Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Pour remplacer Peter le future cadavre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Pour remplacer Peter le future cadavre... Ven 25 Avr - 19:42


 
Elisa Ysaline Holmes


 
Lisa ▬ Fée Incube ▬ 23 ans (122 ans) ▬ Américaine ▬ Psychologue ▬ Alignement Bon ▬  Amber Heard


 
This is how I look
  Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle personne sur terre
 
Élisa est belle et a toujours été belle. Ce n'est pas pour lui déplaire, bien entendu, même si cette beauté lui a valu une vie plutôt difficile pendant quelques années.

Ses cheveux blonds sont restés longs depuis le jour où sa sœur les lui a coupés quand elles étaient encore enfants. Voir sa chevelure blonde tomber à terre en un coup de ciseau l'a traumatisée du coiffeur et elle y va le moins souvent possible. C'est une phobie stupide qui s'est alimentée considérablement quand, durant son séjour à l’hôpital psychiatrique, elle a commencé à perdre ses cheveux à cause du stress et de l'isolement. Aujourd'hui, elle a une crinière épaisse mais domptable sur la tête qui lui tient bien chaud en hiver.

En ce qui concerne ses yeux, ils ont une couleur étrange qui varie entre le vert, le gris et le bleu. Par mauvais temps, ils sont sombre et elle les trouve incroyablement laids mais quand il y a du soleil, ils deviennent clair et brillants, ce qu'elle adore. Les lunettes de soleil sont donc bannies de sa garde robe.

Dans son dos, ses grands ailes de libellules transparentes se transforment en tatouage simple. Les contours sont noirs, point. Elle n'aime pas les tatouages colorés de toute façon et les deux vrais tatouages qu'elle s'est fait faire dès son arrivée à New York sont dans ce même style : la signature d'artiste de Nikki sur sa nuque et un minuscule oiseau qui s'envole sur sa cheville gauche. Son numéro d'internée à l'asile est à jamais gravé à l'encre noire dans sa paume droite. Si elle a assez d'argent un jour, elle le fera enlever. Pour le moment, elle se contente de saluer les gens avec sa main gauche et de cacher les quatre chiffres avec du fond de teint - qui part au bout de quelques heures, malheureusement. Parfois, elle porte carrément un bandage et fait croire qu'elle s'est brûlée en cuisinant.

Ses vêtement diffèrent beaucoup en fonction du lieu où elle est et elle n'a pas de préférence. Au travail ou lors de rendez-vous importants, elle porte des tailleurs sombres, des chemisiers blancs, des robes chics, de longs manteaux à boutons. Elle adore l'allure qu'elle a quand elle porte un tailleur pantalon type "homme" et une queue de cheval stricte. Chez elle, elle adore porter des joggings et rester soit en grand T-shirt l'hiver, soit en débardeur l'été. Il lui arrive même de remplacer cela par un haut de maillot de bain quand il fait vraiment chaud. Le sol est toujours impeccable, alors elle reste pieds-nus. Quand elle sort avec des amis ou pour faire les courses, c'est plutôt jeans ou shorts et chemise à carreaux. Elle a une étagère remplie uniquement de chemises à carreaux ! Question chaussure, elle a de tout et s'accorde en fonction de son humeur et de sa tenue mais elle ne porte jamais de talons hauts : elle est déjà assez grande comme ça avec ses 1m73 !

Le maquillage ne l'attire pas beaucoup puisqu'elle en était couverte quand elle était mannequin et veut oublier cette période de sa vie. Cependant, elle porte un peu de mascara tous les jours et du rouge à lèvre lors des grandes occasions. Mais absolument rien ne doit toucher sa peau !

Petit détail : elle ne s'épile jamais les jambes. Mais comme elle est blonde, qui est-ce que ça dérange ?




