Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Mother knows best ▬ Irina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


ADMINISTRATRICE
I loved and lost and survived




“ The more anger towards the past
you carry in your heart... ”



“ the less capable you are of
loving in the present.”






Célébrité : Nina Dobrev


Statut : C'est compliqué



Messages : 26


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Mother knows best ▬ Irina Mar 17 Juin - 1:40

.
 
I was in the darkness so darkness i become

KAMILA & IRINA

Kamila n’avait pas passé à priori une soirée très amusante. En effet, la jeune vampire était partie tard la nuit, dans le Bronx, à la recherche d’un sorcier qui avait eu quelques légers différends avec certains loups-garous. On avait alors fait appel à elle afin de « s’occuper » de lui. Effectivement, Kamila était chasseuse de primes à son compte et il n’était donc pas rare qu’on lui demande d’aller régler certains différends, soit en arrêtant une personne ou voire même en s’en débarrassant définitivement. Ce doux euphémisme était le sort qui aurait dû normalement s’appliquer au jeune ensorceleur mais hélas voilà dix minutes que celui-ci avait fichu le camp et mit la belle dans une position assez…délicate. Malheureusement pour Kamila, elle était tombée dans le piège de sa proie ce qui était extrêmement vexant et agaçant pour elle. De plus, celui-ci n’y était pas allé léger avec elle, après s’être bien moqué de sa situation, il avait quitté ce vieux repère dans lequel il s’était terré et l’avait laissé seule, dressée sur une tonne d’explosifs. Si la belle immortelle faisait un pas de plus, l’immeuble dans lequel elle se trouvait exploserait ainsi que probablement elle-même. C’était une position certes fâcheuse dans laquelle elle ne savait que trop peu comment réagir, elle se mit donc à explorer les possibilités. Au bout de quelques minutes elle dut se forcer d’admettre que la seule solution était de courir aussi vite qu’elle le pouvait et se jeter par la fenêtre qui se tenait à quelques mètres d’elle. Étant dotée d’une rapidité surnaturelle, elle survivrait néanmoins elle allait souffrir ! En effet, la brunette n’avait aucune idée de la puissance que dégageraient ses explosifs et il y avait des risques pour qu’elle se retrouve éjectée assez loin et qu’elle ne sache pas sur quoi elle tomberait. Malheureusement pour la jeune vampire, il n’y avait que cette possibilité qui s’offrait à elle et elle n’allait pas pouvoir rester bien longtemps dans cet immeuble miteux. Elle se prépara donc mentalement, râlant à propos du fait que son joli visage allait être égratigné puis prit une grande avant de mettre son plan à exécution.

L’explosion fut en effet très douloureuse. Après avoir sauté par la fenêtre, la force de la déflagration l’avait éjecté au bout de la rue ou elle avait violement heurté une voiture dont l’alarme s’était mise à sonner. A la place de l’immeuble ne se tenait désormais qu’un tas de débris enflammé qu’on entendait crépiter au loin. Adossée contre la voiture, Kamila gémissait sous la douleur que lui causaient ses membres, c’était comme-ci tous ses os venaient de se briser. Elle sentait la brûlure des flammes sur ses bras, ses jambes et son visage. Ses vêtements étaient déchirés et ses cheveux légèrement roussis. Heureusement pour elle que les vampires avaient la capacité de se régénérer assez vite et de ne conserver aucune cicatrice car si cela n’avait pas été le cas, l’explosion lui aurait probablement couté la vie ou laissé de méchantes séquelles.

Tournant la tête vers le rétroviseur, Kamila constata avec rage que son beau visage était strié de vilaines égratignures d’où perlait un fin liquide rouge. La belle se mit alors à essayer d’enlever les quelques débris qui s’étaient retrouvé plantés dans son corps et ce n’était pas choses faciles. Certains se trouvaient bien trop profondément dans son dos pour qu’elle puisse se les enlever elle-même. Elle allait avoir besoin d’aide. Pourtant la jeune vampire ne semblait pas prête à se soumettre à cette solution, elle tenta vainement d’enlever les morceaux de verre et de bois mais fut obliger de se résigner au bout de quelques minutes, gémissant sous la douleur. Elle constata alors l’angle anormal de son autre bras qui s’était déboité dans l’explosion. Elle allait devoir le remettre en place. Un cri strident raisonna dans la rue, son bras était redevenu normal.

