Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

« Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


DEVIL IN DISGUISE
You're poison, running through my veins.





Célébrité : Ben Barnes


Statut : Insaisissable



Messages : 72


Date d'inscription : 24/04/2014


Localisation : Smoky Eyes





MessageSujet: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach' Sam 24 Mai - 6:02




Snake &  Zachariah
One, two, three and four
The devil's knocking at your door



  Un nuage de fumée blanche s’élève d’entre ses lèvres et se sauve dans la commissure d’une fenêtre ouverte. Non, il ne fait pas froid dans ce club, loin de là. C’est l’enfer pavé de gémissements de plaisir, du frôlement des billets et du gout amer du tabac sur les lèvres. Des baisers volés, des caresses payés et des étreintes enflammées, voilà ce que proposait le patron de la boite qui fume sa clope dans les loges. On le voit à sa silhouette qui se dessine dans l’ombre et à la lumière vacillante de son mégot qui rougie lorsqu’il prend une longue bouchée. Son regard perçant lorgne sur les filles qui se maquilles outrageusement devant leurs miroirs et celles qui enfilent leurs minuscules et aguichants costumes. Puis, ses paupières se ferment pour profiter à cent pour cent de l’effet des vibrations fortes d’une chanson rock qui se sent au travers des lattes du plancher. Shiloh n’est pas là ce soir, c’est Snake qui bosse. Il éteint sa clope dans le cendrier le plus près pour ensuite se diriger vers la pièce principale du club. La salle centrale qui sert à la fois de scène, d’estrade et de bar est composée de banquettes moelleuses, d’une lumière tamisée et des murs habillés de couleurs affreusement vives. La musique est forte et les projecteurs sont braqués sur une beauté brésilienne qui se déhanche sensuellement sous les yeux suppliants des mâles en quête de chaleur. La nuit est glaciale au dehors avec ces meurtres en série, mais ici, l’ambiance est brûlante.

Snake a toujours vécu dans un décor comme celui-ci et il s’y promène avec une aisance remarquable. En fait, il a un but ce soir, il l’observe depuis déjà plusieurs minutes. À une table tout au fond, où on semble bien s’amuser, un homme ne semble pourtant pas d’humeur à la fête. Ses compères rient fort et sifflent les filles – ses filles – qui passent près d’eux, mais lui, reste de marbre. Shiloh connait ce visage, on le mentionne parfois lorsqu’il traine au marché noir des sorciers et c’est en quelque sorte un honneur de recevoir un chef de meute dans son humble établissement. Pourtant, ce dernier ne semblait pas à sa place, ou du moins, de ne pas apprécier l’endroit à sa juste valeur justement. En bon gérant, il était de son devoir de combler tous ces clients voyez-vous ! Surtout les plus influents…

Le brun passe alors près du bar et commande deux verres, des doubles, pour ensuite se diriger vers le jeune homme. Il pose un verre devant l’alpha et fait un sourire polit avant de prendre une gorgée de l’autre verre.
« Offert par la maison ! Il en va de soit pour la prochaine consommation de vos amis également… » rajouta-t-il en souriant aux autres hommes autour de la table.

D’ailleurs, sa proposition fut accueillie avec enthousiasme, mais il s’en fichait, eux n’étaient pas importants. Snake s’accouda à la banquette sur laquelle Zachariah était assis, à moins de se faire inviter, il n’avait pas le culot de s’imposer plus que cela. Il restait tout près, comme un valet qui attendait qu’on lui dise quoi faire, connaissant trop peu l’alpha pour savoir la meilleure façon de l’aborder. Le sorcier sirota tout simplement son verre en silence alors que son regard perçant de rapace glissait sur les mouvements envoûtants de la brésilienne. Cette dernière détacha son haut avec lenteur avant de faire la moue et de le laisser tomber sur le sol, dévoilant son magnifique buste qui aurait fait douter les saints. Ce spectacle n’éblouissait pas Shiloh qui en avant vu des milliers de similaires, il remarqua plutôt les défauts de la prestation comme le manque de cadence avec la musique et le mauvais choix d’éclairage. Cela dit, c’était des détails qui ne se voyaient même pas lorsque le public était sous le charme…


« Le spectacle ne vous plait pas ? » lâcha-t-il enfin. Un sourire espiègle se dessina sur la bouche parfaite de Shiloh qui redonna un peu de son attention au jeune homme.« On est là pour le business ou pour le plaisir ? »  

BY .TITANIUMWAY


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Kneel before your alpha !




