Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

My first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: My first date Dim 4 Mai - 1:55

My first date ~


Lisaaron




Aaron s'était levé de bonne heure ce jour là. Il n'avait jamais été aussi heureux depuis... Bien longtemps. Il s'offrit un bon déjeuner (je veux dire par là deux poches de sang pour ne pas croquer son entourage) puis alla se doucher. Enfin, non. Finalement, la baignoire qu'il songeait remplacer par une douche allait lui servir. Il prit un bain, long d'une heure et demie, pendant lequel il lisait un livre intitulé « Retrouvailles d'un amour éternel », titre qui lui avait paru plutôt intéressant, quand, après sa dernière rencontre soudaine avec sa chère Élisa, il avait vu dans la vitrine d'une librairie ce livre. Il l'avait acheté, sûrement sur un coup de tête, en pensant que ce livre allait être passionnant et qu'il allait peut-être pouvoir se retrouver dans un des personnages principaux, qui sait ? Sauf que ce n'était pas le cas. En fait, ce livre n'était pas du tout une histoire à l'eau de rose, mais plutôt un livre qui apprenait à reparler et reconquérir à son ex. Ce qui intéressait quand même le vampire. Lorsqu'il sortit de son bain, tout propre et tout « frais » (si l'on peut dire ça), il mit une serviette autours de sa taille, se brossa les dents, et ouvrit sa garde-robe. Il fallait trouver de belles fringues pour un rendez-vous.

Parce que oui, Aaron avait réussit à décrocher un rendez-vous avec Élisa. Le lendemain après leur rencontre, il l'avait appelé, mais était tombé sur son répondeur. Il avait donc laissé un message, avec une date, un heure, et un lieu. Mais Élisa avait voulu le rappeler pendant l'un de ses concerts. Elle était donc aussi tombée sur son répondeur, et avait dit qu'elle serait là pour le rendez-vous. Ils n'avaient pas pu se reparler depuis leur retrouvaille.

Bref ! Il avait quelques pantalons et chemises étalées sur son lit. Ne sachant pas quoi faire, il réfléchit. Il ne fallait pas qu'il s'habille sur son trente-et-un, puisqu'ils allaient se balader à Central Park. Il fallait donc une tenue décontractée, mais pas trop. Le jean troué et le smoking étaient donc à éviter. Le musicien opta pour un jean un peu délavé. Le bas, c'était fait, maintenant, il fallait choisir un T-shirt et une chemise. Prenant une de ses chemises préférées aux motifs écossais rouges et noirs, il décida de mettre un T-shirt gris en dessous. Enfin habillé, il alla dans sa salle de bain, prit un peigne et coiffa ses cheveux en batailles (qui allaient le redevenir dans l'heure qui suivait, pour sûre). Il s’aspergea légèrement de parfum, sans pour autant sentir à trois milles kilomètres. Son odorat étant plus développé, l'odeur l'irritait déjà assez comme ça.

Aaron n'avait rendez-vous qu'à quatorze heure trente, mais préférait se préparer le matin pour ne pas être en retard. Vu qu'il était souvent en retard. Il avait donc encore un peu de temps à tuer, avant d'aller voir sa « chérie ». Ayant déjà mangé, il prit sa guitare et fit quelques accords. L'amour donnait de l'inspiration pour la musique. Il fredonna un air. Qui existait déjà. Non, non, il fallait être original pour une chanson d'amour. Il fallait être joyeux, original, mélodieux, que ça soit du jamais vu ! Finalement, il alla au piano et essaya un air avec. C'était joli. Il le reproduit avec ça voix. C'était encore plus joli. Sauf que dans son élan d'inspiration, il ne vit pas le temps passer. À treize heure, il était toujours sur sa musique et s'aperçut du temps. Bon, il avait une heure pour faire son sac et trente minutes pour y aller.

Prenant son temps, il prit son sac et mit un porte-monnaie contenant de l'argent et quelques cartes, pour payer un quelconque en-cas ou une éventuelle bague de fiançailles -à cette idée, Aaron gloussa-, un appareil photo simple mais compétant et un canif noir plutôt élégant et... C'est tout. Le canif, c'était en cas d'attaques. Même si normalement il ne devrait pas y avoir de problèmes. Ha ! Il se souvint d'un truc ! 'une sorte de flash, vous voyez ?) Heureusement qu'il avait encore du temps. Élisa adorait les fleurs. Et en particulier les bleuets. Le vampire avait encore le temps de passer chez le fleuriste du coin et d'en prendre un bouquet. Et s'il n'avait pas de bleuets, tant pis. Il prendrait des roses rouges. Il vérifia que ses deux bagues qui le protégeaient doublement étaient bien à ses doigts et sortit de son appartement. Aaron avait de la chance qu'un fleuriste était sur le chemin pour aller jusqu'au métro. Dans un coin de rue, un des plus beaux fleuristes de Brooklyn exposait ses fleurs plus belles les unes des autres sur une petite terrasse. Même à cette époque, il faisait assez beau -et Aaron en était plutôt content. Le soleil tapait, et se poser à l'ombre avec la fée pour papoter était une bonne option. Enfin, pour le moment, le centenaire entra dans la boutique et choisit un bouquet de 21 bleuets. Pourquoi 21 plutôt que 20 ? Il ne savait pas. Il aimait bien ce chiffre, c'est tout. Et il pensait que ce nombre plairait peut-être à la fée ?

Aaron prit le métro, où plusieurs hommes et femmes d'affaire se tenaient dedans, ce qui le fit sourire : lui, il travaillait quand il voulait. Sa boutique de photo était ouverte et fermée à sa guise, et il faisait des concerts quand bon lui semblait. Il sortit à une station qui menait presque directement au lieu de rendez-vous. Le vampire n'avait qu'à marcher quelques minutes, et il se retrouverai devant la petite fontaine qui était à cinq minutes de Central Park. Ce qu'il fit. Puis, il se posa sur le rebord de ce point d'eau mort -il fallait dire que c'était une époque censée être gelée. Le musicien devait avoir... Cinq minutes d'avance ? Il allait enfin revoir sa jolie petite fée, son amour de toujours, sa Élisa. D'ailleurs, c'était pas elle qui arrivait ? Oui, ses cheveux d'or, Aaron pouvait les reconnaître. Et cette silhouette inchangée aussi. Quand la femme s'approcha de lui, Aaron lança un « salut » au loin, puis, ne sachant pas trop comment il fallait faire, resta planté quelques secondes là où il était. Il deigna de bouger à son tour, son cerveau marchant à toute allure. Comment fallait-il s'y prendre ? Un baiser ? L'enlacer ? Lui serrer la main ? Un « check » ? Par reflex sûrement, il l'embrassa sur le bout du nez, puis lui offrit le bouquet de bleuets.

« Livraison pour une princesse, de la part d'un idiot ! » Fit-il accompagné d'un sourire charmeur et d'un clin d’œil. « Vingt-et-un bleuets. » ajouta-t-il en passant la main dans ses cheveux et en regardant ses pieds.

