Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

My first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: My first date Dim 4 Mai - 1:55

My first date ~


Lisaaron




Aaron s'était levé de bonne heure ce jour là. Il n'avait jamais été aussi heureux depuis... Bien longtemps. Il s'offrit un bon déjeuner (je veux dire par là deux poches de sang pour ne pas croquer son entourage) puis alla se doucher. Enfin, non. Finalement, la baignoire qu'il songeait remplacer par une douche allait lui servir. Il prit un bain, long d'une heure et demie, pendant lequel il lisait un livre intitulé « Retrouvailles d'un amour éternel », titre qui lui avait paru plutôt intéressant, quand, après sa dernière rencontre soudaine avec sa chère Élisa, il avait vu dans la vitrine d'une librairie ce livre. Il l'avait acheté, sûrement sur un coup de tête, en pensant que ce livre allait être passionnant et qu'il allait peut-être pouvoir se retrouver dans un des personnages principaux, qui sait ? Sauf que ce n'était pas le cas. En fait, ce livre n'était pas du tout une histoire à l'eau de rose, mais plutôt un livre qui apprenait à reparler et reconquérir à son ex. Ce qui intéressait quand même le vampire. Lorsqu'il sortit de son bain, tout propre et tout « frais » (si l'on peut dire ça), il mit une serviette autours de sa taille, se brossa les dents, et ouvrit sa garde-robe. Il fallait trouver de belles fringues pour un rendez-vous.

Parce que oui, Aaron avait réussit à décrocher un rendez-vous avec Élisa. Le lendemain après leur rencontre, il l'avait appelé, mais était tombé sur son répondeur. Il avait donc laissé un message, avec une date, un heure, et un lieu. Mais Élisa avait voulu le rappeler pendant l'un de ses concerts. Elle était donc aussi tombée sur son répondeur, et avait dit qu'elle serait là pour le rendez-vous. Ils n'avaient pas pu se reparler depuis leur retrouvaille.

Bref ! Il avait quelques pantalons et chemises étalées sur son lit. Ne sachant pas quoi faire, il réfléchit. Il ne fallait pas qu'il s'habille sur son trente-et-un, puisqu'ils allaient se balader à Central Park. Il fallait donc une tenue décontractée, mais pas trop. Le jean troué et le smoking étaient donc à éviter. Le musicien opta pour un jean un peu délavé. Le bas, c'était fait, maintenant, il fallait choisir un T-shirt et une chemise. Prenant une de ses chemises préférées aux motifs écossais rouges et noirs, il décida de mettre un T-shirt gris en dessous. Enfin habillé, il alla dans sa salle de bain, prit un peigne et coiffa ses cheveux en batailles (qui allaient le redevenir dans l'heure qui suivait, pour sûre). Il s’aspergea légèrement de parfum, sans pour autant sentir à trois milles kilomètres. Son odorat étant plus développé, l'odeur l'irritait déjà assez comme ça.

Aaron n'avait rendez-vous qu'à quatorze heure trente, mais préférait se préparer le matin pour ne pas être en retard. Vu qu'il était souvent en retard. Il avait donc encore un peu de temps à tuer, avant d'aller voir sa « chérie ». Ayant déjà mangé, il prit sa guitare et fit quelques accords. L'amour donnait de l'inspiration pour la musique. Il fredonna un air. Qui existait déjà. Non, non, il fallait être original pour une chanson d'amour. Il fallait être joyeux, original, mélodieux, que ça soit du jamais vu ! Finalement, il alla au piano et essaya un air avec. C'était joli. Il le reproduit avec ça voix. C'était encore plus joli. Sauf que dans son élan d'inspiration, il ne vit pas le temps passer. À treize heure, il était toujours sur sa musique et s'aperçut du temps. Bon, il avait une heure pour faire son sac et trente minutes pour y aller.

