Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

[Fini]The ghost of time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: [Fini]The ghost of time Dim 27 Avr - 21:55




Ψ  Ghost of time Ψ
Aaron    &             Elisa


Aaron avait accepté un rendez-vous chez une psychologue. D'après un de ses mis, il serait « trop frustré en ce moment. Et stressé aussi. » Et d'après ce même ami c'était « normal pour un artiste de se sentir mal dans sa peau. » Donc tous les artistes étaient mal dans leur peau ? Ils étaient tous drogués et voulaient tous mettre fin à leur vie ? Enfin bon. Il fallait arrêter. C'était un cliché. C'était surtout le cas des célébrités, et Aaron, autant qu'il en savait sur lui, n'était pas célèbre du tout -sérieusement et sans modestie. Il avait dû céder à son ami pour qu'il lui foute la paix, mais aussi parce qu'il était curieux de savoir ce qu'il se passait dans les cabinets des psychologues. Est-ce qui montraient des taches et qu'on devait les interpréter comme dans les films ?
Brooklyn, dans l'hôpital où le vampire volait ses poches de sang, un petit bureau d'une psychologue indépendant s'était installé juste à coté. Dr. Elisa Y. Holmes. C'était son nom. Et ce nom inspirait vachement le vampire ! Peut-être à cause du « Elisa ».. ? C'était sûrement inconscient de la part de l'immortel.
Arrivé devant le cabinet, Aaron rentra, légèrement gêné, et arriva directement dans une salle d'attente. Sobre, avec quelques affiche du style « psychologue pour enfants » sur les murs, la salle était vide. Ce qui soulagea Aaron. Si quelqu'un le voyait ici, c'était le drame. Il avait été emmené de force, c'est tout. Il s'assit sur un des sièges -qui était très confortable, d'ailleurs- et regarda autours de lui. Le silence était pesant. Aaron n'aimait pas du tout ça. Il regarda autours de lui, et, posé sur une table basse, reposait quelques revues. Le vampire en prit une et la feuilleta rapidement. Rien de très intéressant.
C'est au bout de quelques minutes qu'il entendit son nom. Prononcé par une voie extrêmement familière. « Mr. Aaron Launay ». Et une femme souriante arriva dans l'encadrement de la porte fermée. Elle était en tailleur noir, les cheveux attaché par un chignon stricte. Elle ressemblait à quelqu'un de son entourage, mais Aaron ne savait plus qui. Il se leva et suivit la femme jusque dans un bureau, aussi sobre que la salle d'attente. Quelques étagères longeaient le mur. Il y avait un bureau, avec quelques papiers et un ordinateur dessus. Un fauteuil était coté écran, et chaises étaient en face. Il y avait quelques poufs et livres et jouets pour enfant dans un coin de la pièce.


© Novalia

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Lun 28 Avr - 1:34




Ψ  Ghost of time Ψ
Elisa    &      Aaron

Élisa était totalement paniquée quand elle s'assit de nouveau à son bureau. Dans la salle d'attente, là, juste derrière cette porte se tenait le portrait craché d'Aaron. Qu'est-ce qu'elle disait, bien sûr que c'était Aaron ! Il s'appelait même Aaron Launay ! Pourquoi avait-il fallut qu'elle tombe sur lui ? Qu'est-ce qu'elle devait faire ? Fuir ! Elle devait fuir ! Mais elle n'avait pas d'assistante et la seule sortie possible était la salle d'attente... Vivement que son propre cabinet soit prêt et qu'elle n'ait plus à occuper celui de sa collègue en maladie. Les jouets pour enfants déposés dans un coin de la salle la mettaient mal à l'aise. Et dire que c'était son deuxième jour et elle était déjà dans un état pas croyable ! Bon, elle devait rester calme. Peut-être qu'il ne la reconnaîtrait pas si elle s'attachait les cheveux. Mais est-ce qu'elle voulait qu'il la reconnaisse ? Tout s'embrouillait dans sa tête. Elle serait vexée voire triste s'il ne se souvenait pas d'elle mais comment devait-elle réagir s'il n'avait pas oublié ? Elle était censée être morte ! Et lui aussi d'ailleurs... Ça ne pouvait pas être Aaron, c'était un humain ! Alors il s'agissait de son descendant qui l'attendait dans la salle adjacente ? Mais comment se faisait-il qu'ils se ressemblaient autant après deux générations ? Et pourquoi l'appeler comme son grand-père ? Est-ce que c'était un de ces coups du destin bizarre du style "Le passé nous rattrape toujours" ? Était-elle sensée se sentir coupable de quelque chose ?