 
This is how I think
 Tout le monde est différent. Mais moi, je suis encore plus bizarre que tout le monde
 
Élisa tient à sa liberté plus que tout et l'exprime dans tout ce qu'elle fait, depuis sa garde robe à ses goûts musicaux. C'est simple : elle aime tout ! Incapable de juger quelqu'un, elle trouve tous les styles vestimentaires magnifiques ! Au cinéma, elle a envie de voir tout ce qu'il y a à l'affiche, même les films qui se passent dans un asile psychiatrique. A la télé ? Elle se passionne pour les documentaires comme pour les informations, les courts métrages, les séries HBO, BBC et NBA... Question musique, elle écoute de tout. Le rap a parfois du mal à passer mais elle prend les paroles trop bizarres avec le sourire, comme si c'était une blague. Le métal, tant que ce n'est pas trop fort, elle l'apprécie. La musique country la fait danser à n'importe quel moment de la journée. Le classique la fait voyager, elle adore les solos de piano. Elle s'endort tous les soirs en écoutant du jazz. Et qui n'aime pas le rock ? Pour la nourriture, elle aime tout sauf les escargots, les grenouilles, les insectes et autres trucs bizarres. L'alcool ne l'attire pas mais c'est à cause des effets et non du goût, pareil pour la drogue et les cigarettes. Sa fleur préférée est la rose jaune mais elle les aime toutes à des degrés différents. Oh, et elle est totalement fan des fausses fleurs ! Elles, au moins, elle ne fanent pas.

Incroyablement gentille mais un peu brusque en dehors de son travail, la jeune femme ne supporte pas de voir le mal autour d'elle et, même si cela l'affaiblit, elle ne peut s'empêcher d'envoyer de bonnes émotions vers les gens qu'elle voit souffrir. Dans son travail, elle sait très bien écouter et lire entre les lignes. Cependant, elle ne tire jamais de conclusions hâtives de peur de se tromper et donc, de mal juger la personne en face d'elle. Elle est curieuse d connaître la théorie mais si quelque chose de mystérieux se passe devant elle, elle préfère passer son chemin de peur de se retrouver mêlée à une histoire dangereuse. Elle est amusante et rit facilement. Jamais elle ne manque de sujets de conversation. Le matin, il lui suffit de se regarder dans le miroir et de se pomponner un peu pour se sentir bien. Le fait qu'elle garde toujours le sourire fait peur à ceux qui ne la connaissent pas. Certains disent qu'elle sourit trop pour être vraiment heureuse alors qu'elle sourit justement pour rendre les autres heureux !

Ses habitudes sont simples : écouter de la musique dès qu'elle le peut, toujours avoir de la monnaie sur elle pour les sans-abris et artistes de rue, dire bonjour aux passants quand il n'y a pas trop de monde sur les trottoirs et faire le ménage tous les lundis soirs.

Il y a une chose qui lui tient à cœur, c'est d'aider. Plus particulièrement d'aider les créatures surnaturelles. En tant que psychologue fée, elle espère pouvoir découvrir que certains de ses clients ne sont pas humains et leur révéler elle-même sa nature. Ainsi, ils pourront lui parler de toute leur vie sans avoir à cacher quoi que ce soit. Elle aurait aimé rencontrer un psychologue de ce type quand elle était plus jeune et se battait contre elle-même.

Enfin, en ce qui concerne l'amour, Élisa est très méfiante. Aaron et son petit ami de Miami étaient les seuls personnes avec qui elle a eu une vraie relation. A l'université, elle était trop préoccupée par ses études et son indépendance récemment acquise qu'elle n'a pas pris le temps d'établir de vrais liens avec qui que ce soit. Elle sait, en tant qu'immortelle, que le proverbe on n'aime qu'une fois n'est pas réel. Aussi reste-t-elle ouverte mais méfiante. Elle est romantiquement attirée uniquement par les hommes mais sexuellement attirée par les deux sexes, d'où son aventure avec sa grande amie Nikki. Pour une femme, elle ne ressent aucune jalousie, par exemple.




 
This is how I lived
  C'est mon passé, mon histoire, mon vécu, mes aventures

 


L'oiseau quitte le nid
D'une mère succube et d'un père incube naissent deux filles : Lise et Anne. Nous sommes en 1892 dans la campagne texane. Les deux parents s'aiment et aiment leurs filles mais leur point du vue sur l'éducation de celles-ci diffèrent. La mère, discrète mais fatidique, se nourrit sur les humains sans ressentir de culpabilité. Le père, de nature altruiste et tendre, n'a jamais fait une seule victime depuis qu'il sait se contrôler. Pendant vingt ans, les filles, toutes deux incubes, apprennent à épargner la vie des humains sur lesquels ils se nourrissent grâce à un commun accord entre leurs parents. Elles sont alors encore considérées comme des enfants.