Se sentant reprendre des forces, la jeune immortelle tenta de se relever ce qui fut assez difficile. Elle dut réessayer plusieurs fois tout en s’appuyant contre le véhicule qui avait « amorti » sa chute quelques instants plutôt. Elle avait l’impression qu’un os dans une de ses jambes était brisé ainsi que son poignet gauche, elle allait devoir attendre un peu pour que ses os se ressoudent ! Néanmoins, elle ne se découragea pas et se remit en route, titubant dans les rues sombres du Bronx. Bien qu’elle eut à ce moment-là, une envie meurtrière de retrouver celui qui lui avait fait ça et de lui faire payer, son instinct la poussait à ne pas le faire. En effet, elle était beaucoup trop affaiblie et avait besoin de reprendre des forces ainsi qu’un coup de main pour enlever les débris restés dans son corps. Elle devait le faire dans un endroit sûr et les rues du Bronx n’étaient pas vraiment paisibles la nuit, elle risquait de tomber sur un loup-garou, il n’y avait presque que ça ici ! Et puis la relation entre les lycanthropes et les vampires était au plus bas en ce moment. Kamila avait donc besoin d’un abri et elle savait ou en trouver un. La jeune femme se mit route, boitant et gémissant sur la chaussée, en direction de la maison de sa mère.

Kamila n’aimait pas se réfugier chez sa mère. Elle le faisait rarement et venait surtout quand elle n’avait nulle part où aller ou bien alors lorsqu’elle était très amochée comme dans le cas présent. Sa relation avec celle qui lui avait donné la vie était des plus catastrophiques, Kamila avait perdu toute once de respect qu’elle avait eu pour elle il y a bien des années à cause d’un incident qui s’était produit entre elles. De plus, si la jeune créature se rendait chez sa mère, cette dernière en la voyant ainsi  ne manquerait pas de lui reprocher son manque de prudence, son insouciance et tout le reste. Serrant les dents à cette perspective, Kamila continua néanmoins de marcher en direction de sa maison. Elle souffrait le martyre, ses blessures n’étaient pas encore toutes cicatrisées et les morceaux de débris coincés dans son corps l’empêcher de guérir correctement. C’était surprenant de sa part de souhaiter ça, mais pourvu que sa chère mère soit là et non pas à danser en petite tenue autour d’une barre en métal.

Lorsque la jeune femme arriva enfin devant la bonne maison, elle se dirigea faiblement vers la porte au bord de l’évanouissement et frappa de ses poings tout en appelant sa mère de son prénom : Irina. Malheureusement pour elle, personne ne vint lui ouvrir et son ouïe extrêmement fine lui indiqua que personne ne se trouvait à l’intérieur également. Sentant ses forces s’épuisaient, elle se laissa tomber le long de la porte sur laquelle sa tête se cogna violemment. Pourquoi n’était-elle pas là quand elle avait réellement besoin d’elle ? La jeune vampire constata alors l’état de sa tenue, sa robe bleue déchirée laissé entrevoir les brûlures qu’elle avait subies en ayant été traînée sur le sol avant de s’être prise le véhicule amortisseur. Ses mains étaient pleines de sang et lorsqu’elle les passa sur son visage, elle sentit plusieurs égratignures, certaines d’entre elles avaient disparu mais d’autres n’étaient pas encore totalement parties et la belle restait encore bien amochée ! Ayant  besoin de l’aide de sa mère et étant bien trop faible pour aller autre part, Kamila fut forcée de rester adossée contre sa porte. Ses blessures la conduisaient peu à peu dans un état second, elle se sentait de plus en plus faible et plonger dans l’inconscience mais malgré cela, elle continuait d’attendre, étant bien décidée à garder un peu de dignité lorsque sa mère arriverait.



 


_________________

“There is only one god and his name is Death. And there is only one thing we say to Death: “ Not today. ”
THE WORLD IS OUR © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
You don't have to sell ur body to the night




Don't look into my eyes



it's where my demons hide




Célébrité : Gemma Arterton


Messages : 19


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: Mother knows best ▬ Irina Mer 18 Juin - 21:21

.
 