Après mûres réflexions - le pauvre devait attendre dehors tout seul - la psychologue se décida à ouvrir la porte à son patient. Peu importait s'il était ou nom Aaron, elle devait le recevoir, sa paie en dépendait. Si elle faisait la difficile après un seul jour de travail, elle ne ferait pas long feu dans l'établissement. Et puis, si Aaron/Aaron Jr. avait un problème, elle se devait d'essayer de l'aider. Qui sait, peut-être découvrirait-elle la réponse à toutes ses interrogations précédentes en parlant avec lui. Elle s'était quand même attaché les cheveux histoire de ne pas rendre la chose trop facile pour lui.

« Mr. Aaron Launay. »

Il était aussi beau que dans ses souvenirs même si, bien entendu, il avait un peu changé. Sa coupe de cheveux, par exemple, était moins stricte. La seule fois où elle l'avait vu comme ça c'était la nuit où... Non, elle ne devait pas penser à ça maintenant ! C'était un client comme un autre, elle se devait de rester professionnelle. Une fois près de son fauteuil, elle indiqua l'une des chaises à Aaron Launay.

« Asseyez-vous, je vous en prie. »

Elle sourit et lui tendit la main en oubliant qu'elle était censée faire ça avant qu'il s’assoit. Bref, tant pis, elle lui serra la main et reposa ses fesses sur son fauteuil en cuir noir. Il avait la main étonnamment froide étant donné la température agréable qui régnait en ce mois d'avril. Sa peau était plus pâle que dans son souvenir et... Non. Il n'avait quand même pas fait ça ! Ça expliquerait le fait qu'il se trouve ici avec le même visage qu'une centaine d'années auparavant. Il fallait qu'elle en soit sûre. Bon, les fées n'avaient pas un odorat sur-développé mais elle pouvait toujours tester ses pouvoirs sur lui...

Rien, aucune réaction, R.A.S.

L'expression du visage d’Élisa changea du tout au tout quand elle se leva brutalement, renversant presque son fauteuil et plaqua ses paumes à plat sur le bureau.

« Qu'est-ce qui t'a pris de te transformer en VAMPIRE ?! »

© Novalia

_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy


Dernière édition par Elisa Y. Holmes le Lun 28 Avr - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Lun 28 Avr - 13:00




Ψ  Ghost of time Ψ
Aaron    &             Elisa


[Arrêtes d'écrire LaunAy avec un « e » s'il te plaît :')]

Aaron n'était pas très à l'aise, il ne voulait pas vraiment être ici, mais en plus de ça, sa psychologue ressemblait à la femme défunte qu'il n'avait jamais cessé d'aimer. C'était franchement stressant.

« Asseyez-vous, je vous en prie. » Fit la psychologue en tendant la main en même temps.

Elle était pas un peu désorientée ? Aaron serra la main de la jeune femme et s'assit. L'expression de la jeune femme avait changé. Elle avait l'air légèrement énervée.

« Qu'est-ce qui t'a pris de te transformer en VAMPIRE ?! »

C'en est bien une de façon d’accueillir un client ! SURTOUT lors d'une retrouvaille ! Aaron avait comprit rapidement que c'était bien Élisa. Et ça l'avait légèrement vexé qu'on lui parle sur ce ton. Et elle alors !? Elle était bien immortelle aussi, non !? Et puis c'était pas sa faute si Aaron avait été transformé. Il en voulait pas au départ de cette transformation. Aaron commençait carrément à s'énerver à son tour. Non mais elle se prenait pour qui !? Le buveur de sang se leva à son tour, avec à peu près la même position que Élisa (paumes à plat sur le bureau). D'abord, elle était censée être MORTE ! Il la regarda de plus près, le regard dans le siens et parla vraiment énervé.

