Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 30 Mai - 16:42







Anhya & Edward



Une nouvelle journée débutait pour Anhya et c’était une journée de travail. Depuis qu’elle avait vu cette femme se faire renverser, la jolie rouquine se plongeait presque corps et âme dans son travail de serveuse. Elle n’arrêtait pas de s’en vouloir parce que c’était un peu de sa faute si cette femme avait été percutée par une voiture. C’était une chasseuse qui s’était mis en tête de la poursuivre et Anhya avait fait absolument tout ce qu’elle pouvait pour s’en débarrasser de façon moins violente possible et au final, cette chasseuse s’était laissée surprendre par un conducteur qui roulait un peu trop vite en centre ville. Quand la jeune Maï avait entendu le choc, elle s’était retournée et avait voulu se précipiter vers la chasseuse pour lui venir en aide, mais ses jambes s’étaient clouées sur place et quand elle avait repris un semblant d’esprit, elle n’avait rien pu faire parce que c’était une chasseuse qui lui mettrait la main dessus dès que l’occasion se présentait. La jeune femme avait dû se résigner à rentrer chez elle sans regarder en arrière.

Anhya éprouvait d’énormes remords et elle n’arrivait pas à s’en faire. En rentrant chez elle, elle avait tout raconté à son oncle qui lui avait assuré qu’elle n’avait pas à s’en vouloir et surtout, qu’elle avait très bien réagi en cherchant à s’enfuir plutôt qu’en essayant de lui faire face. De toute façon, la jolie rouquine n’aurait jamais pu faire face à cette chasseuse, elle n’avait pas un brin d’agressivité en elle. Cela ne voulait pas dire qu’on pouvait se permettre de l’insulter, ni de la prendre pour une quiche, mais se battre et jouer les durs, ça, elle en était incapable. Mais mis à part les paroles rassurantes de son oncle, il n’y avait pas grand-chose qui faisait qu’elle se sente mieux. Alors elle faisait son maximum pour « oublier » cet épisode et pour l’instant, elle n’avait rien trouvé de mieux que son travail de serveuse. Ce n’était certes pas le plus beau métier du monde, et il y avait sans aucun doute un tas de métiers beaucoup mieux que celui-là, mais il avait des avantages que d’autres n’avaient pas. Déjà, il permettait à la jeune femme de rencontrer beaucoup de monde et parfois, le bar était tellement plein qu’Anhya était obligée de courir partout et elle n’avait pas le temps de penser.

Ses cheveux flamboyants étaient attachés en une queue de cheval et elle portait l’uniforme règlementaire de la journée : un t-shirt blanc et une jupe noire qui lui arrivait au niveau des genoux. En règle générale, les serveuses portaient des pantalons le soir afin d’éviter les habituelles altercations avec des clients un peu trop éméchés. Cela arrivait de temps à autre, mais le patron veillait tout de même à la sécurité de ses serveurs, surtout les femmes. Enfin, c’était tout de même un bar du Queens, du coup, la racaille n’avait pas vraiment dans la clientèle. Pour en revenir à l’instant présent, l’après-midi était assez calme. Les gens prenaient majoritairement des cafés ou une boisson (alcoolisée ou non). Occupée à la table d’un couple quinquagénaire, Anhya notait consciencieusement leur commande, toujours en souriant. Il était rare que la jolie rouquine ne sourie pas. Même quand tout allait mal, elle souriait. Du coin de l’œil, elle vit une personne s’installer à une des tables dont elle assurait le service, mais elle n’y prêta pas attention avant d’avoir terminé de noter la commande du couple.

Une fois chose faite, elle se tourna vers la table nouvellement occupée et fut surprise d’y voir Edward. Tout comme elle, Edward était un Maï et il habitait exactement le même immeuble qu’elle et Heley. Parfois, ils s’amusaient à dire que c’était l’immeuble des maï, mais il y avait aussi des gens normaux qui vivaient parmi eux. Toujours en souriant, Anhya se dirigea vers le jeune homme, calepin en  main, comme à son habitude.

- Edward ! Quelle bonne surprise, fit-elle en arrivant à sa hauteur. Tu désires quelque chose ?



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 30 Mai - 19:37







Anhya & Edward



Ce qu’Edward aimait dans son métier était le fait qu’il doive sans cesse s’adapter aux nouvelles personnes qu’il entraînait. Certaines avaient de la motivation à en revendre et d’autres manquaient cruellement de confiance en elles et il se devait de leur trouver un juste milieu et des exercices adéquats. Il aimait ce contact avec les gens qui lui permettait de partager sa passion. Il savait bien que les avis quant au sport étaient bien souvent négatifs et s’employait à les changer. Il voulait que les personnes ne viennent plus seulement pour perdre du poids ou se remettre en forme mais par envie. Bien sûr il ne se faisait pas d’illusions mais il avait déjà vu des opinions changer sur la discipline sportive, alors il persévérait.

Il avait fini sa journée un peu plus tôt et avait directement filé aux douches. Une journée comme les autres qu’il aurait sûrement pu terminer dans son appartement devant un film ou un bon bouquin mais l’envie n’y était pas. Parfois, Edward se trouvait beaucoup trop vieux jeu pour son âge, même s’il sortait beaucoup. Mais ce n’était jamais assez, de son point de vue. Il avait encore tellement d’expériences à vivre qu’il se blâmait dès qu’il passait une soirée enfermée. C’était ridicule et il le savait pertinemment mais il n’y pouvait rien.

Estimant qu’il était bien trop tôt pour rentrer chez lui, Edward roula jusqu’à un bar du Queens dont il avait entendu beaucoup de bien sans n’avoir jamais eu l’occasion de vérifier par lui même. Il faisait étonnamment chaud et peut-être était-ce pour cela qu’il ne se sentait pas encore prêt à rentrer chez lui. C’est en tout cas ce qu’il l’avait poussé à revetir un débardeur blanc et un jean tout simple ainsi qu’une paire de baskets.

Il marcha doucement dans les rues de Manhattan, profitant de la chaleur ambiante, et entra finalement dans le bar. Il jeta un bref coup d’oeil autour de lui et se senti immédiatement à l’aise sous cet éclairage tamisé et cette décoration ni trop moderne ni trop ancienne. Il aimait beaucoup et fût d’autant plus rassuré de le trouver quasiment désert car il avait besoin de se détendre après une journée de travail et pas de se sentir étouffer parmi une foule. Il se dirigea et s’installa à une table dans un coin tranquille.

Il retira ses écouteurs et rangea son iPhone dans la poche arrière de son jean après avoir coupé le morceau qu’il écoutait.

- Edward ! Quelle bonne surprise. Tu désires quelque chose ?

Il releva la tête à l’entente de cette voix familière et tomba sur une chevelure rousse qu’il ne connaissait que trop bien et qui se détachait parfaitement parmi le décor. Il prît le temps de détailler le visage d’Anhya qui lui semblait fatiguée mais toujours aussi rayonnante.

- Salut, dit-il en lui rendant son sourire. Une bière s’il te plaît.

Il regarda autour d’eux afin de vérifier que l’état de la salle n’ai pas changé.

- T’as le temps de t’asseoir cinq minutes ?