I was in the darkness so darkness i become

KAMILA & IRINA

«   Merci et à demain   !   » fit une voix féminine en poussant la porte.

La nuit était déjà tombée depuis plusieurs heures sur la ville quand Irina sorti enfin du cabaret. Lieu d'érotisme, luxure et de sexe, c'était bel et bien son lieu de travail. Elle resserra son manteau de fourrure contre elle, alluma une cigarette et se mit à marcher en direction de chez elle. Ça faisait deux ans qu'elle bossait ici, sous les directives de son patron qui l'avait accueilli bras ouverts après avoir vu son potentiel. Il fallait dire qu'en 300 ans, elle avait eu le temps de s'entrainer   ! C'était un commerce tordu où le plaisir était échangé contre des liasses de billets, on louait son corps pour une nuit et on devenait riche. Elle avait toujours excellé dans ce domaine, et le fait d'être désormais protégée et de travailler presque honnêtement dans une vraie boite ne faisait que l'encourager à continuer. Elle savait tout ce qu'un homme pouvait aimer, préferer ou détester. Elle savait les surprendre et faire de son corps une expérience inoubliable pour ses clients, et savait aussi se faire respecter. C'était bien simple, si un homme venait à tenter de la forcer à quelque chose et qu'il insistait, elle le tuait. Les gros porcs ne méritaient pas de vivre.

Elle marchait d'un pas assuré, dressée sur ses talons aiguilles vertigineux. L'avantage de bosser dans le bronx, c'était que c'était tout près de sa maison. Il lui fallait quoi... vingt minutes de marches pour rentrer chez elle a pied ? Et même on était au beau milieu de la nuit dans un quartier infesté de dealers et de créatures, elle n'avait pas peur. Car les vampires étaient puissants, et elle savait parfaitement se défendre ! Dans une petite ruelle à sa droite, elle pouvait voir deux personnes s'échanger un paquet ; tandis qu'à sa gauche sur le terrain vague, un feu de camp crépitait entouré d'une bande de jeunes capuchonnés qui sifflèrent en la voyant passer. Les ignorants, elle continua sa route jusqu'à s'arrêter devant une boutique de près à porter, où une magnifique robe rouge attira son attention dans la vitrine. C'est une robe de soirée magnifique, au tissu brillant et qui lui rappelait étrangement le fameux bal où elle avait fait la plus grosse erreur de sa vie et où Kamila avait dû y laisser sa vie humaine En y repensant, la jeune maman était bien heureuse d'avoir sa fille à ses côtés. Elle serait déjà morte depuis longtemps et ne l'aurait jamais connue si ce n'était pas arrivé ! Mais même si son égoïsme l'avait plusieurs fois poussé à vouloir la transformer, elle ne l'aurait jamais fait de son plein gré.

Tous les jours, Irina pensait à sa fille. Et tous les jours, un vide incomblable lui creusait le cœur. Certes, elle avait fini par la retrouver. Mais elle de moins en moins supporter d'avoir une relation si froide avec elle, quand elle repensait au lien unique qu'elles avaient réussi à tisser à travers les siècles. Avant, c'était elles contre le monde entier. Et maintenant, c'était la fille contre sa mère. Dans une maison différente, avec un destin différent. Tout ça a cause d'une grosse dispute. Ce n'était tout de même pas de sa faute si sa fille avait succombé aux charmes d'un chasseur ! Il allait les tuer toutes les deux si elle ne l'avait pas fait en premier ! Et Kamila n'avait jamais voulu le reconnaître, elle avait même failli tuer sa propre mère. Heureusement, le fait qu'elle se soit rétractée à la fin lui prouva qu'elle éprouvait toujours un peu d'amour au fond d'elle. Du moins, l'espérait-elle. Elle n'avait eut la moindre once de gratitude envers sa mère ; qui si elle ne l'avait pas couvert pendant ses stupides bêtises, aurait déjà vu sa fille mourir depuis bien longtemps ! Et le caractère trop instable de Kamila l'empéchait de vouloir le reconnaître. Cependant, malgré tous leurs différents, la fille de joie ne pouvait se résoudre d'abandonner une seule seconde son propre enfant. Et même si elle la détestait et qu'elle profitait ouvertement d'elle, sa porte lui était toujours ouverte.

