ne devait pas avoir un grand intérêt, hormis pour quelqu'un qui cherchait du calme. Il devait y avoir un tas de salles de bains. dans ce bâtiment. Il ne prêta donc pas attention aux sons venant de l'extérieure. Un peu après que l'orchestre ait fini de jouer et que les applaudissements se furent tus, un jeu de pas se fit plus bruyant que les autres. Démarche forte, déterminée mais légère. C'était une danseuse, une gymnaste, une trapéziste ou quelque chose de ressemblant. Quand une main se posa sur la vieille clenche - elle pouvait céder, on ne sait jamais - il se leva et jeta un coup d’œil au blond qu'on pouvait apercevoir depuis sa position. La salle de bain était grande ouverte ; si l'on entrait, on verrait l'assistant adossé au mur et le sang coulant de son cou jusqu'au carrelage. Mais il pourrait se charger de l’intruse aussi facilement qu'il avait mis K.O. sa première proie. Sauf si elle n'était pas humaine...


© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy


Dernière édition par Marvel Jenkins le Sam 5 Avr - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mer 21 Aoû - 2:21







Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»





Elle tourne et virevolte légère comme une plume. Barbara sent les yeux des spectateurs sur son corps et sur ses mouvements. Elle les devine pleins d’envie, d’émerveillement et peut-être même de désir pour certains. Ses bras se lèvent au-dessus de sa tête et ses pointes de pieds se croisent rapidement. Dramatiquement. Son visage exprime l’amour, la passion et le déchirement alors que le rideau tombe sur une scène du dernier spectacle de ballet à la mode. Derrière le velours de rideau rouge, on entend clairement les applaudissements des spectateurs, on siffle ou on tape du pied. Tous les moyens sont bons pour remercier les artistes qui veulent bien partager un peu de leur magie avec le plus commun et ordinaire des mortels. Quand le tissu s’ouvre à nouveau pour le salut de la troupe, on n’y trouve pas la vedette principale du show qui c’est déjà éclipsée. Dégoûtée.

Comment on pouvait lui demander de danser dans un endroit pareil ? Le théâtre n’avait rien d’un lieu connu, même son nom était à peine synonyme de célébrité ! Et puis les autres danseurs n’étaient qu’une bande d’amateurs tout juste bons à suivre le rythme ! Bon, les spectateurs n’avaient sans doute rien remarqué, mais elle, la grande Barbara Silver, le savait ! En plus, vous parlez d’une heure pour danser ! Le soleil n’était même pas couché ce qui voulait dire que les gens plein aux as étaient toujours au boulot, encore heureux qu’elle ne fasse pas des performances gratuites ! Cela dit, la musique était exquise, voilà le seul point positif qui lui avait permis de ne pas exploser de rage avant la finale…

Fulminante, Barbara écarta d’un simple regard meurtrier la foule d’admirateurs aux bras chargés de fleurs et les paparazzis que la sécurité avaient sans doute laissé filer à l’intérieur grâce à un beau pourboire. Puis, la belle brune alla s’enfermer dans sa loge, empressée de retirer son tutu volumineux et ses chaussons de danse. Assise devant son miroir, elle mit son visage entre ses mains et soupira, cherchant à s’apaiser. Relevant les yeux, elle décida de garder son épais maquillage sur les yeux et sur ses lèvres. Ensuite, l’incube troqua l’ensemble à paillette contre une robe de soirée noire toute simple et une paire de talon aiguille, histoire qu’à chacun de ses pas on l’entende bien arrivée. Attrapant son manteau et son sac à main, elle avait l’impression qu’il lui manquait quelque chose. Un nouveau soupire exaspéré franchit ses lèvres pulpeuses alors qu’elle remarqua l’absence de son café dans la loge.


« Où il est ce stupide assistant ? »

Barbara quitta donc la pièce, déterminée à passer sa mauvaise humeur sur le petit blond qu’on lui avait présenté quelques heures plus tôt. Demandant des informations aux autres danseuses, on lui indiqua rapidement dans quelle direction l’assistant avait été vu pour la dernière fois. Elle monta d’un étage et suivit alors une odeur de transpiration, de café et de soupe à poireau qui ne pouvait émaner que d’un pauvre employé surmené. Ses sens de créature de la nuit l'amenèrent devant une porte, semblable à toutes les autres autour, sans doute une sorte de placard. Soudain, une autre odeur vient lui chatouiller les narines, une odeur qui aurait pu la faire saliver si elle avait été un autre genre de fée. Une odeur de sang.

Barbara plissa les yeux, méfiante, mais se ravisa. Les coulisses étaient son territoire de chasse, elle n’aimait pas devoir partager et avec un peu de chance, son café serait toujours intact. Bref, sa main posée sur la poignée resserra sa prise, mais la pièce était fermée à clé. La fée leva les yeux au ciel. Tout était contre elle ce soir ! Elle jeta un coup d’œil aux alentours et s’assurant qu’elle était seule,  elle recula de deux pas pour finalement ouvrir la porte d’un solide coup de pied. Rajustant sa robe et ses cheveux comme si rien de tout cela ne s'était passé, elle entra enfin dans la pièce de manière élégante. Son regard se posa rapidement sur la cause de sa venue, l’assistant qui gisait sur le sol de la salle de bain.

« Oh. J’en déduis que je vais devoir patienter encore un peu pour avoir mon café. » Elle n’avait pas tellement envie de s’approcher du corps, pas même pour chercher un pouls. En fait, la vie du jeune homme lui importait vraiment très peu. La chose ou l’être qui l’avait mis dans cet état cependant l’intéressait bien plus. « Et bien, j’ai trouvé le fantôme de l’opéra on dirait…» Un sourire énigmatique se dessina sur ses lèvres alors que Barbara se retournait pour fixer l’intrus. C’est qu’il ne se cachait même pas en plus ! Il était près du vieux piano et vu son apparence trop belle et trop pâle, la danseuse n’eut pas à chercher loin pour savoir qu’il n’était pas humain.

