Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

[Fini]The Game Is On

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: [Fini]The Game Is On Dim 13 Avr - 23:07


The Game Is On
Natasha + Anhya

Parfois, Natasha se levait sans savoir ce qu'elle allait faire de sa journée. D'autres fois, le désir de chasser restait implanté dans sa tête du lever au coucher du soleil. Aujourd'hui était une de ces autres fois.

Bien sûr, vouloir chasser ne signifiait pas qu'elle en aurait l'occasion. Les maï se cachaient depuis des années dans la ville de New York et partout dans le monde, ils n'étaient pas simples à identifier. Les vampires, au moins, étaient très pâles et ne sortaient que la nuit ; ceci les rendait reconnaissables. Les hommes-chats, eux, vivaient pour la plupart une petite vie tranquille tant que leurs lèvres empoissonnées ne touchaient pas celles d'un humain ou d'une humaine. Alors, ils révélaient leur vraie nature. Ils avaient aussi des griffes et des yeux de chat mais leur arme principale était leur baiser mortel.

Maquillée à la va-vite, les cheveux en bataille et portant les vêtements de la veille, Natasha sortit de son appartement bien avant l'aube en quête de créatures surnaturelles à éliminer ou - au minimum - à ajouter au registre des suspects. Il est évident qu'elle ne tuait pas un maï par jour, ni par semaine d'ailleurs. Elle en fichait deux par mois, oui, mais ils étaient souvent déjà enregistrés par un autre chasseur et son observation ne servait qu'à valider les dires de ses supérieurs - Kyle, c'était toujours Kyle. En ce qui concernait ses victimes, elle en avait presque une dizaine à son actif en comptant celui dans son lycée en Italie.

Une heure, deux heures, trois heures. La brune n'avait absolument aucune piste. Elle était idiote de croire qu'en sortant le soir, elle allait pouvoir coffrer toutes les abominations de la planète ! Mais l'espoir fait vivre... Enfin, elle devait rentrer si elle ne voulait pas attraper froid. Avril était le pire mois de l'année.

Lorsque la jeune femme se réveilla une seconde fois, il était midi passé et la frustration de n'avoir rien repéré lors de son escapade restait présente jusque dans sa gorge. Dimanche, pas de boulot. Peut-être que la chance allait tourner si elle sortait en ville. Elle avait bien trouvé un vampire caché dans une forêt aux abords de la ville... Bon, il s'était enfuit, mais elle avait trouvé quelque chose ! C'est donc un peu mieux maquillée - enlever le mascara qui traînait autour de ses yeux depuis deux jours fut un réel soulagement pour la rousse - et toujours pas coiffée mais décemment habillée qu'elle sortit de son appartement. Direction Brooklyn ! C'était là que Kyle trouvait toutes ses prises...

Un pistolet à balles d'argents accroché sous sa jupe longue, deux couteaux dans les poches intérieures de sa veste noire, une radio de détresse dans le soutien-gorge et un spray lacrymo dans son sac : elle était prête pour une mission de routine. Les boutiques de vêtements du quartier semblaient assez diversifiées pour que la chasseuse y trouve son bonheur. Même si elle ne croisait aucun être suspect, la journée n'aurait pas été vaine. Elle ferait du shopping tout en gardant l’œil ouvert...

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE

_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Mar 9 Déc - 20:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Dim 20 Avr - 14:34






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

New York avait offert une échappatoire à la jeune Anhya. Jamais elle n’avait cru qu’elle s’en accommoderait, mais c’était sans se douter qu’elle arriverait un jour à surmonter la mort de celui qu’elle avait aimé. Son oncle, à force de persévérance, avait fini par la convaincre que ce n’était pas de sa faute, que c’était lui qui l’avait embrassé sans prévenir et qu’elle avait tout fait pour l’en empêcher. Il avait été la cause de sa propre perte. Mais malgré le fait que la jeune femme s’en soit convaincu, elle ne pouvait pas s’empêcher d’en souffrir quand elle y repensait. Elle avait lu dans un livre qu’une fois qu’on tuait quelqu’un, on en sortait changer. Cette phrase était on ne peut plus vrai car Anhya s’était juré de ne plus jamais tomber amoureuse de qui que ce soit. Son oncle lui avait dit que c’était une décision un peu trop radicale car elle pouvait toujours vivre une histoire avec une personne de son espèce, mais la demoiselle avait secoué négativement la tête en affirmant qu’il n’y aurait plus jamais personne.

C’était sans aucun doute une décision mélo-dramatique d’une romance à deux dollars, mais Anhya était formelle. Elle continuerait sa vie là où elle l’avait laissé et s’en contenterait. Elle s’était faite deux amies, ses voisines d’immeuble qui étaient comme elle : des maï. Elle s’entendait bien avec elles et était contente de partager des choses avec elles. La vie à New York n’était pas aussi terrible qu’elle l’aurait cru. Elle avait tout ce dont elle avait besoin et c’était amplement suffisant. La question du moment était : allait-elle reprendre ses études là où elle les avait laissé ou pas ? Elle n’en savait rien. Pour le moment, elle n’avait pas de réponse définitive. Les études qu’elle avait commencées lui plaisaient énormément, mais malheureusement, elle craignait que les choses se déroulent de la même façon, même si elle savait que les choses ne se déroulaient jamais deux fois de la même façon. Mais dans le doute, elle repoussait la date fatidique où elle prendrait une décision et se contentait de son travail au café.

Etant donné que c’était dimanche, Anhya ne travaillait pas. Elle avait pris cette journée comme journée de congé. Ses journées de repos étaient assez aléatoires, mais quand elle pouvait avoir le dimanche, elle le faisait. Ca faisait du bien, parfois, d’avoir le même jour de congé que les autres. Ca permettait de pouvoir être avec ses amis et de partager leur journée. Sauf qu’aujourd’hui, tout le monde avait un truc de prévu, dans l’immédiat alors la jeune femme décida de prendre un peu de temps pour elle. Vêtue d’un jean et d’un pull léger, adapté à la journée d’Avril, Anhya quitta l’appartement où elle vivait avec son oncle et alla se promener dans les rues de New York sans trop savoir où aller. Progressivement, elle commençait à connaître la ville, mais il lui arrivait encore de se perdre. Heureusement, grâce à ses sens, elle arrivait à se retrouver assez facilement, bien qu’elle veille à ne pas trop compter dessus. C’était cool d’avoir toutes ces capacités, mais parfois, la jeune femme rêverait d’être un peu plus normal. Cependant, elle évitait de se plaindre car contrairement à d’autres créatures, les maï pouvaient vivre parmi les autres sans trop de souci.

Elle marchait tranquillement dans les rues de Brooklyn. Les boutiques qui s’y trouvaient ne valaient peut-être pas celles qu’on trouvait dans Manhattan, mais pourtant, Anhya ne s’en plaignait pas. Et puis, elle n’avait pas forcément les moyens de s’acheter des vêtements hors de prix. Pourtant, dans l’absolue, elle ne manquait pas d’habits, mais elle aimait bien faire le tour des magasins pour y voir les nouveautés. Aussi, se fut pour cela qu’elle entra dans la première boutique à vêtements où elle avait l’habitude d’acheter de temps à autres.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Sam 26 Avr - 20:02


The Game Is On
Natasha + Anhya

Natasha était censée faire du shopping mais ce qu'elle voulait vraiment c'était chasser ! Même une fausse piste, au moins c'était de la chasse ! Sa vie était tellement mondaine en ce moment, c'était presque effrayant. Elle était une combattante, pas une journaliste ! Surtout qu'avec le départ de Samaël et Lara pour un scoop spécial, elle se retrouvait seule. Il fallait vraiment qu'elle traîne avec d'autres gens mais tous ceux qu'elle connaissait étaient des chasseurs ou des gens tous sauf fréquentables. Elle ne l'était pas vraiment non plus étant donné qu'elle souriait comme une gamine quand on la prévenait qu'un loup sanguinaire parcourait les rues.