Elle redressa la tête fièrement et ravala sa nostalgie. Au moment où la vendeuse de la boutique sorti, elle reprit sa route sans rien dire. Il fallait être fou pour laisser une boutique ouverte à cette heure-ci dans le bronx ! Elle continua de marcher sur quelques mètres, ses talons claquant contre le trottoir où jadis elle avait eut l'habitude d'attendre que les voitures s'arrêtent pour l'embarquer une heure ou deux. Elle tira une dernière fois sa cigarette, puis l'écrasa contre le mur avant de la laisser tomber par terre. Sa maison n'était plus très loin, elle pouvait l'appercevoir à une centaine de mètre. Elle avait réussi à se dégoter la maison d'un vieux célibataire riche qu'elle avait embobiné puis finalement tué pour être tranquille quand elle vit que sa fille ne comptait pas partir de la ville tout de suite. C'était une maison mitoyenne de briques rouges, assez confortable et chalereuse.

Mais si elle voyait sa maison, quelque chose n'était pas normal. Elle voyait quelque chose sur le palier, quelqu'un d'allonger. Encore un stupide alcoolique qu'elle allait devoir expédier de l'autre côté de la rue... Cependant, plus elle avancait, plus elle se rendait compte que c'était différent. Surprise, elle stoppa net sa marche et plissa les yeux. Cette fois-ci, non cette fois-ci c'était des formes féminines qu'elle appercevait ! Sans perdre un instant de plus, Irina se mit à courir aussi vite qu'elle le pû en poussant tous les gens qui se trouvaient sur son chemin, laissant au passage tomber son manteau de fourrure sur le sol et dévoilant ainsi aux yeux de tous sa tenue luxurieuse de prostituée. Elle l'avait reconnue entre mille, et rien n'était plus important pour l'instant.

« KAMILA ! Oh mon dieu ! » s'écria-t-elle paniquée.

En un éclair vampirique, elle s'était retrouvée devant sa porte agenouillée devant sa fille mal en point. On aurait dit qu'elle sortait d'un broyeur ! La vampire encercla Kamila de ses bras, et vit avec stupeur tout le sang qu'elle perdait. Elle saignait des bras, des jambes, de la tête... de partout ! Sa jolie robe bleue était déchirée, et laissait apercevoir toutes les brulures et hématomes qu'elle possédait. Jamais elle ne sentit son cœur de mort-vivante battre aussi vite dans sa poitrine. Sa fille était dans un état second, complètement amorphe devant sa porte. « Oh non... c'est pas vrai ! » Les gens qui passaient devant elles les dévisageaient avec inquiétude et incompréhension, mais personne ne se proposa de leur venir en aide ! En même temps, une pute qui aidait une rescapée d'un attentat kamikaze en pleine nuit, c'était pas forcément très rassurant. Irina tremblait de peur de voir sa fille dans cet état, et elle desserra son étreinte pour finalement ouvrir la porte, tout en veillant à retenir sa fille pour éviter qu'elle ne s'écroule sans son appui. Une fois l'entrée dégagée, Irina s'empressa d'attraper sa fille sous les bras et de la trainer délicatement à l’intérieur de la maison. Là, elle la porta et la hissa sur son grand sofa blanc. Elle était désormais couverte de sang elle aussi...

Elle parti dans la salle de bain, et alla chercher des tonnes de serviettes qu'elle mouilla, ainsi que des bandages. « Chut... ne bouge surtout pas, ça va aller. » elle passa le torchon mouillé sur le visage de son enfant, faisant perler l'eau rougeâtre sur le divan. Il fallait qu'elle nettoie tout ca et qu'elle la soigne, pour que sa régénération se fasse plus rapidement ! Mais elle était si amochée, qu'elle n'osait même pas la toucher de peur de lui faire mal ! « Dans quoi est-ce que tu t'es encore fourrée... » Elle s'agenouilla pour être à la hauteur de sa fille et continua de lui éponger le visage et les bras, avant de caresser d'un geste doux ses cheveux et de lui déposer un tendre baiser sur le front. Celui qui avait osé lui faire ça allait amèrement le regretter.  « Qui t'as fait ça ? Dis le moi. »





 


_________________
I swear it to you, I won't let you down once again. Even if you want me dead, even if our past doesn't mean anything for you anymore. Did you understand me ? Never.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
I loved and lost and survived




“ The more anger towards the past
you carry in your heart... ”



“ the less capable you are of
loving in the present.”






