Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Lun 12 Mai - 0:44


 
Stannis Hoffman


 
Dr. ▬ Vampire ▬ 126 ans (mordu à 27 ans) ▬ Américain d'origines allemandes ▬ Officiellement, médecin légiste ▬ Mauvais ▬ Sang humain ▬ Sebastian Stan


 
This is how I look
 Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle personne sur terre
 
Stannis est le genre d'homme à être imbu de lui-même. Ce n'est pas un secret, il s'aime. Si vous lui demandiez de se décrire physiquement, il ne tarisserait pas en éloges à base de "beau", "magnifique" et peut-être même "parfait". Il oublie souvent que la beauté est subjective... Bien-sûr, Stannis est un vampire; bien-sûr il a un physique avantageux. Son teint, comme tout ceux de son espèce, est très pâle pour ne pas dire blafard. Ses yeux, dont la pupille est bleue, sont bien entendu vifs. Ses cheveux peuvent varier en fonction du temps. Le soleil les rend châtain et quand le temps est plus clément (clément selon lui bien-sûr), ils semblent plus foncés. Concernant sa taille, Stannis se situe probablement dans la moyenne pour un homme. Ce n'est pas LeBron James, certes, mais ce n'est pas non plus Passe-Partout (du fort Boyard, tout ça...). En fait, il mesure 1m80. Ni plus, ni moins. Malgré son siècle (et plus) d'existence, Stannis essaye de vivre dans "l'air du temps" dans sa façon de s'habiller. Il n'a pas vraiment de style défini et parfois même, il s'habille de façon assez ancienne mais par chance, le vintage, ça revient. Tout cela reste quand-même exceptionnel.
Pour ce qui est des particularités, doit-il vraiment préciser que lorsqu'il "chasse" son sourire colgate se transforme est laisse apparaître des crocs acérés et que ses magnifiques yeux bleus tournent au noir?




This is how I think
Tout le monde est différent. Mais moi, je suis encore plus bizarre que tout le monde
Manipulateur. Il est de ceux qui vous font croire que vous désirez forcément ce que vous n’avez pas, ce que vous n’êtes pas.  – Charmeur. Comme tous les vampires, son physique est un atout non négligeable. Il sait s'en servir. Avec son visage et ce sourire, on pourrait lui donner le bon Dieu sans confession. Même si ses intentions ne sont jamais louables, il sait se faire aimer pour obtenir ce qu’il veut. - Opportuniste. Ses intérêts passent avant tout autre chose. – Solitaire Stannis n'est pas vraiment un solitaire à proprement parlé mais il n'est pas vraiment du genre à appartenir à un clan bien longtemps. Depuis qu'il est devenu vampire, il a du mal avec toute forme d'autorité. Il n'est loyal envers personne, sauf lui-même. – Intelligent. Ses 126 ans d’existences lui ont permis d'acquérir de larges connaissances. – Ironique. Il enchaîne souvent les remarques acerbes, parfois blessantes mais la plupart du temps, c'est plus de l'humour qu'autre chose. – Superficiel. Il privilégie la forme au fond. Comme beaucoup, il pense que la première impression est toujours la bonne. Alors, il soigne au maximum son apparence pour renvoyer une image positive et ainsi faire bonne impression auprès de ses futurs victimes. – Égocentrique. Il s'aime, il s'adore, il est fan de lui-même et ce, bien avant d'avoir été transformé. – Sadique. Les vampires sont considérés comme des monstres alors Stannis a décidé de se comporter comme tel. Il prend beaucoup de plaisir à jouer avec ses victimes avant de planter ses crocs dans leurs chairs. Il aime les voir le supplier de les épargner, il se sent puissant, il aime se faire passer pour quelqu'un de miséricordieux pour les tuer au dernier moment... On peut dire qu'il joue littéralement avec la nourriture. – Ordonné. Son ancienne formation militaire le force à être ordonné dans sa vie de tout les jours. – Assoiffé. Il y a de cela plusieurs années, Stannis s'est essayé au sang animal. Mais l'appel du sang humain a toujours été plus fort que tout. – Poli. Il a grandi dans une autre époque et s'exprimer toujours correctement. Il a d'ailleurs beaucoup de mal à se faire au vocabulaire de ces dernières années, qu'il trouve de plus en plus grossier. – Polyglotte. Il parle couramment plusieurs langues. – Nocturne. En tant que bon vampire qui se respecte, il préfère la nuit au jour.




