Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Je ne te déteste pas, je te hais †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Je ne te déteste pas, je te hais † Mer 30 Oct - 19:37


Aaron Launay
103 ans (mordu à 19 ans) ∞ Vampire ∞ Franco-Canadien ∞ Photographe et guitariste ∞ Neutre ∞ Sang humain ∞ Logan Lerman
« Tomorrow is my first day »


✖ ME, MYSELF AND I ✖

On va pas se le cacher, Aaron est plutôt mignon. Pourquoi ? Regardez ses yeux ! Ce bleu, si profond, presque inhumain (ha oui, c'est vrai ! Il n'est pas humain !), lui donne ce charme inexplicable. Et puis ses cheveux qui contrastent son teint pâle. Très pâle. (D'abord par rapport à ses origines, après, je vous laisse deviner) Et ses lèvres, si vives ! Si rouge ! Et ses incisives sont légèrement plus grandes et pointues que la moyennes.
Passons à sa silhouette. Plutôt normale, à vrai dire... Un peu musclé, légèrement petit (avec son mètre soixante-dix), pas trop gros, ni trop mince, on va dire que c'est l'idéal.

Vestimentairement, il s'habille simplement, avec des chemises, ou des T-shirt unis avec des jeans slims, pour la plupart foncés.. Quand il fait un peu plus froid, Aaron porte des sweat shirt. Et, quand il fait vraiment froid, il porte un long manteau en feutrine noir. La normale, quoi.

En fait, mis a part son joli visage, Aaron est plutôt banal. En plus, il a plus d'un siècle et a donc dû "rester à la mode", ce qui lui a fait changer de style plusieurs fois.
✖ ALL ABOUT ME ✖

Aaron est lunatique. Il a des sautes d'humeurs rapide, pouvant passer des larmes à la joie, de l'hystérie à la déprime, bref, ça peut être assez comique en tant que spectateur. Mais se qui le caractérise le plus, c'est quand même qu'il ne se dégonflera jamais. Pouvant se trouver devant un mec baraqué, de plus de deux mètres ne lui fait pas peur. Sûrement parce qu'il est un vampire et qu'il ne peut pas mourir, ou peut-être parce qu'il aime provoquer. Aaron aime se battre. Juste pour la bonne cause. Ou pas. Parce qu'Aaron est espiègle.
Parfois, il arrive au brun de rire tout seul, et d'être dans ses délires. Dans ces cas là, pas besoin de s’inquiéter, c'est juste qu'il se souvient toujours des choses à des moments qui n'ont rien avoir. Une mémoire... Spéciale.
Cependant, notre centenaire peut s’énerver facilement, et parfois piquer des crises d'hystérie. Et même parfois utiliser la violence pour rien.

La photographie, qui le fait vivre n'est pas sa seule passion. En cent années, Aaron a eu le temps d'apprendre la musique (en fait, il joue de la basse, de la guitare et du piano), et joue même dans un petit groupe de rock/métal en tant que guitariste. Mais le brun a vécut la "révolution musicale", avec les rap, le blues, le rock, la disco, la pop, la funk, l'electro, etc... Alors l'homme connait bien tous les genres de musique, même s'il préfère le dubstep et le métal (qui ne sont pas si différents qu'on peut le penser...). Aaron aime beaucoup la 'bonne cuisine", peut-être que ses origines françaises le lui poussent. Le vampire ne supporte pas les fastfood, avec les hamburgers surgelés. Tant qu'a faire des hamburgers, autant les faire avec du bon jambon, de la salade bio, et un steak haché de bête élevé en plein air avec un espace vital plus grand que 1m². Aaron est un très bon cuisinier, même si, étant mort, il ne peut plus vraiment se faire plaisir.
Autre chose qu'Aaron ne supporte pas : les suicidaires. Parce que les suicidaires sont lâches. Et Aaron n'aime pas la lâcheté.
✖ My Story ✖



Depuis sa plus tendre jeunesse, Aaron a toujours eu un espoir qu'un jour, un autre monde s'ouvrirait à lui. Que le surnaturel existait quelques part. Il sera servis. Mais revenons un peu plus tôt avant qu'il se fasse morde.