« Je vois bien les gros titres demain : un cadavre retrouvé dans les coulisses du théâtre ! Non, attend… Peut-être deux en réalité. Au fait, c’est à ce moment que je devrai avoir peur pas vrai ? » dit-elle en refermant la porte à clé derrière elle. Il valait mieux ne pas être dérangé…


© Méphi.



_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mer 21 Aoû - 21:54







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





La porte céda brusquement et une grande femme brune se trouva en être la cause. Enfin, peut-être pas si grande, elle portait des talons. L'inconnue réajusta sa longue robe noire tout en gardant les yeux fixés vers la salle de bain.

« Oh. J’en déduis que je vais devoir patienter encore un peu pour avoir mon café. »

Sa réaction était inattendue mais pas déconcertante. Il y avait une raison à son ton neutre : ce n'était pas une humaine. Il était cependant plus difficile d'identifier sa race. Aucune odeur de chihuahua ne flottait dans l'air, il avait eu la chance de ne pas tomber sur un loup-garou.

« Et bien, j’ai trouvé le fantôme de l’opéra on dirait… »

Elle l'avait ignoré au profit de l'assistant mais il était évident qu'elle n'allait pas faire comme si le vampire n'était pas là. Son ton était assez... Hautain. Loin de lui l'idée de chercher les défauts de la danseuse - parce qu'elle était danseuse, non ? - mais il n'avait d'autre choix que d'essayer de cerner son éventuel adversaire. Elle devait être puissante pour être aussi sûre d'elle. D'accord, il avait rencontré une louve complètement dingue qui se croyait au dessus de toute les races mais son cas ne pouvait être une généralité chez les femelles surnaturelles, si ? Il espérait bien que non, se faire traiter de fourmi une fois lui avait suffit.

La brune ferma la porte et avança de quelques pas dans sa direction, le dos droit et les yeux fixés sur son visage. C'était une danseuse, il en était certain.

« Je vois bien les gros titres demain : un cadavre retrouvé dans les coulisses du théâtre ! Non, attend… Peut-être deux en réalité. Au fait, c’est à ce moment que je devrais avoir peur pas vrai ? »

Hum, réplique à double tranchant. Au premier abord, le second cadavre, c'était elle. Mais en considérant le personnage, il était prêt à parier qu'elle pensait aussi à décapiter le vampire. Et si elle utilisait l'humour, c'était qu'elle était à l'aise. Il devait vraiment trouver à quelle race elle appartenait. Sorcière, peut-être ? Les sorcières avaient la même odeur que les humains alors que la sienne était différente... Au moins, il était sûr d'une chose : elle était intelligente. Et sûrement plus vieille qu'elle n'en avait l'air. Qu'est-ce qui ralentissait le vieillissement à part le vampirisme ?

« Avec le peu d'informations que j'ai sur vous, je peux déjà dire que je serais fier si vous aviez peur de moi. Ce qui ne veut pas dire que j'ai peur de vous. »

Son problème d'ego démesuré commençait à devenir plus présent : il avait du mal à ravaler son sourire et ce uniquement parce qu'il avait trouvé quelque chose à dire en dehors de "Dégagez et laissez-moi manger !" Enfin, il n'était peut-être pas le plus orgueilleux dans la pièce, c'était déjà ça. Il cacha ses mains dans ses poches tout en étant sûr de pouvoir les sortir en cas de danger. La porte fermée les séparait des humains ennuyeux qui auraient crié à la vue du cadavre. L'odeur de sang flottait toujours dans l'air. La soif était malheureusement constante, même s'il lui arrivait de ne plus la sentir au bout de toutes ses années d'entraînement forcé. Il n'aurait pas survécu la première année s'il n'avait pas réussi à faire taire les battements de cœur des humains dans ses oreilles. Lorsque du sang frais coulait en dehors des veines, en revanche, se contrôler devenait un défi. Inconsciemment, il se dirigea vers la salle de bain, de quelques pas seulement.

« Reste à savoir si vous tenez à faire la une sans votre tête ou préférez oublier qu'il y a un mort dans la salle de bain. Dans le premier cas, autant en finir maintenant. Par contre, si vous n'êtes pas d'humeur à vous battre, nous pourrions nous présenter. »

Bien qu'il n'ait aucun plan pour la soirée, rester là à se fixer pendant des heures risquait de l'énerver rapidement. Sa patience était presque inexistante, malgré ses soixante-treize ans. Il y avait des qualités que même la quasi-immortalité ne pouvait offrir.

Le brun jeta un coup d’œil au blond anonyme - il devait lui trouver un nom - puis reporta son attention sur la brune. A côté d'elle, posées sur une chaise, se trouvaient les affaires que portait sa victime en arrivant. Portait au sens propre, il ne l'avait pas déshabillé. Ce n'était pas sa taille de toute façon. Il attira l'attention de la brune vers la chaise en question.

« La veste est à vous ? J'ai jeté la soupe par la fenêtre, l'odeur était insupportable mais si vous voulez un café, servez-vous. »


© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Lun 2 Sep - 5:33







Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»





Barbara personnifiait le théâtre à elle seule. Elle n’était que grands airs et mimiques changeantes. Du haut de ses talons aiguilles, elle dominait l’inconnu du regard. Un vague sourire ironique étirait ses lèvres impeccablement maquillées. Si elle le voulait vraiment, ce n’était pas une paire d’escarpin ou une robe de soirée qui allaient l’empêcher de faire couler le sang. Elle n’était pas née de la dernière pluie après tout. Loin de là. Plus de cent ans à apprendre du monde humain, ses bons et ses mauvais côtés, sans jamais s’attendrir pour quiconque hormis ses semblables. Le combat avait beaucoup plus de ressemblance avec la danse qu’on le croyait. Cela dit, l’incube laissa sa dernière réplique faire son effet, rien de tel qu’un bon suspense mortel pour égailler une soirée pourrie.