Seulement, une ville se construit peu à peu autour de leur campagne paisible et Anne, la plus âgée des jumelles, succomba à toutes les tentations offertes par ce mode de vie : les fêtes, l'alcool, le sexe. Sans surprise, un accident arriva. La mère put alors expliquer à la brune sa façon de voir les choses, l'accord était rompu. Pour Lise, la vie devint un enfer. Forcée de voler la vie d'un humain pour perpétuer son existence immortelle, la blonde supplia son père de s'enfuir avec elle. Sa sœur, tout à fait satisfaite de sa position de supériorité sur les humains, la poussa à en tuer un autre quinze ans plus tard, puis encore un, et un quatrième. Anne se considérait comme une adulte quand Lise s'enfermait dans son innocence d'enfant. Elle perdit toute notion d'indépendance et obéissait à la fois à sa mère et à sa sœur. Son père faisait de son mieux pour l'aider mais ne pouvait se résoudre à partir et donc à abandonner son autre fille à une telle existence. Et ce, jusqu'au jour où Lise refusa de tuer une petite fille d'une dizaine d'années et blessa mortellement sa sœur. Même si cela faisait d'elle une mauvaise personne, ce fut le seul meurtre qu'elle ne regretta pas.



L'aventure Aaron
Seattle était une grande ville qui fit faire des cauchemars à l'incube jusqu'à ce que son père lui en montre les bons côtés : les passants bien habillés, les restaurants étrangers, les cirques, la danse et surtout, oui surtout la musique. Dépourvue de tout talent musical, Lise était plus qu'enchantée de pouvoir assister à tous les concerts qu'organisait son père pour elle. Son métier de traducteur - il connaissait sept langues ! - lui avait offert une fortune confortable et sa femme lui envoyait une pension depuis la France où elle s'était exilée pour changer de paysage.

C'est ici que Lise, rebaptisée Élisa Jackson pour les papiers, commença à se sentir adulte. Même si elle vivait toujours avec son père et mangeait tous les soirs avec lui, elle vivait seule la journée et entama même des études générales. L'histoire la passionnait. En fait, ce qui l'attirait par dessus tout, c'était comprendre. Comprendre comment vivaient les gens dans le passé, comment ils pensaient, comment ils percevaient le monde. Son père l'aidait à se nourrir sans blesser qui que ce soit, par exemple en se glissant dans la maternité pour se nourrir des rêves des bébés. Même en ce qui concernait son nouveau corps, son père fit le nécessaire pour trouver quelqu’un de malade afin qu'elle ne se sente pas mal de prendre sa vie. L'existence d’Élisa à Seattle était tout simplement parfaite. Elle eu même le droit de trouver l'amour.

Son nom était Aaron et, bien entendu, il était musicien. Leur histoire évolua lentement et simplement. Depuis le jour où elle offrit cent dollars pour sa performance à la guitare jusqu'à leur premier baiser, ils devinrent amis, puis confidents, puis amants. Jamais elle ne lui révéla sa vraie nature de peur de le perdre mais, peut-être par égoïsme, elle se nourrit de ses rêves la première et dernière nuit qu'ils passèrent ensemble. Il rêvait d'elle, naturellement. Lorsqu'il dut partir pour échapper à ses parents, la jeune femme fit son possible pour rester souriante et lui envoyer des ondes positives. Elle ne voulait pas qu'il pleure, elle avait bien assez de larmes pour eux deux.

Sans lui, Seattle n'était plus aussi belle. Et pour ne pas améliorer son humeur, son père mourut peu de temps après. Il avait refusé de changer de corps depuis trop longtemps et la vieillesse l'avait rattrapé. Pas assez sûre d'elle pour vivre seule, Élisa partit en France vivre avec sa mère.