Son père était français. Sa mère était américaine, mais elle s'est naturalisée canadienne. Aaron est né au Canada, à Vancouver, mais a fait beaucoup de voyage, étant jeune, en France. Ses parents étaient très connus à l'époque (sa mère était actrice, et son père était héritier d'une riche famille), seulement, à la naissance d'Aaron, tout bascula. Aaron était, beau, mais avait une nature qui ne plaisait pas à ses parents. Ces derniers ont tout fait pour que le caractère de leur fils soit normal, et qu'il arrête de penser au surnaturel. Mais après avoir consulté les meilleurs psychiatres du monde, Aaron compris qu'il n'avait pas sa place dans une famille comme la sienne. Très vite, il se fit émancipé, emportant une somme d'argent assez réduite et sa guitare. C'est alors que commença une épreuve de survie, plus difficile que tout.
◄Seattle►



Voulant à tout prix fuir de Vancouver, Aaron prit la direction de Seattle. Arrivé là-bas, par le train, il prit une chambre d'hôtel minable. Ils jouait dans les rues de Seattle de la guitare, espérant avoir assez d'argent pour manger et être logé. Même si le futur vampire gardait un peu d'économie, pour pouvoir traverser les États-Unis, sa destination étant New York City. Seattle était une belle ville à l'époque. Aaron rencontra une jeune adolescente de son âge, une belle blonde aux origines bourgeoises qui se nommait Élisa. Alors qu'elle se promenait dans la rue commerciale de Seattles, la jeune fille vit Aaron faire un concert de rue. Quelques cents et dollar traînaient dans une coupelle, mais avec cette somme, le futur vampire ne pouvait pas faire grand chose, à part s'acheter du pain. Élisa eut pitié de ce jeune garçon et sortit cent dollars (somme, qui, pour elle, est insignifiante, et qui, pour une homme à la rue est plutôt pas mal...) de son sac à main et le déposa dans la coupelle avec un petit sourire très sincère. Puis, elle resta, là, planté à coté de lui, à le regarder jouer de la guitare passionnément, pour gagner sa vie, lui, fils d'un grand cuisinier français et d'une créatrice de mode reconnue. Quand arriva midi, le jeune homme s'arrêta de jouer, rangea sa guitare, mis l'argent dans ces poches, et pris la coupelle pour la mettre dans son petit sac. Élisa l’applaudit. Elle avait trouvé ce spectacle touchant. Tellement touchant qu'elle invita Aaron à manger dans l'un de ses restaurants chics. Évidement, Aaron ne put décliner l'offre. Bon, il est clair qu'à l'époque, une femme qui invite un homme, c'est assez mal vu, mais bon, Élisa avait beaucoup d'argent à dépenser, et elle avait pas mal de pouvoir, puisque son père était un haut-gradé de l'armée Américaine. Quand ils firent connaissance dans ce restaurant renommé, Aaron fut heureux de pouvoir goûter à de la bonne gastronomie. L'adolescent raconta alors son histoire à Élisa, qui fut plutôt émue. Tellement émue qu'elle voulut l'inviter à vivre chez elle (de toute façon, son père n'était jamais là, et sa mère était morte, et même si c'était un parfait inconnu, Élisa était assez niaise pour inviter n'importe qui chez elle), mais Aaron refusa : sa destination était New-York. La jeune fille voulait cependant aider le jeune garçon, et lui supplia de rester un certain temps. Tous les jours, les deux personnes allaient se voir, et se découvraient de plus en plus, pour flirter, et enfin tomber amoureux. C'était la première fois qu'Aaron ressentait ça. Puis un jour, ils échangèrent leur premier baiser, et dans la fougue intense de l'amour et de la jeunesse, ils firent l'amour par la suite.
Aaron, au bout de deux mois après être arrivé, se devait de partir, car ses parents le recherchaient. Il fit alors ses adieux, pressé, et partit rapidement, en emportant les milles dollars que sa bien-aimée lui avait donné. Il apprit qu’Élisa s'était fait renversée par une voiture et qu'elle n'y avait survécu. Un chagrin le prit, mais Aaron se devait de continuer son voyage pour ne pas se faire rattraper par ses parents.