« Brave garçon. »

Ces deux petits mots lui avait échappé alors que le jeune homme faisait preuve d’un certain bon sens en ne lui sautant pas dessus dès la première provocation. Qui sait, l’adolescent aurait peut-être le don de la distraire assez longtemps pour passer ses envies de défendre son domaine. Néanmoins, elle n’avait pu s’empêcher de le provoquer davantage. Si elle se savait d’un égo démesuré, elle aimait tester les limites de celui des autres. En fait, elle n’avait dit cela que pour éviter que le sourire de son interlocuteur ne s’élargisse trop. S’il était vraiment un vampire ou une autre créature du genre, son âge physique n’était peut-être qu’une illusion. De plus, le fait qu’il en sache peu sur elle l’embêtait et la soulageait à la fois. Ses ailes étant invisibles, sa nature restait cachée pour le moment. Cependant, qui pouvait être si asociale ou inculte pour ne pas reconnaître la grande Barbara Silver ?

« Tant que je n’ai pas à faire le ménage, je me fout bien de la couleur que prendra les murs ou le visage en première page demain. » dit-elle avec un naturel déconcertant vu le coté morbide de leur conversation. « Néanmoins, je crains d’avoir une très bonne mémoire. » rajouta-t-elle en lançant un regard ennuyé sur le cadavre dans la salle de bain.

La danseuse se remit alors à marcher doucement dans la pièce, observant les divers objets qu’elle contenait. Faisant mine de s’intéresser à une vieille affiche de spectacle jaunie, elle reprit son monologue. Elle s’était rapprochée de la chaise dont avait fait mention le jeune homme. Par une chance plutôt épatante, son café l’attendait toujours. Non, la veste n’était pas à elle. Beaucoup trop démodée. D’une main, la fée se pencha pour prendre le gobelet en carton encore chaud et souleva le couvercle pour en humer l’odeur. Deux laits et deux sucres, enfin une chose de parfaite en cette étrange soirée !

« Mais il y a une chose que je préfère encore plus que le fait de ressasser de vieux souvenirs devant des journalistes : Les histoires. Celles-ci me captivent suffisamment pour en oublier… Certains détails. »

Elle prit une première gorgée du café et ferma les yeux pour en apprécier les effets. Ses nerfs commençaient à se détendre. Elle avait moins envie de laisser éclater sa colère, mais cela ne freinait pas sa manie de jouer sur les mots. En fait, ses manières presque hautaines pourraient drôlement lui attirer des ennuis si elle ne se méfiait pas assez. Qui sait… Le ''garçon'' avait surement encore un peu de mordant.

« D’où viens-tu et pourquoi t’amuses tu as faire la sangsue dans ce théâtre ? » Car oui, Barbara se pensait celle qui allait poser les questions...



© Méphi.



_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mer 11 Sep - 18:41







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





« Brave garçon. »

Brave garçon ? Sérieusement ? Il avait l'air jeune mais pas à ce point ! Bon, la danseuse devait également être plus vieille qu'elle ne le paraissait. Est-ce qu'elle était vraiment plus âgée que lui ? Difficile à dire. Certaines personne peuvent deviner l'âge des gens rien qu'en les regardant dans les yeux, humains ou vampires. Mais Marvel ne faisait pas partie de ces personnes... En fait, à part le fait d'être un vampire, Marvel n'avait aucune qualité particulière. C'était affreux ! Mauvais moment pour faire des réflexions philosophiques, il y repenserait plus tard. Pour le moment, il devait se focaliser sur la brune qui avait bougé pendant qu'il s'était enfermé dans sa tête.

« Tant que je n’ai pas à faire le ménage, je me fous bien de la couleur que prendront les murs ou le visage en première page demain. Néanmoins, je crains d’avoir une très bonne mémoire.  Mais il y a une chose que je préfère encore plus que le fait de ressasser de vieux souvenirs devant des journalistes : Les histoires. Celles-ci me captivent suffisamment pour en oublier… Certains détails. »

Il fronça les sourcils pendant qu'elle buvait son café. Quand elle disait avoir une bonne mémoire, c'était un genre de menace, non ? Et la suite, un ultimatum ? Une sortie ? Un arrangement ? Donc elle posait les conditions et il acceptait, c'était le deal ? Hors de question ! Il avait un ego dont la taille variait incroyablement vite mais là tout de suite, il lui restait quand même un peu de fierté. Un autre jour, il se serait jeté sur elle ou aurait accepté n'importe quoi pour s'excuser d'avoir laissé un cadavre dans son théâtre. Mais cet après-midi, il était relativement calme, donc entre les deux. Pour une fois, son comportement restait loin des extrêmes. Bon, bien sûr, il était toujours influencé par la première impression. Il avait l'impression que la danseuse était puissante, intelligente mais digne de confiance. Accorder sa confiance à une inconnue était bien la dernière chose à faire, surtout quand il ne connaissait même pas ses pouvoirs ! Et si c'était une sorte de sorcière qu'il n'avait jamais rencontrée ? Peut-être qu'elle utilisait un charme pour le faire baisser sa garde ? Oh ! Elle parlait...

« D’où viens-tu et pourquoi t’amuses-tu à faire la sangsue dans ce théâtre ? »

Ah, hum, ça... Il ne savait pas vraiment pourquoi il s'était retrouvé là, c'était juste arrivé... Il n'avait aucune destination en tête et la musique semblait potable alors, pourquoi pas ? Ensuite, l'assistant est arrivé et la faim justifie les moyens. Enfin, la soif dans le cas précis... S'il racontait ça, il aurait l'air d'un vagabond sans but dans la vie. Stop ! Il avait dit qu'il ne l'écouterait pas sans discuter. Répondre à ses questions était donc un très mauvaise idée. Il fallait qu'il retourne la situation à son avantage. S'il lui répondait en omettant certains détails et qu'elle souhaitait écouter la suite, il pourrait lui soutirer des informations en échange. Du style "Vous êtes une sorcière millénaire over-power" ? De toute façon, il n'avait pas vraiment d'autre alternative.

« 'Là d'où je viens', on ne reçoit rien sans donner quelque chose en retour. Si vous voulez votre histoire, il va falloir vous ouvrir un peu. Votre nom serait un bon commencement. Je ne viens ici que pour la musique, les artistes ne sont pour moi que des silhouettes sans visage et le menu fretin un éventuel repas. Je ne connais le nom d'aucune danseuse classique, ne soyez pas offensée du fait que le votre soit un mystère. »

Il prit le temps de toiser son interlocutrice avant d'attraper une chaise pour se mettre à l'aise. Il sourit et fit mine d'attendre. Il savait qu'elle ne répondrait pas tout de suite, pas sans réfléchir en tout cas. Elle était trop maligne pour cela. Il espérait tout de même découvrir quelques infos afin de rendre cette journée moins ennuyeuse. Tout se passait bien avant son arrivée mais sans la musique, il n'avait rien à faire. Même finir de vider l'assistant ne l'intéressait pas plus que ça.