Sujet scientifique
Malgré ce que la blonde avait fait, sa mère l'accueillit à bras ouverts. Elle restait sa fille et la mort de sa sœur jumelle était un accident résultant d'une dispute. Douce mais autoritaire, la succube accepta d'engager Lise, ou Elizabeth, comme mannequin dans son entreprise de mode à condition qu'elle lui obéisse en ce qui concernait sa nature de fée. Pour prendre soin de sa libido, la mère choisissait avec soin les jeunes hommes et jeunes femmes qu'elle présentait à sa fille. Elizabeth détestait être mannequin, elle avait l'impression de mentir aux humains en leur faisant croire que sa beauté était naturelle. D'une voix calme et maternelle, sa mère la rassurait en lui répétant qu'elle était une fée et que les fées utilisaient leur physique pour vivre, qu'elle n'avait aucun autre atout à mettre en valeur. Son savoir sur l'Histoire des Etats Unis était effectivement inutile dans le milieu de la bourgeoisie française. De plus en plus dépendante de sa mère, la jeune femme enchaîna les meurtres de manière presque régulière. Un tous les six mois, disons. Après dix ans passés en France, ce fut le tour de Venise, puis de la Prusse, puis de l'Espagne. Une fois de retour en France, Lise - de nouveau Élisa - rencontra une autre mannequin appelée Nikki. Elles devinrent amies et l'esprit en fusion de la jeune humaine suffit à nourrir Élisa pendant un an. Sa mère n'approuvait pas leur amitié et tenta même d'éliminer Nikki alors qu'elle abandonna sa carrière dans le mannequina sous prétexte qu'elle n'était pas une femme-objet. Élisa voulut faire de même mais sa mère, sentant qu'elle perdait tout contrôle sur elle, l'enferma dans un hôpital psychiatrique. A cette époque, Élisa était censée avoir 17 ans et donc, seul l'avis de sa mère comptait auprès des autorités.

La jeune femme n'était pas la seule saine d'esprit à avoir été enfermée par ses parents ou tuteurs. C'était une pratique courante à l'époque. L'hôpital psychiatrique était une sorte de pensionnat pour certains. Malheureusement, quand la faim d’Élisa devint incontrôlable, la tutelle de sa mère fut annihilée et elle devint un cobaye pour les chercheurs. Certains souhaitaient seulement savoir ce qu'il se passait dans sa tête pour qu'elle soit obligée de rester éveillée près des lits de autres patients environ une fois pas semaine. D'autres ayant observé de plus près les conséquences portées sur lesdits patients la prenaient pour une sorcière ou un extra-terrestre.


Indépendance
Nikki, devenue une artiste de renom, la sortit de cet enfer et devint sa tutrice légale. Peu amène à faire confiance, Élisa attendit encore trois ans avant de révéler son secret à l'artiste peintre après qu'elle-même lui ait révélé que son père la violait quand elle était enfant. Nikki l'aida à trouver un autre corps malade à subtiliser puis à s'enfuir vers les Etats-Unis. Sans la violence enfouie dans le cœur de son amie - et amante - pour la nourrir, Élisa eut un mal fou à contrôler sa nature de fée et ses problèmes de libido s'aggravèrent, amenant avec eux une culpabilité non désirée.

Comme elle ne savait rien faire d'autre, malgré le fait qu'elle détestait cela, Élisa redevint mannequin à Miami. La ville était marécageuse et les habitants parlaient des langues différentes. Pour elle qui n'avait pas le savoir de son père et ne s'exprimait qu'en Anglais, il était très difficile de vivre seule. Ce qui la sauva, aussi cliché que cela puisse paraître, fut l'amour. A nouveau, elle vécu une idylle avec un musicien qui lui répétait qu'elle n'était pas seulement belle mais aussi intelligente, drôle, gentille et forte. Elle n'y croyait pas. Elle n'était pas forte et elle le savait, sa nature prenait constamment le dessus, elle s'était rabaissée devant sa mère et sa sœur et ses seuls moments de bonheurs, elle les avait vécus sous la protection de quelqu'un d'autre. Elle devait devenir forte, mais comment ? Son petit ami lui offrit la solution : faire ce qu'elle désirait. Elle ne voulait tuer personne ? Elle n'avait pas à le faire. Nikki lui manquait ? Il lui paierait un voyage en France. Elle haïssait son travail ? Il fallait le quitter.

C'est ainsi que pour terminer sa carrière, Élisa posa uniquement pour des œuvres prêchant l’acceptante et la paix, puis entreprit reçut son diplôme de fin d'étude grâce à des cours du soir.

Son petit ami la quitta mais ils restèrent bons amis. Elle n'était plus vraiment sûre d'être amoureuse de toute façon, il avait été pour elle une ancre plus qu'autre chose. Mais maintenant, elle se sentait capable de vivre par et pour elle-même.



New York
L'université lui ouvrait les bras et avec cela, une vie nouvelle. Indépendante, elle dû se trouver un travail dans une librairie pour couvrir le prix de ses études. Elle était constamment fatiguée mais cela lui plaisait. C'était la preuve qu'elle était active, qu'elle vivait vraiment. Habiter dans un complexe universitaire fut une aubaine : elle pouvait se nourrir des rêves de tous les autres jeunes sans avoir à interférer sur leurs émotions. Parfois, lors des examens, elle envoyait des ondes positives sur les autres pour faire diminuer leur stress. Faire de bonnes actions la faisait se sentir légère.