Alors, dans l'espoir futile d'apercevoir les dents d'un vampire ou une rune de sorcier pendue au cou d'une vendeuse, la rousse observait les gens autour d'elle plus qu'elle ne regardait les vêtements. Bon, il y avait bien une veste en jean qui lui avait tapé dans l’œil mais elle avait oublié de prendre du liquide et pour payer avec sa carte, elle devait acheter plus de choses. Donc elle n’achèterai pas la veste. Quelle logique...

Bon, autant repasser en revue les gens dans la boutique : deux vendeuses, une blonde à forte poitrine et une avec de courts cheveux roses, portant les badges du magasin ; un type costaud métisse qui devait être le père ou l'oncle de l'adolescente qu'il suivait de près, une rousse - tiens, elles étaient deux - assez jeune sans prétention, une autre blonde à forte poitrine et une brune typée haïtienne trop souriante pour être vraiment heureuse. Que du beau monde ! Mais pas de fun...

« Excusez-moi... »

Et voilà, elle avait encore marché sur le pied de quelqu'un ! Et c'était tombé sur l'autre rousse qui se rattrapa d'ailleurs avec une agilité étonnante... Non, juste parce que quelqu'un est capable de marcher droit ne signifie pas que c'est un maï ! Mais si seulement c'était le cas... Tant pis, elle allait la suivre. Même si elle était pratiquement sûre qu'elle était humaine, ça lui ferait faire de l'exercice.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE

_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Dim 1 Juin - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mar 29 Avr - 10:09






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

Contrairement à certaines filles de son âge, Anhya n’était pas forcément une adepte du shopping et n’achetait que quand c’était nécessaire ou lorsqu’elle avait un coup de cœur. De nos jours, beaucoup de filles étaient incapables de sortir d’un magasin sans forcément avoir acheté quelque chose. Ce n’était pas le cas de la jolie rouquine qui pouvait très bien se passer de sortir sa carte de crédit à la moindre occasion. De plus, avec un petit salaire de serveuse comme le sien, elle ne pouvait pas forcément s’autoriser à tout dépenser sans compter. Même si elle ne payait pas le loyer, ni les factures ainsi que les courses, Anhya restait économe. Pourtant, ce n’était pas faute d’avoir plusieurs fois insistée auprès de son oncle afin qu’elle puisse donner une participation, mais il avait toujours refusé le moindre centime venant d’elle. Et si par malheur, elle achetait, par exemple, un paquet de glaces, elle se retrouvait avec le remboursement dans son sac.

La jolie rouquine sillonnait tranquillement les rayons de la boutique, farfouillant parfois pour voir ce qu’il y avait de nouveau. Parfois, elle venait tellement souvent qu’elle connaissait les vêtements mis en rayon sur le bout de doigts, mais d’autres fois, quand ça faisait un petit bout de temps qu’elle n’avait pas franchi l’entrée de la boutique, elle redécouvrait pour son plus grand plaisir. La nouvelle collection n’était sans doute pas encore arrivée, mais Anhya voyait des nouvelles choses qu’elle regardait attentivement. Une tunique lui faisait légèrement de l’œil depuis qu’elle était entrain dans le magasin, mais elle préférait quand même continuer à faire son tour afin de repérer ce qui lui plairait. Encore une fois, elle n’était pas le genre de fille à se jeter sur un vêtement pour l’avoir en première. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle ne faisait pas les soldes en même temps que tout le monde. Elle attendait un peu.

La demoiselle terminait progressivement son tour de boutique lorsque soudain, elle se fit marcher sur le pied. Déstabilisée, Anhya se sentit partir en avant à cause de l’élan qui la faisait avancer et ce pied qui lui bloqua légèrement cette avancée. Avant que ses dons de maï ne viennent faire surface, il arrivait que la jolie rouquine soit gauche et se prenne des trottoirs, mais depuis que sa véritable nature avait fait surface, elle n’était plus jamais tombée et cette fois-là ne fit pas exception. Anhya se rattrapa assez rapidement, restant ainsi sur ses deux jambes à l’arrivée. La jeune femme qui lui avait marché dessus s’excusa et la rouquine se tourna vers elle. Elles avaient toutes les deux la même couleur de cheveux, mais il y avait quelque chose chez la femme qui poussait Anhya à se méfier. Néanmoins, elle n’y prêta pas vraiment plus d’attention car si elle devait se méfier de chaque personne qu’elle croisait, autant rester cloitrée chez elle.

- Il n’y a pas de mal, répondit-elle avec un sourire.

Ce qui était vrai ! Elle allait bien, elle ne s’était pas faite mal, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Continuant ainsi sa petite virée dans la boutique, elle arriva face à la tunique qui lui faisait de l’œil. Elle était réellement belle, cette tunique. S’autoriserait-elle à l’acheter ? Niveau finance, Anhya arrivait en fin de mois, et elle n’avait plus beaucoup d’argent dans son budget dépense du mois. Elle s’autorisait un seuil de dépense afin de garder des sous de côté pour plus tard. Mais si elle faisait exception pour une fois, ce ne serait pas la mort, si ? De plus, elle n’avait rien vu qui lui plaisait réellement dans cette boutique. La jolie rouquine réfléchit pendant quelques secondes avant d’attraper la tunique à sa taille et se dirigea vers la caisse. Sortant un billet, elle paya et put quitter la boutique avec un sourire heureux sur ses lèvres. Pourtant, ce n’était qu’une simple tunique, mais elle avait eu un coup de cœur. Cela ne s’expliquait pas !

Marchant à présent dans la rue, Anhya réfléchissait à où elle pourrait se rendre. Elle n’était pas sure d’avoir un autre coup de cœur aujourd’hui, mais elle était sortie pour sillonner les magasins, donc autant faire les choses bien. Cependant, plus elle avançait, plus la jolie rouquine avait la désagréable impression d’être observée. Discrètement, elle tourna légèrement la tête pour jeter un œil rapide derrière elle. Elle constata que la femme qui lui avait piétiné le pied la suivait. Devait-elle s’en alerter ? Peut-être. Peut-être pas. Parce que cette femme ne regardait pas forcément dans sa direction et c’était sans aucun doute le fruit du hasard qui la menait à aller dans la même direction qu’elle. Le rouquine reporta son attention droit devant elle et manqua de percuter un passant si elle n’avait pas eu le reflexe de se décaler à la dernière seconde en s’excusant rapidement avant de continuer sa route.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mer 30 Avr - 0:17


The Game Is On
Natasha + Anhya

La cible de la chasseuse sortit de la boutique après avoir acheté une tunique plutôt simple et Tasha la suivit dehors. La scène était tellement banale que la rousse en vint à douter. Pister cette inconnue, était-ce réellement une bonne idée ? Après tout, il se pouvait qu'un maï se cache tout près d'elle. Et si elle manquait une véritable occasion en poursuivant ce qui n'était qu'une jeunette plutôt agile ? La plupart du temps, les hybrides mi-hommes mi-chat se sentaient en sécurité grâce à leurs neuf vies. Par conséquent, ils étaient imprudents. Cette jeune femme ne montrait aucun signe d'imprudence, c'était même le contraire. Elle marchait lentement, sur le trottoir, n'avait pas fait de dépenses inconsidérées et se montrait plutôt polie. Le fait qu'elle se soit gracieusement rattrapée n'était absolument pas une preuve ! Tant pis, il n'y aurait pas de chasse ce jour-là, il fallait se faire une raison. Tout ne pouvait pas tomber du ciel à notre guise. Elle aurait apprécié qu'il en soit autrement.