Même si il avait l'air posé, Aaron était en panique totale.


© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Jeu 8 Mai - 2:50

My first date ~


Lisaaron




Non, elle n'allait pas être en retard, pas cette fois ! Élisa avait déjà fait le coup à sa colocataire et à sa patronne, c'était fini ! D'accord, elle risquait sérieusement d'être en retard si elle ne sortait pas de la salle de bain d'ici les dix prochaines minutes. Mais cette mèche ne voulait pas rester en place... Tant pis, elle irait à son rendez-vous avec les cheveux en bataille ! Quoique... Il restait de la laque dans le placard d'Aveleen. Elle n'en saurait rien. Non, mieux, elle lui en rachèterait ! Un jour. Peut-être. Si elle ne l'oubliait pas. Se connaissant, elle allait s'en rappeler aux moments les plus inopportuns pour finalement jeter l'éponge.

Dans les temps - quel miracle ! - Lisa ferma la porte de l'appartement et courut jusqu'à la station de métro la plus proche. Elle devrait peut-être apprendre à conduire... Pas à New-York, non, mais si elle déménageait, cela pourrait s'avérer être une bonne idée. Dans quelques années, quand elle devrait quitter la ville pour ne pas éveiller les soupçons, elle se trouverait une voiture. Cette idée fit sourire l'incube tout le long du trajet. Elle put presque oublier son angoisse due à son rendez-vous. Une petite voix dans sa tête ne cessait de lui répétait à quel point revoir Aaron était une mauvaise chose mais elle n'avait pu se résoudre à décliner son invitation. S'attacher à une personne ne la tuerait pas...

Le trajet se fit à la sauce Ke$ha. Elle était heureuse et stressée, il n'y avait pas mieux pour la détendre. Une fois sur les lieux, tout près de Central Park, la psychologue repéra de suite le beau vampire. Elle connaissait son visage depuis des années, après tout. Elle inspira lentement alors qu'elle s'approchait de plus en plus de cette vision du passé qu'était Aaron Launay. Qu'est-ce qu'il avait dans les mains ? Des fleurs ? Bon sang, il n'avait vraiment pas changé. Elle sourit sans pouvoir s'en empêcher. Son corps devait irradier d'ondes positives.

Aaron souriait lui-aussi. Au moins, il ne devait pas avoir l'intention de mettre fin à leur début de relation. Oui, elle avait peur qu'il le fasse, et alors ? C'était normal, elle n'en avait pas honte.

Impact imminent. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait faire ! Il allait l'embrasser, oh non, il allait l'embrasser ! Oh... Ça, c'était inattendu. Et plutôt génial, en fait. L'embrasser sur le nez, pas mal.

« Livraison pour une princesse, de la part d'un idiot ! Vingt-et-un bleuets. »

C'était quoi cette manie de l'appeler princesse ? C'était, c'était... Elle adorait ça ! Et des bleuets, sérieusement ? Comment faisait-il pour être aussi parfait ? Elle était une fée, l'incarnation même de la perfection aux yeux des humains et pourtant, elle n'arrivait pas à la cheville du chanteur immortel. C'était tout sauf un idiot.

« Tu t'en es souvenu. »

Elle prit le bouquet et compta machinalement les fleurs. Pourquoi 21 ? Elle n'en avait aucune idée, mais elle aimait cela. La blonde releva la tête et s'approcha du brun pour déposer un baiser sur sa joue et murmurer dans son oreille :

« Merci. »

Puis elle se dirigea d'un pas rapide vers les portes du parc en se retournant vers Aaron pour qu'il la suive. Elle adorait les glaces de Central Park et, justement, il se trouvait qu'elle avait faim. Elle n'avait pas vraiment faim, c'était plus de la gourmandise qu'autre chose mais c'était en se privant qu'on restait petit ! Comme Aveleen.

Elle se mordit la lèvre, peu sûre que la manière dont elle devait continuer. Mais elle l'avait déjà fait. Sortir avec Aaron, c'était presque une habitude au siècle précédant. Elle n'avait pas à être nerveuse. La nouvelle Élisa était meilleure que l'ancienne, elle le savait. Il lui suffisait d'être naturelle.

« On recommence tout, donc. Je dois avouer que tu as pris un très bon départ. » Elle offrit un sourire en coin au vampire. « Cependant, tu sais que je n'embrasse pas au premier rendez-vous. L'autre fois ne comptait pas. Tu dois réapprendre à me connaître et moi de même. Alors vas-y, parle-moi de toi. »

La fée prit la main d'Aaron pour le conduire dans la direction du stand de glaces qui se trouvait une centaine de mètres plus loin. Elle ne pouvait pas encore le voir à cause de la végétation alentour mais elle avait l'habitude de s'y rendre quand elle était étudiante - c'est à dire encore deux semaines plus tôt.

© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: My first date Jeu 8 Mai - 12:02

My first date ~


Lisaaron





« Tu t'en es souvenu. Merci. »

La fée prit le bouquet. Quoi ? Évidemment qu'il s'en était souvenu ! C'était le genre de choses qu'il ne pouvait pas oublier.

Aaron sourit lors du baiser d’Élisa. Il vivait un moment tellement... Tellement bizarre mais plaisant à la fois. Il aurait vraiment voulu l'embrasser, l'enlacer, mais c'était une mauvaise idée. La blonde commença à se diriger vers le portail de Central Park, et lorsqu'elle se retourna, Aaron alla la rejoindre en trottinant et se mit à son niveau. Le vampire stressait. Pourtant, il n'y avait pas de quoi, non.. ? Il était avec la personne qu'il aimait le plus au monde, et ils se promenaient dans un coin de paradis. De plus, Aaron avait eu une idée géniale. L’emmener dans un restaurant un peu chic plus tard le soir. Puis lui faire un mini-concert chez lui, comme elle l'aimait tant dans le passé. Ses pensées furent brisées quand sa bien-aimée rompu le silence.

« On recommence tout, donc. Je dois avouer que tu as pris un très bon départ. Cependant, tu sais que je n'embrasse pas au premier rendez-vous. L'autre fois ne comptait pas. Tu dois réapprendre à me connaître et moi de même. Alors vas-y, parle-moi de toi. »

Elisa lui prit la main, puis, ils commencèrent à marcher dans une direction qu'Aaron ne connaissait pas (il faut dire qu'il ne venait pas souvent ici). Bon. Parler de soit. Aaron ne savait pas quoi dire. Il n'avait pas vraiment changé en un siècle. Ses habitudes étaient restées les mêmes. Il n'avait jamais été un « mauvais garçon », qu'est-ce qu'il allait lui dire ?

