Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy Ven 19 Sep - 17:54


Nouvelle créature : Les polymorphes !



Harp, comme elle se faisait appeler à présent, se préparait pour passer la journée dehors à peindre. C'était son seul moyen de revenu, revenu légale...s'il lui manquait de l'argent pour payer le loyer de son appart délabré ou alors du matériel pour effectuer son art, il lui arrivait toujours de voler. On ne changeait pas les veilles habitudes, même si celle-ci avait coûté la vie de sa soeur, elle ne pouvait pas se permettre de revivre dans la rue, pas qu'elle n'y survivrait pas, mais elle s'était fait une promesse de tout recommencer à zéro et de s'installer enfin quelque part, son choix s'était porté sur New-york, dernier lieu où elle avait parlé à Libby.

Chevalet et un paquet de toile sous le bras, peinture dans son sac avec des vêtements en cas de fuite forcée, elle ferma la porte de son appart puis installa un vieux fauteuil devant, c'était un vrai squatte cet endroit, mais cela ne la gênait pas, elle avait vécu une grande partie de sa vie dans ce genre de lieu. Elle marchait dans les rues du Bronx sans craindre une attaque et ne regardant même pas ce qui se passait autour d'elle, elle n'était pas le genre de fille à aller secourir le pauvre et l'orphelin. Non, Harp ne s'intéressait qu'à elle et sa petite vie tout confort, confort version Harper bien sûr. Il n'y a rien de pire que la vie derrière les barreaux d'une prison, surtout pour un loup-garou de naissance qui aime se défouler dans les forêts.

Elle aurait pu prendre le métro, mais elle aimait marcher, puis dépenser des sous pour parvenir à un autre quartier ne servait pas à grand-chose, surtout que Brooklyn n'était pas non plus à des heures de marche. C'était le meilleur endroit pour peindre et surtout se faire acheter ses peintures, il était rare qu'elle aille jusqu'à Manhattan, mais il pouvait aussi lui arriver d'aller dans le Queens surtout pour la forêt. Enfin, tout cela pour dire qu'elle avait un endroit favori dans une des rues de Brooklyn et on la trouvait très souvent là-bas, elle espérait que sa place soit libre, car ce n'était pas son style de se battre pour obtenir quelque chose, depuis sont plus jeune, elle avait appris à maitriser ses émotions, pour éviter des transformations non voulues. Déclencher une bagarre n'était pas un bon moyen pour réussir à se canaliser, bon, elle pouvait se battre sans se transformer en loup-garou, elle l'avait beaucoup fait à l'époque de la prison, mais ce n'était pas de son but, elle voulait vivre tranquille à exercer sa passion pour la peinture.

Par chance, sa place était libre, installant son chevalet, une personne vint la voir pour lui demander un portrait, ce qu'elle fit en toute concentration, peindre l'emmenait dans une sorte d'autres réalités, une réalité ou sa vie était parfaite sans lueur d'ombre. Après avoir fini et avoir été payé, elle s'apprêtait à peindre ce qui lui traversait l'esprit, avant de remarquer une de ses clientes, elle lui achetait quasiment toutes ses toiles et c'était grâce à elle qu'elle arrivait à ne pas voler durant des semaines entières.
Attrapant son crayon de bois, elle dessina le visage de Mercy, tant que celle-ci vienne jusqu'à elle. Nul besoin de la regarder, la jeune femme avait la mémoire des visages, il lui était facile de le dessiner, son acheteuse avec une lueur triste dans le regard, une lueur qu'on pouvait voir dans son propre regard, Harp pourrait mettre sa main à couper qu'elle avait perdu une personne proche. C'était un comble qu'une personne aussi peut intéresser de la vie des autres, puisse comprendre cela d'un simple regard, comme on dit souvent le regard du peintre. Une fois arrivée à sa hauteur, elle lui adressa un léger sourire, pas un super amical, mais bien un qui servait de salutations. Puis, elle lui fit voir le début du croquis de son visage.

- Dois-je continuer où tu veux quelque chose de plus précis ?

Le client était maître, puis même si elle voulait un autre dessin ou peinture, elle ne lui donnerait pas celui de son portrait sans qu'elle débourse de l'argent. Harp n'offrait rien gratuitement.