Mécaniquement, comme elle ne savait pas quoi faire ni où aller, la chasseuse suivit l'autre rousse sur quelques mètres à une distance raisonnable. Elle continuerait jusqu'à ce qu'elle entre dans une boutique et si rien ne se passait, elle rentrerait chez elle. Peut-être que Sama et Lara lui avaient envoyé quelque chose.

Alors qu'elle lisait l'enseigne d'un magasin de chaussures, un mouvement inhabituel attira l'attention de Natasha vers sa droite. L'humaine rousse venait de faire un écart pour éviter un passant et elle regardait dans sa direction. De très léger signes de nervosité se lurent sur son visage avant qu'elle ne se retourne. Ceci ajouté à la grâce de ses mouvement et la chasse reprenait. Peut-être n'était-elle pas humaine après tout. Mais pour en être sûre, il fallait se rapprocher de l’individu en question. Si elle devenait trop nerveuse, voire effrayée, c'était qu'elle avait quelque chose à cachée ou qu'il s'agissait d'une trouillarde. Dans le second cas, Tasha s'en rendrait compte en moins d'une heure. Si aucun signe de lâcheté évidente n'était décelé, alors il s’agissait d'une créature surnaturelle ou d'une criminelle. Cela tombait bien, la rousse adorait jouer les justicières.

De manière flagrante uniquement si on faisait attention à elle, indécelable si l'on ne se sentait pas menacé, la jeune femme se rapprocha de sa cible et sortit son portable. En chuchotant d'abord, elle commença une conversation imaginaire jusqu'à lâcher à voix haute mais calme :

« Si j'en ai trouvé une ? Bien sûr, pour qui me prends-tu ? Je suis douée contrairement à toi. Je t'appelle dès que j'ai fini, ça ne devrait pas prendre trop de temps. Bye. »

Elle rangea le téléphone dans son sac et observa la réaction de l'autre rousse.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE

_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Dim 1 Juin - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mer 30 Avr - 23:17






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

Les règles étaient pourtant simples : paraître humain sans montrer le moindre soupçon de sa différence. Pourquoi ? Parce qu’il y avait des chasseurs à New York. Beaucoup plus qu’en Angleterre d’où Anhya venait. Là-bas, un maï avait moins de chance de se faire repérer, mais sur le nouveau continent et dans la Grande Pomme… C’était autre chose. Aussi, la jolie rouquine faisait attention à ce que personne ne remarque sa différence. Les maï se reconnaissaient entre eux, du coup, la jolie rouquine n’avait pas eu trop de mal à savoir que deux des personnes qui habitaient dans son immeuble était comme elle. Elles avaient plus ou moins le même âge, toutes les trois, donc elles étaient devenues amies. Les premières qu’Anhya s’était faite en arrivant dans cette ville. Et il s’agissait de maï. Cela faisait du bien de parler avec des gens de la même espèce, même si ce n’était pas leurs sujets de conversations favoris. Mais il y avait un petit plus.

Quand la femme rousse lui avait marché sur le pied, Anhya avait manqué de s’étaler par terre, mais puisqu’elle était une maï, elle avait réussi à se rattraper avant que cela n’arrive. Cependant, elle avait réussi à faire en sorte que cela ne paraisse pas trop suspect. Son oncle lui avait dit qu’il fallait se méfier de tout le monde parce que les chasseurs étaient d’excellents acteurs quand il s’agissait de faire les citoyens modèles et non suspect. La jolie rouquine s’était montrée courtoise avec cette femme qui s’était excusée de sa maladresse. Même si tout le monde était suspect, Anhya essayait d’éviter d’y penser parce que sinon, ça l’empêcherait de vivre comme n’importe quelle jeune femme de ce monde. Elle voulait une vie normale malgré ses neuf vies et sa bouche mortelle pour quiconque apposerait les siennes si jamais il n’était pas un maï. Au final, Anhya avait craqué et s’était achetée la tunique qui lui avait fait de l’œil en entrant dans la boutique avant de quitter les lieux et de remonter la rue.

Jusqu’à présent, la journée s’était annoncée normale, mais ça, c’était jusqu’à ce qu’elle ait cette désagréable impression d’être suivie. Ce fut donc naturellement qu’elle jeta un œil derrière elle pour vérifier si ses soupçons étaient fondés ou pas. Elle remarqua alors que la femme rousse la suivait. Enfin, dire qu’elle la suivait était peut-être trop fort. Disons simplement qu’elles allaient toutes les deux dans la même direction, l’une à la suite de l’autre. Le cœur d’Anhya manqua un battement avant qu’elle ne décide d’éviter de psychoter et reporta son attention devant elle. Si elle s’était retournée une seconde trop tard, elle aurait manqué de heurter un passant, mais elle l’évita avec une certaine aisance. Un peu trop d’aisance même… La jolie rouquine essaya de paraître normal et continua sa route après s’être excusée auprès du passant. Ses sens s’affolèrent à cause de ce qu’il venait de se passer.

Dans son dos, Anhya sentit qu’on s’approchait de plus en plus d’elle. Son cœur commença à s’emballer de plus en plus mais elle essaya de se maîtriser pour ne rien montrer. Sauf que c’était plus difficile à dire qu’à faire, bien évidemment. Aussi continua-t-elle sa route comme si de rien était. Grâce à son ouïe de félin, la demoiselle put entendre très distinctement la conversation téléphonique de la femme rousse. Ses paroles l’inquiétèrent énormément. Se pourrait-il réellement que la femme avait détecté qu’Anhya n’était pas aussi humaine qu’elle ne voulait bien le prétendre ? Il fallait qu’elle sache ! Aussi, elle s’arrêta face à une vitrine pour regarder la réaction de la femme. Elle fit comme si elle s’intéressait à ce qui était exposé en vitrine puis elle regarda le reflet de sa « suiveuse ». Elle s’était aussi arrêtée, pas très loin d’elle. Ca sentait beaucoup trop mauvais ! Il fallait qu’Anhya s’en aille afin qu’elles se perdent de vue. Si la femme perdait sa piste, alors la jolie rouquine serait tranquille et rentrerait immédiatement chez elle.

C’était la première fois qu’elle était confrontée à une telle situation. Aussi, elle reprit sa route, tout en évitant de la regarder. Elle s’était peut-être faite démasquer mais elle continuait de faire comme si elle était aussi normale que les gens qui l’entouraient, peut-être que la chasseuse la laisserait tranquille, considérant son habilité comme un coup de chance. Peut-être qu’Anhya devrait foncer dans un poteau ou quelque chose afin de se laver de tout soupçons, mais un professionnel verrait que c’était une simulation. De plus, la jolie rouquine était incapable de se faire du mal sciemment. Trouver une solution. La demoiselle réfléchissait le plus rapidement possible, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Aussi, chercha-t-elle à s’échapper en s’engouffrant dans une autre rue. Il y avait un peu plus de passants que celle qu’elle venait de quitter, mais elle doutait que se serait suffisant.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Jeu 8 Mai - 1:38


The Game Is On
Natasha + Anhya

Tout se déroulait dans une perfection absolue. Natasha avait vraiment trouvé une maï ! C'était un énorme coup de chance après son échec cuisant le soir précédant. Mais aujourd'hui, il était évident que la jeune rousse n'était pas humaine. Son stress était perceptible à des kilomètres, façon de parler. Elle s'arrêta même devant une vitrine ce qui permis à la chasseuse de s'assurer que sa cible était nerveuse. Pour cela, il lui suffit de s'arrêter elle-même en fixant cette même vitrine. La réaction de la maï ne se fit pas attendre. Oh, c'était tellement excitant ! Enfin un peu d'action dans cette ville ! Natasha ne retint pas son sourire.