 
This is how I lived
 C'est mon passé, mon histoire, mon vécu, mes aventures

 
« ▬ si tu veux... Tu peux monter boire un dernier verre chez moi. »

Les lèvres de Stannis s'étirent en un demi-sourire presque machiavélique. Cette jeune femme, dont il peine à se souvenir de son prénom vient de l'inviter à rentrer chez elle. Une invitation qu'il ne peut refuser; il a besoin de... Manger.

« ▬ Avec grand plaisir » dit-il avec une voix mielleuse, presque aguicheuse

La jeune femme cherche ses clés, qu'elle trouve rapidement et ouvre la porte de son petit appartement. Stannis fait un premier pas et passe le pas-de-porte. Il est chez elle. La machine est lancée et ne s'arrêtera pas avant qu'il n'ait assouvi son désir. Il ôte sa veste au même moment que sa prochaine victime et tout deux finissent par s’asseoir sur le grand canapé blanc qui bouffe la quasi totalité du petit salon. La femme serre les deux verres et se rapproche doucement de Stannis. Celui se délecte de la situation. Il lit dans les pensées peu catholiques de la femme. Une cible bien trop facile, une chasse peu complexe pour lui mais un excellent dîner tout de même. Elle passe sa main dans les cheveux châtain du vampire avec de boire une gorgée.

« ▬ parle moi un peu de toi » tente-t-elle en vain de le charmer

Stannis la trouve pitoyable mais il ne laisse rien paraître.

« ▬ Eh bien... Je suis né à Essen, en Allemagne en 1887. » affirme-t-il , très sérieusement.

Elle rigole, déclare qu'elle ne le croit pas, dit ironiquement qu'il ne fait vraiment pas son âge. Lui, il se contente de sourire. Il se rapproche un peu à son tour. D'un geste lent de la main, il soulève les cheveux de l'inconnue et feinte de déposer un baiser dans le cou de la femme. Il n'a qu'une envie, y planter ses crocs. Mais il ne s'est pas encore assez amusé. Elle doit avoir peur, elle doit le supplier de la laisser vivre.

« ▬ Tu sais, en réalité, j'ai 126 ans. Je ne le fais pas, je sais. Beaucoup de choses ont changé dans ce monde au fil des années mais moi... Moi je suis resté tel que tu me vois là. Jeune à jamais. »

Sa voix se fait un peu plus grave à chaque mot, son regard un peu plus sombre. Il insiste sur le "à jamais". Il sème la graine du doute dans son esprit simple. Instinctivement, la femme s'éloigne légèrement. Elle est perplexe, ne le croit pas mais il sait qu'elle commence à paniquer intérieurement. Il l'entend. Elle a peur d'être tombé e sur une sorte de psychopathe. Elle n'a pas totalement tort. Elle finit cependant par rire, nerveusement.

« ▬ tu essayes de me faire peur en fait, c'est ça? Je pense qu'on a toute la nuit devant nous. Alors je t'écoute, raconte moi ta longue histoire de... vieux. »

Stannis se lève et commence à faire face à l'inconnue, se mettant ainsi devant la porte.