Ainsi, il continua son voyage d'hôtels et hôtels, Pour arriver à Billings, une petite ville dans le « North-Dakkota ».
◄Billings►



Aaron n'aimait pas cette ville. Elle était moche : les coins de rues étaient sinistres. Il devait cependant rester là-bas pour gagner un peu d'argent, et cette fois-ci Élisa n'était pas là pour le soutenir. Le jeune homme faisait encore des concerts de rue. Un jour, alors qu'Aaron rentrait à son hôtel, il prit le temps de découvrir les magasins de la rue commerçante. Il passa devant la boutique d'un photographe. Éblouit par une telle technologie (qui avait presque cent ans à cette époque), il demanda au photographe de lui expliquer comment un appareil photo fonctionnait à l’intérieur. Cependant, ce genre d'objet n'était pas donné. Et avec ces économies, il ne pouvaient pas en acheter un. Aaron voulut reproduire le mécanisme d'un appareil photo, en récupérant des pièces, par-ci, et par-là, et avec du temps, il construit un appareil photo. Bon, pas très au point, mais c'en était quand même un ! Et puis, Aaron n'avait que 18 ans. Il prenait alors des clichés de tout ! Mais il fallait développer les photos, et ça, ça avait un coût. Mais bon, Aaron s'était fait un nom dans la musique, et il jouait maintenant dans des salles et des bars le soir. D'ailleurs, il avait été introduit dans un groupe de musique (lui, il faisait de la guitare, un homme d'environ cinq ans son aîné chantait, et deux femmes l’accompagnait au cœur) pendant un certain temps. En tout, Aaron était resté huit mois à Billings. Il était temps de partir. Même s'il savait que ses parents ne le recherchaient plus, Aaron prit le temps de leur envoyer une lettre. Seulement une lettre et au bout d'un an après son départ. Pour leur expliquer qu'il ne se sentait pas à l'aise et qu'il avait dû partir. Il ne reçut jamais de réponses.
◄Minneapolis►