Bon, il était temps de passer à la phase deux. Il ne suffisait pas de trouver une proie, il fallait avant tout l'attraper. Comme pour tout, la chasse était plus amusante que la capture mais c'était cette dernière qui rendait service à l'Oracculum, à la société voire à l'humanité. Quelqu'un devait préserver les humains de ces machines à tuer, mais la chasseuse devait avouer que, sans elles, elle s’ennuierait ferme. Elle avait du temps avant de devoir s'inquiéter de cela, New-York en était encore remplie, et il restait le reste du monde à purger.

Sur ce, la femme-chat se dirigea vers une rue plus grande et plus ouverte. La foule lui permettrait de se cacher un certain temps, elle était maligne. Bien sûr, Tasha savait comment ne pas la perdre de vue. Il faudrait qu'elle atteigne un cinéma le jour de l'avant-première d'un blockbuster pour que la population new-yorkaise lui serve de cachette. Hélas, nous n'étions qu'un jour ordinaire en dehors des vacances scolaires.

Durant la phase deux, la chasseuse devait rester dissimulée aux yeux de sa cible. Celle-ci adopterait alors l'un de ces deux comportements : rester sur ses gardes et chercher un abri sûr ou se dire qu'elle avait fait erreur et que personne ne la suivait. Les créatures les plus intelligentes et/ou craintives était, de ce fait, plus difficiles à attraper. Le temps restreint que Natasha avait passé à observer cette maï ne lui permettait pas de prédire ses actions, même si elle se doutait qu'elle ne se laisserait pas berner par son absence soudaine. Elle pouvait toujours espérer.

Prenant une rue adjacente, la fausse journaliste avança tout en fouillant dans son sac. Une fois au bout de celle-ci, elle aperçut la chevelure rousse de sa cible au milieu de la foule près d'un magasin de chaussures de luxe et d'une épicerie. Elle enfila sa veste en cuir noire, détacha ses cheveux et quitta sa jupe longue pour se retrouver en shorts bleu délavé. Son haut bordeaux n'était pas très voyant, aussi espérait-elle que ça ne permette pas à la maï de la reconnaître. Elle termina sa transformation avec des lunettes de soleil simples de type Ray Ban et une casquette noire Chanel. Les vêtements trop sobres attiraient tout aussi bien l'attention que le jaune fluo. Maintenant, il lui suffisait de suivre sa cible de loin grâce à la couleur de ses cheveux et à sa démarche rapide.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE

_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Dim 1 Juin - 16:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Dim 11 Mai - 21:07






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

Anhya ne savait pas du tout ce qu’elle devait penser de cette femme rousse qu’elle avait croisé dans la boutique précédente. Encore pire quand elle s’était rendue compte qu’elle la suivait et puis il y avait eu cette étrange conversation que la jolie rouquine avait entendu. La demoiselle essayait de rester calme, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Et si c’était une conversation qui parlait d’autre chose qu’elle ? Mettons… Une paire de chaussures ? A aucun moment elle n’avait dit qu’elle avait trouvé une maï, si ? Non ! Sinon, Anhya s’en serait souvenue ! En observant le reflet de cette femme par la vitrine de la boutique devant laquelle la jeune femme s’était arrêtée, elle avait pu remarquer que l’autre rousse l’observait également. Là, il n’y avait plus de doute, elle avait affaire à une chasseuse et elle ne savait pas du tout comment se défaire d’une personne de ce genre-là…

Prenant une grande inspiration, Anhya prit sur elle et se remit en marche, tournant, dès que l’occasion se présenta, dans une rue plus grande et plus peuplée. Etre perdue de vue, c’était son objectif. Elle ne voyait vraiment pas d’autre façon de s’échapper, de toute façon. La jolie rouquine n’était pas du tout taillée pour un quelconque combat avec une personne expérimentée dans l’art du combat. Elle était peut-être une maï, mais niveau agressivité, Anhya était très proche du néant. Bien sur, elle savait s’imposer pour ne pas se laisser marcher sur les pieds, mais mis à part ça… Le plus tranquillement possible, la jolie rouquine se mit à slalomer entre les gens, espérant que l’autre femme rousse la perde de vue. Une fois que se serait chose faite, Anhya retournerait s’enfermer chez elle sans faire le moindre détour.

La demoiselle avançait le plus rapidement possible, sans pour autant aller trop vite pour une humaine. Si la chasseuse l’avait démasquée, elle ne voulait pas que d’autres remarques qu’elle était une maï. Surtout qu’il pouvait y avoir d’autres chasseurs aux alentours. Qu’est-ce qui lui affirmait que cette femme n’avait pas prévenu tous ses petits copains afin de l’aider à l’encercler ? Rien que d’y penser, cela effraya Anhya. Cette dernière traversa la rue jusqu’au bout et tourna dans une autre, tout aussi peuplé. Pour l’instant, la demoiselle n’osait pas aller en direction de chez elle parce que si elle n’arrivait pas à se défaire de cette chasseuse, se serait comme lui donner son adresse. Hors, dans son immeuble, il y avait quatre autres maï qui y vivaient : son oncle, Heley, Edward et Kim. Elle ne pouvait pas faire une telle erreur.

Anhya jeta un coup d’œil derrière elle et ne vit nulle part la femme rousse. Un soupire de soulagement s’échappa de ses lèvres et elle ralentit légèrement son chemin. Néanmoins, elle continua d’avancer dans une direction totalement opposée à chez elle et essaya de ne pas penser de trop à ce qui venait de se passer. Elle continua son chemin et cette impression d’être observée continuait de la suivre. Ou elle devenait parano, ou bien elle n’avait pas réussi ce qu’elle voulait. Elle se tourna à nouveau vers l’arrière et observa quelques instants les gens qui s’y trouvaient. Son regard se posait tout le temps sur des gens normaux jusqu’à ce qu’il se pose sur une femme rousse. Sauf que celle-ci avait les cheveux détachés ainsi que d’autres vêtements. Etait-ce la même ? Anhya ne saurait le dire. Elle avait des lunettes de soleil qui l’empêchaient de voir l’intégralité de son visage. C’était embêtant parce que la jolie rouquine était inquiéte.

Elle continua d’avancer jusqu’à tourner dans une rue vide de monde et qui s’avéra être une voie sans issue. La jolie rouquine se figea instantanément.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Dim 1 Juin - 18:31


The Game Is On
Natasha + Anhya

Natasha devait l'admettre, elle avait un peu exagéré durant la première phase. Ce n'était pas très professionnel mais, elle était en congé ! Cette idée fit naître un sourire sur ses lèvres. Elle ne travaillait pas, elle se distrayait. C'était presque malsain : faire peur à une pauvre jeune fille pour vérifier si elle possède des pouvoirs surnaturels puis la traquer sans savoir ce qu'elle en ferait ensuite. Si elle n'avait pas été repêchée par l'agence après sa fuite, elle serait sans doute devenue une criminelle. Ou flic. Les psychologues étaient tous d'accord sur le fait que tuer et sauver provoquait les mêmes sensations.