Concernant la jeune/pas si jeune femme, il n'espérait pas prendre le contrôle de la situation, seulement garder la balance équilibrée. La tâche semblait ardue, son "adversaire" n'était pas du genre à renoncer. Peut-être qu'elle comprendrait et accepterait qu'ils soient sur un pied d'égalité mais si ce n'était pas le cas, Marvel ferait en sorte de se retrouver en haut du podium.

Pour la peine, il pouvait être le premier à jouer - à parler de lui. C'était du simple fair-play.

« Tu sais que je suis un vampire au sex-apeal incommensurable qui se nourrit de sang humain, c'est déjà beaucoup. Je t'accorde mon prénom, Marvel. A toi, belladona. »

Il l'avait inconsciemment tutoyée, ce qui prouvait que la balance pesait à nouveau de son côté, ou au milieu d'eux tout du moins. La diva avait les cartes en main. Allait-elle enfin dévoiler son identité ?


© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mer 11 Déc - 19:38







Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»







Elle sentait vaguement la chaleur du café sous ses doigts et l’arôme de la boisson berçait son humour un peu noir. Comment dire… La situation lui plaisait grandement. C’était toujours mieux que de devoir danser sur une scène pourrie devant un public avachie. Là elle avait quelque chose de vitale pour son ego de vedette, c’est-à-dire, toute l’attention de son interlocuteur. Sa menace sous entendue fit son petit effet, car le jeune homme fronça les sourcils, réfléchissant surement à la meilleure façon de faire tourner la situation dans son intérêt. Du moins, c’est ce que Barbara ferait à sa place. D’ailleurs, une réponse ne tarda pas.

Un sourire énigmatique flotta sur les lèvres de la danseuse aux mots ''rien sans donner quelque chose en retour''. Cela sonnait comme un jeu à ses oreilles ou, mieux encore, comme une interview avec un journaliste un peu zélé. Dans les deux cas, Miss Silver tentait toujours de garder une certaine longueur d’avance. Pour le moment, elle n’appris pas grand-chose hormis que l’intrus venait écouter de la musique pendant qu’il digérait son assistant. Barbara déposa son café sur la chaise et fit une mimique légèrement outrée, tirant davantage sur le sarcasme en réalité.


« Oh ! Mais il faut palier à ce manque de culture rapidement ! Je me nomme Barbara Silver, Darling. Danseuse professionnelle de ballet classique. » dit-elle enfin, prête à faire quelques minimes concessions, car un simple coup d’œil à une affiche dehors aurait suffi à mettre un nom sur son ravissant visage d’immortelle. Le regard ambré de Barbara détailla le vampire de bas en haut. La peau pâle, les traits plutôt fins et quasi intemporels ainsi que le genre de blessure aperçu sur l'assistant assassiné étaient déjà de bons indices en soit.

« Vampire, intéressant. Pour le  sex-apeal, je les préfère un peu plus… adulte. »

Non, la brune n’avait pas fini de le regarder de haut ce «gamin» qui avait piqué sa curiosité et empiété sur son territoire. Ce ne serait plus aussi drôle sinon… À vrai dire, hormis les fées, Barbara ne connaissait que très peu de créatures, préférant d'ailleurs les éviter. Des tensions entres les races pouvaient se sentir, pas besoin de se retrouver au cœur des conflits pour s'en rendre compte. Il valait mieux donc rester discrète sur sa nature, même si pour cela on devait s'assurer de faire disparaître un certaine vampire à la langue bien pendue, mais c'était encore trop tôt pour le dire.

Par contre, pour connaitre sa nature de fée, il allait falloir creuser encore un peu plus longtemps. Il n’y avait qu’à ses confrères ailés que la brune se dévoilait à ce point. Si l’humilité n’étouffait pas le dénommé Marvel, elle ne s’en souciait guère, probablement parce qu’elle se trouvait dans le même cas. Soudain, au loin, on entendit les violons se remettre à grincer une musique plaintive et lente. Surement une répétition un peu tardive pour un autre spectacle qui paraîtrait dans la semaine. La fée ferma les paupières quelque seconde, cherchant le titre de la pièce. Les sons harmonieux venant de l'orchestre la berçaient et la voix d'un des chanteurs lui donna envie de bouger un peu. Rares étaient les choses qui pouvaient atteindre son cœur de glace, mais la musique en était certainement une.


« Acte un, scène cinq… The Music of the Night. »  murmura-t-elle avec admiration. C’était de loin une de ses chansons préférée du Fantôme de l’Opéra et, avec cet inconnu dans son théâtre, la coïncidence était des plus délicieusement ironiques. « Tu sais danser Marvel ? » lâcha-t-elle soudainement, en ouvrant les yeux. C'était à son tour de jouer. Pour tenter le jeune homme, elle ajouta sur un ton plein de malice ;

«  Il parait qu’on apprend beaucoup d’une personne par la façon dont elle danse… Si tu ne sais pas les pas, je t’apprendrais. Allez, debout ! » déclara-t-elle en lui tendant la main, mettant ainsi fin à l'espèce de périmètre de sécurité qui les avait séparé jusqu'à présent.



© Méphi.