« Heurm... Et bien, si on doit tout reprendre depuis le début, je vais me présenter. » Puis en souriant, il parla avec une certaine assurance qui l'étonnait. « Je suis Aaron, vampire de 104 ans, dont l'apparence est de 19 ans. Je me suis fait mordre par des vampires de mon groupe et c'était vraiment bizarre. Je vais pas rester sur le sujet parce qu'on pourra en parler plus tard, c'est pas vraiment le moment. Donc bref, je suis musicien, j'ai d'abord joué dans la rue, puis, j'ai monté les échelons, en devenant guitariste/chanteur dans plusieurs groupe. Je me suis auto-produit, et j'ai joué des styles très différents jusqu'à aujourd'hui, en faisant de la pop et du rock. » Il s'arrêta quelques secondes pour reprendre son souffle, puis il rit. « Et j'ai l'impression de me faire un profil sur un site de rencontre. »

Quand le couple arriva devant le marchand de glace, Aaron comprit en voyant les yeux d’Élisa qui brillaient, qu'il fallait lui en acheter une. Même si elles étaient hors-de-prix. Le vampire soupira.

« Quel parfum, et combien de boules ? Je te la paye. »

Puis, d'un sourire plutôt charmeur, il se dirigea vers la petite queue qui attendait pour avoir une stupide glace. Aaron ne pouvait même pas les savourer. Il allait en prendre une simple avec un parfum vanille-chocolat. Bref. Il sourit à la femme et ressera un peu plus sa main sur la sienne.

© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Dim 1 Juin - 22:45

My first date ~


Lisaaron





Elisa avait un million de questions à poser au beau brun. Comment faisait-il pour sortir le jour, tout d'abord ? Pourquoi être venu vivre à New York alors qu'il aurait pu faire le tour du monde ? Comment gagnait-il sa vie exactement ? Avait-il encore de la famille ? Sa musique était-elle devenue célèbre ? Qu'était-il advenu de ses parents ? Comment s'était passée sa vie en général depuis son départ ? Mais elle préférait laisser le vampire lui dire ce qu'il voulait lui dire avant de le noyer sous ses interrogations. Il y avait sans doute certains points qu'il préférait taire - tout comme elle.

« Heurm... Et bien, si on doit tout reprendre depuis le début, je vais me présenter. Je suis Aaron, vampire de 104 ans, dont l'apparence est de 19 ans. Je me suis fait mordre par des vampires de mon groupe et c'était vraiment bizarre. Je vais pas rester sur le sujet parce qu'on pourra en parler plus tard, c'est pas vraiment le moment. Donc bref, je suis musicien, j'ai d'abord joué dans la rue, puis, j'ai monté les échelons, en devenant guitariste/chanteur dans plusieurs groupe. Je me suis auto-produit, et j'ai joué des styles très différents jusqu'à aujourd'hui, en faisant de la pop et du rock. »

Auto-produit ? Il en avait fait du chemin le garçon fauché qui jouait dans la rue pour se nourrir. Il n'avait plus besoin d'argent pour acheter de la nourriture, c'était déjà un poids en moins. Et il ne tombait plus malade, à priori. Être un mort-vivant avait quelques avantages.

Elle ne releva pas la remarque sur sa transformation "vraiment bizarre". Il avait l'intention de lui en parler, elle n'en demandait pas tant. Il était hors de question qu'elle évoque ses années dans le mannequinat avec lui.

« Et j'ai l'impression de me faire un profil sur un site de rencontre. »

Elle rit doucement à la remarque. Ça y ressemblait assez, hormis le côté surnaturel. Ils continuèrent à marcher jusqu'au stand de glaces. Bon sang, elle pouvait presque en sentir le goût sur sa langue. Ce glacier était un véritable artiste ; le prix correspondait à la qualité. Elle devait presque se retenir de baver devant les différents parfums.

« Quel parfum, et combien de boules ? Je te la paye. »

Elisa, n'ayant pas du tout entendu le soupire du jeune-homme, voulut se jeter au cou d'Aaron. Mais elle devait rester calme, même si sa gourmandise la perdrait un jour ou l'autre. Pour le moment, elle se contenta de lui sourire et de faire courir son pouce sur sa paume glacée - qu'est-ce qu'elle adorait ça, elle qui se plaignait constamment de la chaleur de l'été.

« Deux, tropical et framboise. J'ai des goûts bizarres, je sais. »

Elle haussa les épaules comme pour montrer qu'elle ne pouvait rien y faire et se jeta presque sur la glace alors que le vendeur la lui tendait. Il allait finir par la reconnaître à force, elle y allait si souvent. Heureusement que son cabinet ne risquait pas de faire faillite, elle ne survivrait pas une semaine sans emploi.

Sans trop réfléchir, elle se dirigea vers un banc à l'ombre sans lâcher la main du brun. Il s'était pris une glace malgré son état. Était-ce pour l'avis général ou seulement pour qu'elle ne se sente pas mal à manger seule ? Il valait mieux prévenir que guérir. Elle ne voulait pas qu'il s'embête de la sorte pour elle.

« Ça doit avoir un goût horrible pour toi, non ? Tu n'es pas obligée de la manger, tu sais. Ne t'obliges pas à avoir l'air normal quand personne ne fait attention à toi. »

Elle s'attaqua à la framboise de sa glace puis se rendit compte de sa gaffe et faillit s'étouffer. Elle était irrécupérable. Si la nature l'avait fait naître maï, elle aurait perdu la moitié de ses vies en un an.

« Sauf moi, bien sûr. Je fais attention à toi. Mais je me fiche que tu ais l'air normal, c'est ce que je voulais dire. Je suis douée avec les mots d'habitude. »

Faire cette constatation à voix haute n'avait rien d'utile mais le vampire se sentirait peut-être flatté - rassuré ? Elle perdait ses moyens devant ses beaux yeux et son sourire maladroit. Pourquoi avait-elle dit qu'elle n'embrassait pas au premier rendez-vous ? Quelle règle idiote !

© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: My first date Dim 8 Juin - 18:54

My first date ~


Lisaaron





« Deux, tropical et framboise. J'ai des goûts bizarres, je sais. »

Non ! Ce n'était pas bizarre du tout ! C'était... Adorable ! Le vampire trouvait ça mignon. Au moins Elisa sortait du lot, ce n'était pas la fille Madame Tout-Le-Monde qui prenait une glace vanille-chocolat. Et puis, tropical framboise, ça lui ressemblait. Rafraîchissante comme les tropiques et douce comme les framboises. La comparaison n'était pas des meilleures, mais Aaron essayait de trouver un moyen de défendre sa petite blonde.

« Non ! Vraiment ! Moi je trouve ça mignon ! » Puis Aaron sourit gentiment.

Il paya la glace et la donna à Elisa, et en prit une simple à la vanille. Puis, ils se dirigèrent vers un banc à l'ombre et commencèrent à manger leur glace. Aaron s'étouffait à moitié, il trouvait ça dégueulasse.

« Ça doit avoir un goût horrible pour toi, non ? Tu n'es pas obligée de la manger, tu sais. Ne t'obliges pas à avoir l'air normal quand personne ne fait attention à toi. »

C'était un gifle. Pas physique. Mais la douleur était là. Le vampire desserra sa main de celle de la fée et la regarda, outré. Elle se foutait de lui ou quoi ? C'était pas possible qu'elle dise ça comme ça.