Buddy you're a young man hard man
Shoutin' in the street gonna take on the world some day
You got blood on yo' face
You big disgrace
Wavin' your banner all over the place





Célébrité : Jared Leto


Messages : 69


Date d'inscription : 29/10/2013


Localisation : Hell, probably...





MessageSujet: Re: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach' Mer 4 Juin - 0:41




Zachariah & Snake  
I've had better days, man
I've seen better days



  L'alpha lâcha un soupire alors qu'il quittait la fraîcheur du crépuscule printanier pour l'atmosphère lourde du club choisi par son lieutenant provisoire. L'idiot était trop absorbé dans ses passions inutiles pour rester au poste mais la menace constante des vampires à quelques pas de leur territoire l'obligeait à improviser. Cela ne faisait qu'une semaine que la guerre froide avait été déclarée entre les deux espèces - ou plutôt entre sa meute et le gang de Jared Le Saigneur - et une attaque était toujours à craindre. L'augmentation de la cadence des entraînements avait fait baisser le moral général ; bien que Zachariah soit insensible au ressenti de ses subordonnés, une bonne cohésion amenait de meilleurs résultats dans les combats. C'était la troisième fois en cinq jours qu'il se rendait dans ce genre d'endroits pour "divertir" les loups Blackwood. Autant dire qu'il préférerait mille fois décapiter des vampires. Enfin, il devait veiller à ce que ses loups ne s'emportent pas au delà des limites fixées. La récréation était réservée aux nuits de pleine lune.

Les yeux fixes, il se laissa emporter par le flot de ses pensées, loin des danseuses au sourire faux et aux bleus maquillés. Des vagues de souvenir l'éloignaient progressivement de l'agitation ambiante. Ici, chaque son était une torture, les uns se mélangeant aux autres à des hauteurs différentes dans une cacophonie écœurante. Le calme lui manquait. S'enfermer pendant des semaines lui avait permis de se rapprocher de cet instant divin qu'était le silence succédant la mort mais seulement pour un temps. Faire courir ses doigts sur la gorge de sa victime, tous ses sens dirigés vers elle et elle uniquement, voilà ce qu'il recherchait. Le reste du monde se taisant soudainement pour ne laisser place qu'à la douce symphonie de sa respiration irrégulière et des faibles battements de son cœur de vampire ; des cheveux roux poissés de sang mort collés à son torse, une voix suppliante, des jambes tremblantes incapables de soutenir son corps, une soif dévorante combattant sa volonté de vivre. Quand les crocs de la jeune femme étaient apparus, des yeux noirs fixés sur sa propre carotide, l'alpha avait rit. Le bruit lui était parvenu assourdi, comme un écho, alors que la femelle vampire gémissait de nouveau qu'on la laisse partir. Ses griffes de loup imitèrent les crocs de la soi-disant beauté immortelle et transpercèrent sa peau coupante comme du verre. Ce qu'il restait de son sang surnaturel tâcha le bras de son bourreau en une demi-douzaine de long fleuves rougeâtres et tièdes. La tête tomba, suivie du corps. Silence. Le sentiment de puissance absolue qui avait traversé Zachariah alors qu'il lui ôtait la vie des années en retard l'avait contenté pour quelques instants. Seulement quelques instants. Cela lui manquait plus qu'il ne l'aurait avoué.
Patience. Ce qu'il aurait donné pour que ce mot puisse lui être attribué. Il en voulait toujours plus, toujours plus vite. Les drogues ne le ralentissaient plus. Il se savait son propre arrêt de mort mais ne pouvait rien faire pour en changer.