- Je n'ai pas emmené mes autres peintures, mais j'ai des photos dans mon book derrière moi si ça t'intéresse.
© EKKINOX

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




On essaie, on croit pouvoir oublier avec le temps. On n'oublie jamais rien, on vit avec. Avec ce jour, qui les glorifies eux, je ne peux ne pas penser à ma famille.



Célébrité : Jaimie Alexander


Messages : 36


Date d'inscription : 17/07/2014




MessageSujet: Re: Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy Lun 29 Sep - 0:09


Nouvelle créature : Les polymorphes !



Vous connaissez la différence entre un vampire et un moustique ? Non ? Décidément, il vous reste encore beaucoup de choses à apprendre. La différence principale, c'est que les chasseurs laissent les moustiques se repaître de leurs victimes. Pourtant, ce sont eux qui font le plus de victimes, mais on les laisse se nourrir. Vous avez déjà entendu une personne dire : « Hé les gars, j'ai nettoyé tout un nid de moustiques, c'était une vraie tuerie ! » , non et jamais vous l'entendrez. Néanmoins, une chasse contre ses insectes serait profitable pour chacun d'entre nous, d'ailleurs qui aiment ses sales bêtes hein ? Personne n'a décidé d'en avoir comme animaux de compagnie, enfin, je l'espère. Tout ça pour dire que les vampires ressemblent à des moustiques ... c'est horriblement chiant. 

C'est en me réveillant que je me dis que j'aurais aimé être une autre personne, du moins, avoir un autre travail. On ne devient pas chasseur pour le quota de sommeil. Kyle dormait très peu, il passait la plupart de ses nuits à chasser, pour plus tard, dormir quelques heures. Contrairement à moi, lui était habitué à vivre de cette façon, d'être tout le temps sur le qui-vive. Avant d'être un tueur de monstre, il était un soldat, ce qui signifie d'être toujours en forme, toujours opérationnelle, de toujours faire passer les autres avant toi. Il était sur-entraîné pour ne pas parler sous la torture, à croire que c'est le genre de type qui avait une fausse dent qui contenait du cyanure. En soit, ce n'est pas si bête, c'est un suicide rapide, mais avec ça, un accident est si vite arrivé. Non mais c'est vrai, imaginez-vous, vous pouvez éternuer et paf, la casser, vous pouvez mastiquer votre viande et paf, la casser, vous pouvez tomber et paf, la casser. Du coup, si Kyle avait vraiment une dent piégée, il pourrait mourir de mille façons possibles. Enfin ça, ce n'était pas le sujet principal. J'étais donc en train de me lever, mes heures de sommeil se résumaient à quatre petites heures. Ce matin, j'avais une nouvelle mission, découvrir si ma théorie était juste. Kyle était persuadé qu'une certaine strip-teaseuse était un vampire et Meredith, elle, était persuadée que cette danseuse était un lycan. Pour moi, cette fille était une polymorphe. Pourquoi les maïs, les loups-garous, les vampires existaient et pas les polymorphes ? D'ailleurs, un jour, je suis sûr qu'on aura des zombies ! 

J'ai mis quelques semaines à trouver sa trace, la jeune danseuse était aussi un peintre apparemment. Son nom était Harper, elle n'était pas très riche, son regard était toujours triste et elle paraissait souvent ailleurs. Son allure était commune, petite, brune, cheveux courts, elle avait un style passe-partout, ce qui lui permettait de se fondre dans la masse. Pour elle, j'étais une simple acheteuse d’œuvre d'art et non une chasseuse. À chacune de mes visites, l'artiste était un lycan, je ne savais pas si elle avait des victimes derrière  elle, je ne pouvais pas me risquer de la tuer, je devais découvrir qui elle était. Harper était dans son petit coin, elle dessinait sur un calepin, elle paraissait dans son monde. En arrivant vers elle, sa petite tête se releva et elle m'adressa un léger sourire. Elle semblait porter le monde sur ses épaules, une personne comme moi voudrait la protéger, mais une chasseuse comme moi ne pourrait le faire. 

- Dois-je continuer où tu veux quelque chose de plus précis ? 