« J'ai absolument pas envie de parler de ma transformation, ça revient à longtemps, et j'en voulais pas -enfin c'est compliqué. J'ai juste vécut avec. Et toi alors ? T'es quoi, puisque t'as pas l'air d'être un vampire ? Me dis pas que tu serai une fée ? »

Aaron prit un de ses airs malicieux. Il avait trouvé ce qu'elle était, puisqu'à sa connaissance, seuls deux créatures pouvaient être immortels. Vampires et fées.
Il prit son souffle, la regarda d'un air un peu plus « gentil ». Enfin de compte, il comprit un peu mieux ce qu'il se passait. Un peu long à la détente ce garçon. La situation était un peu cliché tout de même, non ? Deux amants séparés et censés êtres morts tous les deux, puis une centaine d'années plus tard, il se retrouvent, tous les deux sous forme d'immortels. Ouais, ça puait le truc bizarre. Il faudrait peut-être lui expliquer un peu ce qu'il s'était passé de son coté, n'est-ce pas ? Le vampire ce calma un peu, puis, contrairement à ce qu'il avait dit quelques minutes plus tôt, il décida de parler de sa transformation.

« Après être parti, j'ai réussit à me faire une carrière dans la musique. J'avais un groupe, et c'était une bande de vampires, sauf qu'à l'époque, je le savais pas, puisque je connaissait même pas l'existence des créatures surnaturelles -même si étant jeune, j'était passionné pour ce genre de trucs. Et puis un jour, en voyant que James, un type de mon groupe était en train de boire du sang, on a eu une discutions longue, et c'était mieux pour moi de me transformer. J'ai eu quelques problèmes avec un sorcière que je ne retrouve toujours pas, et voilà où j'en suis. A toi de m'expliquer. Pourquoi tu m'a menti quand on s'est connus ? Tu croyais vraiment que j'allais te traiter de monstre ? »

Sur ses paroles, Aaron se rassit sur sa chaise, et fixa la fée, attendant une réponse convenable de sa part.


© Novalia

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Lun 28 Avr - 20:23




Ψ  Ghost of time Ψ
Elisa    &      Aaron

Apparemment, le changement de ton d’Élisa avait permis à Aaron de la reconnaître. Elle sourit intérieurement même si elle restait énervée. Devenir un vampire c'était, c'était... Il buvait le sang des gens ! Elle qui, par sa nature, avait déjà tué - enfin, poussé au suicide mais c'est du pareil au même - ne pouvait concevoir qu'on choisisse un tel mode de vie.

« J'ai absolument pas envie de parler de ma transformation, ça revient à longtemps, et j'en voulais pas - enfin c'est compliqué. J'ai juste vécut avec. Et toi alors ? T'es quoi, puisque t'as pas l'air d'être un vampire ? Me dis pas que tu serai une fée ? »

Oh, il avait la même voix... MAIS QU'EST-CE QU'IL VENAIT DE DIRE ?! Les vampires n'étaient pas censés être au courant de l'existence des fées ! Et comment ça il n'en voulait pas ? Il avait bien dû boire du sang humain pour achever la transformation, non ? C'était comme ça que ça se passait - selon le père de l'incube en tout cas.

Lisa avait dépassé le stade "le destin est grave bizarre" après ses monologues intérieurs alors qu'Aaron devait justement passer par là. Héhé, elle avait une longueur d'avance. Enfin, s'il était un tant soit peu similaire au Aaron Launay qu'elle avait connu, il en sortirait plus rapidement qu'elle. Il avait déjà l'air plus calme.

