Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Welcome to the Black Parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Welcome to the Black Parade Mer 30 Avr - 4:57

Welcome to the Black Parade


Don't they say "half as long, twice as bright" ?






Peter se réveilla tard ce matin. En fait, il était presque midi. A côté de lui, le lit était froid. Pas que cela fut inhabituel puisqu'il fréquentait une vampire. Seulement, comme trop souvent, le brun s'était réveillé seul. Pour une fois, il s'en moquait. C'était un grand jour, trop grand pour qu'il se morfonde de la sorte sur les pratiques douteuses d'une rousse centenaire. Un mot l'attendait sur la table de la cuisine.

Je te rejoins au studio à cinq heures.
Candice


Cinq heures. A cinq heures, il serait un vampire. Elle le lui avait promis. Les autres fois étaient différentes, elle ne lui avait jamais indiqué de date alors que le soir précédent, elle l'avait fait. Elle l'avait regardé droit dans les yeux et lui avait assuré qu'elle-même le transformerait en vampire le lendemain - aujourd'hui. Il aurait enfin l'immortalité dont il rêvait depuis son enfance. Car, voyez-vous, après avoir assisté à la mort de sa mère, le jeune Peter Raphaël Ashfield avait développé une véritable phobie de la mort et de tout ce qui s'en rapprochait - maladie, faiblesse... Sa passion pour les récits fantastiques a fait le reste. Aujourd'hui obsédé par les créatures surnaturelles, l'animateur radio fauché ferait tout pour acquérir la vie éternelle, absolument tout. Pour le moment, il n'avait pas grand chose à faire à part attendre.


Dans la semi-pénombre du crépuscule, une ombre faisait les cent pas sur un trottoir de Brooklyn. Il était bientôt sept heures et aucune trace de l’immortelle rousse. Pourtant, elle allait venir. C'était sûr, elle l'avait promis, on ne rompt pas une promesse. Elle avait seulement un peu de retard, deux heures de retard, elle allait venir. Elle devait avoir été retardée. Peut-être qu'il y avait un accident dans le métro ou qu'elle avait soudainement eu soif ou qu'elle s'était fait arrêter ou qu'elle était blessée quelque part ou qu'elle aidait quelqu'un. Il devait s'être passé quelque chose !

Rester devant le studio ne ferait pas venir Candice plus vite, Peter en était conscient. Il n'avait qu'à l'attendre à l'intérieur. D'abord, il passa prendre son courrier. Une seule enveloppe l'attendait, une enveloppe blanche et rectangulaire avec le cachet de la banque tamponné dessus. Ça ne pouvait être qu'une mauvaise nouvelle. Peu importe, il n'en avait que faire. Bientôt, il aurait une force surhumaine, des sens sur-développées et une vie éternelle. Elle allait venir, il le savait.

L'humain ouvrit rapidement l'enveloppe et en retira deux feuilles remplies de caractères minuscules presque impossibles à lire. A la lumière de l'éclairage publique, il déchiffra les premières lignes. Le mot "désolé" attira son attention vers le milieu de la page. "Nous sommes désolés, monsieur Ashfield, de vous informer..."

La montre du brun sonna les sept heures et avec elles vint la réalisation que Candice ne viendrait pas. Peter se retrouvait sans immortalité, sans pouvoirs et sans studio - donc sans logis. Les serrures avaient déjà été changées.


Candice l'avait prévenu de ne pas le faire mais pourquoi devait-il continuer à l'écouter ? Elle lui avait menti pour une chose, elle avait pu le faire pour ça aussi. En plus, le vendeur n'avait pas une tête de loup-garou.

L'humain marchait lentement dans les rues du Bronx, sa nouvelle acquisition laissant une traînée de fumée blanche derrière lui. Il se sentait trop fatigué pour crier, pour la maudire, bien qu'il en eut le désir. Malgré les journées estivales qui réchauffaient New York, il commençait à faire froid. Depuis combien de temps marchait-il ? Une heure ? Deux ? C'était difficile à dire, il avait dû vendre sa montre. Il tourna à droite à un croisement, se dirigeant vers quelques maisons et d'autres rues, plus ou moins étroites. Le Bronx était un vrai labyrinthe. Peter n'allait sûrement pas retrouver son chemin cette nuit mais à quoi bon ? Et puis, ce quartier était réputé pour abriter un nombre étonnant de créatures surnaturelles. Il pouvait toujours avoir de la chance.


Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATRICE
A GENOUX DEVANT MOI !




