Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATRICE
I'M GONNA DRINK MY TEARS !




“The good girls put on pretty dresses
Smile twice as nice
The good girls talk to strangers
And always be polite”





Célébrité : Juno Temple


Messages : 42


Date d'inscription : 22/02/2013




MessageSujet: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Sam 21 Déc - 1:25









keep me down to earth.
✣ and please just guide me home.  








~ barbara & lexie

On dit toujours que l'innocence est la plus noble des qualités. Que grâce à elle, nous sommes tout bonnement incapable de faire du mal aux autres, du moins volontairement, et qu'on ne se rends pas compte de ses erreurs. L'innocence permet de rester comme on est sans avoir à penser à aucun problème autour de de soi, sans n'avoir rien a gérer. Mais était-ce vrai pour tout le monde ? Un enfant pouvait pousser un camarade dans l'escalier pour rigoler, on lui dira que ce n'est pas grave, qu'il ne se rendait pas compte de ce qu'il faisait et qu'il est innocent. Mais est-ce le même cas lorsqu'une adolescente cette fois-ci, se jette sur un passant n'ayant rien demandé et, à la manière d'un monstre lui broie le corps en ayant parfaitement conscience de son geste mais sans pouvoir le contrôler ?

Les premières lueurs de l'aurore percèrent à travers les nuages, pour plonger la ville calme et silencieuse dans une aura orangée apaisante. Une faible brise se leva, agitant tendrement les boucles blondes de la jeune fille, qui marchait d'un pas pressé et peu rassuré sur un trottoir. Vêtue d'un débardeur jaune , d'un short et de converses usées, elle transportait sur son épaule un vieux sac besace avec quelques affaires. Lexie n'avait pas mangé depuis presque deux jours et était totalement affamée. Cela faisait deux jours qu'elle évitait tout contact avec les gens, pensant désespéramment que cette fois-ci elle arriverait à affronter sa faim et à ne tuer personne. Elle s'était donc cachée dans une sorte d'entrepot abandonné au cœur de manhatthan, en pensant qu'elle serait seule. Mais malheureusement ce ne fut pas le cas, et elle tua un ouvrier qui l'avait remarquée. Elle était partie en trombe, de peur qu'on la découvre à côté du cadavre.

Son haut et sa peau, étaient bien évidemment, légèrement tachés de rouge et elle n'avait pas pû se nettoyer. L'obscurité lui était donc nécessaire, pour n'effrayer personne ! Sans trop savoir où aller exactement, elle avait déambulé anxieusement dans les rues de midtown toute la nuit. Pour enfin se retrouver dans une grande allée, Broadway, et plus précisément, devant un théatre. Une lueur de curiosité illumina ses prunelles vertes. Et si elle allait se cacher là-bas ?! Après tout, il n'y aurait surement personne à une heure pareille !

Elle tourna alors dans une ruelle donnant sur le derrière du bâtiment. Regardant vivement autour d'elle pour vérifier qu'il n'y avait personne, elle analysa la façade brievement. Au ras du sol se trouvait une plaque d'aération mal vissée. Elle l'arracha, et s'engouffra. Elle ne savait vraiment pas où la canalisation mènerait. Mais au point où elle en était, il fallait vraiment qu'elle se cache. Il serait désert, et elle pourrait se cacher là un moment ! Et puis entre-nous, elle préférait mourir de faim plutôt que de tuer quelqu'un d'autre contre son gré. Sans réfléchir un instant de plus, elle s'engouffra dans le tunnel. Elle sentait le contact frais des parois sur sa peau, et en déduis facilement que, si elle aurait fait à peine un ou deux kilos de plus, elle n'aurait pû passer. Le seul problème, c'était qu'elle était claustrophobe, et elle commencait à étouffer ! Au bout d'un certain moment, le tunnel s'arrêta, et Lexie, soulagée, se retrouva devant une nouvelle grille. Elle peina a se retourner mais, une fois fait, donna a plusieurs reprises de grands coup de pied dans la grille qui fini par s'arracher.

En se relevant, elle regarda autour d'elle et réalisa qu'elle venait d’atterrir précisément dans la salle de représentation. Devant elle se dressaient des centaines de rangées de fauteuils, face à une immense scène. Émerveillée, la gamine posa sa besace sur l'un des fauteuils et déambula dans les rangées en effleurant le doux tissu des sièges du bout des doigts. Est-ce que dans son ancienne vie, elle faisait de la danse ? Ou était-elle simplement déjà montée sur scène ? L'adolescente fronça les sourcils en pensant une énième fois à son passé disparu.  Si ca se trouvait, elle était la fille d'une grande artiste ! Oh, et puis non. Les artistes n'engendraient pas des monstres. Sa marche libre la fit arriver devant la scène, qui s'élevait devant elle. Lentement et sans bruit elle y grimpa et se mit au centre. Un sourire émerveillé aux lèvres, elle leva les bras en arc de cercle et remonta une jambe, avant de tourner sur elle-même et de dévier maladroitement sur le côté en manquant de tomber. Elle émit un rire amusé, puis d'un pas léger et sautillant s’avança jusqu'au bord de la scène. Là, elle observa quelques secondes en silence son public invisible, avant de s'incliner, bras ouverts, vers lui. Dans sa tête, elle pouvait entendre les applaudissements passionnés des spectateurs qui l'appelaient en lui lançant des fleurs. Cela devait être bien, une vie d'artiste ! Mais Lexie n'était pas faite pour la danse !

« Merci, merci à tous ! »
dit-elle en fermant les yeux, pour mieux visualiser la situation. Elle s'arrêta un instant, faisant a nouveau une révérence, puis reprit « C'est un honneur pour moi, et je suis... » avant de se recouper. Un bruit venait de retentir quelque part. Puis des voix retentissantes se rapprochaient  ! Elle sortit immédiatement de ses pensées, quittant le peu de magie que son imagination lui avait fourni et tourna la tête derrière elle, en la direction du bruit. Sans perdre une seconde, elle sauta de la scène et courut dans les rangées de fauteuils jusqu'à la bouche d'aération qu'elle avait emprunté plus tôt. Elle s'engouffra de nouveau à l'interieur mais se perdit, et se retrouva non a ramper, mais a grimper. En effet, elle ne se rapellait plus par où elle était passée en arrivant et s'était perdue dans les canaux !

La voilà qui rampait désormais au dessus de la scène. Elle ne voyait bien évidemment toujours rien, mais entendait plusieurs voix différentes, dont celle d'une femme qui semblait assez autoritaire. Punaise, dans quelle situation s'était-elle encore fourrée ! Elle aurait très bien pû rester dans les canaux jusqu'à ce que les gens partent si elle n'avait pas une si grande peur de l'étroitesse ! Elle continua alors à ramper, lentement, en essayant tant bien que mal de ne pas se râper la peau contre le métal. Mais a peine commencait-elle à s'éloigner un peu des voix, qu'elle se rendit compte d'une chose. Elle se sentait plus légère que lorsqu'elle était arrivée... Mais oui ! Son sac ! Elle avait oublié son sac ! Surprise, elle releva la tête d'un seul coup et se cogna la tête contre la paroi, provoquant un grand résonnement. Aussitôt, elle se crispa en serrant les dents et s'immobilisa quelques secondes pour que le silence se rétablisse.