_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Dim 8 Juin - 22:50







Anhya & Edward



Il y avait certains jours où Anhya se demandait si elle allait reprendre ses études là où elle les avait laissé ou pas du tout. Parfois, elle avait bien envie de reprendre sa vie d’étudiante et évoluer dans un autre domaine que celui du service de table, mais elle aimait bien aussi le fait de se dire qu’elle pourrait bientôt être indépendante, si elle continuait de travailler à plein temps. Après tout, à vingt-quatre ans, on avait tous envie d’avoir son propre chez soi et ne plus dépendre des autres, même si son oncle lui laissait toutes les libertés dont elle souhaitait. Et puis, il y avait aussi le souvenir douloureux de ce jeune homme dont elle était tombée amoureuse et qui l’avait embrassé parce qu’il éprouvait les mêmes sentiments qu’elle à son égard. Sauf que le jeune homme était humain et embrasser un Maï n’était pas une bonne idée quand on souhaitait vivre jusqu’à au moins 90 ans…Non, Anhya n’était toujours pas prête pour reprendre ses études et elle songeait parfois à consulter un psy. Sauf que pour comprendre son problème, il faudrait un psy Maï et ça ne devait pas se trouver à tous les coins de rues.

Du coup, la jeune femme se contentait de son travail pour le moment. Il lui était bénéfique pour oublier cette chasseuse qui s’était faite percutée par un véhicule en voulant la suivre. Anhya s’en voulait énormément parce qu’elle était en partie responsable de ça, même si son oncle lui affirmait le contraire. Pour lui, elle avait bien agi en essayant de fuir plutôt que de faire face. En même temps, elle aurait été incapable de faire face à cette femme. Déjà parce qu’elle lui faisait peur, mais en plus de ça, Anhya n’était pas violente pour deux ronds. Se concentrant donc au maximum dans son boulot, la jolie rouquine oubliait cet événement tragique. Tout ce qu’elle espérait, c’était que cette femme n’ait pas donné sa description aux autres chasseurs afin qu’ils viennent finir le boulot à sa place. Quoi que pour le moment, Anhya n’avait pas senti quoi que ce soit d’anormal autour d’elle. Mais, elle devait bien avouer qu’en ce moment, elle adorerait que l’empathie dont possédaient les Maï soit un peu plus présent qu’occasionnel. Cependant, il fallait faire avec.

Ce dont elle ne s’attendait pas, c’était de croiser un visage connu à son milieu de travail. Edward était un de ses nombreux voisins. Il vivait dans le même immeuble qu’elle et son oncle, ainsi qu’Heley et sa colocataire. Et par un heureux hasard, il s’était installé à une table dont elle assurait le service, du coup, après avoir noté la commande du couple de quinquagénaire, ce fut avec plaisir qu’elle alla prendre sa commande au jeune homme, se demandant bien ce qui l’emmenait dans le Queens et pourquoi si tôt. Oh bien sur, Edward avait tout à fait le droit de quitter son travail plus tôt et puis, en fin de compte, cela ne regardait pas du tout Anhya. Du coup, elle se contenta d’une petite formule de politesse ainsi que la question qu’elle posait à tous les clients : ce qu’ils désiraient. Un sourire sincère dessiné sur son visage, elle attendait patiemment qu’il lui réponde. Il n’y avait pas foule, alors elle avait un peu tout son temps. Quand il lui rendit son sourire, celui de la jolie rouquine s’agrandit un peu et elle nota sa commande.

Elle fut un peu surprise qu’il lui demande de s’asseoir avec lui, si bien qu’elle regarda autour d’elle. Rien n’avait changé, il n’y avait pas plus de clients autour d’eux. Reportant son attention vers le jeune homme, elle lui répondit :

- Euh, oui, je pense pouvoir. Je dois juste servir ce couple et je viens.

En règle générale, quand elle travaillait, elle devait rester prêt du comptoir et observer l’ensemble de la salle, mais il y avait déjà un de ses collègues qui faisaient le gué. Elle retourna donc derrière le comptoir du bar et prépara les commandes du couple ainsi que la bière d’Edward. Tenant son plateau dans ses mains, elle demanda à son collègue si ça le dérangeait de veiller son côté à elle aussi, et fort heureusement, il lui répondit positivement. Elle lui en devait une ! Anhya se dirigea en premier lieu vers le couple et les servit tout en leur faisant remarquer que s’ils avaient besoin de quoi que ce soit, il ne fallait surtout pas qu’ils hésitent à l’appeler. Ce n’était pas parce qu’elle allait s’asseoir en face d’Edward qu’elle devait oublier qu’à la place, elle travaillait et donc sa tâche numéro une, c’était de satisfaire chacune des commandes et demandes des clients. Puis, elle retourna à la table d’Edward et lui servit sa bière avant de s’installer sur le siège juste en face de lui. Posant son plateau sur la table, elle adressa un sourire au jeune homme.

- Alors, comment tu vas ? demanda-t-elle. Tu finis tôt, aujourd’hui, non ?

Et voilà ! Elle s’était promise de ne pas poser la question, et pourtant, elle l’avait fait. Cela ne la regardait par forcément et pourtant, quand la curiosité envahissait Anhya, c’était fichu. Elle était obligée de satisfaire sa curiosité.

- Pardon, ça ne me regarde pas forcément, ajouta-t-elle. Tu finis ton travail quand tu dois le finir, hein ?

C’était ça, la chance d’avoir des horaires bien organisés. Parfois, il y avait tellement de monde qu’Anhya faisait des heures supplémentaire pour éviter les débordements. Assurer un service quand il y avait foule, c’était assez compliqué parce qu’on courrait un peu partout et il fallait surveiller que personne n’attendait trop longtemps sa commande et débarrasser ceux qui avaient terminé. Etre serveur était sportif, mais aussi extrêmement stressant par moment.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 22 Aoû - 15:36







Anhya & Edward



Il regarda une nouvelle fois autour de lui en attendant la réponse de la jeune femme lui faisant face. Il se demanda pourquoi il n’était jamais venu auparavant - ayant l’habitude de bars plus chics - car il aimait vraiment l’ambiance qui y régnait. Il se sentait à l’aise ici et se promit d’y passer plus souvent, surtout si Anhya y travaillait. Il vit d’ailleurs la surprise se dessiner sur son visage et la comprit tout à fait, ne sachant pas lui-même pourquoi il lui avait demandé de s’installer avec lui. Cela faisait bientôt six mois que la rousse vivait dans le même immeuble que lui et il n’avait jamais pris le temps de réellement s'intéresser à elle et faire sa connaissance, alors pourquoi pas aujourd’hui ?

- Euh, oui, je pense pouvoir. Je dois juste servir ce couple et je viens.

Il hocha la tête et la regarda s’éloigner, légèrement perdu dans ses pensées. Parfois il trouvait qu’il était une contradiction à lui seul. Il aimait sortir et faire la fête mais refusait de créer des liens avec les autres et avait également besoin de sa solitude. Il avait 24 ans et pourtant les personnes sur lesquelles il pouvait vraiment compter étaient rares et la seule once de stabilité dans sa vie était son travail. Il ignorait pourquoi il agissait ainsi et soupçonnait son adolescence tumultueuse et ses anciennes fréquentations plutôt mauvaises. Edward avait de nombreuses fois accordé sa confiance pour finalement être déçu alors il prenait seulement quelques précautions au jour d’aujourd’hui.

Il releva la tête et sourit à la rouquine qui déposa la bière qu’il avait commandé sur la table avant de s’asseoir face à lui.

- Merci.

- Alors, comment tu vas ? demanda-t-elle. Tu finis tôt, aujourd’hui, non ?

Il ouvrit la bouche pour répondre mais se fit devancer.

- Pardon, ça ne me regarde pas forcément, ajouta-t-elle. Tu finis ton travail quand tu dois le finir, hein ?

Il fronça les sourcils, légèrement décontenancé et n’ayant pas l’habitude de discuter avec Anhya. Elle n’avait pas du tout été indiscrète et il ne comprenait pas vraiment pourquoi la jeune femme venait de revenir sur ses paroles.

- Il n'y a pas de problème

Il lui sourit et prit une gorgée de sa bière.

- Il n’y avait pas beaucoup de monde, les gens préfèrent passer de si belles journées dehors plutôt que dans une salle de sport. Et toi, comment tu vas ?