“My soul is black.
I'll never be rid of it all before I die, but it won't be because I'm a bad person but because I was a frightened one.”





Célébrité : Rihanna


Messages : 34


Date d'inscription : 15/03/2013




MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade Mar 10 Juin - 22:07

        
Welcome to the Black Parade

LARA - ROXANNE - PETER


Roxanne titubait sur la chaussée dans les rues sombres du Bronx. La lune s’élevait de plus en plus haut dans le ciel permettant aux habitants du quartier le plus misérable de New York d’être au sommet de leur puissance. Le jour, les vampires se cachaient dans leur tanière craignant la caresse brûlante du soleil, les loups-garous eux, étaient obligés de se contenter de leur faible enveloppe humaine et attendre que la lune s’éveille pour révéler leur véritable nature. C’était de ça qu’était principalement peuplé le Bronx, mais il y avait également les sorciers, on craignait souvent plus tous ces êtres mi-monstre, mi-homme et assoiffés de sang mais là était l’erreur. On en oubliait la menace que pouvait représenter d’autres créatures toutes aussi puissantes voir même plus encore, comme l’était Roxanne.

Un éclat de rire résonna dans le silence nocturne et la sorcière s’assit au bord du trottoir sortant une bouteille de son sac. On entendait qu’elle dans la rue, elle était seule dans l’obscurité, un peu étourdie par les effets de la boisson. Elle était vêtue d’une robe bustier noire bien trop courte pour traîner à cette heure-là, ainsi que d’une veste rouge et d’une grande paire de bottes à talon haut noir également. Elle semblait ne se soucier de rien et attendre patiemment quelqu’un. Elle agissait comme si le quartier le plus hostile de New York ne représentait aucune menace pour elle, et c’était bien vrai. Quand on avait des pouvoirs comme les siens, pourquoi avoir peur ? Si on venait l’embêter, elle n’aura qu’à utiliser ses dons et effraierait le moindre ivrogne ou dealer qui passerait dans le coin.

Roxanne avait passé sa soirée à traîner dans les bars et faire la fête avec de parfaits inconnus. En ce moment, elle se sentait de plus en plus différente, elle avait l’impression que quelque chose en elle était en train de changer et ce depuis le récent accident qu’il y avait eu entre elle et sa colocataire. Le jour où un démon appartenant au passé de Lara avait brusquement sonné à leur porte. Certes, cela l’avait rapproché de sa colocataire et ce fut une surprise d’apprendre que Lara était elle aussi une sorcière mais depuis Roxanne se sentait partir en fumée et n’osait le dire à celle qu’elle considérait comme… sa meilleure amie ? C’était comme si quelque chose de sombre commençait à germer en elle mais elle préférait l’ignorer et noyait ses doutes dans l’alcool pour le moment. D’ailleurs, trop éméchée pour prendre le volant, elle avait décidé de rester assise sur le trottoir attendant Lara même si elle n’était pas sûre que cette dernière puisse venir. En effet, une heure ou deux plutôt, la sorcière ne s’était pas vraiment contrôlée, elle était encore plus saoule qu’à ce moment même et avait laissé une succession de messages douteux à Lara à propos de tout et de n’importe quoi, le dernier ayant été en gloussant : « Saluuuut toi, c’est encore moi ! Tu pourrais au moins répondre quand je t’appelle. Bref je voulais savoir si tu pouvais venir me chercher, je retrouve plus la sortie du bar et je crois que j’ai dû laisser tomber mes clés dans les toilettes. Ah et… Oh mon dieu , j’ai beaucoup plus de doigts que je devrais en avoir normalement ! Haaaan je te laisse y a Michael Jackson en train de danser c’est super non ? Yahaaaaa ! »

La jeune sorcière retrouvait peu à peu sa lucidité et avait honte d’elle. Elle devait se ressaisir et arrêter de faire la fête tout le temps. Elle avait des rêves, des ambitions. Ce n’était pas son genre de laisser tomber ce qui lui tenait à cœur. Elle qui adorait la danse, elle devait se remettre à passer des auditions ! Mais pour le moment, elle devait se contenter de patienter sur la chaussée. Buvant une autre gorgée de sa bouteille, elle se releva, chancelant légèrement et se mit à marcher en direction de chez elle. C’est donc à pied qu’elle rentrerait ! Ces bottes la faisaient légèrement souffrir mais elle continuait de marcher, seule dans les rues du Bronx. Seule ? Roxanne regarda alors autour d’elle et constata qu’elle était bien l’unique personne présente dans cette ruelle, cela voulait dire qu’elle pouvait se défouler si elle le désirait, elle pouvait utiliser sa magie.