Spoiler:
 

_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mer 11 Déc - 22:31







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





Les réponses de la danseuse semblaient constamment avoir un double sens, qu'il soit simple à comprendre ou plus subtile. Elle jouait avec les expressions de son visage tout autant qu'elle le faisait avec les mots ; ce qui la rendait plus intéressante encore. Le mystère qui planait autour d'elle empêchait Marvel d'écouter son instinct de survie. Il devenait évident qu'il n'était pas le plus fort dans la salle, au moins mentalement parlant. L'immortel avait tendance à se reposer sur sa nature de vampire et à délaisser tout entraînement éventuel. Il faudrait qu'il pense à se comporter de façon plus mature un jour, mais il avait encore le temps avant que cela ne devienne une obligation. Quoi qu'il en soit, malgré l'assurance de l'artiste, il ne comptait pas laisser transparaître ses pensées. Il pouvait apprendre beaucoup de cette semi-inconnue, c'était une certitude. Il tiqua tout de même au terme "plus adulte". Rares étaient les occasions où il se rappelait de son apparence éternelle comme d'une mauvaise chose. Il n'était pas attiré par la charmante danseuse, pas de cette manière. Son truc, c'était plutôt les étudiantes. Mais encore une fois, et bien contre sa volonté, il ne put s'empêcher de penser à... Certaines personnes. Personnes qui devenaient dangereusement proches de lui et NON. Il devait se changer les idées, se focaliser sur quelque chose. Sur Barbara, tiens ! C'était une menace probable, laisser son eprit divaguer de cette manière était tout sauf prudent et... Les humains, les sorciers et les maï vieillissaient... Barbara, Barbara, Barbara... Heley vieillissait... Oh non, il n'allait pas penser à elle maintenant ! Cette stupide Maï avait dû l'empoisonner sans qu'il s'en rende compte ; il ne pouvait pas se la sortir de la tête !

Il inspira en espérant se calmer un peu - et surtout en priant pour que cette lady Silver ne se rende compte de rien. Il se promis que ce serait son dernier écart devant la brune. Ses conflits intérieurs dataient de sa transformation, il était donc - dans l'hypothèse qu'il essaie un peu - tout à fait capable de les faire cesser. Et à cet instant, Barbara avait toute son attention. Est-ce que... Est-ce qu'elle dansait ? Ses mouvements, bien que légers et brefs, étaient en parfait accord avec la mélodie qui venait de commencer à l'étage inférieur. Evidemment, elle ne dansait pas vraiment mais cette harmonie avait un effet hypnotisant. Marvel comprenait pourquoi elle était célèbre, il aurait put payer pour la voir danser s'il ne lui suffisait pas de soumettre les videurs à sa volonté - ou de les faire disparaître.

Elle nomma le morceau qui passait, plus pour elle-même que pour son interlocuteur. Cela prouvait qu'elle s'y connaissait en musique et en théâtre - bien que cela n'étonna en rien le vampire. C'était une danseuse, après tout.

« Tu sais danser Marvel ? Il parait qu’on apprend beaucoup d’une personne par la façon dont elle danse… Si tu ne sais pas les pas, je t’apprendrais. Allez, debout ! »

La question le prit au dépourvu, tout comme sa main tendue. Lui ? Danser ? Oui, il savait se débrouiller mais sa place était plutôt derrière le bar et non sur la piste... Il possédait évidemment quelques notions, en majorité datant de sa vie humaine, mais il ne pouvait être qualifié de doué. La dernière fois qu'il avait dansé avec quelqu'un remontait à si longtemps - on ne pouvait compter les quelques fois où des clientes du bar l'y avaient poussé, l'alcool et l'euphorie ambiante empêchaient toute "performance".

Il se ressaisit et ferma ses lèvres légèrement entrouvertes par la surprise, y plaçant un sourire en coin plutôt prononcé. Il aimait prendre des risques, non ? C'était le moment de se montrer impulsif - pour une fois qu'il pouvait se le permettre sans risquer de finir dans une marre de sang de victimes anonymes. Il prit la main restée suspendue dans l'air et se releva en poussant sur ses jambes uniquement. Miss Silver avait beau être une créature surnaturelle, il avait certaines habitudes.

« Espérons que vous n'en profitiez pas pour m'arracher la tête, de peur que je vous vole la vedette. »

Puisant dans ses anciens réflexes, il garda sa main dans la sienne et enserra sa taille fine de l'autre - sans trop se rapprocher non plus, ce n'était pas une mineur débauchée imbibée d'alcool. Il leva ensuite un sourcil, l'invitant à mener. Il se montrait souvent narcissique mais la danse n'était pas son domaine artistique de prédilection, au contraire de la star qu'il avait devant ses yeux. Il était presque injuste que seuls les chanteurs et acteurs soient réellement célèbres aux yeux de tous. Mais avec des êtres surhumains à l'affiche, la donne pouvait toujours changer.



© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mar 17 Déc - 6:43

?ref=l2





Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»







Barbara imaginait les archets qui glissaient doucement sur les cordes des violons, les mouvements graciles du chef d’orchestre qui fendait l’air de son bâton ainsi que les lèvres du chanteur qui articulait chacune des paroles dans la pièce à côté. Dans son esprit envoûte par la mélodie, les tensions crées par la présence de Marvel devenaient si légères, comme-ci une aussi belle musique méritait de se faire entendre malgré tout. Absolument tout, même la mort. Et si le jeune vampire refusait de danser avec elle ? L’idée l’effleurait à peine, prenant pour acquis qu’il n’avait pas tellement le choix. Son ego qui parlait bien sûr, car c'était un honneur de danser avec elle. De plus, c’était mieux qu’un combat sanglant pour défendre son territoire, non ? Sans doute que Barbara l'avait pris au dépourvu à voir la surprise sur son visage, mais son sourire moqueur ne tarda pas à réapparaître. Une main trouva la sienne et le vampire se joignit à elle pour danser. S’il savait à quel point ce simple contact contre la peau de Barbara aurait pu le condamné, envoûté par les pouvoirs de la fée, pour en faire une vraie marionnette l’espace de quelques instants… Seules les créatures ailées expérimentées pouvaient prétendre agir sur les autres races, un atout que Barbara avait acquis depuis plusieurs années, mais hélas –ou heureusement- l’essence vampirique du garçon le protégeait de son influence hypnotique. La situation n’en demeurait pas moins dangereuse. D’ailleurs, il en fit la remarque.