« Après être parti, j'ai réussit à me faire une carrière dans la musique. J'avais un groupe, et c'était une bande de vampires, sauf qu'à l'époque, je le savais pas, puisque je connaissait même pas l'existence des créatures surnaturelles - même si étant jeune, j'était passionné pour ce genre de trucs. Et puis un jour, en voyant que James, un type de mon groupe était en train de boire du sang, on a eu une discutions longue, et c'était mieux pour moi de me transformer. »

Il ne voulait pas parler de sa transformation, hein ? La fée était faussement désolée pour lui ; sa langue se déliait toujours quand elle voulait savoir quelque chose. Elle n'y était pour rien, ses pouvoirs ne fonctionnaient pas sur les morts-vivants et jamais elle ne l'avait influencé quand il était humain.

« J'ai eu quelques problèmes avec un sorcière que je ne retrouve toujours pas, et voilà où j'en suis. A toi de m'expliquer. Pourquoi tu m'a menti quand on s'est connus ? Tu croyais vraiment que j'allais te traiter de monstre ?
- Oui. »

Elle avait répondu sans attendre, lui coupant presque la parole. Elle était un monstre, c'était évident. Sa faiblesse l'avait fait faire des choses horribles. Avec un soupire, elle retira sa veste de tailleur noire trop serrée et se laissa tomber sur le fauteuil, la tête dans les mains.

« Tu étais un humain, Aaron. Qu'est-ce que j'aurais dû faire ? Les fées se nourrissent sur les humains. »

Elle releva la tête pour observer sa réaction. Elle aurait peut-être pu fuir par la fenêtre maintenant qu'elle y pensait... Trop tard. Elle devait faire face à ce visage du passé et tenter de limiter les dégâts.

« Je ne me suis nourrie qu'une fois sur toi, si tu te poses la question. Rien de nocif, ne t'en fais pas. Je n'aurais pas couru le risque de te faire du mal. »

Il était très probable qu'il ne la croie pas mais tant pis, elle avait été honnête. Le mensonge la répugnait trop pour qu'elle commence à déformer la vérité - même si elle n'était pas fière d'avoir volé les rêves du jeune musicien cette nuit-là.

Quand la blonde fixa son ancien amour dans les yeux, elle remercia le ciel pour le bureau qui les séparait : sans cela, elle n'aurait pu s'empêcher de le prendre dans ses bras. Ça devait être différent maintenant qu'il n'était plus humain...

© Novalia

_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Mar 29 Avr - 10:25

Aaron Launay a écrit:



Ψ  Ghost of time Ψ
Aaron    &             Elisa


La réponse fut directe, brève, et le cœur d'Aaron avait prit un coup, même s'il ne battait plus. Sa gorge se serra. Ce « Oui » avait anéanti le vampire. Pour lui, c'était une sorte de non-confiance envers lui. Élisa l'avait mal jugé, alors qu'Aaron s'en foutait pas mal de la nature de la fille qu'il aimait, puisque justement, il l'aimait. Il regarda ses pieds, et entendit la suite, qui lui parût aussi idiote que la réponse.

« Tu étais un humain, Aaron. Qu'est-ce que j'aurais dû faire ? Les fées se nourrissent sur les humains. »

Elle aurait dû lui faire confiance. Elle aurait dû lui expliquer, lui dire ce qu'elle était réellement. Et si elle se nourrissait des humains, Aaron voulu croire qu'à l'époque, il s'en serrait bien foutu. Il était éperdument amoureux d'elle, à leur rencontre, il aurait presque pu lui servir de repas. En tous cas, le vampire pensait à ça, mais qu'aurait-il fait à l'époque ? Alors qu'il n'était encore qu'un mortel qui ne connaissait rien des créatures surnaturelles ?