La magie pouvait parfois servir de défouloir à Roxanne. Utiliser ses pouvoirs c’était une occasion de se sentir puissante, de se laisser aller un instant et de s’amuser. Pourquoi gaspiller de pareils dons ? Elle avait l’occasion de se défouler un peu et n’allait pas la laisser passer. La sorcière ferma alors les yeux, se concentra sur sa cible et l’instant d’après, un léger bruit d’explosion retenti ainsi qu’une alarme de voiture, elle venait de briser les vitres d’une vieille auto qui avait eu le malheur de traîner dans le coin. Après ça, elle brisa ceux d’une autre puis d’encore une autre et se mit à rire amusée par ce jeu. Mais la sorcière ne s’arrêta pas là. Alors qu’une moto était garée en plein milieu du trottoir, elle fit léviter celle-ci dans les airs avant de la balancer contre un réverbère qui fit jaillir des étincelles dans la rue. Elle ria de plus belle. Tant pis pour le propriétaire de cette moto, c’était sans doute quelqu’un de répugnant qui ne valait pas mieux que les rats que l’on pouvait trouver dans les égouts, de plus elle rendait un service en expulsant cette bécane du trottoir où elle n’avait d’ailleurs rien à y faire. La sorcière continua alors à marcher tout en faisant l’équilibriste sur le rebord du trottoir. C’est alors qu’elle vit non loin d’elle, une ombre menaçante, un homme la fixait. Roxanne s’arrêta pour maintenir son regard. Peut-être qu’il avait vu ce qu’elle venait de faire ? Après tout même si c’était le cas, il prendrait cela comme une hallucination d’un soir et n’en parlerait pas comme le ferait n’importe quel humain. Néanmoins, il paraissait plus coriace que les autres, et au lieu de tracer son chemin, il resta là à la fixer.

« Qu’est-ce que tu veux toi ? T’as pas autre chose à faire peut-être ? » Lâcha Roxanne d’un ton menaçant.

La sorcière scrutait de ses yeux verts ce nouveau personnage qui venait de faire apparition, pourquoi ne partait-il pas affolé comme l’aurait fait n’importe qui d’autres ? Peut-être après tout n’avait-il pas vu sa démonstration de pouvoirs… Roxanne leva donc sa main droite, bien décidée à impressionner ce mystérieux passager. Tout d’un coup, un feu ardent se déclencha dans la poubelle qui se tenait non loin de lui. La sorcière lança un dernier regard empreint de dédain à l’humain et continua sa traversée dans l’obscurité menaçante de la nuit.



   


_________________
- Darkness Becomes Me -
“Darkness cannot drive out darkness: only light can do that. Hate cannot drive out hate: only love can do that.”  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade Mer 23 Juil - 20:44

Welcome to the Black Parade


Don't they say "half as long, twice as bright" ?





Peter ne sut comment réagir à cet instant. Il était coincé au milieu d'une tornade d'émotions. Rage, espoir, reconnaissance, honte, bonheur, peur, impatience, jalousie... Juste au moment où il pensait à en finir, son plus grand rêve se tenait devant lui. Une sorcière. Ah ! Cette femme était une sorcière, une vraie ! Il... Il venait enfin de rencontrer une sorcière. Après toutes ses enquêtes, tout cet argent dépensé en vain, toutes ces désillusions il en trouvait une en vagabondant dans les rues du Bronx ! Tout n'était pas clair dans sa tête mais il était loin d'être assez à l'ouest pour avoir ce genre d'hallucinations. Cette femme avait tout de même fait léviter une moto et enflammé une poubelle.

Contrairement à son ancienne amie rousse qui avait tout du vieux vampire distingué, cette inconnue ne faisait pas très "sciences occultes". Elle avait la peau sombre, sûrement une métisse, et portait une robe moulante et des bottes à talons. Même s'ils étaient noirs - en dehors de sa veste rouge - ses vêtements rappelaient plus une star en déclin que le miracle attendu par le faible humain qui l'observait. Heureusement, il ne fallait pas se fier aux apparences. Même les sorcières avaient le droit à un peu de modernité.