Lexie ne pouvait pas abandonner son sac. Il contenait tout ce qu'elle avait toujours avec elle ! Sa chaine en argent avec son prénom, un calepin, un canif pliant, un vieux scoubidou et aussi un gilet en laine plus diverses bricoles. Cela avait énormément de valeur pour elle, et elle ne pouvait pas partir sans ! Il fallait qu'elle trouve un moyen de le récupérer avant que les personnes présentes s'appercoivent de sa présence. Cela devenait donc très urgent. Déterminée et ne pouvant faire demi-tour, elle continua d'avancer droit devant elle dans le conduit, mais sa phobie ne tarda pas à reprendre le dessus.

Elle sentit ses poumons se resserrer pour faire pression sur son cœur et son souffle commença à se saccader. Voulant accélérer, elle se donna un grand coup d'élan avec son pied mais pour résultat elle se cogna à la paroi et fit une nouvelle fois du bruit. C'était généralement lorsqu'elle était stressée que les pouvoirs de Lexie se manifestaient. Or, ce n'était vraiment pas le bon moment ! Elle continua son trajet en tentant tant bien que mal de se dépêcher, et ne vit pas le vide qui se trouvait devant elle. Elle y posa alors sa main, et bascula en avant en émettant un petit cri de surprise. Quelle discrétion !

La jeune fille s'extirpa comme elle pût, et réussi enfin à sortir du conduit infernal. Elle attérit alors tout droit dans une loge, éteinte. Devant elle, un grand miroir avec des outils de maquillages, ainsi que des housses contenant des costumes. La jeune fille se releva maladroitement et déjà, un craquement sourd retentit dans son dos. Ses ailes avaient décidé de sortir. C'était le bon moment, tiens ! Paniquée, elle toucha ses omoplates, tentant tant bien que mal de les retenir, en vain. Elle sentait son tatouage se décoller petit à petit de sa peau. A de maintes reprises, elle avait tenté de les couper. Mais la douleur que cela lui provoquait à chaque fois l’empêchait toujours d'aller jusqu'au bout. Les racines de ses ailes étaient donc, plus ou moins entaillées, ce qui lui provoquait un mal horrible dans le dos. Alors qu'elle se recroquevilla sur elle même en serrant un bras contre sa poitrine, elle entendit des bruits de pas. Elle recula vers le mur et releva brusquement la tête vers la porte, qui s'ouvrit tout à coup.

« Allez vous en ! Pitié, partez ! »
cria-t-elle terrifiée.

made by pandora.----







_________________
wanna be like you
she was just more than an inspiration. The little girl idolized her since she had gathered her from the street. In her eyes, she embodied perfection and she dreamed to be like her one day. Seductive, kind, confident. And since that day, she swore to herself that she will do her best to be the girl that she wants her to be, the daughter she never had. Cause they both knew that they couldn't live without each other anymore.@ ALASKA.



Dernière édition par Lexie Blackburn le Sam 15 Mar - 19:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : Norman Reedus


Statut : Mélancolique



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : Sur sa moto





MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Dim 2 Fév - 21:26






Lexie & Barbara

I'm gonna make this place your home.

Le mythe des fées était un des plus doux mensonges que l’histoire n’ait jamais porté. On les imagine minuscules et brillantes, légères comme des plumes et à la gentillesse sans borne. D’autres poussaient même la chose en les nommant protectrice de la nature qui possédait supposément des pouvoirs magiques. Il y avait une part de vérité dans tout mensonge, mais cette version de la chose n’était que le résultat de nombreux siècles où les humains étaient sous l’hypnose des fées. Les incubes et les succubes faisant, pendant un bref instant, ce qu’ils voulaient de l’esprit crédule des mortels. Fabriquant de belles histoires, des légendes… De vrai conte de fées ! Certes ses gracieuses créatures pouvaient s’élever dans les airs, mais aux dernières nouvelles, elles étaient loin d’être bienveillantes. Barbara Silver ne portait pas dans son cœur les humains, les jugeant responsables en grande partie des pires événements de son existence, mais elle devait bien avouer qu’ils avaient une certaine utilitée comme celle de flatter son égo. Les applaudissements de la foule étaient devenus sa drogue personnelle. Elle était la meilleure et la plus belle, personne ne pouvait l’éclipser, surtout pas une pathétique humaine en tutu bas de gamme.

Sur une petite télévision de sa loge, le regard de rapace de Barbara scrutait chacune des images enregistrées de son dernier cours de danse. Ses élèves mis tous en rang, bien droit et effrayés, devant la réputée Miss Silver qui les dirigeait du haut de ses talons aiguilles. L’enseignante détourna le regard de l’écran pour le poser sur un calepin sur ses genoux. Avec Un stylo à encre rouge dans une de ses mains délicates, elle griffonnait parfois des prénoms de danseurs et un petit quelque chose à corriger dans leur posture ou leur jeu de pieds. Toutefois, quand un nom revenait souvent et qu’elle l’encerclait de rouge, cet étudiant devenait une cible. Cette personne aux yeux de Barbara avait alors beaucoup trop de rêves et d’espoir en elle, de délicats mets savoureux qu’elle lui enlèverait sans remord. À cette idée, la fée passa la langue sur ses lèvres et son estomac gronda. Soudain, elle étouffa un bâillement du revers de la main et déposa son calepin ainsi que son stylo, il se faisait tard malgré tout. Elle éteignit le téléviseur et chercher son sac à main du regard. Mettant la main sur son grand manteau en fourrure de vison ainsi que son sac, la belle sortit de sa loge et marcha dans la pénombre du couloir sans lumière vive. La lune éclaira néanmoins son avancée grâce aux fenêtres.

Le théâtre était pratiquement désert, l’heure des représentations était passée et même l’équipe de ménage s’en était allée. Il n’y avait que le garde de nuit ainsi que Barbara et sa peur de se faire supplanter. Tout à coup, un bruit sourd, ou plutôt son écho parvient aux oreilles de la belle qui s’arrêta et tourna la tête en direction de la salle de spectacle. Un intrus ?  Barbara lui souhaitait de courir vite. Enfin, il faut dire que depuis quelques temps, ses rencontres nocturnes étaient peuplées de créatures de toute sorte. Elle qui espérait ne pas se mêler des affaires des autres races, avec les rumeurs qui couraient en ville, cela devenait compliqué. En traversant les coulisses, Barbara tomba sur le garde de nuit qui dormait sur sa chaise mise en équilibre sur ses deux pattes arrière. Elle leva les yeux au ciel avant de faire basculer le siège et l’homme se retrouva sur le sol, réveillé, mais confus.