Elle me montrait le croquis qui commençait à prendre forme, tous ses coups de crayon formaient un visage, ce visage était le mien. C'était particulier de se voir en dessin, bien sûr, ça pouvait flatter mon égaux, mais c'était surtout étrange. Ce fut à mon tour de lui sourire, le mien était plus chaleureux et amicale. Après tout, je devais rester dans mon rôle. Pour Harper, je travaillais dans une galerie d'art, je cherchais des jeunes artistes afin d'exposer leurs toiles. Mon prénom était le même, mais mon nom famille était différent. J’acquiesçai de la tête avant de lui répondre : 

- Bien sûr, fait toi plaisir … 

Pour rentrer dans ce personnage, je fus obligé de connaître plus d'une dizaine d'artistes connus et je ne sais combien d’œuvre. Travailler sous infiltration, à la recherche d'information était tout aussi compliqué que de tuer des monstres et c'était bien plus prise de tête. Je devais jongler avec plus de six identités différentes, avec des métiers tout aussi divers et des relations toutes les plus étranges des une des autres. Je suis sûr que Kyle ne serait pas capable de faire ça, après tout, moi, je n'avais pas assez de forces pour lutter contre les monstres. Harper me demanda si je voulais voir son book, sachant que j'étais venu pour récolter des informations, je n'allais pas dire non. 

- Avec plaisir, montre moi ce que tu as de nouveau.  

Je ne savais pas ce que je devais chercher, je savais qu'elle était un lycan, je n'avais pas besoin de la couper avec mon couteau. Puis, j'étais loin d'être une experte sur les vampires, peut-être que je devrais mettre Ezra dans le coup. Lui pourrait savoir. Un petit silence s'installa, ce qui ne me dérangeait pas. Je tournais les pages de son book, les œuvres étaient le plus souvent macabres et tristes. Cette jeune fille avait dû connaître l'enfer. Je voyais parfois son propre visage en peinture, de la forêt, des morceaux de ville. C'est peinture était comme une carte à suivre, je les voyais comme son parcours, tout ce qu'elle avait traversé pour arrivé ici, devant elle. Un homme me poussa, j'aurais pu lui crier dessus ou le frapper, mais la fausse Mercy était une personne douce. Je le laissai donc partir, c'était peut-être le signe que je devais combler la conversation. 

- Tu as beaucoup de clients en ce moment ? 

La conversation était lancée, à présent, je devais trouver des informations sur elle. Après tout, j'étais là pour ça. Je n'avais que son prénom, mais pas son nom de famille. Si je voulais faire une recherche sur elle, je devais donc connaître tout son patronyme. J'aurais pu prendre une photo d'elle, mais je risquais de lui faire peur et de me faire attaquer. Dans des situations telles que celle-ci, il fallait être subtil. 

- J'aime beaucoup cette peinture, elle dégage beaucoup de sentiment contradictoire et puis la manière dont tu as utilisé les ombrages … Ah oui, mon employeur voudrait connaître ton nom de famille, pour le noter sur les fiches des tes œuvres exposés. Puis, les acheteurs aiment connaître les origines des peintures.


© EKKINOX

_________________

Halloween Halloween, le jour des monstres
♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Re: Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy Ven 17 Oct - 19:49


Nouvelle créature : Les polymorphes !



Harper faisait partie de ces personnes anonymes de New-York, aucun papier sur elle, elle ne se faisait appeler que par son deuxième prénom Harper, plus spécifiquement Harp. Son prénom et nom ne lui servaient plus à rien, puis se retrouvait trop lié à son séjour en prison, même s'il paraissait que les dossiers juvéniles étaient scellés, la jeune lycan n'avait que très peu confiance en la justice. Même son propriétaire n'avait rien demandé comme papier, si elle payait son loyer toutes les semaines, il ne lui demandait rien de plus. C'était ça de vivre dans des quartiers macabres où personnes de normal aimeraient séjourner. Ce n'était pas facile tous les jours, mais elle n'avait connue que ce genre de vie et avait la chance de ne jamais tomber malade surement un effet de sa nature de loup-garou.

Elle gagnait sa vie avec la peinture, un artiste des rues qui ne cherchait pas la reconnaissance, simplement le plaisir d'effectuer son art en toute tranquillité et pouvoir obtenir assez d'argent pour payer son loyer et ses besoins quotidiens. Il était hors de question d'avoir un vrai boulot comme beaucoup pourraient dire. Harp de toute façon ne supporterait pas d'avoir un patron sur le dos qui lui donne des ordres et devoir se plier à des horaires. Être peintre lui procurait la liberté qu'elle affectionne tant.