« Sauf moi, bien sûr. Je fais attention à toi. Mais je me fiche que tu ais l'air normal, c'est ce que je voulais dire. Je suis douée avec les mots d'habitude. »

Ha. D'accord. En fait, Aaron se sentit mal. Il avait beau être un vampire, il avait l'impression qu'il allait vomir. C'était fout. Ça faisait un mal de chien. Aaron n'arrivait pas à lui pardonner cette erreur. Il savait très bien que ce n'était pas voulu, qu'elle ne voulait pas dire ça, mais il eu un mini excès de rage qu'il s'empêcha de montrer. Puis, après un silence pesant, il respira et reprit son calme.

« Pas grave. Si tu veux ma glace, prends-là, c'est vraiment dégueu. Et puis c'est vrais que personne ne fait attention à moi. »

Il regarda ses pieds. Puis la fée. Il la regardai manger sa glace. Son unique envie, pour le moment, c'était de l’étriper, et à la fois de l'embrasser. C'était bizarre. Il n'était pas comme ça d'habitude. Ouais, normalement, il s'en serait foutu que quelqu'un dise ça, mais là... Ça l'avait affecté. Même si elle venait de se rattraper. Bref, il essaya de ne plus penser à ça. Il haussa les épaules et s'approcha de la blonde. Puis la regarda dans les yeux. Il s'apprêta à l'embrasser, mais il se souvint de ce qu'elle lui avait dit. La moindre des choses, c'était de suivre sa règle du premier rendez-vous. Enfin, à la fin, ça sera différent. Il regarda à nouveau ses pieds.

« Ca a l'air bon, je t'envie. » Et il sourit.

Mince, ils étaient vraiment trop proche. Il allait se passer des choses ?

© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Ven 27 Juin - 2:53

My first date ~


Lisaaron





Malgré sa carence en pratique, Elisa restait une fée capable de sentir les émotions des gens - surtout si la personne concernée se trouvait juste en face d'elle. Ses mots avaient fait naître une sensation de malaise autour du vampire. Est-ce qu'il avait justement peur que des gens malintentionnés s'intéressent de trop près à leur rendez-vous ? La blonde n'avait jamais attiré l'attention des terribles chasseurs organisés de New-York mais peut-être qu'Aaron était plus en danger qu'elle ne le pensait. Après tout, son histoire de magasin tenu de père en fils avec le père qui disparaissait soudainement pouvait paraître louche.

« Pas grave. Si tu veux ma glace, prends-là, c'est vraiment dégueu. Et puis c'est vrais que personne ne fait attention à moi. »

Oh, alors c'était ça. Pour une psychologue, Elisa aurait put mieux gérer tout ça et se montrer plus compréhensive. Le vampirisme offrait une existence longue mais solitaire. En tant que probablement seul point fixe autour de l'immortel, il attendait beaucoup d'elle - inconsciemment, il n'était pas du genre égoïste - et il avait raison.

Elisa prit la glace vanille avec un sourire. Sa gourmandise permettait au moins d'alléger l'atmosphère. Enfin, la plupart du temps.

« Ça a l'air bon, je t'envie.
- Oh, tu n'as pas idée d'à quel point je vais t'envier dans quelques semaines. Cette ville peut devenir une vraie fournaise. »

Et voilà, ça recommençait. Leur proximité était tellement... Râh ! Pourquoi était-elle attirée par lui comme par un aiment ? C'était... C'était... Déstabilisant. Est-ce que les vampires avaient un charme magnétique comme dans Twilight ? L'hypothèse restait plausible, même si cette attirance existait avant sa transformation. Ses lèvres froides lui rappelaient son coup de cœur pour Jack Frost dans Rise of the Guardians. Il y avait un air de ressemblance. Leurs yeux étaient du même bleu...

La glace tropical/framboise commença à couler sur la main de la jeune femme, la ramenant à la réalité. L'incube fut à la fois soulagée et énervée par la distance que son recul instaura entre elle et son bel immortel.

« Je suis douée... »

Elle porta sa main à son visage pour lécher la glace qui avait coulé et autour du cornet. Légèrement gênée, elle haussa les épaules en se mordant la lèvre inférieure. Il fallait qu'elle trouve un sujet de conversation. Le brun s'était présenté, il était naturel qu'elle fasse de même.

« Comme tu le sais, je suis psychologue. Je viens juste de commencer. J'habite en colocation avec une autre fée, Aveleen. Elle étudie la psychologie et j'essaie de l'aider et de ne pas être un boulet en général. »

Révéler la nature de son amie et colocataire n'était ni intelligent ni prudent mais elle voulait, en quelque sorte, prouver à Aaron qu'elle avait confiance en lui, qu'il était important pour elle. S'il s'avérait qu'il avait de mauvaises intentions, la fée serait sans aucun doute dévastée mais elle ne pouvait même pas envisager cette idée. C'était tout bonnement impossible.

« J'ai eu de la chance de la trouver. Avant elle, je vivais dans un foyer universitaire et je n'ai... Je suis incapable de vivre seule, en tout cas pour le moment. J'ai toujours eu mon père, puis ma mère avec moi. Pendant la courte période entre mon retour en Amérique et mon arrivée à New York, je vivais avec un musicien. Rien de sérieux, j'avais seulement besoin de quelqu'un. Je fais de mon mieux pour me défaire de ma dépendance aux autres mais c'est dur de changer après un siècle passé sans avoir eu à le faire. J'ai 122 ans maintenant. »

Elle passait sous silence pas mal de choses mais aujourd'hui n'était pas le bon jour pour étaler sa misérable vie. Ça restait un premier rendez-vous. Même si elle était consciente qu'elle n'avait pas besoin d’impressionner Aaron, elle ne voulait pas avoir l'air d'un amas d'ordures avec un trait de rouge à lèvre.

« Sinon, j'ai été mannequin avant. Ça payait bien mais c'était plutôt monotone comme boulot. Je préfère faire quelque chose d'utile, aider les gens. C'était une bonne idée étant donné que j'ai pu te revoir. »

Elle sourit à nouveau, calmement, les yeux plongés dans le regard du vampire. Elle avait l'impression de se faire attaquer par des vagues sur une plage sans qu'elle puisse s'échapper. Ses sentiments lui faisaient presque peur.


© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: My first date Jeu 3 Juil - 20:09

My first date ~


Lisaaron





« Oh, tu n'as pas idée d'à quel point je vais t'envier dans quelques semaines. Cette ville peut devenir une vraie fournaise. »

Quoi ? Aaron l'enviait parce qu'elle pouvait ressentir le gout et l'odorat, et elle, l'enviait parce qu'il ne pouvait pas ressentir la chaleur ? Waw, c'était bizarre... De toutes façons, il ne ressentait pas la chaleur ni le goût depuis quatre-vingts ans, et des personnes qui mangeaient des choses qui avaient l'air plus délicieuses les unes des autres, il en avait vu passer. En cent ans d'existence, c'était normal. Mais le pire, c'est que tous ces mets, qui se sont développés n'existaient pas avant. Du coup, Aaron était dégoûté de ne pas connaître le goût de ces fameuses sucreries (par exemple, les Haribos...). Il était vraiment dégoûté d'être démunis de certains sens comme le goût ou l'odorat. Et il enviait les autres.

Le vampire vit la glace couler le long du poignet et sourit. C'était fou ce que sa petite blonde était tête en l'air.

« Je suis douée...
- Ha ha, oui ! Mange vite avant que t'en mette de partout ! »

Puis il rit doucement lorsqu'elle porta sa main à ses lèvres, et eu ensuite une pensée quelque peu... NON, il ne fallait PAS penser à ça ! L'immortel secoua la tête, mais en même temps, Élisa prit la parole, ce qui le fit sursauter. Éviter ce genre de pensées pendant un rendez-vous galant était primordial, d'après ce qu'il avait lu dans un de le livre « L'amour pour les nuls ».

« Comme tu le sais, je suis psychologue. Je viens juste de commencer. J'habite en colocation avec une autre fée, Aveleen. »

Et merde. Comment expliquer à sa tendre et bien aimée que cette Aveleen avait été une des rares personnes avec qui il s'était battu ? Ou plutôt, un fille totalement louche et bipolaire qui l'avait prit la main dans le sac en train de voler des poches de sang dans l'hôpital où Élisa travaillait et qu'elle lui avait crié dessus pour ensuite l'aider et pour ensuite re-péter son câble ? Ouais, non, il valait mieux s'abstenir de lui parler de sa rencontre avec cette fille.

« Elle étudie la psychologie et j'essaie de l'aider et de ne pas être un boulet en général. »

En quoi pouvait-elle être un « boulet général » ? Elle était parfaite ! Et même si elle était maladroite sur les bord, en quoi elle était un boulet ? N'importe quoi ! Aaron leva les yeux aux ciels d'un air de dire « Tais-toi, t'es parfaite. »

« J'ai eu de la chance de la trouver. Avant elle, je vivais dans un foyer universitaire et je n'ai... Je suis incapable de vivre seule, en tout cas pour le moment. »

QUOI ? Non mais était-elle idiote ? Qu'elle laisse cette bipolaire sur les trottoirs et qu'elle vienne habiter avec Aaron dans son studio ! Aaron lâcha un petit bruit indescriptible pour expliquer son désaccord, ou quelque chose dans le genre.

« J'ai toujours eu mon père, puis ma mère avec moi. Pendant la courte période entre mon retour en Amérique et mon arrivée à New York, je vivais avec un musicien. Rien de sérieux, j'avais seulement besoin de quelqu'un. Je fais de mon mieux pour me défaire de ma dépendance aux autres mais c'est dur de changer après un siècle passé sans avoir eu à le faire. J'ai 122 ans maintenant. »

C'était peut-être mieux que ses premier propos... Ou pas. Le fait qu'elle ai vécu avec un autre ne lui dérangeait pas tant que ça, si elle avait juste besoin d'une présence -ou du moins, Aaron essayait de croire à ça. La fée sourit gentiment au vampire qui le lui rendit.

« Sinon, j'ai été mannequin avant. Ça payait bien mais c'était plutôt monotone comme boulot. Je préfère faire quelque chose d'utile, aider les gens. C'était une bonne idée étant donné que j'ai pu te revoir. »

C'était intéressant à savoir, le mannequinat devait être quand même frustrant. La dernière phrase fit chaud au cœur d'Aaron, c'était si mignon, et si ça, c'était pas une preuve d'amour, alors Aaron pouvait aller se planter un pieux dans le cœur. Il sourit encore plus, laissant montrer ses canines pointus.

« C'est vraiment cool de vouloir aider les gens à ce point, tu dois vraiment être passionné. C'est mignon. »

Élisa avait presque finit ses glaces. Aaron la regardait, se laissant un peu porter par ses pensées plus romantiques les unes des autres. Et sans faire vraiment attention à ses geste, il s'aperçut rapidement qu'il jouait avec les beau cheveux de la fée, puis il enleva ses doigts rapidement. Quel boulet ! Il était vraiment idiot ! Comment il allait se rattraper maintenant ? Stupide sentiments qui le faisait faire des choses qu'il n'avait jamais fait avant.

« Désolé, fit-il avec confusion, je... Je sais pas se qu'il m'a prit. J'ai.. Heu.. JE REPENSAIS A CE QUE TU M'AVAIS DIT TOUT A L'HEURE ! Voilà, c'est ça, tout à fait ça. Je veux dire à propos de cette folle d'Aveleen, je la connais et je... Je... Et merde. »

En plus de passer pour un psychopathe louche, il fallait aussi qu'Aaron improvise et qu'il dise des choses qu'il aurait voulut cacher à sa bien-aimée. Le vampire sourit avec maladresse puis soupira.

« J'imagine que je dois avoir de gros problèmes... »

Il voulut rajouter un « n'est-ce pas docteur ? » mais c'était trop imprudent, déjà qu'il avait fait trop de gaffes...

« Et j'imagine que je dois t'expliquer aussi pourquoi je ne t'ai pas dit que je la connaissais. Enfin, connaître est un bien grand mot. On va dire qu'elle m'a vu en train de faire des choses et qu'elle a pété son plomb, mais je vais pas trop détailler. » Il ajouta à lui-même : « Il faut que j'arrête de déballer ma vie comme ça. Désolé. »

Aaron fuit le regard d’Élisa. Il avait peur de sa réaction, peur qu'elle le prenne pour un fou, et qu'elle le plante et ne lui adresse plus jamais la parole. Il avait peur que ces sentiments ne soient trop forts et qu'ils explosent.

© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Dim 17 Aoû - 16:11

My first date ~


Lisaaron





« C'est vraiment cool de vouloir aider les gens à ce point, tu dois vraiment être passionné. C'est mignon. »

Elisa sourit à sa remarque. Elle ne pouvait pas nier sa passion pour son métier, elle y avait laissé des heures et des heures de sommeil qu'elle tentait tant bien que mal de rattraper les weekends - ce qui était assez difficile dans une maison de cinq personnes mais devrait être faisable maintenant qu'elle vivait avec Aveleen. Elle ravala son merci alors qu'Aaron se mettait à jouer avec une mèche de ses cheveux, et mordit sa lèvre inférieure pour éviter un mouvement trop brusque qui pourrait le faire reculer.

Malgré son immobilité exemplaire, il ne tarda pas à se redresser sur sa chaise en ramenant sa main de son côté. Dommage.