_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.


Dernière édition par Edward Waldon le Sam 29 Nov - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Jeu 4 Sep - 16:56







Anhya & Edward



Depuis qu’Anhya travaillait dans ce petit café/bar, c’était la première fois qu’elle y voyait Edward. Mais elle n’était pas spécialement surprise. Il y avait des centaines de personnes qui venaient ici tous les jours, alors des gens, la jolie rouquine en voyait en veux-tu, en voilà. Mais des connaissances… C’était plutôt rare. Enfin, tant qu’elle ne croisait pas une chasseuse à la même couleur de cheveux qu’elle, qui elle croisait n’avait pas d’importance. Tant qu’elle restait en vie, c’était tout ce qui importait. Non la surprise fut que le jeune homme lui demande si elle pouvait s’asseoir en sa compagnie. Les deux jeunes personnes ne se connaissaient pas vraiment, malgré les six mois qui s’étaient écoulés depuis le jour où Anhya s’était installée chez son oncle. Ils s’étaient croisés quelques fois, mais ils n’avaient jamais pris le temps de se connaître, ni même de discuter.

La jolie rouquine accepta, néanmoins, après lui avoir signalé qu’elle devait s’occuper du couple assis à une de ses tables de service. Après lui avoir offert un sourire, elle s’éclipsa afin d’apporter les commandes. Au passage, elle demanda un de ses collègues si ça le dérangeait de surveiller ses tables. Etant donné qu’il y avait peu de monde, pour le moment, on n’avait pas forcément besoin d’elle et la surveillance ne serait pas bien compliquée. Une fois qu’il eut accepté, elle le remercia et apporta leur commande au couple ainsi qu’à Edward. Anhya déposa son verre de bière en face de lui avant de s’installer sur le siège d’en face. Elle lui offrit un sourire lorsqu’il la remercia. Les clients polis, parfois, étaient rares. C’était souvent pénible. Pourtant, bonjour, merci et au revoir n’étaient pas des mots bien compliqués à prononcer.

Désireuses d’en savoir un peu plus sur Edward, elle lui demanda comment il allait et remarqua également qu’il finissait tôt, contrairement à d’habitude. Parfois, ils se croisaient dans l’immeuble lorsqu’ils finissaient plus ou moins en même temps. C’était pour ça qu’elle savait plus ou moins à quelle heure il rentrait le soir et que ne plus travailler à une heure aussi tôt, ce n’était pas normal. Enfin, malgré tout ça, une espèce de sentiment de culpabilité l’envahit à peine eut-elle posé la question étant donné que cela ne la regardait pas spécialement. De plus, Edward et elle ne se connaissaient pas spécialement donc… donc elle craignait qu’il prenne mal ses questions et ne lui reproche d’être trop curieuse. Elle baissa la tête, assez honteusement. Cependant, elle la releva lorsqu’il lui affirma qu’il n’y avait aucun souci. Elle lui offrit malgré tout un sourire désolé.

Le sourire d’Edward réussit un petit peu à la rassurer. Peut-être qu’Anhya tirait des conclusions un peu trop rapidement, ou qu’elle s’en faisait pour rien. Allez savoir. En tout cas, elle écouta attentivement la réponse du jeune homme à ses questions. La jolie rouquine hocha la tête, comprenant parfaitement les raisons que les gens avaient pour se promener dehors plutôt que de s’enfermer dans une salle. Si c’était elle, elle aussi irait se balader dans les rues et profiter de la journée plutôt que de rester enfermer. Mais il fallait bien qu’elle travaille, même si son oncle refusait qu’elle paye quoi que ce soit. De plus, elle n’allait pas rester chez elle à ne rien faire ! Anhya n’allait déjà plus à l’Université, pour le moment, alors autant être utile et se faire de l’argent parce qu’un salaire de serveuse ne permettait pas vraiment de s’en sortir dans la vie. D’ailleurs, elle se demandait comment certaines personnes faisaient pour s’en sortir avec ce qu’elle gagnait.

- Moi ? Et bien ça ne va pas trop mal, répondit-elle. Le boulot, comme tu peux voir. Et moi non plus, je n’ai pas beaucoup de monde.

Les jours de semaine étaient toujours beaucoup plus calmes que les week-ends. Les gens travaillaient, en même temps, donc ils n’avaient pas toujours le temps de passer dans le coin. Après, quand il faisait trop chaud, les gens ne sortaient pas la journée, mais d’autres venaient pour prendre une boisson ou manger en terrasse. Honnêtement, depuis son altercation avec la chasseuse, Anhya évitait d’être de service à l’extérieur… Quand elle n’avait pas le choix, elle devait bien sortir à l’extérieur, mais elle n’y restait pas au-delà du temps nécessaire. Elle craignait toujours de revoir la chasseuse, même si celle-ci devait être encore à l’hôpital à l’heure qu’il était… Se faire percuter par une voiture, très peu de personne s’en sortait sans aller faire un séjour à l’hôpital. A moins d’être une créature hors du commun… En tout cas, la jolie rouquine n’arrivait pas à oublier la peur qu’elle avait ressenti ce jour-là. Elle avait vraiment cru voir sa dernière heure arrivée.

- Dis… Tu as déjà été… traqué ? demanda-t-elle inquiète.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Jeu 11 Sep - 19:49







Anhya & Edward




Il se sentait vraiment bien dans ce bar et malgré que l’ambiance y soit chaleureuse il soupçonnait la présence de la jeune maï d’y être pour quelque chose. Il se souvenait encore du jour où elle avait emménagé, 6 mois plus tôt. Kim et Heley avaient débarqué comme des hystériques dans son appartement pour l’informer de l’arrivée d’une nouvelle voisine et ils avaient vite découvert qu’elle appartenait également à l’espèce des maï. Ils avaient depuis passé de nombreuses soirées entre voisins mais Edward n’avait jamais eu l’occasion de se retrouver seul avec Anhya et d’apprendre à la connaître plus intimement. Il aurait peut-être du mais n’avait plus l’habitude d’aller vers les autres.

Il ne s’était jamais senti mal à l’aise en société ou n’avait jamais connu de problèmes d’adaptation mais quand le maï en lui avait pris de dessus lorsqu’il était âgé de 17 ans, Edward avait vu sa vie changer de A à Z. Il ne l’avait pas réalisé tout de suite mais il s’était comme renfermé sur lui-même, prétextant devoir s’entraîner pour réussir dans la voie qu’il avait décidé de suivre mais il savait aujourd’hui que là n’était pas la vraie raison. Il n’était pas très porté sur les sentiments et ne le serait très certainement jamais mais il refusait de s’attacher à des personnes qui quitteraient sans l’ombre d’un doute sa vie à cause de sa condition de maï. Il aimait penser qu’il n’avait besoin de personne pour réussir et être heureux, seulement de lui-même et d’un métier enrichissant, mais il se sentait parfois seul. Et c’est dans ces moments là qu’il s’estimait heureux d’être entouré de ces trois femmes-chats toutes aussi étranges les unes que les autres mais auxquelles il s’était en quelque sorte attaché.

- Moi ? Et bien ça ne va pas trop mal. Le boulot, comme tu peux voir. Et moi non plus, je n’ai pas beaucoup de monde.

Il jeta un bref coup d’oeil à la salle et reporta son attention vers la jeune femme, lui adressant un petit sourire.

- J’imagine que c’est plus agréable qu’une salle bondée de monde.

Il avait toujours secrètement admiré le fait qu’Anhya travaille alors qu’elle vivait chez son oncle et pourrait faire ce qu’elle voulait de ses journées. Il connaissait quelques serveuses et savait que ce travail n’était pas de tout repos ce qui rendait la rouquine d’autant plus admirable à ses yeux.

- Dis… Tu as déjà été… traqué ?