Pour ne pas changer de ses habitudes, elle était installée dans une des rues de Brooklyn, peignant pour les clients qui s'arrêtaient ou alors ce qui lui traversait l'esprit. D'ailleurs, ce fut un visage familier qui lui fit commencer un nouveau portrait, sans même attendre une commande. De toute façon, elle lui achetait la plupart de ses dessins et peintures. Quand celle-ci fut assez proche, elle lui montra le début du croquis et Mercy fut d'accord pour qu'elle continue. Cela lui fera toujours de l'argent à la fin de cet échange. La jeune Lycan lui proposa même de regarder son book pour voir si d'autres de ses oeuvres l'intéresseraient.

- Avec plaisir, montre moi ce que tu as de nouveau.

Elle laissa sa cliente regarder son book, tandis qu'elle continuait le dessin de son visage, sans lui porter un moindre regard, connaissait parfaitement son modèle pour l'avoir vu plusieurs fois. Puis, il fallait dire que Harper avait la mémoire des visages ce qui était un atout dans sa proffession. Concentrée, elle ne remarqua même pas qu'un homme bouscula Mercy.

- Tu as beaucoup de clients en ce moment ?

Elle dessinait les nuances de son regard, représentant bien cette lueur triste sur un visage toujours souriant et amicale. Il lui était facile de percevoir ces petits détails, la tristesse avait toujours fait partie de son quotidien et il lui était facile d'en reconnaitre les signes, même quand il s'agissait d'un deuil ancien.

- Ça peut aller...

Cela pouvait s'entendre au ton de sa voix qu'elle se fichait d'avoir des clients, d'une certaine façon ce n'était pas le plus important, du moins pour le moment.

- J'aime beaucoup cette peinture, elle dégage beaucoup de sentiment contradictoire et puis la manière dont tu as utilisé les ombrages … Ah oui, mon employeur voudrait connaître ton nom de famille, pour le noter sur les fiches des tes œuvres exposés. Puis, les acheteurs aiment connaître les origines des peintures.

Regardant la peinture qu'elle venait de décrire, celle-ci était l'auto-portrait de ses sentiments. La différence entre ce qu'elle avait été et ce dont elle était devenue, oui c'était la fin de son enfance venue bien trop vite. Bien sûr, c'était de l'abstrait et chaque personne le voyait à son image. L'air de son visage exprima tous les sentiments contradictoires qu'elle ressentait, avant que Mercy lui parle de son employeur.

- Les origines ?!

Cela la surprenait beaucoup, pourquoi maintenant ? Aimait-il à ce point ces peintures ? Est-ce qu'un jour, il voudrait la rencontrer ? Toutes ses questions pouvaient mener à un chemin lumineux, moins difficile et pourtant, il n'eut qu'une seule réaction, la réserve. Elle ne pouvait avoir confiance en personne et surtout n'avait envie de dépendre de personne.

- Tu n'as qu'à dire que ça vient d'une mystérieuse peintre des rues de Brooklyn.

Le mystère avait ses avantages, elle en était persuadée. Mais pour finir pour ne pas brusquer sa principale source de revenus, elle exclama en déposant son crayon sur son oreille.

- S'il t'en faut vraiment un, tu n'as qu'à en choisir un aux hasards, pourquoi pas Black ? Harper Black, ça fait classe !
© EKKINOX

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




On essaie, on croit pouvoir oublier avec le temps. On n'oublie jamais rien, on vit avec. Avec ce jour, qui les glorifies eux, je ne peux ne pas penser à ma famille.



Célébrité : Jaimie Alexander


Messages : 36


Date d'inscription : 17/07/2014




MessageSujet: Re: Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy Dim 18 Jan - 21:52


Nouvelle créature : Les polymorphes !