« ▬ J'aimerai que tu écoutes chacun de mes mots et que tu prennes conscience que tout ce que je vais te raconter n'est on ne peut plus vrai. Comme je te le disais, je suis né en Allemagne, dans une autre époque. Un autre siècle. En ce temps-là, tout me semblait beau, nous aimions la vie. Bien-sûr, nous n'avions pas autant de distractions à notre disposition. Pas de portables, pas d'internet ni de télévision. Mais nous nous amusions quand-même, même plus que ces gosses pourris gâtés d'aujourd'hui. Nous profitions des choses simples de la vie. Une banale boîte de conserve pouvait nous tenir en haleine toute une journée. Mon père n'était pas riche. Il travaillait dans les mines. Ma mère elle... Eh bien je n'ai jamais vraiment su ce qu'elle faisait mais elle n'était jamais à la maison avant tard le soir. Je ne la voyais pas souvent mais elle était aimante. C'est dans un climat comme cela que j'ai grandi. Ce n'était pas parfait mais c'était paisible. J'aimais mon environnement, j'aimais mon pays. J'avais de quoi me vêtir et me nourrir, n'est-ce pas le plus important? Il faut se nourrir pour rester en vie, tu dois le savoir. Enfin bon... Qu'importe.   »

La femme le regarde, ébahie mais toujours perplexe.

« ▬ Elle était belle cette époque! Et puis, nous avons changé de siècle. Les années 1900 commençaient mais surtout, les tensions en Europe commençait. Je n'avais que treize ans mais je devais déjà travailler. J'ai rejoint mon père à la mine jusqu'à mes dix-huit ans et puis j'ai eu d'autres perspectives d'avenirs. Quand je rentrais de la mine avec mon père, je voyais des petits affichettes placardées un peu partout dans les ruelles. L'armée allemande avait besoin de nouveaux soldats. Alors un jour, en 1905, je me suis engagé. J'étais fier de pouvoir me dire qu'un jour, je pourrais défendre mon pays et me battre pour ce en quoi je crois. À l'armée, j'ai appris tellement de choses... Comme la rigueur, la persévérance pour obtenir ce que je veux. C'est pour ça qu'aujourd'hui encore, je suis ordonnée dans tout ce que je fais. Quelques années sont alors passées et en 1914, le 1er août plus précisément, mon pays a déclaré la guerre à la Russie et à la France le 3 août. J'ai très rapidement été réquisitionné pour partir au front. J'ai dit au revoir à ma mère, à mon père puis je suis parti sans me retourner. Je n'étais pas dupe, je savais que je ne les reverrais pas. Je mourrai pour mon pays.     »

Il marque une courte pause pour se concentrer sur les pensées de la jeune femme. Elle n'est toujours pas convaincue mais l'écoute avec une attention particulière.