A vitesse modérée, la rousse suivit sa proie à travers la foule. Elle resta à distance en surveillant toujours les gens autour d'elle. Si elle s'éloignait trop des autres, la chasseuse aurait plus de chances de se faire repérer. Le réflexe de beaucoup était de se fondre dans la masse puis de fuir une fois que le prédateur était hors de vue. Grave erreur. Il suffisait au prédateur de faire croire à sa propre disparition puis de suivre l'autre dans des ruelles sombres et vides, là où la capture pouvait avoir lieu. C'était ainsi que Tasha avait abattu une maï soi-disant "chasseuse". La créature avait proposé de travailler pour l'agence mais, même si certains dirigeants avaient des accords douteux avec de puissants vampires ou sorciers, Kyle avait promptement refusé. Heureusement. Après une longue et - la journaliste l'espérait - douloureuse série de tests, cette Chiara avait succombé. Elle  avait menti sur le nombre de vies qu'il lui restait.

Pour l'instant, la maï rousse semblait assez maligne. Durant plusieurs très courtes périodes de temps, Natasha l'avait perdue de vue. Elle ne se pressait pas vraiment, soucieuse d'avoir l'air d'une new-yorkaise normale. Peut-être que la chasseuse devrait appeler des collègues, leur indiquer la position de la créature, les laisser travailler. C'était la procédure. Elle pouvait faire son rapport en russe ou en italien pour avoir moins de chances d'être repérée. Mais elle n'en fit rien. Têtue, elle préféra continuer sa traque seule. Si elle perdait sa proie, elle pourrait en référer à ses supérieurs. Pour le moment, elle allait s'amuser un peu.

La femme-chat s'introduit dans une ruelle presque cachée entre deux bâtiments. Un seul néon éteint - puisqu'il faisait jour - décorait les murs vides qui la constituaient. Elle tournait un peu, on ne pouvait donc voir à la fois le bout de la rue et l'avenue commerçante. La caquette et les lunettes de soleil retournèrent dans le sac. C'était inespéré. Sortant son pistolet, la chasseuse ne put s'empêcher de garder un sourire en coin. Tout se passait presque trop bien - mais elle n'allait pas s'en plaindre. La maï était coincée, c'était un cul-de-sac. Natasha pointa son arme dans sa direction, visant plusieurs centimètres au-dessus du cœur pour ne pas avoir à la tuer si tirer devenait nécessaire.

« Réponds à mes questions ou je te descends. »

Sa voix était basse mais autoritaire. Elle n'allait pas se mettre à crier, de peur d'alarmer les passants et de tout faire foirer. Elle espérait qu'Anhya ne le fasse pas non plus, mais il était plus que probable qu'elle essayerait de se sauver de cette manière. A priori, Tasha aurait le temps de se cacher dans la benne à ordures à sa gauche et d'y embarquer la maï tout en l'étranglant pour l'empêcher de parler - elle n'avait pas une musculature très développée - mais ça restait risqué.

« Nom et prénom, allez ! »

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE


[J'ai changé la fiche de RP pour être plus à l'aise. Fais comme tu veux, tu peux changer ou garder la précédente ou même prendre une autre si tu as envie ^^.]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Jeu 12 Juin - 17:50






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

Fuir, s’éloigner le plus rapidement possible était devenu l’objectif numéro un d’Anhya qui venait de se faire repérer par un chasseur. Qu’avait-elle donc fait pour mériter ça ? Et surtout, comment est-ce que cette femme avait réussi à deviner qu’elle était différente des autres ? La jolie rouquine n’en savait strictement rien. Elle avait beau se retourner toute la scène dans la tête, elle ne voyait pas ce qui avait permis à cette chasseuse de découvrir qu’elle n’était pas humaine. Peut-être était-ce le fait de s’être habilement rattrapé lorsqu’elle lui avait malencontreusement marché sur le pied ? Peut-être, peut-être pas, allez savoir ce qui s’était passé dans sa tête. En tout cas, une chose était sure, Anhya avait une trouille bleue de cette femme et elle devait s’en débarrasser.

Pour la première fois depuis qu’elle vivait ici, la jeune femme regrettait de ne pas être en compagnie de son oncle. Lui aurait tout de suite trouvé une solution et ils seraient déjà tous les deux en sécurité. Mais il fallait croire qu’Anhya n’était pas aussi chanceuse. Bien évidemment, pour s’en sortir, elle pouvait toujours faire appel aux capacités Maï, mais cela ne ferait qu’aggraver sa situation qui n’était pas vraiment très rutilante en ce moment. Aussi, la jolie rouquine essayait de s’échapper, de se faire perdre de vue de cette femme en slalomant un peu entre la foule et en tournant dans les rues les plus bondées qui se trouvaient dans le périmètre. Elle évitait de prendre la direction de chez elle tout de suite, craignant de mener cette femme vers l’immeuble où elle et quatre autres Maï vivaient.

Quand elle jeta un premier coup d’œil derrière son épaule, Anhya constata assez rapidement qu’elle ne voyait la chasseuse nulle part, ce qui la rassura légèrement et lui fit ralentir le pas. Néanmoins, cette sensation d’être encore observée lui donna quelques frissons si bien qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de jeter des coups d’œil derrière elle jusqu’à ce qu’elle tourne vers une rue vide de toute population. La jolie rouquine ne savait pas du tout où menait cette rue et se fut après plusieurs mètres de marche qu’elle se rendit compte qu’elle était dans une impasse. Ecarquillant de grands yeux, Anhya se retourna pour faire demi-tour, mais elle se figea à la seconde en constatant que la chasseuse l’avait bel et bien suivie et que non, Anhya ne l’avait pas semé. Dans d’autres circonstances, elle se serait traitée d’idiote, mais elle était trop terrifiée pour penser à quoi que ce soit d’autre qu’au canon du pistolet pointé sur elle.

Son cœur s’affola lorsque la femme prit la parole en lui ordonnant de répondre à ses questions sous peine de mourir. Anhya était dans l’incapacité de lui répondre quoi que ce soit, si bien que la seule chose dont elle fut capable, ce fut de déglutir. Par contre, elle fut surprise qu’on lui demande son identité. Pourquoi faire ? fut la première pensée de la jolie rouquine. Pendant de longues secondes, Anhya hésita entre vivre et mourir. Elle ne doutait pas un seul instant que cette femme lui tirerait dessus si jamais elle refusait de répondre, mais en même temps, elle ne saurait pas qui elle était et serait dans l’incapacité de faire des recherches sur elle, recherches qui la mèneraient directement chez son oncle. Devait-elle donc se taire ? Peut-être cela vaudrait-il mieux pour elle ? Et puis, qui sait, peut-être que de cette façon, elle retrouverait ce garçon dont elle était tombée amoureuse et qui était mort en l’embrassant.

Non, il fallait qu’Anhya se reprenne et non qu’elle pense de cette façon. Que pouvait-elle faire pour fuir cette femme ? Sauter par-dessus le mur de l’impasse ? C’était tout à fait faisable. La jolie rouquine se servait que très peu de ses capacités, mais elle ne doutait pas d’y arriver si jamais elle tentait. Mais fuir immédiatement contribuerait à se faire aussi tirer dessus. Arriverait-elle à aller assez vite pour esquiver toutes les balles ? Finalement après de longues secondes, peut-être des minutes, Anhya consentit à répondre :

- Whitney Evans.

Dans un sens, elle ne mentait pas trop. Whitney était son deuxième prénom et Evans était le nom de sa mère. Maintenant, il ne restait qu’à savoir si cette femme la croirait ou pas. Anhya n’était pas forcément une bonne menteuse, mais elle avait délivré l’information sans la moindre hésitation, un peu comme une personne qui déclinerait son identité pour se présenter à quelqu’un. N’étant pas spécialement courageuse, la jolie rouquine commençait à sentir un élan de panique la traverser, ce qui affolait les battements de son cœur qui devaient avoir atteint une vitesse record. Elle donnerait tout pour avoir un coup de main de la providence en cet instant.