« Il y a quelqu’un sur la scène. » lui murmura-t-elle en lui faisant signe de la suivre. Avec une adresse féline malgré ses talons, elle se glissa dans les ombres derrière le rideau rouge en velours, prête à surprendre l’intrus. Devant elle, une voix féminine et juvénile remplie la salle et cela fit sourire la danseuse vedette. « Lorsque le chat dort, les souris dansent on dirait…» Hélas, le manque de subtilité du garde de nuit qui se prit les pieds dans le décor du dernier spectacle fit fuir l’intruse. Zut ! Barbara tenta de la rattraper, mais en vain. Cependant, elle flaira une odeur peu habituelle qui n’appartenait pas au théâtre et dénicha ainsi le sac à dos de la vagabonde. La fée ouvrit le sac et quelque chose de brillant attira son regard. Elle attrapa une chaîne en argent qu’elle leva devant son visage pour y lire l'inscription. Lexie. Surement son prénom... Elle remit le bijou dans le sac et l’emporta avec elle. Où était le gardien de nuit ? Aucune idée. Ça n’avait aucune importance.

Des bruits dans la ventilation attirèrent son attention, des coups au hasard ne venant visiblement pas d’un problème de plomberie. Suivant le son, Barbara déboucha devant la porte d’une loge dont elle tourna la poignée doucement. Elle fut accueillie par des cris et la vision de deux ailes noires majestueuses. Barbara mis sa main devant sa bouche pour masquer une réaction de surprise, puis pris une expression attendrie devant la panique de la jeune fille. La danseuse referma la porte derrière elle et s’approcha doucement de Lexie pour s’accroupir devant elle. Elle tendit la main pour caresser les cheveux de la demoiselle.

« Ma pauvre chérie… » La prof de danse sentit une forte chaleur dans son dos, preuve que ses propres ailes se dépliaient sous la lumière. Grandes courbes transparentes et divisées en deux sections, on aurait des ailes de libellule s’il n’y avait cette touche de dorée qui miroitait. Le destin voulait que ces derniers temps, Barbara avait l’habitude de prendre soin de ses semblables et puis, c’était aussi une façon de s’assurer que l’existence des créatures ailées reste un mystère. Bref, la pauvre petite n’avait rien à craindre. Mais tout secret avait un double tranchant, si les fées n’étaient pas connues, les nouveaux porteurs d’ailes ne pouvaient pas comprendre à quelle espèce ils appartenaient...

« C’est Lexie, pas vrai ? Moi c’est Barbara. Tu sais pourquoi tu as ces ailes dans le dos Lexie ? Si tu te calmes, elles disparaîtront pour le moment... » Pour l’aider à se détendre, la brune retira son manteau de fourrure et le déposa sur les épaules frêles de la blonde, couvrant ses ailes noires. « J’ai trouvé ton sac. » rajouta-t-elle en lui tendant le sac à dos, mais attendit que ce soit Lexie qui lui prenne des mains comme pour établir le contact.
Ensuite, le gardien de nuit frappa à la porte.





If you get lost, you can always be found...


© Méphi.




_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I'M GONNA DRINK MY TEARS !




“The good girls put on pretty dresses
Smile twice as nice
The good girls talk to strangers
And always be polite”





Célébrité : Juno Temple


Messages : 42


Date d'inscription : 22/02/2013




MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Sam 15 Mar - 19:23









keep me down to earth.
✣ and please just guide me home.  








~ barbara & lexie

Nous nions souvent l'existence de nos anges. Nous nous persuadons qu'ils ne peuvent pas exister, qu'ils sont uniquement le fruit de notre imagination. Ces créatures gardiennes dignes des plus grands mythes et mystères de la terre; souvent représentées avec une grande paire d'ailes et de draps blancs, créatures censées guider une personne dans son droit chemin et la prendre sous leurs ailes pour la protéger coute que coute. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins, et quand on s'y attend le moins. Il suffit juste d'avoir encore la foi. Même une honce d'espoir, aussi microscopique et misérable qu'un grain de sable dans nos heures les plus sombres. Et alors, ils vous enveloppent sous leurs grandes ailes, et prennent soin de vous jusqu'à ce que vous aussi vous preniez un jour votre envol.

Lexie avait beau crier, mettre en garde et s'éloigner le plus possible, la personne qui venait de rentrer ne parti pas. C'était une grande et magnifique femme qui se tenait surprise, debout devant la porte. La blondinette crû pendant un instant qu'elle allait crier, et repartir en la laissant seule dans la loge, mais ce n'en fut pas le cas. A la place de ça, la danseuse ferma la porte et se rapprocha d'elle, jusqu'à venir s'accroupir devant elle. Que faisait-elle ? Si elle restait plus longtemps, elle allait se faire tuer ! Effrayée, la jeune fille pour seule défense cria une nouvelle fois et cacha sa tête fermement derrière ses bras. N'avait-elle donc pas peur d'elle ?! Pourtant, elle ferait peur à n'importe qui avec cette apparence-ci ! Sentant ses ailes se tendre un peu plus, la Succube pensait que tout serait fini, et que l’inconsciente femme serait bientôt réduite en charpie. Mais contre toute attente, elle sentit une main lui caresser lentement les cheveux. Un geste doux, calme et totalement incompréhensible, s'accompagnant d'une voix rassurante. A ce contact, Lexie sursauta et releva la tête vers l'étrange dame.

C'est sous les yeux ébahis de l'adolescente, que deux immenses ailes transparentes se déployèrent du dos de la danseuse. De magnifiques ailes claires aux reflets d'or, correspondant parfaitement au corps auquel elles appartenaient. Lexie restait là, le souffle coupé. Elle voulut se frotter les yeux ou se pincer, mais avait trop peur d'être dans un rêve et de se réveiller. Tout se bousculait dans sa tête, si bien qu'elle ne pouvait ni bouger, ni parler. Pour la première fois de sa vie, Lexie venait de voir quelqu'un d'autre comme elle. Une autre personne avec des ailes.

Toute sa vie, elle avait passé son temps à se cacher et à fuir pour ne pas risquer de tuer. Elle ne se rappelait en rien de son passé, et pour elle sa vie avait commencé le jour où elle s'était réveillée sur une plage en Caroline du Nord. Elle ne savait pas comment elle avait perdu la mémoire, ni pourquoi elle s'était réveillée à cet endroit. La seule chose qu'elle savait, c'est qu'elle avait toujours été toute seule face à son secret, face à sa véritable et monstrueuse nature. La première fois que ses ailes s'étaient ouvertes et sa faim manifestée, elle fut effrayée par elle-même et ne s'était jamais remise d'avoir tué un innocent dans la rue. Toute sa vie, elle avait eut peur du regard des autres et s'en rendait malade. Pourquoi ne voyait-il pas son tatouage ? Était-elle folle ? De trop nombreuses questions qui étaient restées sans réponses. Et là, aujourd'hui pour la première fois, elle trouvait quelqu'un qui lui ressemblait.

Enfin... pas totalement. Si la créature ailée qui se trouvait devant elle possédait de magnifiques ailes, ce n'en était pas le cas pour la jeune fille. En comparaison, ses ailes à elle ressemblaient aux ailes de démons ! Alors... cela faisait-elle d'elle une méchante ?  Puis sa semblable reprit la parole, et c'est avec étonnement qu'elle l'entendit prononcer son prénom. Elle se présenta ensuite et d'une voix douce et chaleureuse, lui parla de ses ailes. Elle lui demanda si elle connaissait leur origine, et lui affirma qu'elles disparaitraient en se calmant. Et ce qui suivit fut surement la plus grande marque d'attention qu'elle n'eut dans toute sa vie. Barbara retira son grand et élégant manteau pour le poser sur le dos de Lexie, pour la rassurer un peu plus. Toujours dire un mot, elle se laissa faire et essuya du revers de la main ses joues humides, tremblante. Elle attrapa un bout du manteau qu'elle resserra contre elle, et ne pouvait s’empêcher de fixer avec incrédulité les ailes de sa compagne.