« ▬ Le front a été la période la plus dure de toute ma vie. Chaque jour, je mourrai un peu plus. Je n'étais pas mort mais j'étais mourant. Intérieurement. C'était insoutenable. Vivre, si j'ose utiliser ce mot, dans les tranchées c'était comme vivre en enfer. Je me sentais damné. Exclu du paradis. Chaque jour je priais Dieu pour qu'il m'achève. Mais il ne m'a jamais accordé cette ultime faveur. Aujourd'hui, je m'en estime heureux. J'ai traversé l'enfer mais j'en suis revenu, plus puissant, plus fort que jamais. Un jour, je me suis retrouvé dans le no men's land. Notre tranchée était en feu. J'ai couru comme j'ai pu mais déboussolé et apeuré, je ne suis malheureusement pas sorti du bon côté. J'ai senti une douleur indescriptible à la jambe et je suis tombé, seul. J'ai encore du mal à me souvenir de ce qu'il s'est vraiment passé après. Je ne distinguai plus rien, je n'entendais plus rien. Ma vue était brouillée et mes oreilles bourdonnaient. La seule chose que je sentais, c'était mon sang qui coulait. J'avais terriblement froid, j'étais abandonné. Et la seule chose à laquelle je pensais, c'était que je n'aurais jamais du prier Dieu de m'achever. Je voulais vivre. Je ne voulais pas mourir. J'étais bien trop jeune, je n'avais pas assez vécu. Je n'avais que 27 ans. C'est bien ironique comme situation, non? Quelques jours avant ça, je voulais mourir. Et quand la mort était finalement arrivée, prête à m'accueillir, je ne lui ai pas tendu la main. Tu sais, ce jour là, j'ai eu peur. Vraiment peur. Le front a été repoussé et j'ai été laissé là, pour mort. Mais une miracle est arrivé dans la nuit suivante. J'ai été en quelques sortes... Réveillé. En réalité, je n'étais pas encore mort mais c'était tout comme. J'ai senti toutes mes veines me brûler, comme jamais. J'hurlais à m'en casser la voix. Mes poumons étaient en feu et je sentais que mes cordes vocales ne pouvaient plus tenir bien longtemps. Je n'avais jamais eu aussi mal de ma vie. Cela n'a duré que quelques minutes mais cela semblait une éternité à mes yeux. Quand mon calvaire s'est achevé, j'ai rouvert les yeux. Péniblement. J'étais au même endroit mais un homme à la peau très pâle se tenait à côté de moi, une goutte de sang s'échappait de sa bouche. Je sentais bien que quelque chose était différent en lui. Et je sentais également que quelque chose était différent en moi. Mais je n'aurai su dire quoi. C'était indescriptible. L'homme au visage pâle m'a aidé à me relever avant de me dire son prénom. Friedrich. C'était son prénom. Un prénom que je n'ai jamais pu oublier. Au début, il m'a affirmé comme je viens de te le dire, qu'il était beaucoup plus vieux qu'il n'en avait l'air et il a commencé à me raconter son histoire. Comme je le fais actuellement. Mais à la différence de toi, c'est que je l'ai cru. J'ai de suite su qu'il ne mentais pas. Et tu sais pourquoi? Parce que j'étais branché sur ses pensées. Je pouvais les lire et il pouvait lire les miennes.   C'était à la fois fascinant et terrifiant. Cependant, je n'ai pas eu le loisir d'explorer plus ce nouveau... Dons. Car entre temps, une odeur est venue titiller mes narines. Je n'avais jamais senti une telle odeur. Cette odeur m'a rendu fou. Complètement incontrôlable. Alors j'ai couru. J'ai couru comme jamais. J'avançais à une vitesse folle. C'était inhumain, ça défiait toutes les lois physiques. Mais là encore, cela ne m'a pas fasciné directement. Je n'étais attiré que par cette odeur qui semblait de plus en plus proche. J'ai parcouru des centaines de mètres en seulement quelques minutes. Et c'est là que je l'ai vu. C'était un soldat allemand. Il s'appelait Hans. Il partageait la même tranchée que moi il y avait encore plusieurs heures. Dans son bras était logée une balle. Du sang coulait. Du sang... Tu as déjà senti l'odeur que ce liquide rouge dégage? Moi, avant ce jour, je ne l'avais jamais senti. Du moins, pas autant. Et lorsque j'ai vu Hans, encore vivant, lorsque j'ai senti son sang; j'ai oublié qui j'étais. J'ai tout oublié et je me suis jeté sur lui. Sans vraiment comprendre le pourquoi du comment, je me suis vu planter mes dents dans sa carotide. Bien-sûr, je l'entendais hurler mais je ne parvenais pas à m'arrêter. C'était tellement... Bon. Ça avait un goût de paradis. De paradis, tu te rend compte? J'ai fini par lui ôter la vie avant même de m'en rendre compte et quand j'ai relevé la tête, la bouche ensanglantée, Friedrich était là. Il me regardait, presque fièrement. Il m'a finalement expliqué ce qu'il s'était passé. Il m'avait sauvé d'une morte certaine, il m'avait accordé l'immortalité. Il avait fait de moi un vampire.        »

Stannis scrute la jeune femme qui a le regard fuyant. Elle cherche une potentielle arme des yeux. Elle croit être en face d'un tueur en série.