- Qu’est-ce que vous me voulez ? demanda-t-elle finalement afin de savoir à quoi s’en tenir.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mer 20 Aoû - 20:54



The Game Is On
Natasha + Anhya

« Whitney Evans. »

Whitney ? C'était un prénom, ça ? Au pire, elle s'en fichait. Dans tous les cas, si cette maï lui racontait des craques - ce qui était peu probable étant donné la vitesse à laquelle elle avait répondu - son visage serait fiché dans l'ordinateur de l'Oracculum. Et dans le meilleur, Natasha l'emmènerait à l'agence avec elle. Il y avait toujours la possibilité de l'élimination mais elle devait voir ses yeux de chat ou ses griffes avant de tirer, selon le règlement. Et Dyson ne juge que par le règlement, alors ne contrarions pas Dyson.

« Qu'est-ce que vous me voulez ? »

Sérieusement ? C'était la première fois qu'elle rencontrait un chasseur ou elle se foutait ouvertement de sa gueule ? Ne pas jurer, ne pas jurer... Ce qu'elle voulait était plutôt évident ! D'accord, elle ne pouvait pas se contenter de la tuer et de laisser pourrir son cadavre dans cette ruelle, malgré qu'elle en eut très envie, mais elle n'avait pas l'air de vouloir prendre le thé, si ? Peut-être que les blagues sur son air de flic étaient fondées. Pourtant, elle passait plutôt bien en tant que journaliste. Elle faisait pratiquement partie du décor, au bureau - sauf quand elle était avec Samaël, évidemment. Personne ne pouvait passer inaperçu près de Samaël. Bon, il fallait voir le bon côté des choses. Si cette Whitney la prenait pour une gentille policière new-yorkaise, elle accepterait peut-être de la suivre bien gentiment. Ça lui faciliterait la tâche. Peut-être même que Kyle la féliciterait pour ne pas s'être montrée violente. Ouais, ça devrait marcher. Tasha baissa lentement son arme pour sembler moins agressive mais n'alla pas jusqu'à la ranger dans son sac. Elle devait avoir une fausse insigne de police cachée quelque part dans celui-ci si miss Evans était méfiante. Peut-être. A moins que ça ne soit celle du FBI...

« Je ne vous veux pas de mal, il faut seulement que vous me suiviez au poste. »

Normalement, elle aurait dû se présenter et évoquer son grade mais l'insigne et/ou la carte ayant été faite un milliard d'années plus tôt, Tasha ne savait pas le moins du monde ce qu'il y avait marqué dessus. Sergent ? Lieutenant ? Agent ? Quant à sa fausse identité, ça pouvait aussi bien être Natasha que Simone, Hope ou Beverly. Son répertoire de noms de famille était plus restreint, les américains se limitant à Smith, Jackson et Taylor. Une chance sur 3, c'était pas mal. Elle pouvait toujours utiliser le grade le plus élevé et dire qu'elle avait eu une promotion si ce n'était pas ce qui figurait sur la carte. Comme c'était une maï, elle n'aurait normalement pas besoin de beaucoup s'approcher pour la lire mais, étant donné qu'elle se faisait passer pour une humaine, elle le ferait. Et la chasseuse pourrait facilement la maîtriser.

« Mademoiselle Evans ? »

Elle n'avait pas toute la journée, il fallait que cette stupide hybride se décide à bouger ou... WHAT THE HELL ?!

Derrière elle, un cri de surprise avait précédé les plaintes de passants se faisant bousculer par une femme blonde en pantalon treillis et top gris délavé : un loup-garou. Une description de son visage et de ses manières avait été faite après les événements du parc d'attraction abandonné du Bronx, mais on avait eu aucun signe d'elle depuis. Et la voilà qui volait le sac à main d'une lycéenne ? Il y avait des chances pour que cette saleté ait une place importante dans la meute Blackwood, puisqu'elle avait commenté les combats tout au long de la soirée. Elle était si proche...

Non, Tasha avait sa propre chasse en cours et tout se passait super bien. Elle n'allait pas foutre ça en l'air pour une course-poursuite avec une louve ; les chances de réussite étaient trop minces. La rousse jeta tout de même un coup-d’œil vers la route, histoire de vérifier si, par un quelconque miracle, l'un de ses collègues prenait la voleuse en filature.

Malheureusement non.

« Bon... »

Elle n'avait regardé ailleurs que quelques secondes, ce n'était pas juste ! D'accord, son numéro de flic avait dû perdre sa crédibilité quand elle n'était pas partie à la poursuite de la voleuse, mais elle ne pouvait pas être parfaite ! Au moins, la maï n'était pas très loin. Elle allait devoir utiliser la manière forte.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE


[Désolé pour le retard ^^... Tu choisis, soit Anhya l'a poussée pour s'enfuir donc elle n'est pas loin (mais elle court vite) soit elle est partie discrètement et se trouve donc déjà à quelques mètres de Natasha. Elle peut même être passée par une fenêtre ouverte dans la ruelle ou un truc du genre, c'est toi qui vois. Si quelque chose te dérange, n'hésite pas.]

_________________



Dernière édition par Natasha Tennant le Ven 10 Oct - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mar 26 Aoû - 23:37






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

La peur de mourir était sans aucun doute beaucoup plus forte que n’importe quelle autre peur. Anhya se sentait tellement mal face à cette chasseuse rousse. Elle devait sentir la peur à plein nez si bien que c’était presque étonnant qu’elle n’ait pas rameuté toute la communauté du surnaturel. Mais quelque part, c’était tant mieux. Il fallait vraiment être suicidaire pour aller narguer un chasseur. La jeune femme n’avait aucune expérience dans le domaine. C’était la première fois qu’elle faisait face à un chasseur et elle ne savait pas du tout comment elle ferait pour s’en sortir. Surtout qu’elle était coincée. Néanmoins, elle n’était pas sure que la chasseuse ait deviné sa véritable nature. Peut-être qu’elle n’avait encore que des suppositions ? Du coup, peut-être valait-il mieux qu’Anhya ne révèle rien et continue de jouer la parfaite petite humaine ? Cependant, les choses semblaient très franchement compromises lorsque la chasseuse la menaça de la tuer si jamais elle ne répondait pas à ses questions.

Ne sachant pas réellement à quoi s’attendre, la jolie rouquine fut un peu surprise qu’on lui demande son identité. Seulement, elle ne pouvait pas la donner sinon, elle deviendrait une proie beaucoup plus facile. Non, il fallait que cette chasseuse ignore qui elle était. Pour cela, Anhya choisit de révéler son deuxième prénom ainsi que le nom de famille de sa mère. La jeune femme ne savait pas vraiment mentir, du coup, elle choisit une semi-vérité. Elle avait du sang d’Evans dans les veines après nous, n’est-ce pas ? Ne sachant pas quoi faire d’autre ni à quoi s’en tenir avec cette chasseuse, la rouquine aurait tout donné pour avoir un coup de main de la providence, mais il semblerait que cela ne soit pas réellement dans le programme étant donné que rien ne venait. Tant pis, si elle ne pouvait pas avoir d’aide, Anhya préférait essayer de gagner du temps, histoire de pouvoir réfléchir à une solution. Elle avait un instinct de chat, n’est-ce pas ? Donc elle devait bien être capable de s’en sortir toute seule. Elle espérait bien que oui parce que sinon…

Elle demanda à la chasseuse ce qu’elle lui voulait. Après tout, Anhya était une civile comme les autres, à aucun moment elle n’avait prouvé qu’elle était une maï, sauf en évitant d’aller s’étaler sur le trottoir. Mais était-ce une preuve réellement suffisante quand on y pensait bien ? Elle en doutait. N’importe qui pourrait se rattraper s’il était un minimum habile. Pas besoin d’être hors du commun pour cela. Tout du moins, c’était ce que la rouquine pensait. Elle était loin de réfléchir comme un chasseur. Après quelques secondes de battement, la jeune femme fut surprise de voir la chasseuse baisser son arme. Elle arqua un sourcil d’incompréhension. Avait-elle réussi à convaincre par on ne sait quel miracle qu’elle n’était pas ce qu’elle était ? Ca elle en doutait. Pour cela, Anhya resta sur ses gardes. Encore plus lorsque la chasseuse lui assura qu’elle ne lui voulait pas de mal. Cela frisait l’incompréhension étant donné que juste avant, elle l’avait menacé de la tuer. Qu’est-ce que cette femme pouvait bien avoir en tête exactement ? Pour le coup, Anhya aurait bien voulu que l’empathie propre aux maï se manifeste un peu mais malheureusement, rien ne venait.