D'ailleurs celle-ci, toujours accroupie face à elle, lui tendit son sac. Elle avait surement dû le récupérer en la pourchassant, c'était donc grâce à sa chaine qu'elle avait sû son nom ! Elle regarda son sac d'un air méfiant, puis Barbara. L'élégante créature n'avait pas l'air de se méfier du tout de la petite blonde, qui était encore sonnée par une telle révélation. Alors, il n'y avait aucune chance qu'elle puisse l'attaquer ? Et si le fait qu'elle ait aussi des ailes ne la protégeait pas de sa faim incontrôlable ? Mais après tout... Barbara avait l'air de savoir ce qu'elle disait, alors on pouvait supposer qu'elle ne se serait jamais approchée sans savoir à quel danger elle se confrontait. C'est donc d'une main douce et hésitante, qu'elle reprit son sac, sans quitter sa sauveuse des yeux. « M-Merci… » dit-elle timidement, tandis que sa respiration reprenait peu à peu un rythme régulier.

Trop de questions se bousculaient dans sa tête. Par le plus grand des hasards, elle avait trouvé une de ses semblables -ou presque...-, qui elle ne semblait pas se cacher de sa nature. Pouvait-on se contrôler ? Pouvait-on vivre normalement avec un tel fardeau ? Toutes ces interrogations brulaient les lèvres de la jeune fille, qui s’apprêtait à questionner la danseuse. Mais tout à coup, quelqu'un frappa à la porte. Lexie se redressa aussitôt comme un chien aux aguets en regardant la source du bruit, et posa ensuite un regard empli de stupeur sur Barbara comme pour lui demander de l'aide. Son cœur se remit à accélérer à une vitesse folle, puis la porte s'ouvrit, leur laissant apercevoir un homme terrifié dans son encadrement.

"Non, non..." murmura-t-elle en tenant son ventre qui recommencait à se tordre. Et aussitôt, la faim l'emporta sur la conscience, et elle se jeta brutalement et à une vitesse surnaturelle sur l'homme qui dans un cri se retrouva à terre. Les dents de Lexie s'allongèrent, et elle planta brutalement ses crocs dans la chair de ce qui semblait être le Gardien de nuit. Pendant un instant, elle parut être une autre personne, sans scrupule, qui déchiquetait sa victime pour s'en rassasier. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas mangé !

Une fois la boucherie terminée, la Succube se releva lentement et ses grandes ailes noires se rétractèrent pour se ressouder à sa peau en se transformant en tatouage. Ca y est, elle était rassasiée. Essoufflée, l'orpheline reprit ses esprits et réalisa ce qu'elle à fait, mit ses mains devant sa bouche, terrifiée. Elle se retourna alors vers sa semblable.

« Je l'ai tué ! Je l'ai tué ! J'ai encore tué ! Je suis un monstre ! »
cria-t-elle en sanglots, avant de se précipiter spontanément dans les bras de Barbara. « Pourquoi est-ce que je fais ça ?! Pourquoi vous ne le faites pas ! » Elle s'était toujours éloignée du contact humain, par peur de blesser. Mais dans ce cas là, c'était différent. Et bien qu'elle ne connaissait absolument pas la jeune femme, elle était ailée et ne craignait pas ses pouvoirs. Ce fut alors totalement spontané. Elle était perdue, elle en avait besoin. Lexie venait de trouver son ange.

made by pandora.----







_________________
wanna be like you
she was just more than an inspiration. The little girl idolized her since she had gathered her from the street. In her eyes, she embodied perfection and she dreamed to be like her one day. Seductive, kind, confident. And since that day, she swore to herself that she will do her best to be the girl that she wants her to be, the daughter she never had. Cause they both knew that they couldn't live without each other anymore.@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : Norman Reedus


Statut : Mélancolique



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : Sur sa moto





MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Mar 15 Avr - 2:14






Lexie & Barbara

I'm gonna make this place your home.

On se serait cru en plein milieu d’une pièce de théâtre aux accents dramatiques. Les décors d’une loge sombre avec un projecteur blanc dirigé droit sur la fragile silhouette de Lexie pour mettre de l’emphase sur son malheur. Les plaintes et les sanglots qui l’imploraient de partir étaient à fendre le cœur, même celui en pierre de la ballerine. Au fond de sa tête, Barbara pouvait presque entendre les violons jouer une musique triste qui conviendrait parfaitement à l’ambiance. Malgré les cris et les protestations de la jeune fille, elle s’était approchée et avait déposé son manteau de fourrure sur ses frêles épaules pour l’apaiser. Un piano imaginaire s’ajoutait aux violons, donnant une résonance plus positive à la scène, promettant une suite plus heureuse. Elle aurait pu partir et laisser la demoiselle en pleine crise, mais la diva ne pouvait s’y résoudre sachant qu’elle était face à face avec une sœur ailée. De plus, la danseuse avait le meilleur rôle qui soit : Celui de la sauveuse. Une place de choix qui lui attirerait sans doute des avantages dans le futur. Néanmoins, il n’y avait que des sentiments doux qui la poussaient à agir, car la confusion de Lexie lui était familière.

La grande danseuse se rappelait bien de la première fois qu’elle fut séparée de sa famille et encore trop jeune pour savoir parfaitement contrôler sa nature. La vie urbaine loin des forêts était si différente de ses souvenirs d’enfance ! Au moins, elle savait ce que signifiait être une fée et n’était pas terrorisée à la vue de ses deux grandes ailes translucides dans son dos. On était loin du pauvre petit animal terrorisé qui tremblait sous son manteau et, de ce fait, l’enseignante se promis de donner une leçon à Lexie. Une fée ne devait pas avoir honte d’être ce qu’elle était, mais surtout, il lui faudrait être plus discrète et ne pas se faire remarquer lorsqu’elle entrait dans un bâtiment par effraction… C’était mettre en péril la survie de la race toute entière ! Soudain, trois petits coups furent cognés à la porte et Barbara se raidit. Ses grandes ailes se replièrent sur elles-même avant de disparaître par enchantement et la dame se redressa. Elle allait hurler au gardien de nuit de partir, prétextant qu’elle était en train de se changer, mais la blonde fut plus rapide. Le piano et les violons s’évanouirent, laissant place à un silence morbide dès l’instant où la porte s’ouvrit.