« ▬ Eh, eh... » murmure-t-il « Il ne faut pas que tu ais peur. Je ne vais pas te tuer, tu n'as même pas entendu la fin de mon histoire. Je comprend que tu me prennes pour un fou mais je t'en prie, écoute moi encore et tu finiras par me croire. Où en étais-je? Ha oui! Il avait fait de moi un vampire. Étrangement, la première question qui met venue à l'esprit avec ça, c'était pourquoi? Pourquoi m'avait-il transformé? En fait, Friedrich appartenait jadis à un clan dont il a été exclu alors... Il a voulu monter son propre clan. Et quel meilleur terrain qu'un champ de guerre? Là où les disparitions d'hommes ne sont pas vraiment étonnantes ni remarquées, là où il allait pouvoir trouver des hommes disciplinés qui obéissent à leurs supérieurs? Il était intelligent. Il avait tout prévu! Il faut dire qu'il avait plus de 400 ans d'existence, il avait eu le temps pour réfléchir à tout ça. Enfin bref, je l'ai bien entendu rejoint. Il était mon mentor. Je n'étais pas encore capable de contrôler mes envies de sang alors c'était Friedrich qui transformait les humains. Moi, je me contentais de l'épauler, de lui obéir et de me nourrir. Nous agissions la nuit, seul Friedrich pouvait s'exposer au soleil. Moi, il me consumait. Nous marchions de front en front et nos rangs grossissaient peu à peu. Et cela a duré quatre ans. Les quatre premières années de ma nouvelle vie. J'étais jeune et je me sentais invincible quand la nuit tombait. Seulement, le 11 novembre 1918; la guerre a cessé. Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose, je ne l'ai jamais pensé mais... Mais nous allions devoir être plus discret et surtout redoubler d'intelligence pour ne pas être dévoilé. Nous avons habité en France pendant un certain temps. Friedrich avait jugé que l'on était assez nombreux à présent, malgré ceux qui avaient décidé de suivre leurs propres chemins. Nous étions quinze et c'était suffisant. Nous ne restions jamais bien longtemps au même endroit pour n'éveiller aucun soupçon. Comme je te l'ai dit, je ne vieilli pas, cela peut sembler étrange au bout d'un moment. Je te passe les détails les moins croustillants de l'histoire... Onze ans plus tard, une nouvelle guerre éclata en Europe. Tu as sans nul doute entendu parlé de la seconde guerre mondiale? Rassure toi, je n'y ai pas pris part. Je n'ai pas participé au génocide. Nous avons quitté le continent européen pour gagner le continent américain. Mais nous n'étions pas les seuls créatures. Les vampires, les loups-garou, les sorciers... Ce ne sont pas uniquement des mythes ma belle. Ceux que je déteste le plus, ce sont bien entendu les loups-garou. En réalité, au début, je pensais que l'on pouvait tous s'allier pour lutter contre la pire espèce qu'il soit: l'être humain. Mais un jour, notre clan est tombé sur une meute de chiens peu commodes. Friedrich a été mordu. Il a succombé à cette morsure. Ces chiens l'ont tué mais avant qu'il ne succombe, Friedrich m'a fait promettre deux choses: de toujours agir intelligemment et de ne jamais me séparer du collier qu'il allait me donner. J'ai compris plus tard que grâce à ce bijou, je pouvais m'exposer au soleil mais... Là n'est pas la question. J'ai quitté notre clan après la mort de Friedrich. Je ne voulais plus prendre le risque de perdre quelqu'un comme lui, que j'avais fini par considérer comme mon père au fil des années. J'ai déménagé à New-York et j'ai réfléchi à la meilleure des choses à faire. Comment agir intelligemment? Comment honorer cette promesse? Je devais faire en sorte que mes crimes et les crimes ne mes semblables restent un secret aux yeux des banals humains comme toi. J'ai réfléchi pendant quelques mois et puis j'ai trouvé une solution presque parfaite d'après moi. Et après plusieurs années d'études, j'ai obtenu un diplôme de médecin légiste. C'est à moi de faire les autopsies sur les corps retrouver sans vie, considéré comme "tués". N'est-ce pas la place parfaite pour un arracheur de vie comme moi? Je peux déclaré une cause de mortalité autre qu'une morsure dans le cou ou autre part. Cependant, ces derniers temps ont été pour le moins difficiles malgré ma place confortable. Tu as sûrement entendu parlé de "L'arracheur de coeur"? Bien que j'ignore de qui il s'agit je dois avouer que j'admire son style! Mais il a semé le chaos, quelque chose qui va bien au-delà de ces coeurs arrachés. Les autres créatures nous accusent, nous les vampires, d'être à l'origine de tout ça et...  »