Prenant son temps, il prit son sac et mit un porte-monnaie contenant de l'argent et quelques cartes, pour payer un quelconque en-cas ou une éventuelle bague de fiançailles -à cette idée, Aaron gloussa-, un appareil photo simple mais compétant et un canif noir plutôt élégant et... C'est tout. Le canif, c'était en cas d'attaques. Même si normalement il ne devrait pas y avoir de problèmes. Ha ! Il se souvint d'un truc ! 'une sorte de flash, vous voyez ?) Heureusement qu'il avait encore du temps. Élisa adorait les fleurs. Et en particulier les bleuets. Le vampire avait encore le temps de passer chez le fleuriste du coin et d'en prendre un bouquet. Et s'il n'avait pas de bleuets, tant pis. Il prendrait des roses rouges. Il vérifia que ses deux bagues qui le protégeaient doublement étaient bien à ses doigts et sortit de son appartement. Aaron avait de la chance qu'un fleuriste était sur le chemin pour aller jusqu'au métro. Dans un coin de rue, un des plus beaux fleuristes de Brooklyn exposait ses fleurs plus belles les unes des autres sur une petite terrasse. Même à cette époque, il faisait assez beau -et Aaron en était plutôt content. Le soleil tapait, et se poser à l'ombre avec la fée pour papoter était une bonne option. Enfin, pour le moment, le centenaire entra dans la boutique et choisit un bouquet de 21 bleuets. Pourquoi 21 plutôt que 20 ? Il ne savait pas. Il aimait bien ce chiffre, c'est tout. Et il pensait que ce nombre plairait peut-être à la fée ?

Aaron prit le métro, où plusieurs hommes et femmes d'affaire se tenaient dedans, ce qui le fit sourire : lui, il travaillait quand il voulait. Sa boutique de photo était ouverte et fermée à sa guise, et il faisait des concerts quand bon lui semblait. Il sortit à une station qui menait presque directement au lieu de rendez-vous. Le vampire n'avait qu'à marcher quelques minutes, et il se retrouverai devant la petite fontaine qui était à cinq minutes de Central Park. Ce qu'il fit. Puis, il se posa sur le rebord de ce point d'eau mort -il fallait dire que c'était une époque censée être gelée. Le musicien devait avoir... Cinq minutes d'avance ? Il allait enfin revoir sa jolie petite fée, son amour de toujours, sa Élisa. D'ailleurs, c'était pas elle qui arrivait ? Oui, ses cheveux d'or, Aaron pouvait les reconnaître. Et cette silhouette inchangée aussi. Quand la femme s'approcha de lui, Aaron lança un « salut » au loin, puis, ne sachant pas trop comment il fallait faire, resta planté quelques secondes là où il était. Il deigna de bouger à son tour, son cerveau marchant à toute allure. Comment fallait-il s'y prendre ? Un baiser ? L'enlacer ? Lui serrer la main ? Un « check » ? Par reflex sûrement, il l'embrassa sur le bout du nez, puis lui offrit le bouquet de bleuets.

« Livraison pour une princesse, de la part d'un idiot ! » Fit-il accompagné d'un sourire charmeur et d'un clin d’œil. « Vingt-et-un bleuets. » ajouta-t-il en passant la main dans ses cheveux et en regardant ses pieds.

Même si il avait l'air posé, Aaron était en panique totale.


© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Jeu 8 Mai - 2:50

My first date ~


Lisaaron




Non, elle n'allait pas être en retard, pas cette fois ! Élisa avait déjà fait le coup à sa colocataire et à sa patronne, c'était fini ! D'accord, elle risquait sérieusement d'être en retard si elle ne sortait pas de la salle de bain d'ici les dix prochaines minutes. Mais cette mèche ne voulait pas rester en place... Tant pis, elle irait à son rendez-vous avec les cheveux en bataille ! Quoique... Il restait de la laque dans le placard d'Aveleen. Elle n'en saurait rien. Non, mieux, elle lui en rachèterait ! Un jour. Peut-être. Si elle ne l'oubliait pas. Se connaissant, elle allait s'en rappeler aux moments les plus inopportuns pour finalement jeter l'éponge.