La question d’Anhya le décontenança quelque peu et il ne put que se remémorer l’incident qui lui était arrivé quelques mois plus tôt. C’était un Samedi soir comme les autres pour lui, un de plus qu’il passait en boite de nuit à enchaîner les verres jusqu’à ne presque plus se souvenir de rien le lendemain, et il avait tellement bu qu’il n’avait rien vu venir. Généralement il sentait lorsqu’il était suivi ou que quelqu’un le regardait trop intensément mais l’alcool lui avait fait manquer tous ces signes. Il devait être prêt de quatre heure du matin lorsqu’il s’était enfin décidé à rentrer chez lui et c’est en sortant de la boîte qu’il s’était fait plaquer contre l’un des murs de la ruelle sombre dans laquelle il se trouvait. Peut-être était-ce le choc et la douleur qui avait parcouru sa colonne vertébrale ou bien une capacité encore inconnue lui permettant de se remettre incroyablement vite de l’alcool ingurgité mais Edward avait fort heureusement repris ses esprits et réagit au quart de tour lorsque ses yeux s’étaient posés sur le poignard que tenait son agresseur. Il avait tout juste eu le temps de réaliser qu’il se tenait très certainement face à un chasseur de l’Orraculum que le poignard s’abattait sur lui et il ne savait aujourd’hui toujours pas comment il avait évité le coup et s’en était sorti. Il ne parvenait pas à se souvenir de cette soirée dans les détails et n’en n’avait pas même envie. Mieux valait l’oublier et en tirer une leçon, à savoir de constamment rester sur ses gardes et de ne pas abuser sur les boissons.

- Oui, il y a quelques mois, je sortais de boite et je me suis fait plaquer contre un mur par un de ces foutus chasseurs et je sais pas vraiment comment je m’en suis sorti mais … attends, comment ça ?

Lorsqu’Anhya lui avait demandé s’il avait déjà été traqué il s’était contenté de répondre, comme si sa question était tout à fait normale, mais il réalisait à présent qu’elle ne l’était pas. Il sentit son visage se contracter et l’angoisse prendre possession de son corps. Qu’est-ce qui l’avait emmené à lui demander ça ? Il chercha le regard de la rouquine et finit par planter ses yeux dans les siens, inquiet.

- Anhya .. il t’es arrivé quelque chose ?





_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.


Dernière édition par Edward Waldon le Ven 19 Déc - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Sam 20 Sep - 11:59







Anhya & Edward



La conversation qui régnait entre Anhya et Edward était on ne peut plus normal et lambda. Ils parlaient, d’une certaine façon, de la pluie et du beau temps, preuve même que les deux jeunes adultes ne se connaissaient pas vraiment. Ils s’étaient connus grâce à Kim et Heley qui avaient organisé plusieurs petites soirées chez elles, mais jamais ils n’avaient pris le temps de réellement se connaître, ni de discuter plus que de la pluie et du beau temps. Il fallait bien avouer que leurs voisines étaient du genre accaparantes et attiraient tout le temps l’attention sur elles, soit en parlant plus fort l’une que l’autre, soit en faisant une quelconque boulette. La jolie rouquine les aimait bien. Elle se souvenait du jour de son arrivée. Elle aidait son oncle à monter toutes ses affaires dans l’appartement quand les deux jeunes femmes étaient arrivées et l’avaient découverte au beau milieu de cartons remplis de vêtements. C’était ainsi qu’Anhya avait découvert que ses voisines étaient comme elle, et vice versa. Par moment, elle trouvait ça drôle de vivre dans un immeuble avec plusieurs personnes de son espèce. Elle avait demandé à son oncle s’il le savait, mais il s’était contenté d’hausser les épaules.

Son oncle n’était pas un associable, mais il ne faisait pas vraiment attention au voisinage. Lui, il se contentait de vivre au jour le jour sans se préoccuper des voisins et des on dit. S’il savait qu’il y avait des maï ? Bien sur qu’il le savait étant donné qu’ils se reconnaissaient entre eux. Mais il n’avait jamais fait la moindre remarque et ne s’était pas rapproché de ceux de son espèce pour autant. Mieux valait vivre dans l’anonymat, disait-il. Anhya n’avait jamais été spécialement d’accord avec ça, mais quelques jours plus tôt, elle avait appris que c’était peut-être ce qu’il y avait de mieux à faire. Quoi qu’anonyme ou pas, cette chasseuse rousse avait deviné que la jeune femme n’était pas humaine à proprement parlé et la rouquine avait passé le pire instant de sa vie, craignant de mourir et de perdre ainsi une vie. Anhya possédait encore toutes ses vies, mais elle avait assez d’imagination pour savoir qu’un chasseur ne la laisserait pas ressusciter sans la tuer encore une fois jusqu’à atteindre toutes ses vies. Du coup, la jeune femme pouvait vraiment s’estimer chanceuse de s’en être sorti, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que c’était de sa faute si la chasseuse avait été percutée par une voiture.

Pour en revenir à l’instant présent, Anhya présenta plus ou moins son travail à Edward, bien que le manque de client fût plus que visible. En même temps, ils étaient au beau milieu de l’après-midi, un jour de semaine, et les gens travaillaient, majoritairement. Donc ne venait pas au café du coin. Les heures d’influences étaient principalement le midi et le soir. Le reste de la journée était calme. Néanmoins, Edward avait raison de dire qu’une salle à moitié vide était meilleure qu’une salle bondée de monde, impatient de recevoir leur commande. La jolie rouquine n’aimait pas quand elle devait courir partout pour satisfaire le moindre client, mais quand elle devait le faire, elle le faisait sans rechigner. Le meilleur moment, dans ces cas-là, c’était quand venait l’instant de la pause où elle pouvait s’asseoir et se reposer un peu. Bien qu’elle fût une maï, Anhya n’aimait pas être pressée par le temps. Elle aimait faire les choses en ordre et avec soin. Quand les salles étaient pleines de monde, elle remerciait le ciel d’être devenue adroite car elle empêchait un bon nombre de fois son plateau de se renverser sur les clients à cause d’autres clients qui ne faisaient pas attention où ils allaient.

- Tu l’as dit, répondit-elle avec un sourire. Au moins, je ne suis pas obligée de courir partout.

Bien qu’elle pensait que parler de tout et n’importe quoi l’aiderait à oublier cette chasseuse, Anhya remarqua bien vite que ce n’était pas le cas. Elle aurait dû s’en douter puisque même en travaillant d’arrache pieds, la chasseuse ne quittait pas réellement son esprit. Elle était constamment sur ses gardes, craignant de voir débarquer toute une bande de chasseurs venus pour la liquider, créant autour d’eux un chao total. Finalement, la question tomba. Elle demanda à Edward s’il avait déjà été traqué. Elle avait besoin d’en parler à quelqu’un. Quelqu’un d’autre, dirons-nous. Son oncle n’avait pas vraiment été de bon conseil puisqu’il lui avait dit qu’elle s’était très bien débrouillée et qu’elle n’aurait pas pu faire autrement. Il n’avait même pas compris pourquoi sa nièce était bouleversée d’être celle qui avait fait, plus ou moins en sorte, que la voiture percute la chasseuse. De toute sa vie, Anhya n’avait jamais été capable d’une once de méchanceté et elle avait dû prendre une sacrée décision pour s’en sortir. Une décision qu’elle n’aurait jamais voulu prendre. Si seulement la vie pouvait être aussi simple… Ce n’était jamais le cas tout le temps !