Lorsqu'un inconnu au regard sombre posa un verre devant lui, Zach s'imagina à vitesse lumière lui arracher le bras pour avoir osé troubler sa vue - bien qu'il ne regarda nullement la danseuse à la peau mate qui avait capturé le regard de tous ses loups présents. Il inspecta rapidement le nouveau venu. Les descriptions étaient peu fidèles à la prestance réelle du maître des lieux. Là où les uns ne voyaient qu'un corps de mannequin , Zach voyait de la volonté,
du pouvoir. Un danger potentiel. La jeunette en liste pour le grade de bêta l'avait mis en garde contre les pouvoirs d’illusionniste de ce Porter, apparemment puissant sorcier. Elle s'était déjà trompée avant, la nature cet homme restait donc une question sans réponse précise. Ce n'était ni un vampire, ni un humain, là étaient ses certitudes.

Offrir à boire à des clients puissants et riches, c'était une tactique intelligente et sûre. Ça n'était assurément pas la première fois que le brun agissait de la sorte. Comme à l'accoutumée, les sentiments du leader Blackwood étaient divisés entre deux opposés : l'admiration et le mépris. Il ne se demandait même plus comment son cerveau pouvait continuer à fonctionner de cette manière. Il faisait avec, c'était tout.

« Le spectacle ne vous plait pas ? »

La question était purement rhétorique. Il était évident qu'il ne se complaisait pas dans l'étalage d'envie de de luxure qui se donnait en spectacle devant eux. Répondre aurait été un véritable affront, aussi bien pour lui que pour ce Porter. Il aurait aimé qu'il en fut autrement. C'était si simple de trouver son bonheur dans la contemplation d'une actrice dénudée et quelques gouttes d'alcool. Même Seth avait l'air heureux quand il avait bu.

« On est là pour le business ou pour le plaisir ? »

Levant les yeux vers la voix qui s'adressait à lui, Zach prit une seconde pour réfléchir. La réponse qui lui venait en tête avant tout autre était le classique, « Mêlez-vous de vos affaires. » qu'il se refusait d'utiliser.

« J'aimerai pouvoir vous répondre business mais c'est de
leur plaisir qu'il s'agit aujourd'hui. »

Malgré son ton toujours un peu agressif - sauf avec Calypso, mais elle était sa clé pour atteindre Seth et donc Hazel, elle était privilégiée - il appréciait l'intrusion de l'homme à leur table. Il se décala sur la banquette pour lui faire une place en espérant que cette conversation améliorerait, ne serait-ce qu'un peu, sa soirée. S'il l'ennuyait, il pourrait toujours prendre une chambre et libérer la fille pour se perdre à nouveau dans son passé. Ce n'était pas comme s'il était capable de dormir ou de "s'amuser" avec l'un des trophées mis en avant dans la salle.

« Je suppose que vous savez qui je suis, ou en avez une vague idée. » Lâcha-t-il sans avoir peur d'avoir l'air prétentieux. Après tout, il avait annoncé dans tout le quartier sa petite fête de la semaine dernière. « Oserais-je vous demander de réagir à certaines rumeurs pour que nous soyons à égalité ? »

Si la blonde avait raison, elle passerait en tête de liste pour être son second. Il l'aimait bien, cette jeunette. Pas de la manière dont elle l'aurait espéré, hélas.

BY .TITANIUMWAY



[Je me suis laissé emporter, désolé ^^'... C'est super long et y a presque rien qui se passe quand Shiloh est là. Et en plus t'as pas le temps de répondre. J'attends pas de nouvelles avant un mois, t'inquiète x) *fuit*]

_________________
When nightmares crawl into our world, you can't wake up to stop them and you have to fight them. When nightmares crawl into our world, you can't sleep to escape them and you have to fight them but you can't fight them, you can't fight them. And they know where to find you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


DEVIL IN DISGUISE
You're poison, running through my veins.





Célébrité : Ben Barnes


Statut : Insaisissable



Messages : 72


Date d'inscription : 24/04/2014


Localisation : Smoky Eyes





MessageSujet: Re: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach' Lun 23 Juin - 20:50