Dans les temps - quel miracle ! - Lisa ferma la porte de l'appartement et courut jusqu'à la station de métro la plus proche. Elle devrait peut-être apprendre à conduire... Pas à New-York, non, mais si elle déménageait, cela pourrait s'avérer être une bonne idée. Dans quelques années, quand elle devrait quitter la ville pour ne pas éveiller les soupçons, elle se trouverait une voiture. Cette idée fit sourire l'incube tout le long du trajet. Elle put presque oublier son angoisse due à son rendez-vous. Une petite voix dans sa tête ne cessait de lui répétait à quel point revoir Aaron était une mauvaise chose mais elle n'avait pu se résoudre à décliner son invitation. S'attacher à une personne ne la tuerait pas...

Le trajet se fit à la sauce Ke$ha. Elle était heureuse et stressée, il n'y avait pas mieux pour la détendre. Une fois sur les lieux, tout près de Central Park, la psychologue repéra de suite le beau vampire. Elle connaissait son visage depuis des années, après tout. Elle inspira lentement alors qu'elle s'approchait de plus en plus de cette vision du passé qu'était Aaron Launay. Qu'est-ce qu'il avait dans les mains ? Des fleurs ? Bon sang, il n'avait vraiment pas changé. Elle sourit sans pouvoir s'en empêcher. Son corps devait irradier d'ondes positives.

Aaron souriait lui-aussi. Au moins, il ne devait pas avoir l'intention de mettre fin à leur début de relation. Oui, elle avait peur qu'il le fasse, et alors ? C'était normal, elle n'en avait pas honte.

Impact imminent. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire ! Il allait l'embrasser, oh non, il allait l'embrasser ! Oh... Ça, c'était inattendu. Et plutôt génial, en fait. L'embrasser sur le nez, pas mal.

« Livraison pour une princesse, de la part d'un idiot ! Vingt-et-un bleuets. »

C'était quoi cette manie de l'appeler princesse ? C'était, c'était... Elle adorait ça ! Et des bleuets, sérieusement ? Comment faisait-il pour être aussi parfait ? Elle était une fée, l'incarnation même de la perfection aux yeux des humains et pourtant, elle n'arrivait pas à la cheville du chanteur immortel. C'était tout sauf un idiot.

« Tu t'en es souvenu. »

Elle prit le bouquet et compta machinalement les fleurs. Pourquoi 21 ? Elle n'en avait aucune idée, mais elle aimait cela. La blonde releva la tête et s'approcha du brun pour déposer un baiser sur sa joue et murmurer dans son oreille :

« Merci. »

Puis elle se dirigea d'un pas rapide vers les portes du parc en se retournant vers Aaron pour qu'il la suive. Elle adorait les glaces de Central Park et, justement, il se trouvait qu'elle avait faim. Elle n'avait pas vraiment faim, c'était plus de la gourmandise qu'autre chose mais c'était en se privant qu'on restait petit ! Comme Aveleen.

Elle se mordit la lèvre, peu sûre que la manière dont elle devait continuer. Mais elle l'avait déjà fait. Sortir avec Aaron, c'était presque une habitude au siècle précédant. Elle n'avait pas à être nerveuse. La nouvelle Élisa était meilleure que l'ancienne, elle le savait. Il lui suffisait d'être naturelle.

« On recommence tout, donc. Je dois avouer que tu as pris un très bon départ. » Elle offrit un sourire en coin au vampire. « Cependant, tu sais que je n'embrasse pas au premier rendez-vous. L'autre fois ne comptait pas. Tu dois réapprendre à me connaître et moi de même. Alors vas-y, parle-moi de toi. »

La fée prit la main d'Aaron pour le conduire dans la direction du stand de glaces qui se trouvait une centaine de mètres plus loin. Elle ne pouvait pas encore le voir à cause de la végétation alentour mais elle avait l'habitude de s'y rendre quand elle était étudiante - c'est à dire encore deux semaines plus tôt.

© Novalia





_________________