La fée en détresse se jeta sur l’homme et Barbara eut tout juste le temps de s’écarter pour ne pas se faire éclabousser de sang. Le carnage se passa très vite, preuve de l’appétit dévorant de l’intruse et la danseuse resta sans voix. Elle n’avait pas peur, mais par sécurité, elle préféra ne pas se mettre entre la blonde et son dîner. De toute façon, ce gardien de nuit n’était qu’un incapable qui s’endormait durant ses heures de travail ! Ce n’était pas une grosse perte, mais Lexie ne le vit pas de la même manière. Elle se mit à pleurer de nouveau avec son visage et ses mains couvertes de sang. Barbara se dit qu’il s’agissait d’un tableau tragique et dramatique à souhait. Un moment culminant dans le retournement de l’histoire qu’elle écrivait avec la demoiselle! Puis, Lexie se jeta dans ses bras, ce qui la prit par surprise. L’incube avait l’habitude des embrassades courtoises, des caresses enflammés de ses amants et des baisers fugaces de ses fans, mais pas à ce genre d’accolade où le désespoir se sentait jusque dans la pression que mettaient les bras de la fillette autour de sa taille.

Peu à peu, alors que la jolie blonde était en train de gâcher sa robe, le sourire rassurant de la brune revient sur ses lèvres. Elle jeta un regard au cadavre dans l’encadrement de la porte ainsi qu’à la flaque de sang qui s’agrandissait à vue d’œil, mais ne dit rien avant un bon moment. Barbara referma l’emprise de ses bras autour de la fée perdue et recommença à lui caresser les cheveux de façon presque maternelle.


« Chuuuut… Tout va bien maintenant. Je suis là…» murmura-t-elle en se penchant pour déposer un rapide baiser sur la tête de la jeune fille. « Tu n’es pas un monstre. Tu es une fée Lexie et tuer des humains c’est ta façon de te nourrir... Tu n’as pas le choix de manger, mais tu peux le faire en étant plus consciente de tes actes. Je t’apprendrais. Moi, je mange d’une autre façon, je suis une fée incube et toi ma beauté, visiblement, tu es une succube. » rajouta-t-elle avec une voix étrangement douce. Tout cela devait sembler encore bien flou pour l’adolescente, elle en était consciente. Lexie tremblait toujours dans ses bras et la danseuse se pencha pour récupérer le manteau qui était tombé lors de l’attaque. Elle le remit sur les épaules de la blonde et la laissa se blottir à nouveau contre elle. En attendant qu’elle sèche ses pleurs, Barbara se mis à fredonner un aire relaxant de sa plus belle voix. Aussi, elle continua de passer ses doigts dans la crinière blonde de la jeune fille. Au bout d’un moment, Barbara s’écarta et fronça les sourcils devant l’allure épouvantable de son interlocutrice.

« Viens, on va te nettoyer ! » Devant le grand miroir de la loge, elle la fit asseoir avant d’ouvrir une bouteille d’eau pour humidifier une petite serviette dont se servait les danseurs pour éponger leur sueur après un entrainement. Celle-ci était propre et ne paraissait pas avoir été utilisé. Barbara mis un genou à terre pour être au même niveau que Lexie et commença à lui nettoyer le visage avec le torchon. Elle lui suggéra de boire le reste de la bouteille d’eau si elle avait soif…

« Je sais que tu dois avoir plein de questions à me poser, mais je t’en dirais plus quand nous sortirons d’ici. Tu aimes le chocolat chaud Lexie ? Je t’en offre un si tu m’aides un peu à ranger tout ce bazar… » dit-elle en parlant évidement du corps du gardien de nuit. D’ailleurs, il faudrait leur trouver des vêtements propres à tous les deux avant de quitter le théâtre. Soudain, la diva réalisa que Lexie n’était peut-être pas seule. Avait-elle des parents ou un petit copain qui l’attendaient quelque part ? Quelle idiote elle faisait ! Se laisser berner par un joli minois avant de s’informer de qui était réellement la jeune fille ! C’était jouer avec le risque que d’autres âmes en peine débarquent ici. « Si bien sûr, personne ne t’attend? »



If you get lost, you can always be found...


© Méphi.




_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I'M GONNA DRINK MY TEARS !




“The good girls put on pretty dresses
Smile twice as nice
The good girls talk to strangers
And always be polite”





Célébrité : Juno Temple


Messages : 42


Date d'inscription : 22/02/2013




MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Ven 25 Avr - 0:41









keep me down to earth.
✣ and please just guide me home.  








~ barbara & lexie

Tant de questions qui se bousculaient dans sa tête, tant d'interrogations et de frayeurs. Si Barbara ne se jetait pas sur de pauvres innocents, peut-être pouvait-elle apprendre à en faire de même ? C'était instinctivement qu'elle avait trouvé réconfort dans les bras de l'Incube qui lui caressa avec douceur la tête et la serra dans ses bras en la rassurant. Sentant un baiser sur son front, Lexie tout d'abord surprise par un geste si tendre, fini par arrêter de sangloter et ferma les yeux pour se concentrer sur sa respiration.

"Tu n'es pas un monstre.". Cette phrase raisonna dans sa tête. La danseuse lui expliqua ce qu'elle était. Une fée ?! Pourtant, cela n'avait rien à voir avec les belles créatures magiques des contes pour enfants ! Surement car de toute évidence la vie n'était pas vraiment un conte pour enfant... On était bien trop vite arraché à son innocence, au monde du jeu et de l'insouciance. Car tôt ou tard, on finissait toujours par commettre un acte qui changeait tout à jamais. Un acte sanglant, dangereux ou bien tout simplement désinvolte qui enfermait l'enfant en nous dans une cage tout au fond de notre coeur pour à la place libérer une créature cruelle et égoïste.

Une succube... c'était donc ça ? Elle était une Succube. Enfin, elle pouvait mettre un nom sur ce qu'elle était ! Mais elle n'avait pas envie de se nourrir d'humains toute sa vie ! Chaque fois qu'elle le faisait inconsciemment et qu'elle regardait les dégâts, elle avait l'impression d'être une charognarde vicieuse et écœurante, alors qu'elle était incapable de faire de mal à une mouche. Le simple fait de penser à ça l'effrayait d'avantage. Mais Barbara déposa de nouveau le manteau sur le dos de la blondinette, qui se rappela qu'elle n'était plus seule. "Je t'apprendrais". Elle allait lui apprendre à se contrôler ! Un sentiment chaleureux envahit l'adolescente qui resserra affectueusement son étreinte.

Brisant le silence, une voix douce et claire s'éleva dans l'air. Barbara était entrain de chanter tendrement, un air doux comme une berceuse pour endormir son enfant. Elle avait la voix d'un ange. Elle ne connaissait pas Lexie, et pourtant elle la rassurait et lui donnait plus d'affection en quelques minutes que jamais personne ne lui donna en trois ans. C'était quelque chose de bien à vrai dire, de rassurant. Elle était désormais dans une bulle, dans les bras de sa sauveuse et elle se sentait invulnérable. Sa respiration redevint régulière et elle sécha définitivement ses larmes. Soudainement, leur étreinte se brisa et l'Incube regarda Lexie d'un air peu convaincu. Oui, elle aurait surement besoin d'un peu de nettoyage ! Quand elle s'assit devant le miroir de la loge et regarda son reflet, cela confirma ses pensées. Elle était pleine de sang ! Le visage, les vêtements... tout ! La jeune femme s'agenouilla devant elle et lui nettoya le visage avec délicatesse. Lexie se laissa faire sans broncher, et ne se fit pas prier pour engloutir la bouteille d'une traite quand elle le lui proposa. S'essuyant la bouche avec le revers de sa main, elle se concentra sur son interlocutrice.