« Je ne me suis nourrie qu'une fois sur toi, si tu te poses la question. Rien de nocif, ne t'en fais pas. Je n'aurais pas couru le risque de te faire du mal. »

Ça, Aaron s'en foutait pas mal. Si elle s'était nourrie sur lui, tant mieux, non ? Si elle avait faim, qu'est-ce qu'elle aurait dû faire ? Crever de faim ? Aaron ne savait pas grand choses à propos des fées, mais il en avait connu quelques unes (deux, trois?), mais si elle se nourrissait de ses rêves, c'était pas grave... Ce qui l’énervait le plus, ça restait le fait qu'elle n'ai pas été honnête avec lui.

Il mit ses indexes et majeurs sur ses tempes et se les massa quelques secondes, appuyant ses coudes sur ses genoux. Si un vampire ne pouvait pas ressentir de douleur physique, il pouvait cependant ressentir les douleurs autrement. Il souffrait vraiment. Il était fatigué. Mentalement.

Lorsqu'il releva la tête et qu'il enleva ses mains, il revit ce visage douloureux. Ce beau visage. Aaron ne savait pas quoi dire. Il ne voulait plus rien dire, en fait. Il avait peur que Élisa ne l'aime plus et réponde négativement s'il lui disait qu'il l'aimait, ou qu'il essayait de l'embrasser. Ce qu'il voulait, c'était lui dire à quel point il avait mal, mais il ne savait pas si elle allait comprendre. Le vampire n'avait jamais cessé d'aimer cette femme, alors qu'elle, elle avait dû connaître d'autre hommes, elle avait dû avoir d'autres aventures, d'autres histoires.  Et rien que d'y penser, ça lui foutait le moral encore plus bas qu'il ne l'était.

Le musicien était content de retrouver son amante. Elle aussi devait sûrement l'être. C'était juste bizarre qu'une telle retrouvaille ait lieu dans de telles conditions.

« Je... » Commença-t-il sans vraiment savoir ce qu'il allait dire par la suite. Le blanc était juste hyper pesant et frustrant. « Je sais pas quoi te dire, en fait. Je sais pas, je comprend plus rien, la situation est trop bizarre. » Il se leva et contourna le bureau, pour s'approcher d’Élisa. Et pour que finalement, leur visages soient proches, très proches (heureusement qu'Aaron s'était lavé les dents et que son haleines puait pas le vieux cadavre). « Qu'est-ce que je devrait faire ? Expliques-moi ce que je devrais faire dans cette putain de situation. T'embrasser ? Te dire que je t'aime ? Dis-moi ce que je devrais faire, je suis trop perdu pour faire les choses moi-même. »

Et c'était vrai. Le vampire en avait presque les larmes aux yeux. Il tendit une de ses mains pour prendre celle de la fée. Et si elle lui foutrait un vent, un râteau, ou tout ce que vous voulez, c'était pas grave. Ce contact lui faisait du bien et lui remémorait des souvenirs vieux d'une cinquantaine d'années.


© Novalia

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Mar 29 Avr - 22:26




Ψ  Ghost of time Ψ
Elisa    &      Aaron

Déchiffrer les émotions d'un immortel était pratiquement impossible. On ne pouvait ni analyser leur fréquence cardiaque, ni leur fréquence respiratoire, ni la couleur de leurs joues. Même leurs yeux pouvaient s'avérer muets sur ce sujet. Aussi, malgré tout son savoir psychologique et philosophique, Élisa ne put qu'émettre des hypothèses en ce qui concernait la réaction du brun. En tout cas, il n'avait pas l'air d'apprécier ses réponses. Était-ce parce qu'elle s'était nourrie sur lui ou parce qu'elle lui avait menti - ou caché la vérité en tout cas - ? Peut-être qu'il ne la croyait pas. Peut-être qu'il était triste, ou furieux, ou déçu, ou effrayé. Ne pas savoir était de loin la pire des choses. Les mains de la jeune femme se crispèrent sur ses genoux.

« Je... Je sais pas quoi te dire, en fait. Je sais pas, je comprend plus rien, la situation est trop bizarre. »

Sur ce point, la psychologue ne pouvait pas lui en vouloir : la situation était effectivement inhabituelle. Combien de chances avait-elle de retrouver son ancien amant des décennies après son départ sous la forme d'un vampire ? Une sur un millier ? Un million ? C'en était presque absurde.