Kyle et Meredith étaient en conflit sur la nature de Harper, vampire, lycan, ils ne savaient pas. Une chose était sûre, elle ne pouvait pas être les deux. C'était pour cette raison que je me retrouvais face à elle, je cherchais des réponses, je voulais savoir ce qu'elle était en réalité. Ce n'était pas une vampire, j'en étais certaine. Sa peau était chaude, sa peau n'était pas livide, elle marchait sous le soleil et ses bijoux étaient rarement les mêmes. Je n'avais pas réussi à sentir son cœur battre, mais j'étais certaine que ce n'était pas un moustique humain. Les lycans étaient plus difficile à être détecté, surtout si on veut être discret. Si je lui tailladais le bras, elle pourrait mal réagir. Soit elle est humaine et elle crie à l'assassin, soit c'est un loup-garou et elle se venge sur les passants. Je ne pouvais pas sortir un couteau sans être vue par les autres et ils risqueraient d'appeler la police. Cette jeune fille était une vraie énigme, elle n'était pas particulièrement froide avec moi, elle était simplement ailleurs. Harper était souvent dans sa bulle, ses dessins étaient le plus souvent sombres. Je savais qu'elle ne venait pas de New York, certaines tournures de phrase n'était pas d'ici, elle était d'un autre état. C'est tout ce que j'avais pu en tirer, je n'avais pas son vrai nom, je ne connaissais pas son âge, je ne savais rien sur elle, sauf son goût pour les arts. Ce n'était pas une grande pipelette non plus, c'était avec de grande difficulté que je la faisais parler, mais avec insistance, j'y arriverais. Ma question la gênait, je pouvais le voir.

- Les origines ?!

Mes yeux se relevèrent et ils se fixèrent sur elle. Harper était surprise, elle ne voulait pas coopérer et ça, je le savais déjà. Je lui adressai un doux sourire, un visage amical pouvait peut-être la mettre en confiance, mais je savais qu'elle n'avait pas confiance en moi. Après tout, si j'étais dans sa situation, je ne le ferais pas non plus, je n'étais pas sa confidente, d'ailleurs, elle était toujours seule. Si c'était une louve, elle serait solitaire.

- Tu n'as qu'à dire que ça vient d'une mystérieuse peintre des rues de Brooklyn. S'il t'en faut vraiment un, tu n'as qu'à en choisir un aux hasards, pourquoi pas Black ? Harper Black, ça fait classe !

Son comportement n'était pas différent, mais elle me donnait des informations, elle se réinventait une identité. Même si elle ne me répondait pas, elle me donna une autre information, elle cachait son identité. A présent, je savais pertinemment qu'Harper n'était pas son véritable prénom.

- Brooklyn ? Sérieusement, tu ne peux pas venir de Brooklyn, trop d'artistes vienne de là-bas. Si tu veux réellement réinventer ta vie, imagine-toi dans une ville qui t'a marqué, une ville qui était importante pour toi. Tu en as une ? Par exemple, si je devais faire comme toi, je dirais que j'étais de Boston.

Ça vous ait déjà arrivé d'observer une personne et de vous reconnaître en elle ? C'est ce qui se passait lorsque je me retrouvais avec cette artiste. Son regard, ses peintures ... elle dégageait une telle souffrance qu'elle était visible à l'œil nu. C'est en la vivant pleinement qu'on la reconnaît chez les autres. J'étais comme elle, en proie à fuir quelques choses. J'étais orpheline, tout ce qui me restait était mon frère et j'espère qu'elle n'était pas toute seule. Même si elle était probablement un monstre, j'avais de la peine pour elle, elle ne méritait pas de vivre toute seule, personne ne le mérite.

Avec le temps, le déni la colère et le marchandage se transformeront en dépression. Dans cette période, le sentiment d'abandon est amplifié et peut sembler insoutenable. Dans cette période, il n'est pas rare que les sujets perdent leur confiance et leur espoir. Mais ce mal-être fini par aboutir, avec le temps, à la phase finale de l'acceptation. Le sujet accepte que ce qu'il a perdu ne pourra lui revenir, mais que sa vie continue malgré tout quand bien même elle sera très différente. J'ai appris qu'on ne doit pas regarder en arrière. Le passé est mort et enterré. On a rien à gagner à vivre dedans. Tout est dans le présent, mais mes fantômes ne me permettent pas d'oublier, tout comme ceux d'Harper.

- Pourquoi tu veux te nommer Black ? Genre pour Sirius Black ? L'homme qui se transforme en chien, un peu comme un loup-garou en fait.

C'était une façon dissimulée d'engager le sujet, pour observer son comportement. Toutefois, je trouvais bizarre qu'elle veuille se nommer Black, un mot si sombre et plein de sens. Je continuais à feuilleté les œuvres d'Harper et une me marqua plus que les autres.

- Elle parle de quoi cette œuvre ?

© EKKINOX

_________________

Halloween Halloween, le jour des monstres
♦ by dream's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle créature : Les polymorphes ! Feat Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» À nouvelle fratrie, nouvel aîné ? [feat. Chine]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Brooklyn :: Les rues-