C'est sans-doute là-bas qu'Aaron fit une halte le plus longtemps. Il avait même songé à s'installer à Minneapolis. C'est là-bas qu'il s'est construit une vie, une personnalité, et qu'il a trouvé ses pouvoirs.
Lors d'un de ses nombreux concerts solo dans un bar, quelqu'un l'avait repéré : James. Et il lui avait demandé de rejoindre son groupe. Évidemment, Aaron avait accepté l'offre, mais ne savait pas vraiment à quoi s'attendre. La musique des années folles ? Ça donnait. Passons. Aaron avait rejoins le groupe afin de se faire une réputation. Dans le groupe ? Aaron, à la guitare, James à la guitare aussi et Alicia, une chanteuse d'opéra qui a un lourd passé sur le dos (mais si je raconte les détails, je pourrais en faire un livre, alors je vais éviter). Bon, si vous me demandez le genre de musique, je vais dire que c'est très avancé par rapport à ce qu'il y avait à l'époque. Vous voyez Nightwish ? Mettez en acoustique, avec la basse et la batterie en moins, vous vous faites une idée ? Bah, pas grave. Alors qu'un année s'était écoulée sur la ville de Minneapolis, Aaron s'était totalement intégré. Lors de l'anniversaire de ses dix-neuf ans, Aaron surpris James. A faire quoi ? Une chose assez horrible dans la pénombre. Une chose qu'Aaron avait oublié depuis des lustres. Une chose surnaturelle. Se nourrir du sang humain. « Alors... Vous existez vraiment ? » Ne put seulement dire Aaron. Et James, lui qui était incroyablement calme et gentil, put répondre d'une voix morte « Tu es sencé avoir peur et hurler à la mort » Mais Aaron ne fit rien, et ses yeux brillaient comme un gosse de cinq ans dans un magasin de jouets. C'était plutôt incroyable pour lui. Lui qui avait tant espérer, lui qui avait dût se détacher de sa famille, de trouver deux ans après sa fuite, un vampire, en chaire et en os. Mais le jeune homme ne savait pas tout de ce monde. « T'es pas censé tomber en miette à la lumière du soleil ? ». Le vampire montra une bague. James et Aaron étaient de bons amis. Hors de questions de tuer cet humain. Alors le mordre serait une bonne idée ? Moui, pourquoi pas. Et après une longue conversation, Aaron qui n'aurait pas dû être au courant accepta de boire le sang de James, et de mourir. Comme le vampire était mort, lui donner un verre de sang n'était rien pour lui. Et donc, Aaron but le verre de sang, puis, pour avoir une mort rapide et non douloureuse, il se pendit. L'ex-humain se réveilla dans une pièce sombre. Il ne se souvenait plus trop de ce qu'il s'était passé. Ha. Oui. C'est vrai. Il était mort, il était un vampire. Et Alicia était à son chevet alors que James était partit faire une course indispensable pour la « survie d'un vampire ». Alicia aussi, faisait partie des leurs. En fait, c'était une chanteuse d’opéra du dix-septième siècle. Pas mal... Bon, c'est pas comme si Aaron était malheureux : le surnaturel l'avait toujours intéressé, il était servis ! Alicia remit au jeune vampire un ouvrage, dans lequel on retrouvait chacune des « races » que l'on peut trouver dans le monde : sorciers, loup-garous, maïs, fées, et évidemment vampire. Il y avait des caractéristiques sur chaqunes des « races » ainsi qu'un petit lexique qui définissait les « mots difficiles ». Aaron l'a toujours gardé avec lui et ne l'a jamais quitté. Quand James rentra, il lui offrit une bague en or. « Elle n'est pas seulement en or, un mini-rubis est incrusté dedans, tous le trois millimètres ! »
Le temps passa, et une seconde année passa à Minneapolis. Le groupe continuait de jouer, tout en montant leur popularité. Les années trente avaient commencés. Aaron se nourrissait de sang humain, et continuait la photographie. Il avait même exposé dans une galerie. Il avait commencé à apprendre le piano. Le vampire s'était fait des amis, s'était construit un caractère (avec sa force, c'était plus facile de se faire respecter). Mais un beau jour, Alicia et James n'eurent pas de chance. Alors qu'ils habitaient ensemble, un voleur de bijoux s'était amusé à dérober leurs rubis, alors qu'ils dormaient. Et ils sont morts ensembles sous la lumière du soleil. Aaron se promit de tuer ce « voleur de bijoux ».
Alors que le vampire était sur les traces du voleur, il comprit une chose : il ne pouvait s'attacher à personne pour ne souffrir davantage. Aaron, surprit, fit face à une vieille femme. Et elle portait un collier et une bague qui lui était très familier. Trop familier. Cette femme, en plus d'avoir dérobé la vie des personnes qu'il considérait comme sa famille, elle était aussi une sorcière. En chaire, et en os. Et rapidement, elle mourut, après un combat acharné contre Aaron. Bien fait.
◄Now►



En passant par Chicago, Ohio et Philadelphie, Aaron était enfin arrivé à New-York. Il avait vingt-trois ans. Bon, après avoir vécut la prohibition, la seconde guerre mondiale, la guerre froide, l'histoire de la musique et les nouvelles technologies, Aaron avait une vie plus que parfaite. Il avait appris à jouer de la basse, savait faire du piano et de la guitare, faisait de la photo parfaite, et se refaisait une nouvelle identité tous les dix ans. Le vampire s'était adapté à sa vie. Il avait bien fait quelques voyages en France. Il faisait partit d'un groupe de rock/métal qui s’appelait « The Sealers ». Ha oui. Pour éviter trop de meurtres, Aaron allait s’approvisionner de sang dans des hôpitaux. Il volait quelques poches de sang, mais tuait tout de même. Aaron habite maintenant dans une tour de Brooklyn.

(Désolé, sur la fin c'est assez mal écrit et très résumé, j'ai eu un p'tit coup de flemme xD Je réécrirais mieux plus tard peut-être)



✖ Behind the screen ✖

prénom ou pseudo • Novalia/Lou
âge • 15 ans
comment as tu connu le forum ? • ML
présence • Juste le week end (Je suis interne)
autre chose ? • (Je suis Sebastian Winter ._.)
code du règlement • [Validé par Caly]

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Aaron Launay le Ven 3 Jan - 18:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I LIKE TO MOVE IT MOVE IT!