- Pas de mal ? Pourquoi me menaciez-vous de me tuer alors ?

La rouquine avait sérieusement du mal à la croire. Surtout quand il s’agissait de l’emmener au poste. Anhya ne comprenait vraiment plus rien. Avait-elle donc affaire à un chasseur ou bien un policier ? Elle avait beau se retourner la cervelle dans tous les sens, rien n’avait sens pour le coup. Restant figée, elle ne savait pas du tout quoi faire. Accepter ou refuser de la suivre. Si elle avait en face d’elle une chasseuse, ne devrait-elle pas être morte à l’heure qu’il était ? Tellement de choses se contredisaient. Une bonne migraine, voilà ce qu’elle allait avoir au final. La jolie rouquine se reconnecta à la réalité lorsque l’autre rousse l’interpella comme pour lui rappeler qu’elle venait de lui demander quelque chose. Elle cligna plusieurs fois des yeux quand soudainement, un cri retentit dans les oreilles d’Anhya. Du coup, son attention fut portée sur une femme qui s’enfuyait à toutes jambes. Elle ne fut pas la seule à être captivée, même brièvement, par la scène car la chasseuse tourna également la tête. C’était le moment ou jamais.

Elle jeta un coup d’œil autour d’elle, et trouva un moyen de sortie. Aussi rapidement qu’elle put et avec l’aisance d’un chat, Anhya escalada une pile en carton et agrippant le rebord d’une fenêtre, elle s’y hissa. Une chance pour elle qu’il n’y avait personne dans la pièce parce que sinon, elle aurait sans aucun doute alerté les habitants qui s’y trouvaient. Continuant sa montée, elle arriva sur le toit de la bâtisse. Elle osa regarder en bas. La chasseuse regardait à présent l’endroit où Anhya se trouvait précédemment. Discrètement, elle soupira. Souhaitant se mettre en route, la jeune maï eut la malchance de glisser sur une vieille tuile qui alla se briser au sol. Elle ferma les yeux quelques secondes et grimaça. Pour filer à l’anglaise, c’était fichu ! Tant pis… Elle s’écarta du bord jusqu’à arriver à l’autre extrémité du toit puis en prenant son élan, elle sauta par-dessus la ruelle où elle était bloquée pour atterrir sur la bâtisse d’en face. C’était le moment ou jamais de prendre la poudre d’escampette.

Ne souhaitant pas rester plus longtemps sur le toit, Anhya entreprit de descendre de là-haut dans la ruelle parallèle à celle où elle avait abandonné la chasseuse. Avec un peu de chance, elle s’en sortirait…


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Ven 10 Oct - 19:53



The Game Is On
Natasha + Anhya

Grimper sur le toit fut plus difficile pour la chasseuse que ça ne l'avait été pour celle qui l'avait précédée - évidemment, elle ne possédait pas de capacités surhumaines, elle ! Néanmoins, elle réussit à arriver à destination avant que sa cible ne soit hors de vue. Cette dernière se trouvait au milieu d'une ruelle peu fréquentée et courait plutôt vite. Il allait falloir se dépêcher si Natasha ne voulait pas avoir perdu son après-midi. Sautant sur le toit du garage puis sur la pelouse sale d'un commerce d'angle, la rousse s'engagea sur les traces de Whitney. Ces semaines intenses d'entraînements physiques auprès de Kyle avaient heureusement porté leurs fruits. Il ne l'avait pas ménagée, et elle l'avait remercié avec plusieurs bleus et une côté fêlée en cours de combat ; il l'avait cherché. Mais au final, elle était heureuse d'avoir souffert durant ses premiers mois en ville. Sprinter au milieu des New-yorkais amorphes n'était pas une moindre tâche et seule l'expérience permettait d'en devenir un maître accompli.

« Désolée ! »

Bon, elle n'était pas vraiment désolée mais elle avait la décence de se montrer polie. Pourquoi ces idiots avaient-ils besoin de s'arrêter au beau milieu du chemin pour regarder leur téléphone ? Même les grands-mères s'y mettaient, maintenant ! Son ancienne couverture de flic était tellement plus avantageuse. Si elle ne s'était pas laissé emporter lors d'une toute petite bagarre de bar, elle aurait déjà coffré cette maï dans une prison haute sécurité. Enfin, le journal lui permettait au moins de fouiner les soirs de pleine lune sans qu'un inspecteur lui rappelle qu'elle avait des rapports à rendre. Dans son milieu actuel, rechercher illégalement des informations était récompensé ; en particulier quand Samaël était incapable de discerner les choses importantes des événements les plus futiles.

Cela faisait cinq minutes que les deux femmes avaient quitté le toit. La chasse était rude mais la maï ne sortait pas du champ de vision de la chasseuse, si ce n'était pour quelques secondes. Certains se retournaient devant ce spectacle étrange qu'était celui de deux rousses engagées dans une course-poursuite. Pour le moment, personne n'avait essayé d'interférer. Natasha avait rangé son arme dès que ses pieds avaient commencé à accélérer et avait vite fait de distancer les rares passants l'ayant aperçue avec le pistolet en main. Déjà, ses poumons commençaient à brûler et la fatigue à envahir ses muscles. Elle ne pouvait pas ralentir, pas quand elle gagnait enfin du terrain. Une première voie rapide coupa la route à la chasseuse, mais elle put passer sans trop d'encombre étant donné que des embouteillages arrêtaient régulièrement les voitures dans leur lancée. C'était l'heure de pointe. Le point négatif restait que des tas de gens entraient et sortaient des stations de métro souterraines. D'ailleurs, c'était pas Samaël là... Non, elle devait rester concentrée ! L'autre boulet ne devait pas la voir, il fallait continuer à courir.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Dim 19 Oct - 11:06






« The Game Is On »








Natasha + Anhya

Fuir était l’objectif premier pour Anhya. Elle ne comptait pas faire le moindre mal à la chasseuse qui venait de la prendre en chasse. Elle espérait la semer et pourtant, en s’esquivant par les toits, elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle la poursuive également sur les toits. Pourtant elle aurait dû s’en douter. Elle avait affaire à une experte et par conséquent, suivre une maï sur les toits ne devait pas être bien compliqué. La jeune rouquine pesta mentalement dans sa tête pendant une ou deux secondes puis se concentra de nouveau sur la course-poursuite qui avait lieu entre elle et la chasseuse. Tant bien que mal, Anhya se faufilait parmi la foule, espérant encore et encore de semer sa poursuivante, mais ses sens lui affirmaient que cette dernière se trouvait encore derrière elle. Et pour cela, elle ne dessellera pas.