« Si tu me marches trop sur les pieds, je risque d’être tentée. »

La danseuse étoile pensait réellement ce qu’elle avait dit plus tôt en affirmant qu’on apprenait beaucoup d’un individu par la façon dont il dansait. Ses yeux noisette examinèrent les pieds de Marvel, craignant sans doute de se faire écraser les orteils avant de se reposer sur le visage du jeune homme. Ses pas étaient à la fois assurés, surement pour ne pas d'avoir l'aire idiot, mais aussi erronés par moment. Cela expliquait sans doute pourquoi il la laissa mener. Les convenances de l’homme guidant la femme venait de disparaître et ce n’était pas pour déplaire à Barbara.  Une valse, ce n’était pas si difficile à exécuter, sauf qu’avec la fée comme enseignante, il valait mieux apprendre vite.

« Un pas vers l’avant, puis vers la droite… »

Les violons accompagnaient de manière ensorcelante chacun de leur mouvement. À la fois terriblement lents, mais d’une précision toute calculée, leurs jambes s’entrecroisaient et se suivaient. Dans la pénombre de la pièce, on ne voyait que leurs silhouettes qui bougeaient doucement et dans l'air flottait toujours les arômes d’un cadavre frais. Une danse macabre qui fit naître un sourire presque serein sur les lèvres de la danseuse qui devint un peu nostalgique face à ce déjà-vu de son enfance. Soudain, suite à une maladresse de son cavalier, Barbara écrasa volontairement et sans remord le pied de Marvel avec l’un des talons de ses escarpins.

« La droite j’ai dit… Fais-moi tourner maintenant. »

La brune tournoya élégamment, les pans de sa robes en firent autant, mais lorsque la fée reposa sa main dans celle du vampire, ses traits avaient pris une expression plus sérieuse. Bref, l’erreur n’était pas permise avec elle et pas juste au sujet de la danse. Au loin, tous les instruments de l’orchestre semblèrent s’être mis de la partie, approchant du grand final de la chanson. C’est alors que Barbara rapprocha ses lèvres de l’oreille du vampire pour que le son de sa voix couvre la musique.

« Alors, mon cher Marvel, il y a un corps à faire disparaître dans cette pièce. Je me fais à l’idée que ce ne sera pas le tien ou le mien, mais… J’ai besoin que tu me fasses une promesse avant toute chose... »




© Méphi.



_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.


Dernière édition par Barbara Silver le Mar 4 Fév - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Sam 4 Jan - 1:20







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





Barbara guida sans problème, sûrement habituée à prendre les rennes quand les autres n'étaient pas à la hauteur. En tout cas c'était le sentiment qu'elle renvoyait. Les menaces gentillettes de la danseuse furent vites oubliées. Il aurait sans doute dû y prêter plus d'attention mais tant pis. Elle n'essayait pas de le tuer, ils dansaient. Et il arrivait à suivre les pas, alléluia. Le vampire n'avait apparemment pas tout perdu de ses connaissances en temps qu'humain. Bon, ce n'était pas parfait non plus et Miss Silver lançait quelques indications ça et là mais l'ensemble était plutôt pas mal, de l'avis de l'immortel. Et le petit plus : Barbara souriait. C'était loin du grand sourire innocent d'Heley, du rictus sadique de Raven ou des éclats de rire de Morwyn mais il apprécia ce léger changement dans son visage sévère.

Puis il se figea presque, se forçant bien contre la volonté de son corps à garder le mouvement, quand la danseuse lui écrasa le pied, le talon de son escarpin appuyant bien plus fort qu'il ne l'aurait cru. Il ne pouvait en être sûr mais il soupçonnait une force surnaturelle devant la violence du coup et le calme de la diva. La douleur disparut en un instant, cependant, son pouvoir vampirique la balayant sans problème. Au moins, elle n'avait pas d'immunité contre sa régénérescence accéléré ou quoi que ce soit du genre.

« Fais-moi tourner maintenant. »

Il obéit sans sourciller, faisant tourner la ballerine qui, sans surprise, effectua un mouvement parfait. Elle revint vers lui et la musique toucha à sa fin, les derniers accords résonnant dans l'air et sous leurs pieds. Il recula instinctivement quand Barbara se retrouva dangereusement près de son visage - il tenait à cette merveille surnaturelle - mais se détendit quand elle commença à parler dans son oreille.

« Alors, mon cher Marvel, il y a un corps à faire disparaître dans cette pièce. Je me fais à l’idée que ce ne sera pas le tien ou le mien, mais… J’ai besoin que tu me fasses une promesse avant toute chose... »

Une promesse ? Oh, il n'aimait pas ça, pas du tout. Il ne donnait jamais sa parole, ou alors à des gens qui allaient rapidement devenir ses victimes ce qui briserait sa promesse. Barbara, en revanche, semblait être le genre de personne qui voudrait qu'il tienne sa promesse. Peut-être même qu'elle le forcerait à le faire ! Non, il ne pouvait pas. Il ne promettrait rien ! Hum, non. Il allait d'abord entendre ce qu'elle avait à dire. Peut-être que ce n'était qu'une broutille. Et même s'il n'aimait pas porter le poids d'une promesse, il n'aurait peut-être pas le choix. Se battre avec un ennemi dont on ne sait rien était un pari trop risqué.

Il inspira, toujours collé à Barbara - et cela commençait à le mettre mal-à-l'aise - et parla aussi faiblement qu'elle l'avait fait. Heureusement, il savait parler de manière à ne rien laisser paraître. Si elle possédait le don d’empathie, ou si elle pouvait lire dans les pensées, il serait démasqué. Mais bon, il n'était pas tout puissant. Presque. Mais oui, presque.

« Ce serait quel genre de promesse ? »



© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Mar 4 Fév - 23:08







Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»





Il n’y avait que Barbara pour prendre la situation aussi à la légère. Une danse près d’un cadavre ? Menacer un gamin de meurtre ? Il n’y avait pas grand-chose qui l’impressionnait et ce n’était certainement pas les talents de danseur de Marvel qui allait y changer quoi que ce soit. Elle avait réussi à étirer ses lèvres en un sourire détendu. La musique l’envoutait suffisamment pour en oublier ses tourments, mais la belle n’allait pas se laisser déconcentrer si facilement. La danseuse restait une femme au tempérament extravagant et romantique. Bref, elle ne refusait jamais de faire quelques pas en compagnie d’un beau jeune homme sur la divine musique qui s’échappait de Broadway, ajoutant ainsi un souvenir agréable à sa longue vie d’immortelle. Cependant, lorsque la musique tira à sa fin, elle se permit de raviver le jeu mortel qui se déroulait dans la pièce.