Oh ! Mais il ne pouvait pas simplement rester là à la regarder ! Oh non, il devait lui parler, et vite. La laisser partir maintenant serait sans doute la pire erreur de sa vie. Elle n'avait pas l'air très amicale mais tant pis. Une véritable sorcière, il avait du mal à y croire...

« Vous... »

Sa voix resta coincée dans sa gorge, et la magicienne était déjà en train de partir. Peter se racla la gorge et courut pour se rapprocher d'elle. Il s'arrêta à environ un mètre derrière elle.

« Attendez. S'il vous plaît, attendez. »

Sa voix lui donnait l'air désespéré - il l'était, dans un sens - et son apparence extérieure n'avait pas l'air très assurée non plus. Les tâches de cendre sur sa chemise et la poussière sur ses chaussures de deuxième prix n'étaient pas vraiment visibles dans l'obscurité mais on ne pouvait le confondre avec un riche homme d'affaire insomniaque en balade nocturne. Quoiqu'il avait les cernes qui allaient avec.

Il baissa son bras tendu vers elle et, à la place, leva ses deux mains près de son visage pour comme pour lui montrer qu'il ne lui voulait aucun mal. Candice l'avait pris pour un chasseur la première fois alors il préférait être prudent.

« Vous êtes une sorcière, c'est ça ? Vous pouvez me le dire, je... Je veux devenir un sorcier, moi aussi. »

Autant y aller franchement. Il n'avait plus peur de se tourner en ridicule. Peut-être accepterait-elle de l'aider sans rien demander ! Si elle voulait de l'argent, il pouvait vendre le studio. Ses dettes l'empêchaient d'en faire ce qu'il voulait mais il pourrait tout de même en récolter quelque chose. Il n'en avait pas besoin s'il avait des pouvoirs.


Revenir en haut Aller en bas

avatar


ADMINISTRATRICE
A GENOUX DEVANT MOI !




“My soul is black.
I'll never be rid of it all before I die, but it won't be because I'm a bad person but because I was a frightened one.”





Célébrité : Rihanna


Messages : 34


Date d'inscription : 15/03/2013




MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade Dim 10 Aoû - 23:24

        
Welcome to the Black Parade

LARA - ROXANNE - PETER


Continuant sa marche, titubant le long de la chaussée, Roxanne laissa l’étrange humain seul au milieu de la rue après lui avoir fait une brève démonstration de ses pouvoirs. Il était formellement interdit pour une sorcière de montrer ses capacités hors normes aux humains, du moins lorsque l’on pratiquait de la magie blanche. Les sorciers noirs eux n’avaient que faire de déstabiliser un humain. Pourtant Roxanne était une sorcière blanche, ses yeux devenaient d’un vert plus transcendant que l’émeraude elle-même lorsqu’elle pratiquait de la magie mais aussi puissante qu’elle pouvait l’être elle n’en demeurait pas moins humaine, ainsi quelques verres d’alcool pouvaenit lui faire perdre tout sens des responsabilités et c’était désormais le cas. Normalement cela ne lui arrivait jamais, même sous l’effet de la boisson et pourtant ce soir, elle avait pris un malin plaisir à fixer avec dédain cet homme dans la rue et allumer des flammes pour l’impressioner à deux mètres de lui. Sans parler du fait que quelques instants plutôt, elle avait démoli la voiture de quelqu’un. La sensation qu’elle ressentait en utilisant ses pouvoirs lui avait procuré un bien fou, ce n’était pas comme d’habitude ou cela était naturel, monotone… non ! Cette fois-ci elle s’était sentie puissante et imbattable. Quel dommage qu’elle ne puisse pas utiliser de tels pouvoirs plus souvent, c’était vraiment du gâchis.

« Attendez. S'il vous plaît, attendez. »


Roxanne n’avait pas entendu l’inconnu se rapprochait aussi sursauta-t-elle lorsqu’il l’interpella. Se retournant, elle grimaça en constatant qu’il s’agissait toujours du même homme. A une heure pareille au beau milieu de la nuit que pouvait-il bien lui vouloir ? Exaspérée Roxanne lui dit sur un ton acerbe : « Encore toi ? Mais qu’est-ce que tu me veux ? ». La jeune sorcière n’aimait pas trop que l’on l’embête, elle le toisa de ses prunelles vertes dans lesquels semblaient danser des flammes incandescentes. D’autant plus que cet inconnu était très étrange. Un humain normal serait parti sans demander son reste, soit effrayé par le surnaturel, soit pensant à une illusion, mais celui-ci était resté. Un chasseur peut-être ? Non cela était impossible. Son allure pathétique et sa voix emprunte de désespoir prouvaient le contraire mais en même temps, cela n’avait pas pour effet de rassurer la sorcière. Voyant très bien cela, l’inconnu leva ses mains devant son visage comme pour lui prévenir qu’il n’était pas armé ou ne lui voulait aucun mal. Un sourcil arqué, Roxy se demandait ce qu’elle devait penser de lui. Ses yeux semblaient empreints d’une lueur particulière, la même que celle que possèdent les personnes ayant perdu l’esprit, la folie. La sorcière recula d’un pas face au regard perturbant de cet homme qui ne lui indiquait rien qui vaille.