Jamais de sa vie elle n’aurait cru être capable de courir aussi vite. Il lui arrivait parfois d’oublier qu’elle n’était plus une fille normale, comme avant, avant que ses capacités de chat n’apparaissent. Et pourtant, elle ne devrait jamais oublier. Pas après avoir malencontreusement tué quelqu’un par un baiser. Un baiser qu’elle n’avait pas souhaité, étant donné qu’elle savait ce qui arriverait, mais le garçon lui, ignorait qu’elle était une maï et qu’elle ne pouvait pas embrasser quelqu’un d’autre qu’un maï sans que celui-ci ne meurt. Anhya s’en était profondément voulu et s’en voulait encore. Néanmoins, elle remontait progressivement la pente parce que malgré tout, la vie continuait et elle n’avait pas souhaité qu’il meurt. Il n’y avait pas de méchanceté chez la jeune rouquine et cela ne fit pas exception avec la chasseuse.

Pour cette raison, elle cherchait simplement à fuir. Sauf que ce n’était pas chose aussi aisée que ce qu’elle aurait pensé au prime abord. Les gens devaient probablement se poser des questions quand à leur course-poursuite, mais elle ne s’en préoccupa pas et elle savait très bien que ce serait pareil pour la chasseuse. Anhya ignorait combien de temps cela faisait qu’elle courrait, mais cela faisait un petit moment maintenant. Une personne normale se serait déjà arrêtée, essoufflée, mais ce n’était pas le cas pour la chasseuse rousse. Elle devait avoir un sacré bon entrainement pour réussir à poursuivre une créature issue du surnaturelle. Si la situation avait été autre, Anhya en aurait été admirative, mais là, elle n’avait pas le temps d’être pleine d’admiration pour cette humaine à l’endurance si bien développé.

D’ailleurs, la jeune maï avait de quoi s’inquiéter car malheureusement pour elle, la chasseuse commençait à se rapprocher d’elle. Repoussant ses limites, la jeune femme redoubla d’effort et accéléra légèrement l’allure. S’il y avait bien une chose à laquelle elle était certaine, c’était qu’elle ne voulait pas mourir maintenant. Certes, elle possédait encore toutes ses vies, mais elle savait aussi que si la chasseuse l’attrapait, elle ne la laisserait revivre que quelques secondes avant de la tuer à nouveau et ce jusqu’à ce qu’elle soit définitivement morte. Croyant qu’elle réussirait à semer celle dont elle ne connaissait pas le nom, Anhya traversa la première voie rapide qui se présenta à elle. Elle se fit klaxonner, mais elle ne prit pas le temps de s’excuser. Une fois sur le trottoir, elle osa jeter un coup d’œil derrière elle, et remarqua que sa poursuivante aussi traversait la voie rapide sans ralentir. C’était vraiment très mauvais signe !

Jamais de toute sa vie, la ville ne lui avait semblé aussi énorme. Et pourtant, elle traversait les distances en courant. De plus en plus de gens étaient présents, et ce n’était pas cela qui faisait que la chasseuse la perdait de vue. Il fallait qu’elle trouve un moyen, mais Anhya ne voyait vraiment pas lequel. Surtout qu’elle éprouvait certaines difficultés à réfléchir étant donné qu’elle était plus concentrée sur le fait de fuir. Une occasion devrait bien apparaître, à un moment ou un autre, non ? Et puis, cette femme ne pourrait pas lui courir après indéfiniment ? Elle espérait bien que non parce qu’elle sentait qu’elle commençait à arriver au bout de ses forces. Elle non plus, ne pourrait pas courir encore bien longtemps. La rouquine tourna dans une rue qui cette fois-ci, n’était pas un cul de sac. Heureusement parce qu’une fois, pas deux !

Là, Anhya osa ralentir un peu le pas, histoire de reprendre un peu ses forces. Pourtant, elle ne s’arrêta pas pour autant de courir. Juste ralentir un peu. Ca n’avait pas l’air comme ça, mais ça faisait du bien de relâcher un peu l’effort. Elle osa regarder derrière elle, ignorant si la chasseuse l’avait momentanément perdu de vue pendant qu’elle tournait ou pas. Cependant, elle n’osa pas s’accrocher à cet espoir.


✁ Don't underestimate the things that I will do.


© Méphi.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On Mar 9 Déc - 20:54



The Game Is On
Natasha + Anhya

La poursuite continua dans des conditions convenables. Personne ne vint les intercepter et la proie ne quitta jamais le champ de vision de Tasha durant plus de deux secondes. La chasseuse aurait apprécié qu'un énorme camion lui coupe la route ou qu'un civil l'arrête pour qu'elle s'excuse de l'avoir bousculé mais on ne peut pas tout avoir dans la vie. Alors elle courut, encore et encore, jusqu'à ce que ses jambes commencent à flancher. Les maï avaient un avantage naturel par rapport aux humains. Elle ne pouvait plus se contenter de courir, il fallait qu'elle pique un sprint pour enfin réduire à néant la distance qui la séparait d'une promotion certaine. Elle pourrait peut-être quitter son job d'indic dans les bureaux de journalisme de Manhattan. Elle haïssait être stagiaire ! N'est-ce pas ? Bon, elle n'était plus si sûre de détester sa couverture. Lara était devenue une bonne amie et Samaël avait ses bons côtés si on passait outre ses phobies et sa maladresse. Tant pis, elle penserait à cela plus tard. D'abord, la capture ; ensuite, elle choisirait sa récompense.

Soudainement, Anhya stoppa sa fuite éclair. Pourquoi ? Natasha n'en avait que faire. Elle pouvait tout aussi bien avoir vu un chat se faire maltraiter et avoir été bloquée par le choc. C'était sa chance. Elle se mit à courir vite. Ses poumons la brûlèrent dès le début de l'accélération, mais elle s'en moquait. Elle se voyait déjà pointer le canon froid de son pistolet contre les tempes de la créature et la maintenir en place par ses longs cheveux roux. Elle ferait sans doute preuve d'une violence inutile pour faire payer la jeune fille de l'avoir fait suer. C'était une tueuse de toute manière, une pourriture qui ne méritait rien d'autre qu'une balle dans la tête. Neuf s'il le fallait.

Elle courut et puis, plus rien. Si, elle sentit quelque chose la projeter du côté, loin de sa proie. La chasse était perdue, c'était une certitude. Quand sa tête heurta le bitume, Natasha mit quelques secondes à comprendre ce qui venait d'arriver. Elle, une chasseuse douée et déterminée, elle qui avait fuit l'Italie seule pour survivre, venait d'être victime d'un accident de la route. C'était pathétique. Tout commença à tourner et la jeune femme crut apercevoir un éclair roux s'échapper au coin de la rue avant que ses yeux ne se ferment. Quelle saleté. Elle la retrouverait, pour sûr. Mais son visage... Il fallait qu'elle se souvienne de son visage...

Quand elle se réveilla, tout son corps douloureux et sa nuque coincée dans une minerve qui l'empêchait de regarder autour d'elle, Natasha maudit le conducteur qui l'avait percutée. Elle ne se rappelait que de brèves brides des vingt-quatre heures précédentes et, bien entendu, ne pouvait pas fixer d'apparence spécifique à la maï qu'elle avait pourchassé dans tout Brooklyn. Une seule chose était sûre : elle était rousse. Quant à la longueur ou l’aspect de ses cheveux, elle n'en avait aucune idée.

« Don't underestimate the things that I will do. »
Code by AMIANTE


[Désolé du retard, j'ai privilégié d'autres RPs vu que je savais que j'allais finir celui-là ^^']

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Fini]The Game Is On

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]The Game Is On

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Petite tornade [fini]
» Game of Thrones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Brooklyn :: commerces-