La déconcertation d’Edward n’échappa pas à la jolie rouquine, mais elle ne dit rien. Peut-être qu’au final, il ne répondrait pas. L’espace d’un instant, elle aurait souhaité ne rien avoir demandé et continuer de parler de la pluie et du beau temps, même si ce n’était pas les sujets de conversation les plus palpitants qu’on pouvait avoir. Anhya regardait ses doigts comme si brusquement, ils avaient un intérêt quelconque. Le jeune homme continua d’être silencieux pendant quelques secondes avant de finalement lui répondre par la positive. Elle leva ses yeux verts vers lui, l’écoutant commencer à raconter comment cela s’était passé jusqu’à ce qu’il percute que sa question n’était pas vraiment anodine. Elle se mordilla nerveusement la lèvre inférieure et baissa honteusement la tête. Elle allait subir un interrogatoire maintenant qu’elle avait osé poser la question. Mais elle avait besoin d’en parler à quelqu’un d’extérieur à sa famille et le destin avait voulu que ce soit Edward qui soit présent à ce moment-là. Ils ne se connaissaient pas vraiment, mais Anhya avait l’intime conviction qu’elle pouvait lui parler plus ou moins à cœur ouvert.

- Et bien… commença-t-elle. C’était il y a un peu plus d’une semaine maintenant. J’ignore comment, mais elle a découvert qui j’étais alors… Je me souviens à peine de tout ce qu’il s’est passé, en fait. Mais j’ai réussi à m’en débarrasser en faisant en sorte qu’elle soit percutée par une voiture.

Anhya avait honte. Extrêmement honte. Si ses cheveux n’étaient pas attachés en queue de cheval, elle se serait cachée derrière pour éviter qu’Edward ne soit témoin de ses joues qui avaient pris la couleur rouge.

- Je m’en veux… Je n’ai pas réfléchi, c’est venu tout seul.



_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Mar 28 Oct - 18:20







Anhya & Edward




Il détestait ces foutus chasseurs. Les Maï ne faisaient de mal à personne, du moins pas intentionnellement, et il ne comprenait pourquoi ils continuaient à tenter de les tuer. Ils devraient plutôt se concentrer sur ces buveurs de sang qui ravageaient tout sur leur passage. Bien-sûr il n’était pas dupe et savait pertinemment que certains d’eux étaient méchants et nuisaient volontairement, mais cela ne concernait selon lui qu’une minorité. A quoi bon chasser une personne comme Anhya ? Il ne connaissait pas bien la jeune femme mais il était convaincu qu’elle était ce qu’il y a de plus gentil. Il avait d’ailleurs rarement rencontré de personnes aussi douces et calmes qu’elle. Elle ne méritait pas de se faire chasser.

Il y aurait du avoir une règle les interdisant de s’en prendre à des Maï innocents. Lui aussi n’avait rien demandé ni jamais fait de mal à personne et pourtant il avait bien failli y passer. Ça le révoltait qu’on puisse s’en prendre à des personnes comme eux alors que des tueurs en séries étaient toujours en liberté. Il aurait voulu faire quelque chose pour y remédier mais il ne pouvait rien à cela. La vie était décidément injuste.

Il attendait qu’elle lui réponde et sentait l’impatience prendre possession de son corps. Il voulait savoir et surtout comprendre parce qu’il s’inquiétait pour elle, bien qu’elle soit saine et sauve, et voyait bien qu’elle avait du mal à en parler. Il la comprenait parce qu’il n’en avait parlé à personne avant Anhya. En même temps il ne pouvait pas se dire très entouré. Il ne connaissait aucun Maï mis à part ses voisines et les quelques amis qu’il lui restait vivaient dans sa ville natale, Los Angeles, qu’il avait quittée pour s’installer à New-York. C’était uniquement de sa faute s’il n’avait plus personne vers qui se tourner aujourd’hui. Mais il était plutôt solitaire et la situation lui convenait très bien comme ça même s’il se sentait quelques fois un peu seul.

Anhya parla enfin et Edward ne pu que remarquer le remord qu’elle semblait éprouver. Elle rougissait et semblait avoir honte de ce qui lui était arrivé alors qu’elle ne devrait pas.

- Anhya, ce n’est pas de ta faute...

Il réalisa que la rouquine devait lui faire un minimum confiance pour lui confesser tout ça et il s’en sentait privilégiée. Il n’était pas particulièrement proche d’elle, il ne savait d’ailleurs pas pourquoi il ne cherchait pas plus que ça à changer les choses, mais il sentait également qu’il pouvait lui faire confiance, c’était d’ailleurs ça qui l’avait poussé à lui raconter sa mésaventure sans hésitation aucune. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas senti important pour quelqu’un ou dans une situation et ça lui avait manqué. Et c’est pour ça qu’il ne pouvait et voulait pas la laisser s’en vouloir alors que la victime, c’était elle.

- Tu n’y es pour rien. Tu t’es faite pourchasser sans raison et tu as tenté de t’en sortir comme tu as pu, tu n’as pas à t’en vouloir.

Le fait qu’elle éprouve des remords pour une chose dont elle n’était pas responsable prouvait une fois de plus la personne qu’elle était et confirmait ce qu’Edward savait déjà. Peut-être avait-elle ‘provoqué’ l’accident mais elle ne l’avait fait que dans le but de sauver sa peau et rien de tout ça ne serait arrivé si elle n’avait pas été pourchassée au départ. Oui, il résonnait comme ça.

- Est-ce qu’il y a eu des blessés ?





_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Sam 8 Nov - 23:02







Anhya & Edward




La culpabilité était un sentiment qu’Anhya connaissait plutôt bien depuis le temps qu’elle la ressentait. Elle vivait quotidiennement avec. C’était comme un parasite qui la réveillait parfois au beau milieu de la nuit. Et c’était encore pire depuis que cette chasseuse avait décidé de s’en prendre à elle. Ce que la jeune rouquine avait fait pour se débarrasser de cette femme… Jamais elle n’aurait cru avoir assez de cruauté en elle pour faire en sorte que quelqu’un se fasse percuter par une voiture. Jamais ! Et pourtant, c’était bien ce qu’elle avait fait. Anhya se sentait maudite pour devoir vivre avec autant de culpabilité en elle. D’abord la culpabilité d’avoir tué quelqu’un par un baiser qui lui avait été volé et maintenant le fait qu’elle ait prémédité elle-même l’accident de quelqu’un… Quelque chose ne tournait vraiment pas rond, c’était impossible autrement.

Se confier à Edward était la chose la plus difficile qu’elle avait eu à faire depuis que cette course-poursuite avait eu lieu. Son oncle était bien sur au courant, mais ce n’était pas pareil. Ce n’était pas une personne extérieure. En tout cas, s’il y avait bien une chose qu’Anhya ne comprenait pas, c’était pourquoi elle s’en était prise à elle. Après tout, elle n’avait rien fait. Elle était entrain de faire tranquillement les boutiques, elle n’avait menacé la vie de personne. Et de toute façon, la rouquine était incapable de faire du mal à quelqu’un. Tout du moins, c’était quelque chose qu’elle croyait jusqu’à il y a peu. Honteuse, elle avait baissé la tête pour cacher un peu sa honte, mais surtout les rougeurs qui s’étaient emparées de ses joues. Sauf que pour ça, c’était mal joué étant donné qu’elle avait les cheveux attachés. S’ils avaient été détachés, ça aurait été plus facile.

Edward lui assura que ce n’était pas sa faute, tout comme son oncle l’avait fait quelques jours plus tôt. Elle releva la tête, honteuse. Si c’était de sa faute, puisqu’elle l’avait voulu. Elle offrit un léger sourire au jeune homme, un sourire de remerciement. Il essayait de lui remonter le moral, après tout, n’est-ce pas ? Et pour cela, Anhya lui en était malgré tout reconnaissante. Tout le monde ne prendrait pas la peine de l’écouter. Surtout que mis à part être voisins, Edward et elle n’étaient rien d’autres. Du coup, il aurait pu n’en avoir rien à faire de ce qu’il lui était arrivé ou tout du moins pas en avoir grand-chose à faire, mais il semblait vraiment s’intéresser à son cas et ça lui faisait chaud au cœur. Quand il lui demanda s’il y avait eu des blessés, au premier abord, la jeune femme secoua la tête négativement.