« Désolé, fit-il avec confusion, je... Je sais pas se qu'il m'a prit. J'ai.. Heu.. JE REPENSAIS A CE QUE TU M'AVAIS DIT TOUT A L'HEURE ! Voilà, c'est ça, tout à fait ça. Je veux dire à propos de cette folle d'Aveleen, je la connais et je... Je... Et merde.
- Folle ? »

Le vampire ne prit pas en compte son commentaire alors qu'il essayait de former une phrase cohérente. Elisa avait parlé en même temps que lui, elle ne pouvait donc pas le blâmer.

« J'imagine que je dois avoir de gros problèmes... Et j'imagine que je dois t'expliquer aussi pourquoi je ne t'ai pas dit que je la connaissais. Enfin, connaître est un bien grand mot. On va dire qu'elle m'a vu en train de faire des choses et qu'elle a pété son plomb, mais je vais pas trop détailler. Il faut que j'arrête de déballer ma vie comme ça. Désolé.
- Hey, du calme. »

Elle avait répondu par réflexe, avec son ton de psychologue professionnelle et espérait qu'Aaron ne le prendrait pas mal. Elle ne voulait pas le psychanalyser, c'était juste une habitude qu'elle utilisait aussi bien sur elle-même que sur les autres - se parler à soi-même peut être très sain, si si.

« Tu connais Aveleen, c'est cool. Je sais qu'elle est bizarre. Mais la traiter de folle, c'est méchant. »

La blonde ne lui en voulait pas, loin de là. Apparemment, il n'avait pas rencontré son incube de colocataire dans de très bonnes conditions. Elle avait envie de demander de quels genre de "trucs" il s'agissait - des trucs de vampires ou des trucs de garçons ? - mais elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise alors elle garda ça pour elle. Si elle l'avait vu avec quelqu'un, elle piquerait une crise de jalousie et s'il était en train de boire du sang, ça ne devait pas être très joli à imaginer.

« Et, continua-t-elle en lui prenant la main, j'adore t'écouter déballer ta vie, comme tu dis. »

Il aurait pu lui réciter un livre de recettes américano-japonaises qu'elle serait restée attentive à chacun de ses mots. Elle ne l'avait pas vu pendant plusieurs décennies, bon sang !

« Tu es presque aussi vieux que moi, ta vie doit être plus remplie qu'un Stephen King alors lâche-toi. C'est pas comme si on risquait de manquer de sujets de conversation. Par exemple, qu'est-ce que tu faisais le jour de la fin de la Seconde Guerre Mondiale ? Moi j'étais en voyage à Rio, et je peux t'affirmer que les Brésiliens n'en avaient absolument rien à faire de cette Armistice. Guerre ou pas guerre, les hôtels de luxe et les favelas restaient à la même place. »

L'incube replaça une mèche de cheveux qui commençait à lui tomber dans les yeux. Peut-être viendrait-il un jour où ils auraient épluché tout leur passé, commun et personnel. Après tout, ils avaient l'éternité. Ou jusqu'à la destruction de la planète Terre voire de l'Univers si la colonisation d'autres planètes devenait possible.

« J'aimerai bien aller dans l'espace. Je n'y suis jamais allé, il faut être super riche ou doué avec les chiffres. Peut-être que ça sera plus accessible dans un siècle ou deux. Tu viendras avec moi ? »

© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: My first date Mar 2 Sep - 13:55

My first date ~


Lisaaron





Heureusement que la voix de sa belle vint calmer Aaron, radicalement. Il inspira un bon coup, plaqua ses mains contre ses tempes et se les malaxa. Son cerveau fonctionnait trop rapidement ; le fait qu'il ait paniqué parce qu'il a cru que jouer avec le cheveux d’Élisa était mal avait tout gâché. Mais elle n'avait pas l'air énervée par sa réaction donc tout allait pour le mieux, n'est-ce pas ? En tout cas, c'est ce que le vampire espérait.

Il réussit à se ressaisir, et quand Élisa prit la parole pour une seconde fois, ses nerfs s'étaient totalement relâchés.

« Tu connais Aveleen, c'est cool. Je sais qu'elle est bizarre. Mais la traiter de folle, c'est méchant. »

C'était pas du tout cool de connaître une fille aussi bizarre qu'Aveleen, et il était clair qu'elle avait un problème et qu'elle était plus que bizarre, et Aaron n'avait aucuns scrupules de la traiter de folle. Mais il n'allait tout de même pas contre-dire la fée, il se contenta donc de hausser les épaules. Élisa lui prit la main et Aaron leva la tête pour la regarder dans les yeux.

« Et, j'adore t'écouter déballer ta vie, comme tu dis. »

WAW. C'ETAIT SI PUISSAMENT MIGNON. Aaron était presque sur le point d'avoir une érection. Entendre ça, de la bouche de la plus belle femme, c'était juste... Indescriptiblement waw. Un mélange d’excitation, et de mignon.

« Tu es presque aussi vieux que moi, ta vie doit être plus remplie qu'un Stephen King alors lâche-toi. C'est pas comme si on risquait de manquer de sujets de conversation. Par exemple, qu'est-ce que tu faisais le jour de la fin de la Seconde Guerre Mondiale ? Moi j'étais en voyage à Rio, et je peux t'affirmer que les Brésiliens n'en avaient absolument rien à faire de cette Armistice. Guerre ou pas guerre, les hôtels de luxe et les favelas restaient à la même place. »

Elle n'avait pas tord. Le centenaire rit doucement en écoutant les propos de sa jolie blonde.

« Et bien... Je venais d’emménager à New-York (quand j'y repense, ça fait super longtemps que je suis ici en fait !), et j'étais sur le point de me faire une nouvelle vie, encore une fois. J'avais un petit peu d'argent à dépenser, du coup j'avais acheté ma boutique de photo et mon appartement actuel. D'ailleurs, il faudra que tu passe un de ses jours ! »

Le vampire sourit et se rapprocha doucement d’Élisa.

« J'aimerai bien aller dans l'espace. Je n'y suis jamais allé, il faut être super riche ou doué avec les chiffres. Peut-être que ça sera plus accessible dans un siècle ou deux. Tu viendras avec moi ?
- Hé hé ! Il faut dire que peu de personnes ont voyagé dans l'espace aujourd'hui ! Quand il y aura des navettes entres les différentes planètes, ça pourrait être carrément cool, si ça se trouve on pourra même voyager entre les galaxies et se téléporter ! Je viendrai avec toi, et on vivra sur la lune ! J'ai toujours rêvé d'aller dessus, depuis tout petit, et ça s'est renforcé en 69 depuis que ce cher Neil est allé dessus ! Enfin bref ! »

Aaron se rapprocha encore plus pour que son visage et celui d’Élisa ne soit plus qu'à une dizaine de centimètres.

« On peut se faire un câlin ? Depuis qu'on s'est vus, à part un baisé « trop rapide », dit-il en imitant des guillemets, on a pas eu tant de contacts physiques, te revoir sans pouvoir rien faire, ça me tue de l'intérieur. »

Le vampire se leva, sourit gentiment et écarta ses bras, espérant que sa petite blonde accepte -évidemment qu'elle allait accepter...

© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Dim 5 Oct - 20:47

My first date ~


Lisaaron





« Et bien... Je venais d’emménager à New-York (quand j'y repense, ça fait super longtemps que je suis ici en fait !), et j'étais sur le point de me faire une nouvelle vie, encore une fois. J'avais un petit peu d'argent à dépenser, du coup j'avais acheté ma boutique de photo et mon appartement actuel. D'ailleurs, il faudra que tu passe un de ses jours !
- Pourquoi pas. »

Après tout, il avait visité son lieu de travail alors elle pouvait lui renvoyer l’ascenseur. D'ailleurs il fallait qu'elle pense à chercher un refuge d'animaux pour se dégoter un nouveau chat. Pourquoi elle pensait à ça maintenant ? Est-ce que les vampires aimaient les chats ?

« Hé hé ! Il faut dire que peu de personnes ont voyagé dans l'espace aujourd'hui ! Quand il y aura des navettes entres les différentes planètes, ça pourrait être carrément cool, si ça se trouve on pourra même voyager entre les galaxies et se téléporter ! Je viendrai avec toi, et on vivra sur la lune ! J'ai toujours rêvé d'aller dessus, depuis tout petit, et ça s'est renforcé en 69 depuis que ce cher Neil est allé dessus ! Enfin bref ! »

Elisa se contenta de sourire devant l'enthousiasme d'Aaron. Elle ne croyait pas à cette histoire d'hommes marchant sur la lune. C'est vrai, si c'était possible, pourquoi personne n'y serait retourné ? L'un des trois types soit-disant envoyés là-bas était resté dans la fusée ! Ça ne tenait pas debout, personne n'aurait accepté de rester bien gentiment assis dans le cockpit pendant que ses collègues se baladaient sur la lune. S'il était obligatoire que l'un d'eux se trouve dans la fusée, ils auraient pu faire un roulement. Et ce délire avec le drapeau américain lui donnait envie de gerber. Les dirigeants de leur splendide patrie avaient vraiment un ego surdimensionné. Autant créer un drapeau terrien ou quelque chose du genre. Une simple photo A2 de leur planète aurait suffi. Mais non, il avait fallu qu'ils plantent leur foutue bannière étoilée sur le satellite. Encore un argument pour corroborer cette histoire de voyage sur la lune. Les Russes, les Chinois et les Européens n'auraient pas laissé passer cela.

Mais bon, elle croyait aux voyages dans l'espace. Certains se faisaient même incinérer pour qu'on envoie leurs cendres voler autour de Mars ; elle trouverait bien le moyen de se faire une virée interstellaire un jour. Mais elle garda ses pensées pour elle, histoire de ne pas contredire son beau vampire.

« On peut se faire un câlin ? Depuis qu'on s'est vus, à part un baisé "trop rapide", on a pas eu tant de contacts physiques, te revoir sans pouvoir rien faire, ça me tue de l'intérieur. »

Ce mec était bien trop parfait pour elle, il allait la faire fondre sur place ! Elle devait garder son sang froid, bien sûr, rester sobre dans ses réactions et tout ce qui va avec mais c'était vraiment difficile. Elle ne l'avait pas vu depuis si longtemps, ne pas le toucher lui était pratiquement impossible. Mais elle ne devait pas se laisser aller. Elle était une personne différente, maintenant, et avait un très lourd passé derrière elle. Briser le cœur d'Aaron était bien la dernière chose qu'elle souhaitait. Enfin, un câlin, c'était acceptable.

« Bien sûr, répondit-elle avec un large sourire, qui serais-je pour... Te refuser cela ? »

La blonde espérait que le vampire n'ait pas remarqué la pause au milieu de sa phrase. Elle avait pensé terminer par "pour refuser cela à mon..." mais le dernier mot manquait. Qu'est-ce qu'Aaron était pour elle ? Un ami, évidemment, mais pas seulement. Ils avaient autrefois été amants sans que rien d'officiel n'ait été décidé. Tout aurait été plus simple s'ils avaient eu plus de temps à cette époque. Peut-être lui aurait-elle avoué sa nature, peut-être pas. Ils auraient pu fuir ensemble au lieu de se retrouver séparés. En même temps, il ne serait peut-être pas devenu immortel si elle avait été avec lui. Elle devait se l'avouer, aussi égoïste que ça puisse paraître, elle était heureuse qu'il se soit fait transformer. Bien sûr, être une créature surnaturelle possède des milliers d'inconvénients mais au moins, elle n’appréhendait pas qu'il vieillisse et meurt prématurément.

Pour faire taire ses propres doutes, elle se leva rapidement, faisant face au brun, et encercla son cou de ses bras nus. Sa peau était froide sans être glacée. Même si beaucoup de choses avaient changé, il restait quelque chose de l'ancien Aaron dans l'odeur de celui-ci. Peut-être un parfum, un shampoing ou juste l'odeur du produit d'entretient pour les cordes de guitare. Elisa voulut reculer un peu pour ne pas étouffer son vampire mais elle se rappela vite qu'il n'avait pas besoin de respirer de toute façon et qu'il ne sentait pas la chaleur. Autant dire que, si la chance leur souriait (dans un proche futur), elle n'aurait pas d'autre choix que se mettre fin à leurs baisers sous peine de mourir d’asphyxie.

« Ça m'a manqué, souffla-t-elle sans le lâcher. Tu m'as manqué. »

Le ciel avait commencé à s'assombrir depuis quelques minutes et un coup de tonnerre se fit entendre. La pluie arrivait vite à New-York. Heureusement, elle disparaissait aussi vite. Ce n'était tout de même pas une raison pour rester au milieu du parc et finir trempés. Aaron avait beau être immunisé, Elisa pouvait toujours tomber malade. Elle ne pouvait se permettre de rater le boulot moins de deux semaines après avoir commencé.

La blonde prit tout de même le temps d'étendre son bras droit, posé sur l'épaule du musicien, pour sentir les premières gouttes exploser sur sa peau.

« Il faut qu'on bouge. »

Elle prit le vampire par la main et se dirigea vers la plus proche poche de civilisation au pas de course. Ils n'étaient pas entrés profondément dans le parc, aussi purent-ils facilement retrouver les grattes-ciel de la grosse pomme et leurs devantures de magasins abritées.

© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


NOT BAD
I'm not bloodthirsty, but I'm immortal !









Célébrité : Logan Lerman


Statut : "C'est compliqué" ♥



Messages : 69


Date d'inscription : 30/10/2013


Localisation : Brooklyn





MessageSujet: Re: My first date Mer 5 Nov - 11:22

My first date ~


Lisaaron





C'est sûr. Qui était-elle pour lui refuser ça ? Si elle avait refusé, de toute façon, tout aurait foiré, parce que ça voulait dire qu’Élisa rejetait Aaron, non ? Il aurait vraiment déprimé si ça avait été le cas. Le vampire était un romantique, mine de rien, et le cœur brisé, sa vie n'aurait plus de sens. Mais il préférait ne pas penser à ce qu'il aurait fait si la psychologue avait refusé. C'était plus saint d'esprit.