Au grand désespoir de la blonde, Aaron se leva de sa chaise et contourna le bureau pour se retrouver face à face avec Elisa. Il était près, trop près. La plupart des vampires, à force de vivre avec les humains, prenaient le reflex de respirer. Aaron était dans ce cas, même si ladite respiration était irrégulière. Le fait qu'elle ait pu arriver à cette constatation prouvait à quel point, à cet instant, il ne respectait pas la notion d'espace vital. Il lui prit la main.

« Qu'est-ce que je devrait faire ? Expliques-moi ce que je devrais faire dans cette putain de situation. T'embrasser ? Te dire que je t'aime ? Dis-moi ce que je devrais faire, je suis trop perdu pour faire les choses moi-même. »

Non, non, non, ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas se passer ainsi. Elle, elle ne pouvait pas choisir à sa place, pourquoi elle ? Elle qui était incapable de prendre une décision sans y réfléchir pendant des jours, elle qui culpabilisait pour un rien, non !

Elle n'avait pas le choix. Bon sang, pourquoi avait-il besoin d'autant se approcher d'elle ? Comment était-elle sensée réfléchir dans ces conditions ? Sa raison devait prendre le dessus, c'était évident. Ses sentiments l'avaient toujours poussées dans des situations compliquées voire dangereuses. Si elle n'avait juré que par sa sécurité au lieu de prendre sa vie en mains, elle serait toujours blottie dans les bras d'un vendeur à la sauvette de Miami, voire toujours à voyager en tant que mannequin avec sa mère. Cette fois encore, il fallait qu'elle fasse le bon choix, le plus raisonnable, le plus juste... Elle savait quoi dire. Maintenant qu'elle y pensait, c'était évident. Elle secoua la tête et tenta de reculer dans son fauteuil.

« Tu ne m'aimes pas, Aaron. »

Elle leva la tête, consciente qu'il était plus courageux de regarder son interlocuteur au lieu de garder les yeux fixés sur ses pieds.

« Tu m'aimais peut-être mais j'ai changé. J'ai complètement changé en cinquante ans et j'en suis heureuse mais ça, dit-elle en désignant leurs mains jointes, nous deux, c'est du passé. Tu ne me connais pas, pas celle que je suis aujourd'hui. »

Malgré tout ça, elle ne lui avait pas encore répondu. Que devait-il faire ? C'était simple, tristement simple.

« Tu dois t'en aller. Ou... »

La blonde regardait de nouveau à terre. Elle n'était pas sûre d'elle pour la suite. Est-ce qu'elle devait continuer ou le laisser partir comme ça ? Peut-être était-ce trop égoïste de lui proposer l'autre solution. Peut-être même qu'elle risquait de lui faire plus de mal qu'autre chose. D'un autre côté, la première solution ne laissait aucune place à l'espoir. Sans espoir, même infime, la douleur était multipliée par dix. Mais qu'est-ce qu'elle devait faire ?

Etant donné que sa main ne voulait pas se résoudre à lâcher celle du vampire, elle avait sa réponse. Elle inspira profondément et plongea son regard dans celui qui la fixait.

« Ou retomber amoureux de moi. »

Une partie de l'incube voulait rire devant ses propres propos. Ça sonnait comme un défi, c'était tellement bizarre ! L'inverse était sous-entendu mais, bien entendu, elle-même devait retomber amoureuse de lui. Elle n'avait aucune preuve qu'il était toujours le musicien qu'elle avait rencontré un demi-siècle de cela.

© Novalia

_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Jeu 1 Mai - 0:10




Ψ  Ghost of time Ψ
Aaron    &             Elisa


« Tu ne m'aimes pas, Aaron. »

Jamais Aaron n'avait eu une telle blessure au cœur. Élisa était la seule personne qu'il avait aimé et qu'il était sûr qu'il aimerai toujours. Alors pourquoi affirmait-elle ça si sèchement ? Elle ne devait plus l'aimer, c'est ça ? Aaron était déchiré. Il serra légèrement plus fort la main de la fée. Même si c'était un vampire, il avait la boule au ventre, il était sûre d'avoir mal à l'estomac, il en aurait presque vomit.