« ▬ Stop! je... j'aimerai que tu partes maintenant. »

« ▬ Oh excuse moi, ai-je été impoli? Je ne t'ai pas fait peur au moins? Je vais m'en aller si ma présence n'est plus la bienvenue mais avant ça, j'aimerais faire une dernière chose »

Le docteur Hoffman se rapproche de l'inconnue qui se lève d'un bond. Elle lance son verre sur Stannis, qui ne bronche pas. Lui, il rigole. Un rire sadique, presque pervers. Elle tente de le repousser, vainement. Elle hurle, lui supplie de la laisser tranquille. Il la repousse sur le canapé.

« ▬ Tu n'aurais jamais du inviter un inconnu chez toi. » finit-il par dire.

Ses yeux se teintent de noir et ses canines s'allongent. Stannis plante alors ses crocs dans la chair de la jeune femme qui hurle de douleur, se débat. Elle se débat pendant quelques instants et ses gestes finissent par se faire plus lents, voir inexistants. Elle est morte, tuée par un vampire. Stannis relève le visage et essuie le sang sur sa bouche d'un revers de main. Il se lève et quitte l'appartement, sans regarder en arrière.




 
Mon pseudo est sully/vlavla/moonshine... appelez moi Manon ça ira plus vite haha, j'ai 21 ans et je suis disponible presque tout les jours pour passer mais pour rp c'est quand j'ai le temps/7 jours. Pour le moment, je trouve le forum coolos, et si j'avais un conseil à donner cela serait ye sais paaas. Pour finir, j'ai bien trouvé les codes du Règlement, qui sont [OKAY]


 © Halloween de Never Utopia

 


Dernière édition par Stannis Hoffman le Mar 24 Juin - 22:46, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Lun 12 Mai - 7:12

Welcome ! J'espère que tu vas te plaire ici ! On ne mord pas promis.. Sauf peut-être Marv' mais on vas le contenir o/ ::s'enfuit::
Revenir en haut Aller en bas

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 13 Mai - 0:27

Merci Very Happy
Haha Stannis est déjà mordu, même pas peur   

_________________

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 13 Mai - 1:29


Bienvenue sur Moonlight Rises !


La nuit t'ouvre ses portes !

Bienvenue sur Moonlight Rises ! Tout d'abord, un grand merci à toi de t'être inscrite et de t'intéresser au forum ! Nous espérons te compter rapidement dans les rangs des membres validés, et avons hâte de te voir en jeu ! Maintenant que tu as posté ta fiche de présentation, il te reste une semaine complète pour la terminer ! Si ce délais est dépassé et que nous n'avons aucunes nouvelles de toi, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé. Cependant, Relax ! Nous ne sommes pas des monstres ! Nous viendrons nous renseigner sur ton avancement ! Et sache qu'à tout moment si tu en fait la demande, un délais d'une semaine supplémentaire te sera accordé ;)N'oublie pas non plus de faire un tour dans le règlement si ce n'est déjà fait, et de trouver le code pour être validé ! Tu hésites encore pour ton avatar ? Va jeter un œil au bottin ici ! Et si il te reste encore quelques questions ou qu'il y a des points pas très clairs, n'hésite pas à aller ici, ou a contacter un membre du staff par MP ! Sur ce, nous te souhaitons encore une fois la bienvenue, en espérant que tu te plaises parmi-nous ! Bonne continuation !