Dans tous les cas, Aaron était heureux. C'était juste un câlin, mais ça lui faisait plaisir d'avoir un contact concret avec sa douce. Elle était toujours la même. Son corps n'avait presque pas changé. Ses cheveux qui chatouillaient le nez du vampire étaient toujours les mêmes. Il agrippa légèrement le T-shirt d’Élisa d'une main, et de l'autre caressa sa nuque.

« Ça m'a manqué. Tu m'as manqué.
- Toi aussi, tu m'a manqué. Je t'aime vraiment. » fit-il d'une voix audible que par la blonde.

Ce n'était pas vraiment une déclaration, puisque la blonde le savait, n'est-ce pas ? Au moins, ce qu'il venait de dire avait le mérite d'être clair. Et puis si elle avait accepté le câlin, c'est qu'elle avait des sentiments pour lui, non ? Et puis même, ce câlin avait été trop... Affectif de la part de la psychologue pour qu'il n'y ai rien entre eux. Evidemment qu'il y avait quelque chose. Aaron pensait que c'était de l'amour réciproque, mais quand était-il de ce que pensait Élisa ?

Mais à peine a-t-il pu finir sa phrase qu'une fine pluie commença à tomber, puis un coup de tonnerre qui fit sursauter Aaron frappa, ensuite, les gouttes s'intensifièrent, en nombre et en taille, ce qui fit réagir la fée. Elle lui prit par la main -sa douce, sa belle, sa magnifique main-. Ils se dépêchèrent de sortir du parc pour trouver un abris. C'était une bonne occasion pour inviter Élisa à boire un coup dans un bar, où encore mieux,  de l'inviter à venir chez lui. C'était pas si loin que ça, il fallait juste prendre le métro et traverser une rue. C'était peut-être un bon plan. Ou pas. Et peut-être qu'il voulait aller un peu trop vite pour Élisa, ce qui le fit hésiter un petit instant avant de prendre la parole :

« Tu veux qu'on aille dans un bar ? Ou peut-être aller dans un coin plus tranquille... » Il hésita encore un peu. « Chez moi par exemple.. ? C'est pas si loin tu sais. » Puis il ajouta avec un sourire « Mais peut-être que ma princesse n'est pas prête pour visiter mon chez-moi ! » Il gloussa légèrement en s'apercevant de ce qu'il venait de dire.

Le couple se tenait toujours la main, et le brun ne lâcherait pas cette -douce, belle et magnifique- main. Il osa même prendre l'autre main d’Élisa pour qu'il se retrouvent face à face, et qu'Aaron puisse regarder dans les yeux sa douce, attendant une réponse qui convienne. Il ne se faisait pas d'idées, et pensait que la fée allait refuser son invitation, mais s'ils allaient boire un verre, c'était déjà bien. Dans tous les cas, si elle déclinait les deux offres, Aaron se sentirait plutôt mal.

© Novalia





_________________





Meow, I'm gonna frighten you !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Trust me, I'm a psychologist




I don't wanna be just one thing anymore. I want to be brave and selfless and intelligent and honest and kind.




Célébrité : Amber Heard


Messages : 21


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: My first date Mer 17 Déc - 17:38

My first date ~


Lisaaron





La déclaration du vampire mit Elisa quelque peu mal-à-l'aise. Elle se sentait coupable de ne pas s'étaler en marques d'affections pour son amant retrouvé mais elle n'y arrivait pas, c'était aussi simple que ça. Il lui fallait plus de temps pour remettre sa vie en place, classer les informations dans sa tête et séparer ses sentiments actuels des souvenirs de ceux passés. Être amoureuse d'un fantôme ne la mènerait nul-part, de même pour Aaron. Mais plus elle passait de temps avec lui, plus elle serait fixée. Elle saurait, tôt ou tard. Ils étaient adultes et immortels, assez riches pour ne pas travailler tous les jours et avaient des horaires plutôt similaires. Il ne serait pas difficile de programmer un second rendez-vous. Et un autre. Et un autre. Et un autre encore.

Quand le brun l'invita à venir chez lui, Elisa n'hésita pas : sa réponse était oui. Elle le connaissait et s'attendait à ce qu'elle trouverait là-bas. Et puis, ça ne l'engageait à rien. Peut-être même ce cadre plus discret leur permettrait-il d’annihiler totalement la gène qui perpétrait entre eux. Oui, c'était décidé, cette idée était géniale !

« Bien s... »

Son téléphone vibra dans sa poche. Elle le sortit précipitamment. La voix qui lui parvint se confondait en excuses parfois intelligibles. C'était Aveleen. Apparemment, la psychologue allait avoir du travail supplémentaire pour le lendemain. Elle rassura la brune et lui demanda de commencer à ranger sans elle, puis raccrocha avec un soupire. On aurait dit un mauvais cliché de film. Là, il n'allait pas la croire mais faire comme si et l'accuser de se servir de lui, ce qui ne sera pas à 100% faux puisqu'elle utilisais toujours les gens mais pas d'une manière méchante ! Elle tentait juste de reprendre les pièces de son identité pour en faire quelque chose de joyeux, bon sang... Elle ne devait pas s'inquiéter pour ça, Aaron était bien, Aaron était mieux. Et puis, c'était un vampire. Il avait entendu ce qu'Ave lui avait dit, il la croirait. Il avait confiance en elle tout comme elle avait confiance en lui.

« Je suis vraiment, infiniment désolée. Je... Leen a mélangé toutes mes notes pour le travail et... Ça m'énerve ! »

Elle cria presque les derniers mots. Pourquoi faillait-il toujours que les bons moments soient écourtés ? La colère qu'elle ressentait envers sa colocataire était dérisoire. Ce n'était pas la faute de la petite fée brune, mais la sienne. Elle avait encore laissé traîner ses notes. Et puis, la chance y était aussi pour beaucoup. Mais pas Ave, non, pas elle. Elle ne devait pas lui en vouloir.

L'incube un rire nerveux presque inaudible et tenta d'envoyer des ondes positives autour d'elle pour arranger son stress. Elle se trouvait ridicule.

« On peut faire un bout de chemin ensemble, si ça t'intéresse ? Il pleut mais tu m'as déjà vue dans un pire état qu'avec les cheveux humides. Genre ma tête du matin... »

Elle sourit en lâchant l'une de ses mains pour se mettre à marcher mais garda l'autre bien serrée.

© Novalia





_________________

Psycho knows best
I wake up every evening with a big smile on my face and it never feels out of place. You're still probably working at a nine to five pace. I wonder how bad that tastes. © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: My first date

Revenir en haut Aller en bas

My first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» date limite des transactions ?
» Date du repêchage
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Manhattan :: Uptown :: central park-