« Vous êtes une sorcière, c'est ça ? Vous pouvez me le dire, je... Je veux devenir un sorcier, moi aussi. »

Roxanne dut se remémorer plusieurs fois les paroles de cet homme, abasourdie par une pareille demande. On aurait dit un gamin dont le vœu le plus cher était d’entrer à Poudlard et Roxanne dans le rôle de l’adulte allait être celle qui briserait ses illusions. Mais tout d’abord, elle fit quelque chose qu’elle n’aurait sans doute pas dû faire. Elle éclata de rire. Son rire résonna dans la rue et sans doute dans tout le Bronx tellement son hilarité était grande. Elle dut se retenir à un poteau afin de ne pas tomber, l’alcool toujours présent dans ses veines.

« Tu veux devenir un sorcier ? » Elle se redressa, essuyant une de ses larmes au passage. Cet homme était bien naïf pour pouvoir penser devenir un sorcier en claquant des doigts. Nombreux étaient les humains qui désiraient se démarquer d’autrui en acquérant des aptitudes hors normes. Le fait d’être spécial, d’être au-dessus des autres pouvait se montrer très alléchant mais cela n’était pas donné à tout le monde. Roxanne était devenue sorcière car ses deux parents ainsi que probablement toute sa famille en avaient été également. Après, il arrivait parfois que même en naissant de parents humains on devienne sorcier mais cela était un cas plus rare. Néanmoins, on était sorcier de naissance et cet humain ne pourrait jamais devenir comme elle. Jamais il ne pourrait lire l’avenir ou voir le passé comme elle le faisait. Toute sa vie, il serait condamné à vivre misérablement dans la normalité, aussi indifférent que n’importe quel humain pouvait l’être aux yeux de l’univers. Il pouvait toujours se faire mordre par un vampire ou un loup-garou mais même ses créatures des bas-fonds n’arrivaient pas à la cheville des sorciers. La magie était ce qu’il y avait de plus puissant au monde, elle existait depuis de nombreux millénaires et était sans doute à l’origine de toutes les autres créatures extraordinaires peuplant le monde et se mêlant aux simples humains. La magie était blanche ou noire mais le voile qui séparait les deux était si fragile, le brisé ne serait pas si difficile. Quelle différence pouvait-il y avoir entre les deux de toute manière ? Si ce n’est que seules les actions qu’un sorcier faisait les définissaient. Pourtant, autant de mal pouvait être fait avec de la magie blanche qu’avec de la magie noire…

« Tu ne pourras jamais devenir un sorcier. »
Reprit Roxanne d’un ton placide. La jeune sorcière n’essayait même pas de nier ce qu’elle était. A quoi bon ? Il l’avait vu utilisé ses pouvoirs de toute façon et elle en avait plus que marre de devoir cacher ce qu’elle était. Pourquoi devoir se cacher d’ailleurs, qui avait décrété cela ? Les sorciers pourraient faire tellement de choses de ce monde s’ils cessaient de se dissimuler derrière ces imbus d’humains. Pourquoi l’espèce la plus puissante, la plus remarquable devait se mettre derrière celle qui lui était inférieure ? Tant de questions que Roxanne se posait dans ses périodes les plus sombres, pourtant lorsqu’elle était plus jeune, elle avait rêvé des millions de fois de n’être qu’une simple humaine, craignant de ne faire de mal à qui que ce soit en grandissant. De grands pouvoirs signifiaient de grandes responsabilités et cela pouvait être très effrayant surtout pour une personne aussi fragile intérieurement que Roxanne.