Haaaaaan un méchant vampire ! :uu:
Bienvenue sur le forum ! J'espère que tu te plaira bien parmi-nous, heureuse de voir que tu nous a rejoins !
Oh et par hasard, tu ne serais pas Ange sur Narnia Land ? J'étais Oshea ! En tout cas, contente de voir que Jojo t'as ramenée avec elle !!
Bonne continuation pour ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésite pas ! Very Happy




_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 13 Mai - 2:06

Merci Very Happy
Je suis bien sur NL mais pas Ange, je joue Yoren le timbré haha

_________________

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 13 Mai - 11:33

Haaaaaaaaan Yoren ! Milles excuses >>
J'uis super contente de te voir içi !

_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
HAKUNA MATATA!




It's so hard to be me!





Célébrité : Misha Collins


Messages : 110


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 13 Mai - 16:26

Coucou toi!
Ton perso à l'air cool, un vampire avec Sebastian Stan *o* Bon courage pour le reste de ta fiche  
J'ai validé tes codes

_________________
What am i doing here?
“This is my simple religion. There is no need for temples; no need for complicated philosophy. Our own brain, our own heart is our temple; the philosophy is kindness.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Lun 19 Mai - 14:05

Merci Very Happy Misha **
Par contre, ça serait possible d'avoir un délai pour ma fiche? Je vais aider ma mère a déménager cette semaine et la semaine prochaine donc je ne pourrais pas finir ma fiche aujourd'hui et comme ça fait une semaine que j'ai posté... ^^

_________________

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant.


Dernière édition par Stannis Hoffman le Dim 8 Juin - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
GET OUT OF MY WAY BITCHES !




« Socialisation is definitely... not my thing. »





Célébrité : Diane Kruger


Messages : 36


Date d'inscription : 02/11/2013




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Lun 19 Mai - 17:38

Pas de soucis on comprends, délais d'une semaine accordée ! Si d'içi là tu auras encore besoin de temps supplémentaire, contacte un membre du staff par mp ! Very Happy

_________________

I want your horror I want your design 'cause you're a criminal As long as your mine I want your love And I want your revenge I want your love I don't wanna be friends you and me could write a bad romance.
I WANT YOUR LOVE AND I WANT YOUR REVENGE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Lun 26 Mai - 1:27

Merci   
J'ai fini ma fiche, j'espère que ça conviendra    (j'avoue que je n'ai pas eu la foi de ma relire vu l'heure donc j'espère qu'il n'y aura pas trop de fautes de frappe ou d'incohérences Laughing )

_________________

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
STUCK BETWEEN THE SHADOWS




"The call of the light is more powerful than anything. I'm not a killer."



"I'm a fighter against the destruction buried deeply in the heart of men "





Célébrité : Olivia Wilde


Messages : 85


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mar 27 Mai - 18:08


Bravo, tu es validé !


Et pour fêter ça, Pizza !

Félicitation, tu as réussi l'épreuve avec succès ! Tu es maintenant un membre à part entière du forum ! Tu peux désormais aller poster des demandes de liens pour te faire pleins de copains, et des demandes de RP pour enfin entrer en jeu ! Encore un grand merci de t'être inscris ! Le forum t'ouvres désormais ses portes pour te lâcher dans notre dangereux monde nocturne... Tu fais maintenant parti de l'aventure alors... à toi de jouer !



_________________

« DROWN ME INTO THE DARKNESS WITH YOU FOREVER »
Roxy&Lara ▬ If you loose your mind, if you drown yourself in the dark night, please just hold my hand and drown me with you because i'm tired, tired to try, i just want to be by your side forever no matter what and i couldn't support to live if you're not by my side. Take my soul take me all, babe I don't care if we are going to hell
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Messages : 49


Date d'inscription : 11/05/2014




MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman) Mer 28 Mai - 18:15

Merci   

_________________

Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman)

Revenir en haut Aller en bas

A sad soul can kill quicker than a germ (Stannis Hoffman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Who are you ? :: Dossiers acceptés-