« Tu m'aimais peut-être mais j'ai changé. »

Le début de la phrase rassura le vampire qui se dit qu'il l'aimait. Qu'il n'avait jamais aimé quelqu'un comme ça. Que ce sentiment était incontrôlable, qu'il surpassait toutes ses autres émotions. Il était amoureux. Aaron était amoureux d’Élisa. Point. Et la fin de la phrase fût légèrement déplaisante. Elle n'avait pas changé. Il le savait. Les années avaient peut-être passées, le monde autours d'eux avait aussi changé, ce n'était plus la même époque, mais pourtant, ni Aaron, ni Élisa n'avait changé. Ça, il en était sûr à 99%.

« J'ai complètement changé en cinquante ans et j'en suis heureuse mais ça, nous deux, c'est du passé. Tu ne me connais pas, pas celle que je suis aujourd'hui. »

Non. C'était faux. Aaron ne pouvait pas croire qu'elle dise ça. Des paroles si dures. Si douloureuses. Il ne voulait pas la croire. Elle n'avait pas changé, et leur relation n'était pas du passé. La preuve ! Ils étaient tout les deux, cinquante ans après leur séparation. Aaron ne croyait pas à ce genre de bêtises, mais pour lui, c'était le destin. Dieu devait bien exister pour lui faire un tel cadeau. Le musicien avait rencontré la perfection une première fois. Il la retrouvait une deuxième fois, et cette fois, il n'allait pas la laisser. Élisa pouvait aller en Russie ou aller sur la lune, Aaron la suivrait. Il ne prendrai plus le risque de perdre sa perle rare. Non. Il avait fait la connerie de partir, de l'abandonner pour fuir ses parents, mais maintenant, c'était différent. Il ne la lâcherai pas d'une semelle. À part le fait qu'elle lui avait caché sa nature (et sûrement une bonne partie de son passé), Aaron la connaissait par cœur, comme sa poche. Il pouvait lire dans ses yeux ce qu'elle pensait vraiment. Enfin, pas ce jour, il était trop déçue par son comportement.

« Tu dois t'en aller. Ou... »

La fée hésita. Dans tous les cas, Aaron savait qu'il n'allait pas choisir la première option. Parce qu'il était déjà parti une fois, et il n'avait pas pu la revoir. Il la croyait même morte. Sûrement sous le coup du stress, le vampire commença à sentir les pulsations rapides de la femme. Et Aaron dû se retenir pour ne pas se jeter au coup de la fille. Il n'avait pas bu de sang depuis plusieurs jours. Ses pupilles se dilatèrent. Toute sa concentration était maintenant sur la pulsation d’Élisa. D'ailleurs, son cœur battait trop vite. Elle aussi ne devait pas être très calme. Alors qu'il n'entendait plus que le cœur de la fée battre, Elisa rompit le silence et la trop forte concentration du centenaire, ce qui le fit sursauter, et resserrer la main de son ex.

« Ou retomber amoureux de moi. »

Les yeux du vampire s’écarquillèrent encore plus. QUOI ? COMMENT ÇA RETOMBER AMOUREUX ? Il l'était déjà ! Il ne pouvait retomber amoureux alors qu'il savait déjà qu'il l'aimait ! Les paroles de la fée paraissaient totalement idiotes pour Aaron ! Au moins, il n'était plus concentré sur son petit cœur qui battait si rapidement. Le musicien eu un léger sourire. Doucement, il s'approcha de sa bien-aimée, se pencha légèrement pour être à la taille de la femme assise. Aaron l'enlaça d'abord, et sussurra dans son oreille.