« C’est quelque chose que l’on a dans le sang mon beau. Si tu étais comme moi tu l’aurais su il y a bien longtemps. Désolé, ça ne doit pas être facile tous les jours de n’être que… humain. » Elle insista sur ce dernier mot comme s’il s’agissait d’une abomination. Jetant un dernier regard malicieux à l’inconnu elle reprit son chemin, le clair de lune illuminant sa peau d’un hâle sinistre. « Désolé d’avoir brisé tous tes rêves ! » Rajouta-t-elle avant de lui tourner définitivement le dos.



   


_________________
- Darkness Becomes Me -
“Darkness cannot drive out darkness: only light can do that. Hate cannot drive out hate: only love can do that.”  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade Dim 28 Sep - 14:58

       
Welcome to the Black Parade

LARA - ROXANNE - PETER



Un soupir las émergea du silence pesant des lieux. Lara tassa les derniers dossiers sur son bureau et éteignit enfin la lumière de la pièce. On était au beau milieu de la nuit, et la sorcière était une des dernières à rester si tard au bureau. Peut être voir même la seule, si on ne comptait pas les agents de ménages. Samaël lui, était rentré depuis bien longtemps car il avait cette sorte de "sortie" prévue avec Natasha et avait l'air même plutôt heureux ! Un sourire naquit sur les lèvres de la brunette. Il était vrai que son collègue et la stagiaire aimaient plus que raison passer du temps ensemble, et ce qui se cachait derrière tout ca sautait aux yeux, il leur fallait simplement un petit coup de pouce !  Mais elle, elle s'acharnait à étudier les moindres affaires de meurtres surnaturels. Quelque chose n'allait plus en ville, surtout depuis la pluie de cœur et tout le monde avait peur. Les agressions se multipliaient et il lui arrivait souvent d'appréhender de mettre le pied dehors. Elle n'était que très peu au courant des activités surnaturelles de la ville hormis celles de sa race, mais se rendait bien compte que plus le temps passait plus tout s'assombrissait et bossait ainsi avec acharnement pour en savoir plus. Mais encore une fois, ses recherches n'avaient abouti à rien. Bref, quoi qu'il en était, depuis quelques temps Lara ne dormait plus tranquille, et vivait avec une sorte d'angoisse difficile à décrire.

Elle prit un dernier café pour tenir la route avant d'éteindre toutes les lumières et monter dans sa voiture. Par réflexe, elle vérifia son téléphone et y fut surprise d'y trouver une dizaine d'appels manqués de Roxanne. Hein ? Etonnée, elle se mit à écouter les messages douteux un à un de sa colocataire un peu trop éméchée. Dans le dernier plus particulièrement, elle lui demanda de venir la récupérer et divagua de nouveau dans un brouhaha monstrueux avant de raccrocher. La sorcière soupira et s'accouda quelques secondes sur le volant. Elle était en boite... Sa meilleure amie était vraiment intenable  !  Lara avait souvent l'habitude d'aller chercher Roxy a des heures impossibles ou bien de la réceptionner bourrée à la maison pour la coucher -quand elle ne sortait pas avec elle bien entendu- et c'était beaucoup plus souvent qu'on ne pourrait le croire, surtout depuis l'incident récent qui s'était passé chez elles. Alors que logiquement Lara devrait-être la plus sonnée des deux pour avoir eu une telle frayeur traumatisante, c'était Roxy, qui l'avait sauvée qui semblait être la plus touchée. Il fallait dire que ce qu'il s'était passé les avaient toutes les deux traumatisé et même si sur un certain point cela les avaient rapprochées, la métisse se montrait quelques peu  étrange de temps à autres. De plus, généralement Roxy lui indiquait au moins le bar dans lequel elle se trouvait et là rien  !  Le dernier appel avait été passé il ya plus d'une heure, qui sait où elle pouvait bien être maintenant  ?! Ça promettait d'être une partie de plaisir !

Sans perdre un instant de plus, la journaliste démarra sa voiture et traversa tout Brooklyn en regardant avec inquiétude son téléphone toutes les deux minutes. Et si elle avait fait une bêtise  ?! Quelle cruche elle était d'avoir oublié son téléphone dans la voiture... Elle arriva enfin dans le Bronx, et roulait lentement dans les rues sombres tentant tant bien que mal de retrouver la trace de la sorcière. Comme à ses habitudes, le quartier était pratiquement désert hormis les petits groupes de racailles qui se tenaient dans les renfoncements et faisaient leurs affaires tranquillement. Il n'y avait pas un chat, pas un bruit et tout était synonyme d'effroi. Autant les pavés humides sur-lesquels gisaient des déchets, ou bien le chat noir qui traversait la rue à la recherche d'un truc à manger. Quand on vivait au Bronx, on était habitué à ce genre de chose et aux règlements de comptes. C'était généralement pour ça qu'on évitait de rester trop tard dehors, surtout avec les Blackwood et les vampires dans le coin. Lara arriva ensuite dans une rue complètement déserte, et arqua un sourcil devant une chaine étrange de voitures aux vitres brisées ainsi qu'une moto démembrée sous un lampadaire. Son coeur se mit à battre plus vite contre sa poitrine. Et tout d'un coup, plus loin, un feu. Elle freina immédiatement et descendit sur la route, abandonnant sans réfléchir sa voiture au milieu de la route. C'était pas normal. Roxy, c'était surement Roxy.