Célébrité : Nina Dobrev


Statut : C'est compliqué



Messages : 26


Date d'inscription : 25/04/2014




MessageSujet: Re: Mother knows best ▬ Irina Ven 11 Juil - 2:36

 
I was in the darkness so darkness i become

KAMILA & IRINA

Allongée sur le porche de la maison de sa mère, Kamila attendait le retour de celle-ci afin de pouvoir se mettre à l’abri et soigner ses quelques milliers de blessures. Les gens qui passaient dans la rue jetaient des coups d’œil anxieux à la jeune femme sans pour autant lui venir en aide, elle était couverte de sang tout juste rescapée d’une explosion grâce à sa nature particulière. Le Bronx était un endroit bien trop dangereux, la plupart des gens qui y vivaient étaient plutôt habitués à voir des situations comme telles, aussi préféraient-ils changer de chemin au lieu de risquer de mettre leur peau en danger, ce que bien évidemment la vampire comprenait ! Néanmoins, la douleur la tiraillait, elle sentait encore des bouts de verres et de métaux coincés dans ses membres. Si ça très chère et tendre mère pouvait se dépêcher de rentrer ce serait assez sympa de sa part ! Kami en avait marre d’attendre à même le sol, se baignant dans son propre sang, d’ailleurs en parlant de sang, voilà qu’elle commençait à avoir faim…

Au bout de quelques minutes alors que l’immortelle allait commencer à s’assoupir, on entendit dans la rue des talons martelaient le sol. Ce bruit se rapprocha de plus en plus jusqu’à ce qu’une femme vêtue d’un grand manteau de fourrure fasse son apparition dans l’allée. Kami reconnut bien évidemment celle qui l’avait mis au monde. Irina arrivait en courant avec ses grandes bottes aux talons vertigineux laissant au passage tomber son manteau, dévoilant ainsi à la foule sa tenue de prostituée, profession qui semblait lui tenir à cœur. En effet, cela faisait plus de trois siècles qu’Irina exerçait le même métier sans jamais s’en lasser, Kami était incapable de comprendre sa mère sur ce coup-là. Pourtant avec ses dons elle n’avait plus besoin de faire ça, elle pouvait obtenir tout ce qu’elle désirait sans même travailler !

Irina se pencha donc au-dessus du corps meurtri de sa fille, en proie à la panique tandis que celle-ci divaguait légèrement. Kami n’avait pas l’habitude que sa mère la prenne dans ses bras, à vrai dire elle se montrait tellement sèche avec elle que le moindre contact maternel semblait être proscrit. Dans l’étreinte de sa mère, elle se sentait vulnérable et détestait cela, néanmoins elle était beaucoup trop blessée pour pouvoir se dégager où lancer une remarque acerbe, elle se laissa donc faire malgré la sensation désagréable que cela lui procurait. Irina se mit alors à la détailler de haut en bas, observant son corps à l’apparence si frêle strié de brulures et d’hématomes, cela devait être terrible pour une mère de voir sa fille dans un état pareil même si cette dernière était immortelle. Kami se laissa à moitié traîner et porter par sa génitrice, poussant des gémissements de temps en temps. Irina la posa alors sur un sofa d’une blancheur immaculée, du moins jusqu’à ce que le corps ensanglanté de la vampire ne vienne le tâcher à jamais.