- Personne, sauf la chasseuse et c’est déjà une de trop…

Alors qu’elle disait ça, des personnes s’installèrent à une table. Aussitôt, elle se leva, s’excusant auprès d’Edward et alla prendre les commandes. Comme à son habitude lorsqu’elle avait affaire à des clients, la jolie rouquine essaya d’être courtoise et souriante. Essayer était un bien grand mot parce qu’elle savait effacer, plus ou moins, sa vie personnelle au profit de son travail. Du coup, elle fut efficace dans son travail et rapporta les commandes le plus rapidement possible. Puis elle revint vers Edward et se rassit à la place qu’elle avait occupée quelques instants plus tôt. Elle ne devait surtout pas oublier qu’à la base, elle travaillait. Si elle négligeait ça, elle risquait d’avoir des ennuis et honnêtement, ce n’était pas le moment.

- Je te remercie, sincèrement, pour ton soutien, fit-elle ensuite. Je suis désolée de t’avoir embêtée avec mes soucis, ce n’était vraiment pas le but, mais… j’avais vraiment besoin d’en parler et… Enfin, je suis désolée, encore. Et si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner, je le ferais.




_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Mar 11 Nov - 15:44







Anhya & Edward




Il redoutait énormément sa réponse car il connaissait suffisamment la jeune femme pour savoir qu’elle n’accepterait pas qu’il y ait eu des blessés et qu’elle s’en voudrait énormément et ce pendant très longtemps. Il comprenait ça car il aurait sans aucun doute réagit de la même façon mais il refusait qu’elle se sente coupable de quelque chose qu’elle n’avait jamais voulu produire. Elle n’avait pas eu le choix et il savait qu’elle se serait débarrassée de cette chasseuse d’une autre façon si elle l’avait pu.

Il ne savait pas vraiment ce qu’il était censé dire dans une telle situation. Elle s’était confiée à lui alors qu’elle n’en était pas obligée et qu’ils n’étaient pas si proches que ça et Edward se sentait comme privilégié qu’elle lui fasse suffisamment confiance pour ça, il avait donc peur de dire quelque chose qu’il n’était pas censé dire et de la blesser au lieu de la rassurer. Mais il était face à elle et il devait bien lui répondre quelque chose, même s'il n'était pas bien sûr de ce qu'il disait, alors il tentait de lui répondre ce qu'il estimait être adéquat. Il aurait vraiment aimé trouver quoi lui dire et ne pas avoir l'air de se désintéresser de ce qui lui était arrivé car ce n'était absolument pas le cas, il s'y intéressait certainement bien plus que ce que la rouquine pensait.

Il regrettait presque de lui avoir demandé s’il y avait eu des blessés mais la question était sortie toute seule et avant qu'il ne pense à ses possibles conséquences. Et puis c’était la première chose à demander dans une situation comme celle-ci, non ? Il se souciait vraiment de la réponse mais il craignait qu’il y en ait eu et que le dire de vive voix ne blesse sa voisine.

Elle finit par lui répondre que la chasseuse avait été blessée, ce qui rassura le brun qui craignait surtout que l'autre personne impliquée dans l'accident n'ait été touchée, et le laissa quelques minutes le temps de servir de nouveaux clients. Edward profita de son absence pour réfléchir à ce qui lui était arrivé. Il comprenait parfaitement que cet événement la ronge et essayait de se mettre à sa place et d’imaginer cet accident qu’elle pensait avoir provoqué et qui s’était déroulé devant ses yeux. Plus il y pensait moins il parvenait à se dire que la rouquine en était responsable, elle avait fait ce qu’elle avait à faire pour garder la vie sauve et la chasseuse n’avait eu que ce qu’elle méritait.

Elle revint s’asseoir face à lui et il la fixa sans un mot, attendant qu’elle dise quelque chose de peur de dire une bêtise. Elle le remercia et lui sembla mal à l’aise et honteuse de ce qu’elle venait de lui dire alors qu’elle n’avait aucune raison de l’être.

- Tu n’as pas à me remercier, Anhya, je n’ai absolument rien fait. Il essayait de capter son regard pour lui prouver qu’il pensait sincèrement ce qu’il disait mais il n’y parvenait pas vraiment. Tu ne m’embêtes pas, pas du tout même, et saches que tu peux revenir m’en parler si tu en ressens le besoin. Mais encore une fois rien de tout ça n’est de ta faute. Tu t’es sauvée et peut-être que cette chasseuse a été blessée mais je préfère que ce soit elle plutôt que toi.




_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.


Dernière édition par Edward Waldon le Sam 29 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 28 Nov - 22:02







Anhya & Edward



Faire des blessés n’était pas du tout dans ses habitudes. Dans un sens, Anhya devait bien avouer qu’elle était ‘contente’ qu’il n’y ait pas eu plusieurs blessés dans l’accident qu’elle avait provoqué parce qu’elle aurait pu tuer des innocents. Rien que d’y penser, la jeune femme en avait des frissons d’effroi. La chasseuse était vraiment la blessée de trop. Elle était la seule, certes, mais c’était de trop pour la jeune maï. Son mental n’allait certainement pas le supporter. Pour l’instant elle encaissait… Quand elle voyait ce que ça avait donné la dernière fois… Ses parents l’avaient envoyé ici pour qu’elle passe à autre chose. Et voilà qu’ici, ça recommençait. Bon, cette fois-ci, Anhya n’avait tué personne (bien que la première fois elle n’avait pas voulu provoquer la mort de quelqu’un), mais quand même. Enfin, il était évident qu’elle ne savait plus du tout où elle en était. Dans un sens, ça lui avait fait du bien d’en parler avec Edward qui était quand même une personne extérieure. Il fallait bien avouer qu’en parler à son oncle ne l’avait pas vraiment aidé : elle était sa nièce, par conséquent il n’était pas objectif.

En parlant de ça à Edward, la jolie rouquine ne s’attendait pas à avoir des conseils pour aller mieux ou quoi. C’était surtout pour elle qu’elle le faisait et puis, même s’ils ne se connaissaient pas beaucoup, ce qui était tout de même dommage étant donné qu’ils étaient voisins, ça lui avait fait un peu de bien. Elle le quitta quelques instants afin d’aller s’occuper de nouveaux clients qui venaient de s’installer sur une de ses tables. Bien sur, elle n’oubliait pas son boulot. Il ne valait mieux pas d’ailleurs parce que sinon elle perdrait sa place aussi sec. Or être serveuse, jusqu’à présent, c’était la seule chose qu’elle savait faire. Anhya pourrait reprendre ses études, mais pour l’instant, elle ne me sentait pas prête. Il fallait qu’elle les termine. Elle l’avait promis à ses parents. La jeune femme se dépêcha pour apporter leur commande avant de retourner s’asseoir. Là, elle remercia Edward de l’avoir écouté et surtout, elle s’excusa pour l’avoir embêté avec cette histoire. D’ailleurs, pour se faire pardonner, elle lui fit remarquer qu’il pouvait lui demander ce qu’il voulait.

Elle le regarda alors qu’il lui affirmait qu’elle ne lui devait rien. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la rouquine. C’était gentil de sa part. On ne pouvait pas dire que depuis qu’elle était arrivée à New York Anhya s’était fait beaucoup d’amis. Elle avait les cousines, qui étaient ses voisines de porte et qui débarquaient un peu n’importe quand dans l’appartement de son oncle, mais mis à part elles, et bien on ne pouvait pas dire qu’il y avait foule au portillon. Du coup, elle était contente de trouver en Edward un nouvel ami. Enfin, pour l’instant, elle ignorait encore s’il la considérait comme telle, mais il fallait que ce soit en bonne voie pour qu’il lui affirme qu’elle pouvait venir lui parler quand elle voulait.