Bien sûr, l'argent restait un problème. Elle qui avait toujours été à l'abri de la pauvreté voyait maintenant l'autre face de la liberté. Mais même si sa chambre était vide, que les douches étaient communes et que les salles de cours lui donnaient la nausée, elle n'avait jamais été aussi heureuse depuis la mort de son père. Féministe et fière de l'être, elle était pour l'égalité et contre la prostitution. Pourtant, elle dut accepter de profiter de la compagnie de prostituées après que les trois derniers garçons avec qui elle avait évacué sa tension soient tombés amoureux d'elle. Elle vécut d'autres histoires grâce à la présence perpétuelle de jeunes gens autour d'elle mais rien de très sérieux. A chaque fois qu'elle quittait quelqu'un, elle se sentait mal. L'option bar de strip-tease et coins mal famés du Bronx était donc la meilleure, même si elle devait y laisser beaucoup d'argent.

Son diplôme de psychologie fraîchement acquis, Elisa Ysaline Holmes - un nom bidon qu'elle avait choisi - venait d'obtenir un job dans un cabinet de renommée. Elle avait utilisé ses dons pour y arriver mais elle savait qu'elle était douée et pouvait aider les gens. Peut-être même qu'elle pourrait aider des jeunes fées perdues, comme elle auparavant ou d'autres créatures comme les mystérieux vampires ! Elle l'avait fait pour le bien du plus grand nombre et n'avait donc rien à se reprocher. Restait à trouver où elle allait vivre...




 
Mon pseudo est Dreno, j'ai ans et je suis disponible 7/7 jours. Pour le moment, je trouve le forum PARFAIT, et si j'avais un conseil à donner cela serait de me nommer maître de l'univers. Pour finir, j'ai bien trouvé les codes du Règlement, qui sont [validés by myself]


  © Halloween de Never Utopia

 


Dernière édition par Elisa Y. Holmes le Dim 27 Avr - 17:11, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre... Ven 25 Avr - 22:43

OUI OUI OUI JE JOUIS *hystérie*
Putain, je sens le rp de fou o/
Et puis, et puis, et puis, et puis walaaaaaaaaa ! Bonne chance pour la fiche o/

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


DEVIL IN DISGUISE
You're poison, running through my veins.





Célébrité : Ben Barnes


Statut : Insaisissable



Messages : 72


Date d'inscription : 24/04/2014


Localisation : Smoky Eyes





MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre... Sam 26 Avr - 1:21

Une habituée du club yeay >>>
Bonne chance pour ta fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre... Sam 26 Avr - 20:32

Beinvenuuuuue !

Bon courage pour ta fiche Smile

_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre... Dim 27 Avr - 17:07

Merci vous trois et j'ai finiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I LIKE TO MOVE IT MOVE IT!




“ Don't you dare wake up the Wolf! ”






Célébrité : Shay Mitchell


Messages : 41


Date d'inscription : 06/03/2013


Localisation : Au pays imagiiinaire





MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre... Dim 27 Avr - 17:14


Bravo, tu es validé !


Et pour fêter ça, Pizza !

Félicitation, tu as réussi l'épreuve avec succès ! Tu es maintenant un membre à part entière du forum ! Tu peux désormais aller poster des demandes de liens pour te faire pleins de copains, et des demandes de RP pour enfin entrer en jeu ! Encore un grand merci de t'être inscris ! Le forum t'ouvres désormais ses portes pour te lâcher dans notre dangereux monde nocturne... Tu fais maintenant parti de l'aventure alors... à toi de jouer !



_________________
Tonight is the Full Moon
“We are all like the bright moon, we still have our darker side.”  -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pour remplacer Peter le future cadavre...

Revenir en haut Aller en bas

Pour remplacer Peter le future cadavre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [PEUGEOT "209"] Octobre 2018 pour remplacer la 208 Ph2...
» Mirlande Manigat devrait-elle se préparer pour remplacer Martelly ?
» [Console] Team de nestouf - Intermédiaire
» Sites pour remplacer Tektek
» Quelles chaussures pour remplacer mes NB 1061 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Who are you ? :: Dossiers acceptés-