« Rien qui ne sera trop dure à tenir, ne t’inquiète pas. » lui-répondit-elle, plus pour se moquer du ‘gamin’ qu’autre chose. Après tout, il faut bien plus que des mots pour effrayer un vampire. Dans la pièce d’à côté, chaque instrument de musique disparaissait graduellement. Le son du piano mourut, le violon s’essouffla, la contrebasse s’éclipsa et bientôt, un silence lourd revient les hanter. Comme la danse était terminée, la fée retira ses mains doucement et remit une distance respectable entre eux en reculant de quelques pas. Bien qu’elle aimait propager le malaise, elle avait quelque chose de plus important à régler. L’expression tyrannique de la prof de danse était revenue à l’assaut, ne donnant plus aucun doute sur son sérieux. Peut-être qu’elle bluffait ? Mais avait-il vraiment envie de prendre le risque ?

« Toi et moi avons un point commun ; nous ne sommes pas humain. Je ne t’apprends rien. Malheureusement, je ne supporterais pas que la chose s’ébruite… Ce théâtre est mon domaine et mon terrain de jeu, je suis très sélective par rapport à qui je permet d’y entrer et encore plus sur ceux que je laisse partir. » La fée se mis alors à marcher lentement dans la pièce autour de Marvel, tel un requin qui encercle sa proie, faisant claquer ses talons contre le parquet de façon inquiétante. L'ambiance établie lors de leur valse s’était tout simplement évaporée. Barbara ne regardait même pas le vampire, faisant mine de réfléchir, mais elle s’exprimait calmement, mais soudain, elle se stoppa et lança un regard au corps inanimé de l'assistant.« Promet-moi que tu ne parleras jamais à personne de ma nature et, en échange, je m’assurerais de faire tomber ce petit incident dans l’oubli... Ce sera notre petit secret… »Elle pourrait même faire disparaître le corps s'il le fallait, connaissant chaque recoin du théâtre et sinon, Abigail pourrait toujours venir nettoyer le sang plus tard. Barbara se rapprocha alors du vampire d'une démarche nonchalante, une fois face à lui, elle plongea son regard dans celui de l'intrus et lui sourit de manière inquiétante.« Alors, tu te sens capable de tenir ta langue ? » Sous entendant bien sûr qu’elle pourrait sans doute lui arracher au besoin…



© Méphi.



_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Sam 1 Mar - 3:34







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





La première idée qui flasha dans l'esprit du brun fut, bien entendu, complètement stupide ; il se retint heureusement à temps. Il aurait été imprudent de dévoiler à la danseuse qu'il ne savait absolument pas ce qu'elle était en réalité. Il était sûre qu'elle n'était ni vampire, ni lycanthrope. Peut-être un cas de sorcière très puissante ? Il ne s'y connaissait pas vraiment niveau mages, etc... Quoi qu'il en soit, il ne voulait pas paraître idiot ou faible - et encore moins les deux - et garda son ignorance pour lui-même. Il ferait des recherches plus tard, si la paresse ne l'en empêchait pas.

C'était une promesse simple à tenir puisqu'il ne savait pas ce qu'il devait tenir secret. Néanmoins, il prit une seconde ou deux pour réfléchir, observant distraitement les yeux froids de Barbara. Elle avait passé toute leur rencontre à tenter de l'intimider quand il avait préféré se laisser faire au lieu de riposter. Elle serait sûrement outrée s'il avait prononcé ses pensées à voix haute mais elle lui faisait penser à son ancien lui-même, persuadé par une maniaque manipulatrice qu'il était plus forte que toute personne sur la planète ; un super-prédateur. Il aurait pu continuer dans cette visée et tenter de devenir plus fort encore au lieu de faire son possible pour ressembler à un humain. La diva, elle, ne semblait guère se préoccuper du sort des new-yorkais ordinaires, mais il fallait ne pas en être un pour remarquer son côté surnaturel ; elle n'avait sûrement pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour se fondre dans la masse.

Bon, après tout, il n'était pas très sûr de lui en ce qui concernait la brune. Elle n'était peut-être pas si forte ! Une promesse et il fuyait. C'était simple. Marvel sourit et soutint le regard de mademoiselle Silver, se tenant plus droit qu'à l’accoutumée pour la dominer de plusieurs bons centimètres, et ce malgré ses talons.

« Bien sûr. » Il haussa les épaules. « Je ne vois aucune utilité à révéler votre secret. Je ne suis pas suicidaire. Moi aussi, je dois me cacher. »

Il continua à la fixer dans les yeux, son sourire en coin presque indélébile à présent. Il changeait d'avis trop rapidement et, bien entendu, il s'attirait et s'attirerait de nombreux problèmes ainsi. Enfin, il fallait avouer que cette situation était quelque peu exceptionnelle. Il était rare qu'il en sache si peu sur ses interlocuteurs - ou adversaires. Il s'en sortait bien puisqu'il n'avait pas fini en rondelles. Pour l'instant.

Il recula d'un pas pour s'éloigner de la potentielle source de danger en robe de cocktail et se dirigea vers le piano contre lequel il s'était adossé avant l'arrivée de l'assistant de la brune. Cette interruption lui avait permis de se nourrir, c'était une bonne chose. Si la danseuse décidait soudainement de révéler ses capacités en les utilisant contre lui, il serait au summum de sa force. Il aurait pu en boire un peu plus d'ailleurs... Et pourquoi pas.

« Etant donné que tout est réglé entre nous, vous ne voyez pas d'inconvénient à ce que je termine mon repas, n'est-ce pas ? Je peux disposer du cadavre moi-même, j'ai l'habitude de nettoyer derrière moi. »

Il fit un geste large vers la salle de bain annexe où la victime venait de rendre son dernier souffle. Il s'était bien accroché, le petit... Tant mieux, plus le sang restait frais, meilleur il était. Il n'avait pour le moment proféré aucune menace à l'encontre de Barbara, même implicite ou ironique. Dans la logique des choses, elle ne verrait pas en lui un adversaire dangereux et le laisserait partir sans problème de son "territoire". Peut-être qu'elle lui offrirait des billets pour son prochain ballet...



© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : helena bonham carter


Statut : Présumée morte



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : En cours de guérison





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Dim 23 Mar - 20:45







Barbara ☋ Marvel

☊ « This is a bad town for such a pretty face...»






La danseuse étoile était-elle digne de confiance ? Pas du tout, alors là, il n’y avait vraiment qu’elle qui comptait ! Si la situation dans laquelle elle s’était embarquée pouvait s’inverser à son avantage, elle le ferait sans hésiter. Surtout que ce genre de pacte ne lui plaisait pas. Barbara avait un secret bien scellé en forme d’aile sur son dos, un secret qui devrait la suivre dans sa tombe ne serait-ce que pour toutes les autres fées qui vivaient en ce monde. C’était une responsabilité qui la dépassait et une des rares auxquelles l’enseignante accordait de l’importance. Ce n’était certainement pas un vampire à l’allure d’un adolescent hautain qui allait gâcher ses siècles d’efforts et de stratégies. Une partie d’elle n’était toujours pas tranquille avec la possibilité de laisser partir Marvel avec une tête sur ses épaules, mais c’était la solution la plus raisonnable. Elle n’était pas pour toujours se salir les mains dès le premier obstacle. Néanmoins, elle n’aimait pas que son sort repose entre les mains de quelqu’un d’autres que les siennes.

Pourtant, elle estimait avoir bien joué le jeu. Il la savait non-humaine, mais c’était nécessaire pour le décourager de venir hanter les murs de son terrain de chasse privilégié. Au moins, il ignorait sa véritable nature. Bon elle n’avait pas l’aspect sauvage d’un lycanthrope, mais avec un peu d’imagination, il pourrait sans doute se trouver un mensonge tout aussi valable. Après tout, les fées n’existaient tout simplement pas, non ? Rrooo cette histoire allait la tracasser ! Barbara se promit donc d’y mettre un terme d’une façon ou d’une autre, mais pas aujourd’hui. Non aujourd’hui, elle restait délicate et avec un beau grand sourire polit comme elle les faisait si bien. Il acquiesça enfin à sa demande et Barbara fit mine de paraître soulagée.


« Sage décision Darling. »

L’entretient tirait bel et bien à sa fin, les deux ne semblaient plus vouloir être dans la pièce. La danseuse étoile avait mieux à faire que de discuter de la pluie et du beau temps alors quand l’accord fut fait, elle se contenta de récupérer son manteau ainsi que son sac sur la chaise du début et se dirigea vers la porte de la sortie. Avant de franchir le seuil de la porte, elle jeta un dernier coup d’œil à l’assistant. Des remords ? Non. Seulement la vague idée qu’il aurait pu être sa proie un autre jour durant un autre moment. Comme elle détestait partager !

« Bon appétit Marvel. Je vous prierais encore une fois de vous faire discret. Bonne nuit!» dit-elle en lui offrant le plus hypocrite de tous ses sourires. Ce n’était que le début, elle le savait, mais malgré tout, elle espérait ne pas revoir le jeune vampire de sitôt.  




© Méphi.




Spoiler:
 

_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ? Sam 5 Avr - 18:13







Barbara ✥ Marvel

Can you trust a killer ?





Le vampire n'attendit pas que la porte se ferme pour planter à nouveau ses crocs dans la jugulaire de l'assistant à présent décédé. Il tendit néanmoins l'oreille afin de s'assurer du départ de Barbara. Il entendit ses talons claquer régulièrement dans le couloir. L'esprit de Marvel était sans nul doute influencé par la précédente conversation mais il avait presque l'impression qu'elle dansait alors que sa présence se faisait de moins en moins oppressante, ses pas sur le parquet ancien faisant office d'accompagnement musical. C'était une musique ni trop lente ni trop rapide, calculée, sombre ; un mélange entre une marche militaire et les mouvements légers d'une jeune ballerine. Même sa démarche avertissait quiconque prenait le temps d'écouter du danger qu'elle représentait. Et comme une fleur venimeuse, aussi mortelle soit-elle, elle attirait...

Naaaaaaannn. Il se faisait des idées. L'ambiance du théâtre n'avait rien à envier à la morgue... Pourquoi la soit-disant très grande danseuse Barbara se produisait-elle ici, d'ailleurs ? Elle avait l'air assez narcissique pour refuser les petites salles. Peut-être qu'elle aussi se nourrissait régulièrement sur les humains et préférait rester discrète. Pourtant, il était sûr que ce n'était pas un loup-garou ou un vampire...

Une fois totalement rassasié - cette sensation ne durerait pas - l'immortel s'empara rapidement du corps et s'enfuit par la fenêtre puis sur le toit en direction de la décharge la plus proche. Même si la ville était très éclairée la nuit, il restait quelques zones d'ombres où il pouvait circuler sans problème et, bien sûr, les toits. Personne ne pensait à regarder en l'air après tout.

C'était quand même bizarre qu'il ne puisse déterminer la race de Barbara Silver. En un demi-siècle de vie au milieu du surnaturel, il n'avait jamais rencontré quelqu'un avec cette odeur. Peut-être qu'un sort la protégeait, peut-être qu'elle avait des problèmes avec les vampires, les loups ou les maï. A moins qu'il n'existe d'autres créatures dont il n'ait jamais entendu parler. Il faudrait qu'il en tienne mot à Adonis. Le vieux savait toujours tout sur tout. C'était un peu son Gandalf ou son Dumbledore. Et si même lui ne savait rien sur ce sujet, il entamerait des recherches. Cela pourrait prendre du temps mai il lèverait le mystère entourant la danseuse. Il était trop curieux pour oublier une telle rencontre. Peut-être même qu'il pourrait devenir plus fort grâce à elle.



© Méphi.

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Fini]Can you trust a killer ?

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]Can you trust a killer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Manhattan :: Midtown :: broadway-