Au loin, elle voyait la silhouette de celle qu'elle connaissait par cœur se dessiner à travers la pénombre. Mais malheureusement, elle n'était pas seule et une autre ombre, plus robuste, la suivait de près. Les poings de la sorcière se serrèrent. Qui était ce gars ?! Venait-elle vraiment d'allumer un feu devant lui ? Mais... Et ces dégâts ? Prudemment, la soigneuse avança dans la pénombre en plissant les yeux pour mieux voir, mais ne percevait pas un seul brin de la conversation. Mieux valait-il qu'elle continue à pieds. « Roxanne ? » hasarda-t-elle. Mais ils ne l'entendirent pas. Cette situation l'inquiétait de plus en plus et elle sentait son sang battre de plus en plus fort contre ses tempes. Elle n'aimait pas ça du tout. Peut-être était-ce seulement un ami qui lui tenait compagnie et que c'était elle la parano de service, ou bien encore un gars bourré qu'elle avait rencontré au bar. Mais sa démarche était bien trop étrange à son goût, et si Roxanne était toujours aussi bourrée, mieux valait qu'elle la récupère sans discuter. Elle sorti finalement de l'obscurité et arriva au milieu des deux personnes.

Si un jour on lui aurait dit que sa colocataire s'avérait être une sorcière, comme elle, elle aurait surement éclaté de rire avant de sauter de joie. C'était surement ce qui se serait passé si la situation aurait été normale. Depuis qu'elle connaissait la véritable identité de celle qui s'apellait en réalité Thaïs, Lara se sentait encore plus proche d'elle. C'était peut-être absurde, mais avec tout ce qu'elles partageaient actuellement, elle ne se voyait pas finir sa vie sans elle. C'était quelqu'un de fragile intérieurement, et elle voulait être là pour la réconforter à tout moment. Et outre le jeu de séduction qui s'étaient installé entre les deux meilleures amies, cela faisait déjà quelque temps que la brunette avait la tête confuse et commençait à regarder la brésilienne plus comme une femme séduisante, qu'une amie.

« Roxy ? » apella-t-elle d'une petite voix en s'avancant vers elle. Elle jeta un coup d'oeil vers la poubelle sans rien dire. On ne pouvait pas sermonner une personne inconsciente, et encore moins devant un potentiel humain. Lara avait toujours été là pour Roxy. Même lorsqu'elles se croyaient mutuellement simples humaines, elles étaient devenues les meilleures amies possibles malgré leurs différences. Si ce n'est pas plus... Il y a des fois où leur relation était vraiment étrange et faisait vraiment tourner la tête à la soigneuse. Elle lança un regard inquiet vers l'homme louche près d'elles, puis décida de le snober complètement. « Rox je suis désolée, je n'avais pas vu tes messages... Allez viens, je suis là, on rentre à la maison maintenant ! » Ses mains se posèrent sur les épaules de sa colocataire, comme pour la rassurer et la diriger en direction de la voiture.



 


_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade Mar 7 Oct - 20:40

Welcome to the Black Parade


Don't they say "half as long, twice as bright" ?





Plein d'espoir, Peter attendit que la sorcière cesse de rire. Elle était pliée en deux au point d'avoir quelques difficultés à respirer, mais c'était compréhensible. Elle ne se moquait pas de lui, elle était simplement étonnée - et visiblement ivre. Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'un humain lui demandait d'utiliser ses pouvoirs. Il réagirait sans doute de la même manière si, plus tard, il se retrouvait dans cette situation. Cette jeune femme n'avait pas l'apparence d'une magicienne maléfique et machiavélique, il n'y avait pas de raison pour qu'elle l'empêche d'acquérir certaines compétences surnaturelles. S'il fallait payer, il le ferait. Il devait bien y avoir un ou deux trésors à voler dans ces maisons mal surveillées du Bronx. A moins qu'elle ne cherche pas d'argent - une sorcière devait pouvoir voler sans trop de problèmes. Peu importait le prix auquel elle vendait sa magie, il réussirait à réaliser son rêve. Et après cela, il ferait payer Candice pour s'être jouée de lui... Toute occasion de tester ses nouveau pouvoirs est à prendre, pas vrai ?