- Moi aussi je préfère que ce soit elle plutôt que moi, mais ce n’est pas moral pour autant, répondit-elle en rougissant légèrement.

Préférant ne pas s’enfoncer encore plus dans la mélancolie et la culpabilité, Anhya releva la tête et offrit un sourire sincère au jeune homme. Finalement, elle lui demanda :

- Tu as quelque chose de prévu ? Je finis mon service dans quarante-cinq minutes. Si… si ça te dérange pas d’attendre… on pourrait faire un tour ?




_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Sam 29 Nov - 23:06







Anhya & Edward




Il se mit à se remémorer la première fois qu’Anhya et lui s’étaient rencontrés et il se souvenait parfaitement d’à quel point elle lui avait paru pure, sans passé lourd à porter et surtout sans la moindre trace de méchanceté. On pouvait lire sur son visage qu’elle était une bonne personne qui ne voulait que le bien des gens qu’elle aimait. C’est pour ça qu’Edward se sentait vraiment rassuré qu’il n’y ait eu “que” une personne de blessée, qui n’était en l'occurrence pas le moins du monde innocente. La rouquine n’aurait pas supporté d’être responsable de la mort de quelqu’un et lui n’aurait pas supporté de la voir s’éteindre devant ses yeux.

Il se sentait assez mal à l’aise de se retrouver face à elle maintenant qu’elle lui avait fait part de sa mésaventure et de ses remords qui s’étaient avérés infondés aux yeux d’Edward. Plus il y pensait plus il se disait que c’était assez étrange qu’ils se soient parlé à coeur ouvert comme ça, sans honte aucune, alors qu’ils n’avaient jamais vraiment pris le temps de créer des liens. Ou peut-être n’était-ce pas un manque d’envie ou de temps mais plutôt le fait qu’ils n’osaient pas. Les cousines attiraient constamment l’attention sur elles et Edward et Anhya avaient peut-être inconsciemment pris pour habitude de rester en retrait, simples spectateurs du spectacle que leurs deux voisines étaient à elles seules et dont ils ne se lasseraient certainement jamais.

Il se disait vraiment qu’il était passé à côté de quelque chose. Il la trouvait encore plus fascinante maintenant qu’elle lui avait révélé tout ça et il se promit de faire des efforts et de se montrer un peu plus sociable dans les semaines à venir, il avait envie d’apprendre à mieux la connaître parce qu’elle l’intriguait. Depuis le début, à vrai dire, mais il n’avait jamais vraiment osé. Il faudrait qu’il pense à prendre sa vie sociale et amoureuse en main.

- C’est dans la nature humaine de se préférer aux autres. Quand les sentiments ne s’y mêlent pas, je veux dire. Même les personnes les plus gentilles ayant jamais existé devaient fonctionner comme ça, je suppose.

Un sourire se dessina de lui-même sur son visage lorsque la rouquine lui en offrit un. Il espérait vraiment que ce sourire n’était pas forcé et qu’elle ne se sentait pas trop mal après la conversation qu’ils venait d’avoir. Il sourit un peu plus face à sa proposition.

- Bien sûr, avec grand plaisir. Je t’attends, retourne travailler, et désolé de t’avoir dérangé pendant ton service, j’espère que tu ne t’attirera pas de problèmes.





_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Jeu 18 Déc - 10:23







Anhya & Edward



Parler de l’accident n’était vraiment pas chose facile pour Anhya qui s’en voulait énormément. Mais c’était la deuxième fois qu’on lui disait qu’elle n’avait rien à voir avec l’accident et qu’elle ne devrait pas s’en vouloir ainsi. Du coup, elle commençait à se demander si elle n’en faisait pas toute une montagne pour pas grand-chose. Sauf que… Elle n’avait pas cette sensation. Après tout, chacun d’entre nous réagissait différemment aux choses. La jolie rouquine était quelqu’un de beaucoup trop gentil pour pouvoir se réjouir du malheur des autres, même quand les autres essayaient de la tuer. Sa gentillesse lui jouera sans aucun doute des tours un jour. Elle avait encore neuf vies, mais elle se doutait que si un chasseur lui mettait la main dessus, il ne la laisserait pas derrière lui une fois qu’il lui aurait collé une balle dans la tête. Il attendrait qu’elle se réveille pour recommencer et ce, neuf fois. Rien que d’y penser, elle en avait froid dans le dos. Du coup, elle préférait passer à autre chose. Ce qui expliquait pourquoi Anhya se donnait à fond dans son travail. Elle avait même augmenté son nombre d’heures afin de ne pas avoir trop l’occasion de se morfondre.

L’arrivée d’Edward changeait vraiment la donne sur le déroulement de la journée. Habituellement, la jeune femme ne croisait jamais aucune de ses connaissances sur son lieu de travail. Le hasard avait fait que pour la première fois depuis qu’elle travaillait là, quelqu’un qu’elle connaissait franchisse l’entrée des lieux. Même s’ils ne se connaissaient pas spécialement, la jolie rouquine était contente de le voir. Elle regrettait le fait qu’ils n’aient pas eu trop l’occasion de faire connaissance auparavant. Mais peut-être était-il temps de changer les choses ? Avant d’arrivée à New York, Anhya n’avait jamais rencontré de maï, autres que ses parents. Depuis qu’elle était là, elle avait fait la connaissance d’autres maï : les cousines et Edward. Les cousines, elle les connaissait plutôt bien maintenant. Mais en ce qui concernait le jeune homme, mis à part quelques paroles banales échangées, elle ne savait pas grand-chose d’autres. Mais il semblerait que le moment soit venu pour eux de faire plus ample connaissance. Ils devaient en profiter étant donné que les cousines n’étaient pas présentes pour attirer l’attention sur elles.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Anhya s’était confiée à cœur ouvert et même si elle n’arrivait pas à se faire de cette culpabilité, elle ne voulait pas stagner dessus. Certes, Edward avait raison de dire que c’était dans la nature humaine de penser à soit avant de penser aux autres, surtout quand la situation nous mettait soi-même en danger. La jolie rouquine lui offrit malgré tout un sourire. Ne souhaitant pas s’attarder plus en avant sur cette conversation, elle lui demanda s’il avait quelque chose de prévu, car ils pourraient passer un peu plus de temps ensemble. Elle terminait son service prochainement du coup, elle avait un peu de temps libre avant le début de la soirée. La réponse du jeune homme arracha un véritable sourire à la jeune femme qui fut ravie de sa réponse positive. Secouant la tête, elle lui répondit :

- Mais non, tu ne m’as pas dérangé. C’est plutôt calme donc je n’aurais pas de souci, t’en fais pas pour moi.

Elle se releva de sa chaise et retourna à son travail après lui avoir dit : « A tout à l’heure. Si tu as besoin de quelque chose, n’hésites pas à m’appeler ! ». Elle retourna auprès du reste de ses clients, les débarrassant, prenant des nouvelles, leur demandant s’ils souhaitaient autre chose, etc…

Les quarante-cinq minutes s’écoulèrent assez rapidement étant donné que des gens commençaient de plus en plus à arriver. Quand sa collègue arriva pour prendre la relève, Anhya alla à son casier afin de retirer son uniforme et d’enfiler des vêtements civils. Une fois chose faite, elle rejoignit Edward dans la salle après avoir salué ses collègues.

- On peut y aller, fit-elle au jeune homme avec un sourire.




_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




"When writing the story of your life, don't let anyone else hold the pen."