Snake &  Zachariah
One, two, three and four
The devil's knocking at your door



  Si rester en retrait était une option, Snake n’était pas du genre à jouer les carpettes. Enfin, à moins d’être payé pour le faire. Là tout de suite, il était dans son château. Le sol que ces messieurs foulaient était le sien, les filles qu’ils reluquaient lui appartenaient également. Il n’y avait qu’une chose que le propriétaire n’avait pas encore et c’était l’argent dans les portefeuilles de ses nouveaux clients. Cela dit, ce n’était qu’une question de temps ! Pour l’heure, il venait tester la température de l’eau avant de faire un grand plongeon. Il était sans doute beaucoup plus raisonnable d’avoir Zachariah Blackwood dans ses amis plutôt que dans ses ennemis alors… Qui sait ! Qui ne tente rien n’a rien ! Le sorcier pris une autre gorgée de son verre en attendant une quelconque réaction de l’alpha. L’alcool laissa un gout à la fois sucré et amer sur sa langue, puis dans sa gorge, mais son visage resta de marbre. Il y avait bien longtemps que la boisson ne le faisait plus grimacer. Il était un grand garçon maintenant, la vie n’avait plus grand chose à lui apprendre croyait-il.

Le spectacle devait vraiment être de peu d’intérêt, car le jeune homme fini par poser son regard sur lui, desserrant les lèvres pour échanger quelques paroles. La luxure et ses excès n’étaient pas une tentation suffisante pour hypnotiser le loup plus de quelques secondes. Il ne lui demandait pas de lui foutre la paix, ce qui était une bonne chose, bien que le ton qu’il prenait ne fût pas des plus sympathiques. Cependant, le lycan se décala pour faire une place à Shiloh à ses côtés. Le sorcier accepta l’invitation et s’assit à raisonnable distance, plus par sécurité que réel malaise. Un sourire compréhensif se dessina sur ses lèvres lorsqu’il aborda la notion de business, ou dans ce cas-ci, le fait que Zachariah emmène ses généraux se rincer l’œil devant les beautés de son club.


« On a tous besoin de s’amuser de temps en temps… Vous êtes la bienvenue ici Monsieur Blackwood. Je suis ravi que mon humble établissement puisse vous être utile. C’est dommage que vous n’en profitiez pas plus... » Snake fit une pause dans son discourt et vida son verre cul sec avant de le déposer sur la table. Il se mit à l’aise en s’adossant au fond de la banquette et en croisant les jambes. « Néanmoins, je peux sans doute vous aidez si vous recherchez quelques chose d’un peu plus particulier. » rajouta-t-il avec une voix pleine de sous-entendus. Toujours aussi diplomate, Snake, tel le perfide reptile qu’il était, tournait autour du pot, tapotant l’aspect de l’utilité, de la reconnaissance et, bien sûr, du plaisir. Sa spécialité.  « On m'appel Snake. »

Il avait vu beaucoup de chose dans sa vie et pas juste sur le côté débridé de la sexualité humaine. Des bizarreries, des cochonneries, des idioties, nommez les toutes, il peut sans doute vous arrangez quelques choses de satisfaisant ! Il était confiant que quoique lui demande le loup, il aurait sans doute vu pire. Enfin, si ce genre d’arrangement était à envisager. Pour le moment, il était surtout questions de rumeur. Le sorcier fit mine de ne pas comprendre et pencha la tête sur le côté d’un air interrogatif, jouant à l’innocent. En fait, c’est surtout que certain sujet ne s’abordait pas entouré par autant de gens. Son sanctuaire des sens n’était pas juste une façon de profiter de la chair et d’extirper de l’argent aux âmes en manque d’amour, c’était aussi une ruche remplie d’oreille pour entendre et de yeux pour voir. Les ragots arrivaient par centaine jusqu'à Shiloh qui interrogeait régulièrement les filles à propos de leurs clients.

« Oh les rumeurs ça circulent, ça changent et ça s’oublient… Autant dire que si vous cherchez à entendre des rumeurs, vous êtes au bon endroit, mais je crains d’être le centre de plusieurs d’entre elles alors il va falloir être un peu plus précis. Nous pourrions même discuter de tout cela en privé. Qu’en dites-vous ? » demanda-t-il alors qu’il se redressait pour s’extirper de derrière la table. Si l’alpha voulait une conversation sérieuse, ce n’était certainement pas l’endroit pour le faire.

Des serveuses approchèrent alors de la table des loups-garous avec des plateaux contenant la tournée générale offerte par la maison. Leurs arrivés furent acclamées par des rires et des sifflements d’un groupe visiblement bien divertit, car les demoiselles ne portaient que des habits très courts et moulants. Les filles lancèrent parfois des regards apeurés vers leur patron qui répondit avec un signe de tête en guise d’approbation. Certaines, après avoir déposé la commande, allèrent s’asseoir sur les genoux des compagnons de Monsieur Blackwood avec un grand sourire charmeur.