« Tu veux devenir un sorcier ? »

Oh, elle s'était calmée, bien. Peter hocha énergiquement la tête. Elle voulait être sûre de ce qu'il voulait, c'était une question légitime. Le tempérament impatient de l'ancien animateur radio commençait à se manifester mais il devait se faire violence pour ne pas brusquer la sorcière. Il ne manquait plus qu'il la fasse fuir !

« Tu ne pourras jamais devenir un sorcier. »

Quoi ? Quoi ?!

« C’est quelque chose que l’on a dans le sang mon beau. Si tu étais comme moi tu l’aurais su il y a bien longtemps. Désolée, ça ne doit pas être facile tous les jours de n’être que… Humain. Désolée d’avoir brisé tous tes rêves ! »

Non, non ça n'allait pas se terminer comme ça ! Elle ne pouvait pas juste lui tourner le dos et filer ! Elle pouvait lui donner des pouvoirs, il l'avait lu ! Les sorciers avaient bien créé les loups-garous et les vampires, elle pouvait donc faire de lui... Quelque chose ! Il voulait ces pouvoirs, il en avait besoin ! Aucun son ne sortit de sa bouche alors que l'humain tenta de rappeler la jeune femme. Elle devait se retourner. Elle devait revenir vers lui, lui dire qu'elle plaisantait, que l'alcool la faisait délirer, n'importe quoi pais pas ça !

Une voix féminine se fit entendre un peu plus loin alors que Peter retrouvait sa voix. Elle semblait appeler la sorcière et, mis à part si cette nouvelle venue avait bu au point de ne plus déceler la réalité des hallucinations, elle connaissait la vraie nature de celle-ci. (La poubelle en feu ne l'inquiétait pas plus que nécessaire...)

« Rox je suis désolée, je n'avais pas vu tes messages... Allez viens, je suis là, on rentre à la maison maintenant ! »

Légèrement à bout de souffle, la blonde - ou était-ce châtain ? La luminosité n'était pas géniale - posa ses mains sur les épaules de la femme métisse : Roxy. C'est alors que Peter eut une idée. Un peu folle, certes, mais ça pouvait fonctionner. Peut-être-même que cette fille était aussi une sorcière !

Il sortit l'arme qu'il cachait jusqu'alors sous sa chemise et sa veste et braqua le canon à l'arrière de la tête de l'amie de Roxy tout en l'attirant vers l'arrière d'un bras sur son épaule. Une fois assez loin de Roxy, il resserra son étreinte, autour du cou de la jeune femme cette fois, et positionna le canon du pistolet de manière à ce qu'il effleure la tempe de cette dernière. Ils faisaient comme ça dans les films alors ça devait fonctionner.

« T'es une sorcière aussi ? Tu peux me donner des pouvoirs ? »

Il ne reçut pas de réponse intelligible - à vrai dire, elle devait avoir du mal à respirer mais il ne faisait déjà plus attention à elle. Il se servait de la blonde comme d'un bouclier humain même si la brune n'était évidemment pas armée. Elle pouvait peut-être tirer des rayons laser avec les mains ou autre chose du genre.

« Roxy, on dirait que ta copine a perdu sa langue. Tu vas me donner mes pouvoirs, maintenant ? »

Peter n'avait pas l'habitude d'être violent, pas du tout. C'était plus un lâche qu'un assassin. Son truc, c'était la fuite et le mensonge ; jamais il n'avait gagné de bagarre de toute sa vie. Il était clair qu'il ne pourrait pas ôter la vie à une innocente femme dont il ne connaissait même pas le nom. Quoique... Si c'était une sorcière, une balle dans la tête ce n'était pas si grave. Il devait s'assurer que celle-là aussi possédait des capacités surnaturelles avant de tenter quoi que ce soit de trop dangereux. Et ensuite, Roxy lui donnerait des pouvoirs !


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Welcome to the Black Parade

Revenir en haut Aller en bas

Welcome to the Black Parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Welcome To The Black Parade, Sykes
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Bronx :: rues & ruelles-