« C'est déjà fait, princesse. »

Puis, au bout de trente secondes, Aaron l'embrassa langoureusement. C'était les même lèvres, qui avaient le même goût. Oui, elles avaient un goût qui fit frissonner le vampire de plaisir. Apparemment, l'amour pourrait redonner certains sens aux vampires, car il aurait parier qu'il pouvait ressentir la chaleur humaine d’Élisa. Ou peut-être n'était-ce que son imagination.. ?


© Novalia

_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time Ven 2 Mai - 15:45




Ψ  Ghost of time Ψ
Elisa    &      Aaron

Lentement, trop lentement, Aaron s'approcha de la jeune femme. Elle devait savoir quel était son choix, sa réaction ! Il ne pouvait pas garder la mise en scène pour plus tard et lui répondre franchement ? Bon, elle exagérait, il ne fut pas si long que ça. C'était juste qu'elle avait envie de le tirer par le col pour qu'ils soient face et face et qu'il parle ! Au lieu de cela, elle resta les bras le long du corps alors qu'il mettait les siens autour de sa taille. Elle sentit son souffle tiède sur son oreille avant de l'entendre :

« C'est déjà fait, princesse. »

Il avait l'air si confiant, si sûr de lui. Comment, comment est-ce qu'il pouvait... Oh ! Élisa fut prise de cours par les lèvres froides qui se posèrent sur les siennes mais elle se rattrapa vite et noua ses bras autour du cou du vampire pour le garder près d'elle. De toute évidence, il n'avait pas l'intention de s'en aller trop vite non plus puisqu'il n'en resta pas qu'à quelque chose de chaste et rapide. En sentant la langue du chanteur sur la lèvre inférieur, elle entrouvrit les lèvres pour approfondir le baiser. C'était tellement... Naturel. Ils ne s'étaient techniquement embrassés qu'une fois avant de passer aux choses sérieuses où les baisers se perdaient, et pourtant, elle avait l'impression d'avoir fait ça toute sa vie. L'une de ses mains vagabonda dans les cheveux du guitariste alors qu'elle l'attirait encore plus près.

Malheureusement, contrairement à Aaron, la blonde avait besoin d'air. Elle brisa le contact en s'enfonçant dans son siège pour gagner un peu d'espace. Et avec toute sa connaissance philosophique, littéraire et cinématographique, le seul commentaire qu'elle put lâcher fut :

« C'est froid. »

Ouais, vous pouvez applaudir. Sur le moment, la psychologue fut prise au piège entre rire aux éclats et s'enfuir tellement elle avait honte. Mais après un tel revirement de situation, elle avait le droit d'être chamboulée, non ? Et puis, c'était vraiment froid. Pas que cela lui déplaise, bien au contraire...

« Mais c'est génial, j'adore, je veux dire... Je suis une idiote, désolée. »

Elle ne put s'empêcher de rire la tête dans ses genoux mais fut rappelée à l'ordre par son téléphone. Au son de la sonnerie personnalisée, elle tourna rapidement la tête vers la pendule accrochée au mur.

« Déjà ?! Bon, faut que tu partes, j'ai de vrais clients qui vont arriver et je ne peux pas les recevoir dans cet état. »

Elle parlait majoritairement de son état émotionnel. Elle devait avoir l'air d'une ado, c'était pathétique. Enfin, Aaron y était pour quelque chose... Elle se leva et le poussa vers la porte quand elle se rappela qu'il ne pouvait pas la contacter. Il n'allait pas monopoliser une autre heure durant laquelle elle aurait pu aider quelqu'un. Il n'avait pas l'air d'avoir besoin d'un psychiatre de toute manière. Rapidement - elle faillit trébucher sur une chaise mais se rattrapa à temps - la fée récupéra une de ses cartes de visite et y gribouilla son numéro de portable. Avec un sourire mi arrogant, mi triomphant, elle donna la carte à Aaron.

« Appelle-moi. Maintenant, zou ! »

© Novalia

_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Fini]The ghost of time

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]The ghost of time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Brooklyn :: L'Hôpital-