« Mes filles prendront bien soin de vos amis pendant ce temps, ne vous inquiétez de rien. Si vous voulez bien me suivre… »

Shiloh lança un dernier regard à l’alpha avant de se détourner et de prendre le chemin menant jusqu’à son bureau à l’étage. Un escalier juste à côté de la scène y menait. Toutefois, Snake n’avait jamais dépassé le stade de la proposition. Si Zachariah préférait continuer de broyer du noir en regardant la brésilienne maintenant complètement nue se dandiner, grand bien lui fasse. Si sa curiosité à l’égard de Shiloh était suffisamment forte, ce dernier se déplaçait lentement pour lui donner une chance de le rattraper.

BY .TITANIUMWAY





J'ai bien aimé ta réponse quant même ! Comme tu vois, c'est pas ça qui m'a bloqué...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Kneel before your alpha !




Buddy you're a young man hard man
Shoutin' in the street gonna take on the world some day
You got blood on yo' face
You big disgrace
Wavin' your banner all over the place





Célébrité : Jared Leto


Messages : 69


Date d'inscription : 29/10/2013


Localisation : Hell, probably...





MessageSujet: Re: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach' Mar 12 Aoû - 2:23




Zachariah & Snake  
I've had better days, man
I've seen better days



  La voix du brun, bien qu'embrassant des intonations différentes, restait à l'exact même niveau sonore ce qui lui donnait un effet attirant et anesthésiant ; autant écrire "Danger" au marqueur rouge sur son front. Si ce type n'était qu'un simple humain, quelqu'un ou quelque chose de surnaturel s'était assuré de le placer à l'abri des menaces les plus courantes de par un charisme impressionnant.

Quelque chose de particulier ? Hum. Zachariah avait vu bon nombre de scènes que le commun des mortels considérerait comme dérangeantes, horribles voire inhumaines mais en avoir été témoin une fois ne signifiait pas qu'il souhaitait réitérer l'expérience. Les rues du Bronx avaient toujours abrité de drôles de spécimens, certains appartenant même à sa meute, mais il n'en faisait pas partie. Pas de ce genre là, en tout cas ; son père en eut-il était persuadé.

En revanche, la perspective de voir se transformer la corvée qu'était le chaperonnage de ses loups en quelque chose de productif le réjouissait plus qu'il ne l'aurait cru. A croire que les nerfs avaient toujours une limite à ne pas atteindre, même chez les alpha. Il n'y avait aucun doute quant à sa décision. Cependant, aussi imprudent fusse-t-il lors de certaines occasions spéciales, l'alpha n'allait pas tout simplement suivre ce - peut-être - sorcier à l'écart de la foule sans assurer ses arrières. Peut-être Hazel avait-elle payé le maître des lieux pour tendre une embuscade à celui qui la rabaissait constamment et mettait en danger sa meute, qui sait ? Snake - c'était un nom, ça ? - n'avait pas l'air dangereux aux premiers abords mais les sorciers étaient un terrain quasi inconnu pour de lycan, et rien ne garantissait qu'ils seraient bel et bien seuls dans cette salle à part. Se faire avoir après une si belle victoire contre Jared et toute la communauté vampire serait particulièrement agaçant.

Prudence restant mère de sûreté, Zachariah prit le temps d'ordonner à deux des Blackwoods dont la mobilité n'était pas encore compromise par une jeune femme en petite tenue, de se lever et de guetter toute menace éventuelle autour de lui. Un troisième fut chargé d'inspecter la salle à la recherche de vampires, Tellers ou armes anti-loups. Avec la promesse de quelques doigts en moins pour celui qui le perdait de vue avant qu'il ne sorte de la salle, l'alpha emboîta le pas à Shiloh déjà loin devant.

Ils passèrent devant la scène et Zach eut une vue de choix sur la danseuse métisse totalement nue qui semblait être la vedette de la soirée. Elle avait des cuisses musclées, comme toutes les bonnes strip-teaseuses, mais ses bras manquaient de matière. A première vue, elle possédait un certain potentiel. Il fallait bien sûr évaluer sa personnalité avant de la considérer comme une recrue potentielle, surtout dans une atmosphère aussi tendue qu'en ces jours de guerre, mais quelque chose dans son regard lui donnait déjà l'air d'une louve.