Kami regarda sa mère s’éclipsait dans la salle de bain et revenir avec des serviettes trempées, elle lui en posa une sur le front. La fraîcheur de ce contact lui permit  de se sentir de suite mieux. Le sang commença à perler de son visage tandis qu’Irina semblait perdue, ne sachant comment aider sa fille, ayant bien trop peur de lui faire encore plus mal. Elle lui parlait d’une voix calme et posée mais Kami parvenait à peine à l’entendre et n’avait que faire de ce qu’elle pouvait bien lui raconter. S’agenouillant à hauteur de sa fille, Irina entreprit de la nettoyer, faisant peu à peu partir le sang sous les gémissements de la créature. Kami grinçait des dents à chaque fois qu’elle effleurait un membre entaillé par des morceaux de verre ou des brûlures, celui qui lui avait fait ça allait payer et ça c’était certain ! La belle ne manquerait pas de le retrouver et de lui régler son compte, et ce n’était pas ses petits pièges de sorciers qui allaient l’en empêcher cette fois, le pauvre homme n’avait aucune idée de ce qui l’attendait…

Tandis que Kami préparait sa vengeance, Irina continuait ses soins tout en l’affectionnant de gestes doux, elle caressait ses cheveux et la regardait avec bienveillance puis déposa même un baiser sur son front. Kami voulut s’écarter, grimaçant de dégoût mais la douleur l’en empêcha. La voilà qui était réduite dans la position d’une gamine de huit ans ce qui l’agaçait au plus haut point.

« Qui t'as fait ça ? Dis le moi. » Demanda Irina.

Kami tourna son visage vers celui de sa mère, plongeant ses yeux dans les siens. Un petit sourire espiègle apparut sur son visage tandis qu’elle répondit d’un air narquois :

« Tu aimerais bien le savoir le hein ? »

Sa voix était plutôt faible, l’explosion et ses blessures l’avaient fatigué mais Kami était une femme plutôt déterminée. Elle se redressa tout en serrant les dents puis se retrouva assise dans le canapé, dans une position qui la mettait un peu moins en situation d’infériorité.  

« Désolée mais mes problèmes ne regardent que moi et je te garantis que le petit malin qui m’a fait ça paiera. Je le retrouverai et je le ferai souffrir moi-même ! »
Déclara la jeune femme sur un ton sec.

En effet pour sûr il allait payer ! Mais si la jeune femme refusait d’en dire plus à sa mère, c’est car celle-ci irait sans doute se venger à sa place. Kami n’avait pas besoin qu’on la défende, lorsqu’elle avait un problème, c’était à elle seule de se régler et de plus, elle aimait beaucoup trop se venger pour en laisser le plaisir à quelqu’un d’autres ! Elle n’avait certainement pas besoin que sa mère veille sur elle et la protège.

Kami entreprit alors de continuait sa guérison elle-même, les choses se présentaient plutôt bien. Il ne restait que quelques morceaux à enlever, ses plaies allaient bientôt se refermer et ses brûlures disparaître. D’ici quelques heures, elle serait remise d’aplomb et pourrait peut-être allait poursuivre cet imbécile de sorcier ! La jeune vampire se mit donc à retirer quelques morceaux de verre restaient coincés sur ses bras mais ce qui la faisait le plus souffrir c’était un morceau de métal coincé dans son dos. La vampire tenta plusieurs fois de l’enlever mais sans succès, ce débris avait eu la mauvaise idée de se fourrer dans une zone beaucoup trop dure à atteindre pour la vampire et de manière assez profonde, si elle voulait l’enlever, elle allait avoir besoin d’un coup de main. Dans un soupir, elle se retourna vers Irina et lui demanda sur un ton arrogant :

« Bon, je souffre là ! Tu comptes m’aider oui ou non ? Ca t’amuses peut-être ? »

Malgré le fait qu’elle eut plus de trois cents ans, la jeune créature se comportait toujours comme une adolescente et particulièrement envers sa mère qui avait bien du courage de supporter son caractère plutôt rude ! La jeune créature fixait donc sa génitrice tandis que l’on pouvait apercevoir des éclairs zébrer dans ses yeux.



 


_________________

“There is only one god and his name is Death. And there is only one thing we say to Death: “ Not today. ”
THE WORLD IS OUR © PUMPKIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mother knows best ▬ Irina

Revenir en haut Aller en bas

Mother knows best ▬ Irina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Prélude saison 2 ♣ Irina, Candice &. Robyn
» MIKA ♕ irina shayk (Chaykhlislamova)
» irina kristina ivanovitch ► megan fox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Home sweet home :: Houses :: Irina A. Petrova, Bronx-