“ Don't you dare wake up the Wolf! ”






Célébrité : Shay Mitchell


Messages : 41


Date d'inscription : 06/03/2013


Localisation : Au pays imagiiinaire





MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais † Jeu 31 Oct - 13:11


BIENVENUE CHEZ NOUS !


✖ La nuit t'ouvre ses portes ✖
Bienvenue sur Moonlight Rises ! Tout d'abord, un grand merci à toi de t'être inscrite et de t'intéresser au forum ! Nous espérons te compter rapidement dans les rangs des membres validés, et avons hâte de te voir en jeu ! Maintenant que tu as posté ta fiche de présentation, il te reste une semaine complète pour la terminer ! Si ce délais est dépassé et que nous n'avons aucunes nouvelles de toi, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé. Cependant, Relax ! Nous ne sommes pas des monstres ! Nous viendrons nous renseigner sur ton avancement ! Et sache qu'à tout moment si tu en fait la demande, un délais d'une semaine supplémentaire te sera accordé ;)N'oublie pas non plus de faire un tour dans le règlement si ce n'est déjà fait, et de trouver le code pour être validé ! Tu hésites encore pour ton avatar ? Va jeter un œil au bottin ici ! Et si il te reste encore quelques questions ou qu'il y a des points pas très clairs, n'hésite pas à aller ici, ou a contacter un membre du staff par MP ! Sur ce, nous te souhaitons encore une fois la bienvenue, en espérant que tu te plaises parmi-nous ! Bonne continuation !

✖ Accueillons les nouveaux ! ✖
Hiiiiiiiiiiii re-bienvenue
Logan Lerman , je vais valider tes codes et bonne chance pour ta fiche! Hâte de lire tout ça  

image by consolation-prizes # code by shiya.


_________________
Tonight is the Full Moon
“We are all like the bright moon, we still have our darker side.”  -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais † Ven 1 Nov - 14:37

C'est mon lolo à moi *w*
/VLAN/
J'vais faire ça le plus rapidement possible ^^

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I'M GONNA DRINK MY TEARS !




“The good girls put on pretty dresses
Smile twice as nice
The good girls talk to strangers
And always be polite”





Célébrité : Juno Temple


Messages : 42


Date d'inscription : 22/02/2013




MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais † Mar 12 Nov - 20:27

Bonjour ! ton délais est largement dépassé! Où en es-tu ? Si nous n'avons pas de nouvelles d'ici une semaine, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé !  

_________________
wanna be like you
she was just more than an inspiration. The little girl idolized her since she had gathered her from the street. In her eyes, she embodied perfection and she dreamed to be like her one day. Seductive, kind, confident. And since that day, she swore to herself that she will do her best to be the girl that she wants her to be, the daughter she never had. Cause they both knew that they couldn't live without each other anymore.@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais † Jeu 2 Jan - 15:13

Désolé, c'est vraiment difficil avec l'internat ^^'
Je finis tout avant la fin des vac's, promis !
Encore désolé de pas poster assez souvent ^^'

Edit : finis Very Happy Bon, je ferais des petites retouches, niveau tournure de phrases, orthographe, et je retravaillerais plus l'histoire Smile

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais † Jeu 9 Jan - 22:02

Pour moi c'est ok, je te valide. Reste l'avis final des admins, comme d'habitude ^^.


BRAVO, TU ES VALIDÉ !

Félicitation, tu as réussi l'épreuve avec succès ! Tu es maintenant un membre à part entière du forum ! Tu peux désormais aller poster des demandes de liens pour te faire pleins de copains, et des demandes de RP pour enfin entrer en jeu ! Encore un grand merci de t'être inscris ! Le forum t'ouvres désormais ses portes pour te lâcher dans notre dangereux monde nocturne... Tu fais maintenant parti de l'aventure alors... à toi de jouer !

code by shiya.


_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je ne te déteste pas, je te hais †

Revenir en haut Aller en bas

Je ne te déteste pas, je te hais †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Teste de bravoure
» Fin du RP : Attends un peu qu'on se déteste. {OK}
» Tu es mon enfer, je te déteste [Tomychou~]
» NAYA - x shih tzu 1 an - APSDA à La Teste de Buch (33)
» Noara - Reste même si tu me déteste, à fuir comme la peste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Who are you ? :: Dossiers acceptés-