Finalement, Snake l'emmena dans un bureau à l'étage et ses sens reprirent soudainement vie. La musique n'était plus qu'un léger fond sonore et l'atmosphère devenait enfin respirable. S'il quittait un jour New York, Zachariah irait vers le nord, c'était une certitude. Peut-être même jusqu'au Canada. La température y était plutôt agréable en été. Au moins, dans cette salle, il n'avait aucun mal à réfléchir ni à percevoir les êtres qui l'entouraient. Les murs couvraient bien le son mais mal les odeurs. Il devait y avoir une demi-douzaine de personnes dans un rayon de vingt mètres entourant la salle, le patron de la boîte compris.

Le terme sorcier n'était jamais ressorti dans les histoires qui étaient parvenues au chef Blackwood mais les mots "enchantement" et "magicien" faisaient très bien l'affaire. Il était évident que l'homme se tenant devant lui ne donnait pas dans la prestidigitation de bas étage et son visage singulier aurait accroché l’œil des passants s'il était placardé sur tous les murs de Broadway. Pourtant, il gardait une aura de mystère autour de lui et rares étaient ceux - dans le milieu du lycan - qui pouvaient se vanter d'avoir eu une entrevue privée avec lui. Autant poser directement les questions qu'il avait en tête.

« Vous êtes capable de faire croire qu'un objet existe quelque part alors qu'il n'y a rien à cet endroit ? »

Zachariah laissa glisser son index sur le bureau pour vérifier qu'il était réel. Il ne savait pas vraiment pourquoi l'idée d'un bureau piégé lui était venue en tête mais il ne perdait rien à s'assurer de sa présence sur ce plan d'existence.

« On m'a rapporté la nature vampirique de certains clients de votre club, j'apprécierai de connaître les outils mis à la disposition de mes ennemis. Je ne vous considère pas comme un ennemi, bien entendu. Pas pour l'instant. »

Rien ne prouvait que ce bâtiment ou son possesseur aient un quelconque lien avec les morts-vivants hormis des clients occasionnels, aucune autre conclusion n'avait donc été émise par rapport à cette éventuelle alliance. Si Snake restait neutre, il n'y aurait pas de problème - même si un allié sorcier pouvait s'avérer utile. Il restait à savoir si c'était réellement un sorcier. S'il n'était qu'un simple humain, il suffirait que Zachariah lui brise la nuque. Élimination de témoin classique.


BY .TITANIUMWAY


_________________
When nightmares crawl into our world, you can't wake up to stop them and you have to fight them. When nightmares crawl into our world, you can't sleep to escape them and you have to fight them but you can't fight them, you can't fight them. And they know where to find you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


DEVIL IN DISGUISE
You're poison, running through my veins.





Célébrité : Ben Barnes


Statut : Insaisissable



Messages : 72


Date d'inscription : 24/04/2014


Localisation : Smoky Eyes





MessageSujet: Re: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach' Jeu 16 Oct - 18:19




Snake &  Zachariah
One, two, three and four
The devil's knocking at your door



Alors que ses pas s’éloignent de la table des lycans, Shiloh entendit le bruit d’une pièce d’échec qu’on avance. Il serpente entre les tables avec ce sourire énigmatique qui flotte sur ses lèvres, pour lui, la partie ne vient que de commencer. Le jeune homme n’était pas un fier loup qui hurlait à la lune, un gracieux félin aux vies multiples ou encore une chauve-souris buveuse de sang. Non, le sorcier s’apparente davantage à une araignée qui, en silence et avec discrétion, file sa toile remplie de mensonges et de rumeurs. Il a des contacts partout, dans tous les camps, hormis chez les chasseurs. Snake ne cherche pas à se construire une armée, il n’est pas du genre à faire des coups d’état. C’est sa façon de se protéger et de savoir lorsqu’un intrus s’infiltrait dans son dessin. Sa toile vibre alors et les remous de la guerre sont anticipées à l’avance. Bref, le jeune homme n’avait que les mots, son charme et ses pouvoirs toujours grandissants pour armure, mais il avait quant même l’audace de s’enfermer dans son bureau avec un alpha. Le proxénète ne démontrait aucune inquiétude, car la confiance en soi est souvent le meilleur des bluff.  Mais franchement, de quoi avait-il peur ? Certes, Zachariah Blackwood était un puissant chef de meute, mais il n’était pas du genre à se plaindre si ce dernier tentait de le malmener. Shiloh était simplement curieux de voir comment son invité se présentait. Une brute épaisse ? Un meneur éclairé ? Un allié potentiel ou un chien-chien à mener par le bout du nez ?