Célébrité : Steven R. McQueen


Messages : 32


Date d'inscription : 26/03/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 19 Déc - 21:27







Anhya & Edward




Ça lui fit vraiment très plaisir qu’Anhya lui propose d’attendre la fin de son service afin qu’ils passent un peu de temps ensembles. Il est vrai qu’ils se connaissaient depuis maintenant plusieurs mois, il était donc peut-être temps qu’ils apprennent à se connaître ! Surtout qu’Edward savait que la rouquine était une personne très gentille et certainement aussi très intéressante. Une personne de confiance, aussi. Elle ne s’était après tout pas confiée à lui pour rien, et Edward faisait confiance à ceux qui lui faisaient eux aussi confiance. C’était souvent de cette façon qu’il choisissait les personnes vers lesquelles il pourrait se tourner en cas de besoin.

En tout cas il espérait vraiment que la jeune femme allait rapidement se remettre de cet épisode assez tragique qu’elle venait de vivre. Elle n’avait vraiment rien à voir là dedans même si elle était persuadée du contraire, Ed croisait seulement les doigts pour qu’elle ait changé d’avis, et surtout pour qu’elle ne soit pas en danger. Il était impossible de savoir si cette chasseuse l’avait repérée ou était tombée sur elle par pur hasard, Edward priait néanmoins pour que la deuxième option soit la bonne. Anhya était définitivement la dernière maï à tuer puisqu’elle ne ferait pas de mal à une mouche !

Il lui adressa un petit sourire avant qu’elle s’éloigne. Il savait qu’il lui restait quarante-cinq minutes de travail mais ne s’en préoccupait pas tellement, il trouverait toujours de quoi s’occuper ! Et puis il n’avait de toute façon rien prévu de sa soirée et n’était donc pas le moins du monde pressé ! Peut-être était-il un peu fatigué après sa journée de travail mais l’attendre arrangerait ça sans aucun doute. Du coup, il but une nouvelle gorgée de bière et navigua sur son téléphone, jonglant entre les réseaux sociaux, ses messages, sa musique et même les dernières actualités. Être coach sportif ne faisait pas de lui un inculte !

Il ne vit pas le temps passer et fût presque surpris lorsque la jolie rouquine se présenta à nouveau devant lui. Il n’avait absolument aucune idée de combien de temps il l’avait attendue. Rien de très important, de toute façon.

Il se releva, paya et l'entraîna à sa suite à l’extérieur du bar, lui tenant la porte pour qu’elle en sorte avant lui.

- Tu aimerais qu’on aille dans un endroit particulier ? Je suis garé deux rues plus loin.

La jeune femme arborait un grand sourire et il n’en revenait pas qu’elle puisse changer si rapidement d’humeur. Enfin, elle était toujours heureuse et de bonne humeur, mais la conversation qu’ils avaient eu quelques dizaines de minutes plus tôt n’était pas vraiment des plus joyeuses. Il craignait donc de se retrouver avec une Anhya un peu morose, mais pas du tout ! Il préférait largement cette Anhya là. Son sourire était communicatif.

- Tu reprends ton service dans combien de temps ?





_________________



Sometimes you just got to punch back and say : “No, this is who I am”. Don't let anyone tell you what to do. If you want people to look at you differently, make them. If you want to change things you’re going to have to go out there and change them yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward] Ven 2 Jan - 16:27





Anhya & Edward



Anhya ne savait pas vraiment quel comportement adopter quand elle était en compagnie d’Edward. Elle se montrait un peu hésitante car après tout, ils ne se connaissaient pas plus que ça et rien ne lui disait que le jeune homme accepterait d’être son ami. Certes, c’était en de bonnes voies et il se montrait sympathique avec elle. Enfin, étant donné qu’ils ne se trouvaient pas en compagnie de leurs voisines, la jolie rouquine avait saisi cette opportunité qui se présentait à eux afin qu’ils puissent apprendre à se connaître un peu mieux. Pas en tant que simple voisin mais en tant qu’Anhya et Edward. Elle l’avait trouvé sympathique, du coup, elle trouvait dommage qu’ils aient tardé à se connaître.  C’était donc tout naturellement qu’elle l’avait invité à l’attendre afin qu’ils passent du temps. Elle  ne savait pas trop s’il allait accepter, mais quand il le fit, un grand sourire s’était dessiné sur les lèvres de la jeune femme puis elle retourna à son travail.

Trois quart d’heure, ce n’était pas grand-chose, mais bizarrement, la jolie rouquine eut l’impression que ces quarante cinq minutes furent extrêmement longue. C’était tout le temps comme ça quand il y avait quelques choses à l’arrivée. D’habitude, sa dernière heure de travail passait assez rapidement parce qu’elle ne faisait rien d’autre que rentrer chez elle, mais aujourd’hui, elle ne rentrerait pas chez elle directement, elle allait passer un peu de temps avec Edward. Cela aurait été surement pareil si ça avait été quelqu’un d’autre, mais pour le moment, il s’agissait du jeune homme. Anhya se concentra donc au maximum sur son travail et se montra extrêmement attentive aux besoins des clients qui avaient choisi ses tables pour s’installer et commander. Cinq minutes avant la fin de son service, sa collègue arriva pour prendre sa relève. Une fois cette dernière prête, la jolie rouquine put s’éclipser dans les vestiaires pour se changer et enfiler des vêtements « civils ».

Une fois chose faite, elle retourna vers Edward qui avait passé le temps en jouant sur son téléphone portable. Ensemble, ils quittèrent le café. Si Anhya avait lancé l’invitation, le jeune homme lui posa une colle en lui demandant où elle souhaitait aller. Elle n’y avait vraiment pas réfléchi. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille. Ces cheveux étaient encore noués par un élastique, mais parfois, elle avait quelques mèches de cheveux qui se faisaient la malle et qui étaient surtout indomptables.

- En fait, je n’y ai pas réfléchi, répondit-elle. Je n’ai pas d’idée particulière, en fait.

Elle lui offrit un sourire désolé. Elle se sentait un peu nulle, pour le coup. Elle aurait dû prévoir une idée, mais pendant les trois quart d’heure qu’elle avait travaillée, elle n’avait pas pensé à réfléchir à cette possibilité. En même temps, quand elle travaillait, elle évitait de penser à autre chose parce que même si elle était une maï, il lui arrivait d’avoir deux mains gauches. Et tout ce qu’elle cassait était déduit de sa paye. Non pas qu’elle avait beaucoup de facture à sa charge, étant donné que son oncle refusait qu’elle paye quoi que ce soit, mais elle savait qu’un jour, elle s’installerait chez elle et ce jour-là, elle aurait des frais. Donc autant mettre un maximum d’argent de côté dès maintenant pour que ça lui soit profitable le moment venu. Elle reporta son attention sur Edward quand il lui demanda combien de temps ils disposaient. Un léger rire s’échappa des lèvres de la jeune femme qui lui répondit :

- J’ai fini ma journée. Ils ne me reverront pas avant le lendemain. Donc nous avons jusqu’à… demain matin, huit heures.

Bien sur, elle savait qu’ils ne risqueraient pas de rester autant de temps ensemble, mais ça l’avait amusé que le jeune homme lui pose cette question. Enfin, elle réfléchit à sa première question.

- Sinon… Dans le coin il y a la forêt, quelques boutiques si tu aimes faire les boutiques et… oh le manoir abandonné ! Je n’y ai jamais mis les pieds, soit dit-en passant !




_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward]

Revenir en haut Aller en bas

La fin de la journée s'annoncerait-elle bonne ? [Pv Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Récit d'une journée mouvementée [Edward & Miloë]
» Bonne ou mauvaise journée ? [ Bailey ]
» Rien de tel que de l'énergie pour passer une bonne journée ! (Miel)
» bonne journée !!
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Queens :: Bars & Restaurants-