Un sourire amusé s’étira sur les lèvres de la petite Succube, qui acquiesça d'un signe de tête. « J'adorerais, oui ! » Évidemment qu'elle aimait les chocolats chauds ! C'était une des meilleures boissons au monde, tout le monde les adorait ! Mais elles ne pouvaient pas sortir dans cet état là... Lexie était entièrement tachée de rouge, et en se jetant dans les bras de Barbara la belle robe de la brune avait également été salie. Elle se mordit la lèvre inférieure et tourna la tête vers le gardien à l'évocation du "bazar". Ça risquait en effet de poser un gros problème ! Sans rien dire, elle retourna la tête vers le miroir. Son visage commençait à retrouver une teinte normale ! Puis vint la question fatidique.

« Mmh-mh. » fit-elle en remuant négativement la tête.  « Personne. Il y a trois ans je me suis réveillée sur une Plage en Caroline du Nord. Je ne me souviens pas de ma vie avant. » Elle baissa la tête et jouait avec ses doigts. « Je me suis toujours cachée parce que j'avais peur, puis j'ai pris un bateau pour New-York pensant que je pouvais changer les choses. Mais ça a continué à être l'enfer... » Elle releva la tête et planta ses yeux dans les douces iris de Barbara, un sourire plein de gratitude aux lèvres. « Jusqu'à aujourd'hui. »

Lexie avait bien évidemment essayé de retrouver des informations sur son passé. Mais que pouvait-on faire à 14 ans, quand on vivait à la rue et qu'on avait des ailes monstrueuses qui sortaient de notre dos ? Le bateau qu'elle avait pris, c'était clandestinement bien entendu. Elle n'aurait jamais pû se payer un transport; et se cacher dans la cale avec des marchandises avait été beaucoup plus simple bien qu'embêtant.

Une fois que le visage de l'enfant fut entièrement nettoyé, elle se leva de sa chaise. « Merci !  » glissa-t-elle d'une petite voix. « Désolé... pour les dégâts et tout ça...  » ajouta-t-elle d'un sourire gêné. Elle replaça une mèche derrière son oreille. « Je... je nettoierais tout, promis ! » Croisant ses bras autour de sa poitrine, elle regarda partout autour d'elle avant de reposer ses yeux sur le cadavre éventré. Un frisson lui parcourut l'échine, mais elle garda son sang froid. Donc, si elle voulait sortir d'içi avec Barbara et en connaitre plus sur leur espèce, elles allaient devoir faire le ménage. Oui mais, où allaient-elles cacher un corps comme celui-là ? Et il fallait qu'elles nettoient le snag rapidement si elles ne voulaient pas qu'il sèche ! « Et hum... Où est-ce qu'on va le mettre, lui ?  » demanda-t-elle à la danseuse en pointant la carcasse du doigt. Ce qui était sûr, c'était qu'il y allait avoir du travail...

made by pandora.----







_________________
wanna be like you
she was just more than an inspiration. The little girl idolized her since she had gathered her from the street. In her eyes, she embodied perfection and she dreamed to be like her one day. Seductive, kind, confident. And since that day, she swore to herself that she will do her best to be the girl that she wants her to be, the daughter she never had. Cause they both knew that they couldn't live without each other anymore.@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : Norman Reedus


Statut : Mélancolique



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : Sur sa moto





MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Sam 24 Mai - 2:29






Lexie & Barbara

I'm gonna make this place your home.

Comme c’était étrange pour la froide et tyrannique danseuse d’avoir quelqu’un dans ses bras... Barbara savait faire des accolades bien sûr, elle en faisait à ses amants, à ses patrons, à ses fans ou victimes, mais jamais dans le but véritable de ''donner'' du réconfort. Non, ce genre de câlin là avait disparu en même temps que la vieille forêt ancestrale qui l’avait vu grandir. Il y avait bien longtemps que la diva ne s’était pas simplement donné le privilège de prendre soin de quelqu’un. Elle avait veillé sur Abigail, mais la Russe ne lui avait jamais demandé plus qu’un toit, de la nourriture et un peu d’argent. Lexie, elle, ne lui demandait rien d’autre que le fait d’être là. Barbara était là et elle savait d’avance qu’elle lui donnerait tout ce dont elle avait besoin sans jamais oser le dire. La danseuse avait désespérément besoin de quelqu’un qui avait besoin d’elle, tout comme elle était accro à l’attention qu’elle avait de son public.  Miss Silver était terriblement seule en vérité. Et pourtant, lorsque ses yeux noisettes croisaient son reflet dans le miroir de la loge, elles étaient deux, deux âmes solitaires que le monde sombre tentait de modeler à son image.

Les gouttelettes d’eau teintées de rouge coulaient le long des avant-bras de la fée. Doucement, elle passait la serviette sur les traits juvéniles et fatigués de sa nouvelle protégée, faisant disparaître le sang de ce visage d’ange.  Petit à petit, on distingua davantage la demoiselle du monstre et le sourire de la diva ne s’évanouit pas. Malgré tout, ses questions se devaient d’avoir des réponses. Si la vagabonde était seule ce serait beaucoup plus simple d'acheter son silence ou de la faire taire dans le pire des cas. D'un autre coté, si le théâtre devenait soudainement une ruche pleine d’apprentis fées en manque, ce ne serait pas une partie de plaisir ! Par chance, l’intruse répondit par la négative et avoua souffrir d’amnésie depuis quelques années. Si la blonde lui mentait ouvertement, elle n’avait pas choisit un mince scénario à faire avaler à la danseuse. C’était une histoire tellement singulière qu’elle ne pouvait qu’être vraie au final ! La lueur de reconnaissance dans les yeux de la jeune fée réussi à émouvoir le coté maternelle de la brune. Une fois sa tache terminée, elle balança le torchon imbibé de sang sur le cadavre du gardien, un truc pareil ne pouvait pas être posé partout sinon c’était du ménage supplémentaire ! Parlant de faire le ménage…


« Il y a un vieux coffre à costume de vide là-bas. Apporte-le-moi s’il te plait. » proposa-t-elle à la vagabonde une fois qu’elle fut de nouveau sur ses pieds. Pendant que sa recrue déplaçait la grosse malle en cuir, la fée s’approcha des habits accrochés sur des cintres. Surement des restants d’une vieille pièce jouée plusieurs mois auparavant et, à voir les vêtements, la dite pièce avait l’avantage de se dérouler à leur époque. Il ne manquerait plus que Marie-Antoinette et Jeanne d’Arc, dans d’immenses robes et armures, tentent de déplacer un corps de façon incognito ! Barbara choisit deux tenues et les déposa sur le dossier de la chaise où s’était posée Lexie, puis elle rejoignit cette dernière près du corps avec le coffre.