En montant les escaliers qui menaient à son bureau, Snake pris son téléphone rangé dans la poche intérieur de son veston, puis envoya des sms à Libby et Irina. Il valait surement mieux qu’elles ne viennent pas travailler au club ce soir, ou du moins, qu’elles fassent plutôt la tournée de leurs clients habituels ailleurs qu’au Smoky Eyes. Il rangea l’appareil tout en poussant la porte de son sanctuaire. C’était une grande pièce insonorisée avec un bureau en chêne et des fauteuils en cuir. Il y avait un minibar dans un coin de la pièce, des armoires fermées à clé, mais ce qui attirait vraiment l’œil était le grand vivarium derrière le siège du patron. Sous ses lumières solaires, une immense vipère du Gabon s’enroulait paisiblement autour de sa branche d’arbre. Le reptile mesurait surement plus d’un mètre et, bien que sa domestication fût interdite aux États-Unis, personne n’était assez idiot pour toucher au familier de propriétaire des lieux.

Dans son élément, Shiloh se laissa mollement tomber dans son siège et posa les pieds sur son bureau, ravie de s’apercevoir que le loup-garou l’avait suivi. Il l’invita à s’asseoir, mais Zachariah préféra directement entrer dans le vif du sujet. Snake ne répondit pas tout de suite et suivit des yeux l’index du loup sur le bois de son bureau. En fait, aucun mot n’était nécessaire pour avoir la réponse qu’il cherchait. Les yeux tantôt foncés du jeune homme prirent une teinte dorée éclatante et, sous les doigts de l’alpha, le meuble pris soudainement feu. Ce n’était pas de véritables flammes, une simple illusion de base, mais qui envoyait un message très clair. Surement par réflexe, le jeune homme avait retiré sa main, mais aucune odeur de brûler n’emplissait l’air. En fait, Shiloh n’avait pas poussé la comédie jusque-là… Son regard couleur or luisait de manière étrange à cause du brasier et, lorsqu’il croisa celui du loup, le sorcier sourit d’un air entendu derrière le rideau de fumée.

« Si je vous voulais le moindre mal Zachariah Blackwood, j’aurais fait en sorte que vous ne voyiez pas mon visage avant. Je ne suis pas votre ennemi, mais je suis un homme d’affaire. » commenca-t-il sur un ton neutre. Les flammes diminuèrent peu à peu pour finalement s'éteindre et laisser voir que le bureau ne portait aucune marque de brûlures. « Si ce sont des noms que vous voulez, je vous retourne une question. Comment mon petit business pourrait survivre si vous me prenez de mes meilleurs clients ? Aurais-je droit à un dédommagement ? Oh et ne me parler pas de ''veillez à ma sécurité'', je sais me débrouiller. Merci. »

Il était ouvert aux négociations, la preuve étant qu’il n’avait pas encore indiqué la sortie à son interlocuteur. Ses pupilles redevinrent petit à petit de leur teinte habituelle, aussi noires que l’encre et plus profondes encore. Il détailla son opposant et, bien qu’il fut très agréable à regarder, le genre de corps si beau qu’on a envie de le marqué à coup de griffes et de dents, il allait falloir bien plus qu’un joli minois pour lui faire céder une part de son savoir. Une chance pour l'alpha, les allégeances du sorcier étaient faciles à acheter si on était prêt à y mettre le prix.

BY .TITANIUMWAY


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach'

Revenir en haut Aller en bas

« Heaven knows, we belong way down below... » feat. Zach'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night
» Rose Heaven [SERPY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Bronx :: Bars & Restaurants :: Le Smoky Eyes-