« Tu prends ses pieds et moi ses bras. À trois, on le soulève… Un, deux, trois ! » Même si le gardien pesait bien son poids, les deux créatures réussirent à le hisser dans la malle. La brune dû s’asseoir sur le couvercle pour que ce dernier ne ferme, mais sinon, ce fut vite réglé ! Elle referma le cadenas qui pendait sur le devant du coffre et, comme il n’y avait pas de fenêtre dans la loge pour balancer la clé, elle la tendit à Lexie. « Fait-moi le plaisir de mettre cette clé en lieu sûr, loin de ce théâtre et loin de moi… » En gros, ton meurtre : ta responsabilité. Le regard perçant de la danseuse se posa quelques secondes sur la mare de sang sur le sol ainsi que les éclaboussures sur les murs. Pour ça, elle allait devoir laisser Abigail s’en charger… C’était elle la concierge à titrer après tout !  

« Ne t’inquiètes pas pour le reste, j’ai des amis qui vont s’en charger. Pour le moment, l'idiot est dans le coffre alors il ne laisserait pas de traces de sang si on le déplace... Il faut se changer d’abord... On mettra nos habits dans ton sac à dos, je crains que mon sac à main soit beaucoup trop petit et hors de question de les mettre avec le corps ! On les brûlera plus tard. » Son ton était froid et autoritaire, bref, ce n’était pas la première fois, ni la dernière fois que Barbara cacherait un corps derrière les rideaux de velours du théâtre… La belle retira ses talons aiguilles couverts de sang et se nettoya les mains ainsi que les bras qui reprirent leur teinte de lait.  Sur ses paroles pleines de sagesse, la brune se rapprocha de la blonde et pivota élégamment sur elle-même pour lui présenter son dos.  

« Tu veux bien abaisser ma fermeture éclair s’il te plait ? »

If you get lost, you can always be found...


© Méphi.




_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I'M GONNA DRINK MY TEARS !




“The good girls put on pretty dresses
Smile twice as nice
The good girls talk to strangers
And always be polite”





Célébrité : Juno Temple


Messages : 42


Date d'inscription : 22/02/2013




MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Dim 8 Juin - 1:36

Lexie Blackburn a écrit:








keep me down to earth.
✣ and please just guide me home.  








~ barbara & lexie

La peur qui envahissait le coeur de l'adolescente avait peu à peu disparu, au fur et à mesure que Barbara lui avait nettoyé le visage. Elle se sentait en parfaite sécurité avec celle qu'elle considérait comme sa sauveuse. Maintenant, elle connaissait une autre "Fée" qui l'avait rassurée et avait accepté de tout lui expliquer ! Elle avait beau ne pas connaitre la jeune femme, mais lui vouait déjà une telle admiration qu'elle ne pouvait concevoir qu'il y avait une once de méchanceté en elle. Une fois nettoyée, Lexie avait demandé ce qu'elles feraient du cadavre sanguinolent sur le sol. Barbara lui montra un gros coffre et lui demanda de l'amener, et la blondinette s'exécuta sans discuter.

Là, elle attendit que l'Incube revienne et acquiesça d'un air déterminé quand elle lui intima de soulever le corps. Avec difficulté elle souleva les lourdes jambes du gardien et elles réussirent à le faire rentrer dans la malle puis la danseuse referma le cadenas, et tendit la clé vers son apprentie. « Ne vous inquiétez pas, vous ne la reverrez plus jamais ! » Lexie hocha la tête d'un air solennel, et serra la petite clé dans son poing avant de la mettre dans sa besace.  Elle trouverait un endroit plus tard ! Elle connaissait bien les recoins des rues et les toits, Barbara n'avait vraiment aucun soucis à se faire là-dessus ! Elle avait déjà commis des meurtres involontaires bien entendu, mais jamais elle ne s'était occupée de cacher un corps et c'était vraiment stressant !

Celle-ci lui expliqua ensuite comment allait se dérouler la suite de la soirée. Oui, il fallait se changer ! Elles ne pouvaient pas sortir dans un état si monstrueux, les gens les prendraient pour deux victimes d'agressions ! Ou deux meurtrières... Heureusement pour elles, elles se trouvaient dans une loge et Barbara leur avait choisi un peu plus tôt deux tenues qui conviendraient pour ce soir. Tandis qu'elle s’apprêtait à prendre sa tenue posée sur la chaise, son ainée lui demanda d'une voix douce de l'aide pour retirer sa robe. « Oui bien-sûr!  » répondit-elle en allant derrière elle. Elle descendit alors très délicatement la fermeture, pour éviter de déchirer la belle robe, même si elle était probablement gâchée... Au fur et a mesure que le tissu s'ouvrait, il laissait apparaitre dans son dos un magnifique tatouage d'ailes de libellules encrées. Surprise, elle l’effleura du bout des doigts. « Vous aussi vous en avez un...  Est-ce que ça apparait tout seul ? Et est-ce que c'est douloureux quand elles sortent ? » s’exclama-t-elle d'une petite voix curieuse. Puis elle se rappela que Barbara lui avait promis d'en parler plus tard, alors elle n'ajouta rien même si des tas de questions lui brulaient les lèvres ! En effet, quand elle s'était réveillée sur la plage Lexie avait pû remarquer son tatouage d'ailes maléfiques qui lui recouvraient tout le dos, mais elle n'avait jamais sû d'où cela provenait. Enfin bien évidemment elle avait compris qu'il s'agissait de ses ailes qui se rétractaient, mais elle s'était toujours demandée si on lui avait fait, ou si c'était apparut tout seul. Et possédant déjà plusieurs petits tatouages discrets et tout à fait ordinaires, elle avait plutôt opté pour la deuxième option. « D'ailleurs, il est beaucoup mieux que le mien ! Moi on dirait un mélange de ronces et de toiles d'araignées !  » plaisanta-t-elle en riant. C'était surement parce qu'elles étaient différentes toutes les deux ! Plus tôt, Barbara avait parlé de "Succube" et d'"Incube", même si elle se demandait bien ce que cela pouvait signifier, c'était surement en rapport avec ça. L'atmosphère était beaucoup plus détendue, et la petite fée se sentait bien plus à l'aise avec sa congénère ! « Voilà !  »

Immédiatement après avoir aidé Barbara, elle s'empara de la tenue qu'elle devait enfiler à son tour et alla dans un coin de la pièce en se tournant vers le mur où elle retira son tee-shirt. Le tissu du vêtement frotta contre son dos écorché -ce qui crispa légèrement son visage; et elle enfila finalement une sorte de robe grise bouffante étrange, qui lui arrivait jusqu'au-dessus des genoux. « Ohlàlà, on se croirait dans un film de Tim Burton ! » pouffa-t-elle quand elle se vit dans le miroir. C'était... simple mais étrange et assez éloigné de ce qu'elle mettait habituellement ! Elle ne savait pas de quelle pièce c'était tiré mais fort heureusement, la tenue n'en restait pas moins moderne, et cela lui convenait parfaitement pour ce soir ! Elle n'allait tout de même pas faire la difficilen heureusement qu'elle n'avait pas dû s'habiller en sorcière ou quoi que ce soit d'autre !

La lumière tamisée de la loge rendait l'ambiance encore plus chaleureuse entre les deux filles qui allaient devenir de grandes complices de meurtres. Bien que son visage était nettoyé, ses cheveux crépus et emmêlés lui donnaient l'apparence d'une lionne blonde qui se serait battue avec un troupeau d'éléphant ! Elle décida donc de les attacher en un chignon négligé, puis prit ses anciens vêtements et ceux de la danseuse pour les mettre dans le sac, comme prévu.

Il était désormais temps de finir les choses, si elles voulaient sortir de cette atmosphère glauque un jour et avoir des réponses à toutes ses questions ! Avec l'aide de Barbara, elles déplacèrent la malle contenant le cadavre jusqu'à la salle de spectacle. Il fallait dire que le gardien pesait bien son poids et que pousser quelque chose d'aussi lourd, même à deux, n'était pas aisé ! Elles cachèrent finalement le coffre sous la scène, dans un endroit où personne n'aurait l'idée de chercher. « Ouf ! Un régime ne lui aurait pas fait de mal ! » Elle s'appuya contre le cercueil de son repas et s'essuya le front du revers de la main  en riant légèrement. « Et maintenant ? » demanda-t-elle avec hâte les yeux brillants. « On peut aller prendre un chocolat ?! Je meurs de soif ! Et je veux tout savoir ! » Dans peu de temps, elle connaitrait enfin la vérité ! Elle était excitée comme une petite enfant à qui on avait promis des bonbons, et se sentait vraiment en sécurité désormais. Avec Barbara à ses côtés, aucune chance qu'elle ne saute encore sur le moindre humain durant leur promenade...

made by pandora.----







_________________
wanna be like you
she was just more than an inspiration. The little girl idolized her since she had gathered her from the street. In her eyes, she embodied perfection and she dreamed to be like her one day. Seductive, kind, confident. And since that day, she swore to herself that she will do her best to be the girl that she wants her to be, the daughter she never had. Cause they both knew that they couldn't live without each other anymore.@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Célébrité : Norman Reedus


Statut : Mélancolique



Messages : 56


Date d'inscription : 09/08/2013


Localisation : Sur sa moto





MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara Jeu 26 Juin - 6:16






Lexie & Barbara

I'm gonna make this place your home.


« Parfait ! » approuva-t-elle.

Vue les circonstances particulières de sa rencontre avec Lexie, Barbara ne voulait plus jamais voir cette clé. Pas qu’elle regrettait d’être devenue sa complice, mais disons que l’habit orange des prisonniers et une vie derrière les barreaux ne faisaient pas partie de ses projets futurs. Elle espérait qu’on ne remonte jamais jusqu’à elle si le corps – ou plutôt les restants du corps- venait à être découvert. D’ailleurs, la ballerine allait devoir délaisser son apparence de femme fatale pour quelques heures, histoire de ne pas attirer des regards indiscrets. Sur le dossier de la chaise attendait un costume crasseux qui avait probablement été porté par une actrice surement plus dodue et moins douée qu’elle ! En plus, elle devait avoir sué des litres sous les projecteurs et… Il valait probablement ne pas trop y songer pour le moment ! Elle allait devoir faire quelques sacrifices et bien sûr, elle était à plaindre… Alors que la blonde descendait sa fermeture éclair, le tissu de sa robe se détendit. Dans un bruissement de satin, le vêtement tomba au sol. La danseuse laissa la petite fée admirer son tatouage en forme d’ailes aussi délicates que celles des libellules. Les contours étaient discrets comme un tatouage fait à l’encre blanche et faisait quelques arabesques sur ses omoplates. Elle lui expliqua ensuite que toutes les créatures ailées en possédaient un, mais qu’à  moins de le vouloir, le dessin restait invisible aux autres espèces.

« Et puis tu sais, les ronces c’est le prix à payer pour être une aussi jolie fleur… » rajouta-t-elle pour la taquiner gentiment.

Son sourire était tendre et elle jeta un regard par-dessus son épaule dénudée pour voir comment son interlocutrice prenait le compliment. Cette dernière était en train de se changer et Barbara fronça les sourcils devant les écorchures impressionnantes sur le dos de Lexie. Elle ne dit rien cependant. Si la jeune fille avait ignoré à quelle race elle appartenait avant ce soir, pas étonnant qu’elle ait pris peur en les voyant apparaître ! Elle apprendrait vite à les aimer, la diva y veillerait !

D’un pas gracile, la brune enjamba l’épave sanglante de sa robe hors de prix et attrapa un chemisier pastel ainsi qu’un veston et un pantalon noir. Elle fit une moue boudeuse en voyant le résultat dans le miroir, car ses habits étaient trop grands et ne la mettaient donc pas en valeur. L’heure était urgente et le crime encore frais, mais la star ne pouvait pas sortir comme ça ! Une fois leurs tenues de criminelles en fuite enfilées, la danseuse tenta quelques améliorations. Elle passa ses doigts fins dans sa chevelure brune épaisse pour en faire un chignon avec les épingles trouvées sur la commode. Ensuite, la ballerine pris un grand chapeau aux larges rebords et l’installa élégamment sur sa tête.  En fouillant un peu, elle dénicha également un foulard en soie qu’elle noua autour de son cou de cygne. Enfin satisfaite, elle rangea leurs habits sales dans le sac à dos de la blonde et pris son coté de la malle.


« Allez Alice aux Pays des Merveilles, on a du travail à faire ! » déclara-t-elle avec ironie en songeant elle aussi aux œuvres de Tim Burton.

À cette heure, la salle de spectacle était complètement vide. Tous ces sièges inoccupés et la scène plongée dans le noir donnaient des aires fantomatiques au théâtre. Poétique, non ? Sachant qu’un cadavre encore chaud d’un gardien de nuit reposait dans une malle camouflée sur son lieu de travail... Il pourrait continuer de faire pitoyablement son boulot à partir de l’Aude-là ? Les histoires de fantômes ça allaient peut-être éloigner les vagabonds comme Marvel ou Lexie… Une fois le coffre sous la scène, la diva se sentie beaucoup plus soulagée. La jolie blonde plaisantait sur l’absence de diète chez son ancien collègue et l’enseignante se contenta de sourire. La danseuse en conclue que cette petite n’avait pas beaucoup de problème de conscience avec la chose stupide qu’étaient les remords. Barbara pris son portable et laissa un sms plutôt vague à Abigail qui devait venir faire le ménage avant l’arrivée du reste du personnel. Un message incluant un nettoyage impeccable avec de l’eau de javel pour faire disparaître toutes les tâches suspectes. Puis, l’intruse réclama son dû, un chocolat chaud et des réponses. La diva lui tendit la main et referma délicatement ses doigts autour des siens pour l’inviter à la suivre.

« Chaque chose en son temps ma mignonne. Je vais t’emmener chez moi pour prendre une bonne douche et ensuite on dégustera un bon chocolat pendant que je t’explique certaines choses, d’accord ? »

Alors que les femmes quittèrent le bâtiment main dans la main, la brune ne pouvait s’empêcher de se demander qu’elle situation serait la plus cocasse : l’expression d’émerveillement de Lexie devant le chocolat chaud ou sa surprise devant l’immensité du manoir qu’elles allaient partager ?


If you get lost, you can always be found...


© Méphi.



[/color]

_________________
Darkness approaches from outside.
I feel no light inside me strong enough to resist it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara

Revenir en haut Aller en bas

Keep me down to earth ▬ Lexie&Barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Another Earth [DVDRiP]uptobox
» Crash de Fired-Earth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Manhattan :: Midtown :: broadway-