Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Alana Collins - histoire d'une demi-vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Célébrité : Antonia Thomas


Statut : Célibataire



Messages : 22


Date d'inscription : 07/10/2014




MessageSujet: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mar 7 Oct - 20:10


   
Alana Esther Collins


   
Race : humaine ▬ Âge : 25 ans ▬ Nationalité : américaine ▬ Métier : travaille à la pharmacie de l’hôpital ▬ feat Antonia Thomas


   
This is how I look
   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle personne sur terre
   

A première vue, je suis minuscule. Mais regardez mieux. Plus bas. Voilà, vous y êtes. Je parais petite parce que je suis assise dans un fauteuil roulant. Avant cela, j’étais plutôt grande à vrai dire, près de 1,70 m, rehaussé de quelques centimètres par une touffe de cheveux bouclés. J’ai un visage rond, parsemé de tâches de rousseurs, le même que ma mère. J’ai hérité de ses yeux en amandes noisette, aux reflets dorés quand ils reflètent la lumière du soleil. De mon père, je tiens mon visage ouvert et souriant et un rire à gorge déployée, bien que cela fasse longtemps que je ne l’ai pas vu rire.
Si vous deviez m’examiner plus avant, vous remarqueriez vite l’énorme cicatrice qui colore disgracieusement le bas de mon dos, où une barre s’est plantée pendant l’accident. Les autres marques ont disparu petit à petit.
Si je vous dévoilais mes poignets, vous y découvririez un tatouage : un point-virgule suivi d’une esperluette ;& pour signifier que ma vie aurait pu s’arrêter, mais qu’elle est repartie après cinq jours de coma.
 




 
This is how I think
 Tout le monde est différent. Mais moi, je suis encore plus bizarre que tout le monde
 

Je suis gentille, agréable, studieuse… bref la fille parfaite. Enfin, à part mes jambes. Je suis dans un fauteuil roulant depuis 2 ans. Au début, cela ne m’a pas changé. J’étais toujours la même, travailleuse, douée, généreuse. Puis, forcément, mon caractère a évolué. On pourrait croire que c’est à cause de mon accident, du traumatisme, de la perte de ma mère… Mais je ne pense pas. Je pense que ce sont les gens qui m’ont changé. Leur attitude envers moi n’a plus jamais été la même. On m’a appliqué une prévenance hypocrite insupportable, comme si je leur faisais tous pitié. Au bout de quelques temps, j’ai commencé à envoyer balader tous ceux qui feignaient de s’intéresser à moi, à ma famille. Je n’avais pas à être la BA de ces requins en quête d’estime personnelle. Cela m’aidé à devenir franche. Avant, je faisais attention à ce que je disais, à ne blesser personne… J’en ai marre de devoir prendre des pincettes dès que je dis quelque chose. Maintenant, je vais droit au but. Aujourd’hui, je suis déterminée. J’ai un but et je ferai tout pour y arriver. La discrétion a toujours fait partie de mes caractéristiques principales, mais désormais, je garde secrète la plupart de mes activités. Mes amis, presque tous dans le secteur médical, ne comprendraient pas mon soudain intérêt pour le surnaturel. 




   
This is how I lived
   C'est mon passé, mon histoire, mon vécu, mes aventures
   

A fairy tail
1989 : Je suis née le 4 juillet 1989, à New York. Ma mère, Blanche Collins, est une africaine-américaine qui a toujours vécu à Brooklyn. Mon père, Arthur Collins, est issu d’une famille de fleuristes. Ils ont déjà un enfant, ma grande sœur : Juliet Collins, qui a 3 ans de plus que moi. Ensemble, nous vivons simplement. Nous ne sommes pas riches, ni pauvres. Mon père fait fructifier son activité et possède plusieurs boutiques dans la ville. Ma mère s’occupe de leur première boutique et élève ses filles en même temps. Nous sommes une famille américaine typique.
2006 (17 ans) : Alors que ma sœur abandonne rapidement les études pour se diriger vers une activité de fleuriste, mes parents m’encouragent à faire des études supérieures. J’ai toujours été douée à l’école et mon rêve est de devenir médecin. Mes parents réunissent leurs économies et j’entre en fac de médecine, après de brillantes études secondaires.
2010 (21 ans) : Cela fait maintenant quelques années que j’étudie avec assiduité. J’ai réussi mon premier concours et je peux commencer mon externat à l’hôpital. Je peux enfin mettre en pratique tout ce que j’ai appris à l’université. Mon temps se partage entre quelques cours à la fac de Shreveport et mon temps à l’hôpital. Bientôt, on m’appellera « Docteur Collins ».
2011 (22 ans) : Lors d’une nuit à l’hôpital, une nuit comme les autres, qui ne devrait révéler son importance que des années plus tard, une jeune femme arriva sur un brancard. Les pompiers l’avaient trouvée inconsciente, allongée dans une ruelle. Après une nuit de soin et quelques points de suture sur son avant-bras, pour recoudre ce qui ressemblait à deux coups de canif, la jeune femme avait repris conscience. Après des jours à alterner entre un état de prostration et des hurlements sur des soi-disant vampires, j’avais signé sans hésitation son transfert au service psychiatrique. Je ne croyais qu’en la science, et il était évident que cette fille était folle. J’avais un esprit scientifique, rationnel. Pour moi, il fallait que tout soit expérimenté, prouvé, démontré.

A horror story
10 octobre 2012 (23 ans) : Je travaille à l’hôpital et je soigne des blessés depuis assez longtemps pour savoir que c’est grave. Ma vision est trouble, le sang me dégouline dans les yeux. Mes côtes me font mal, aux moins deux d’entre elle ont été fêlées ou brisées par l’impact contre le volant. Au milieu du dos, la pire douleur que je n’ai jamais ressenti. En dessous, je ne sens plus mes jambes. Je cherche ma mère du regard, n’essayant pas de bouger la tête, de peur de causer plus de dégâts. Elle était à la place du mort. Je sens sa présence à côté de moi, mais je ne peux pas la voir. J’essaye de l’appeler, mais je ne produis d’un son rauque sans aucun sens, à travers le sang que je crache. Une de mes côtes a percé quelque chose. Je tourne la tête, je veux voir ma mère. Je vois sa main. Elle est là, elle est toujours là. Elle avait sa ceinture, elle n’est pas passée à travers le pare-brise. Je lève la tête pour voir son visage. Il n’y a rien à voir. Le camion qui nous a foncé dedans a embouti l’aile droite de la voiture. Il n’y a plus de siège passager, il n’y a que les débris mêlés de ma voiture et du camion. Et une main. La douleur me submerge, je m’évanouis.
15 octobre 2012 (23 ans) : Je me réveille dans un lit d’hôpital. Dans une des chambres où j’avais l’habitude de voir les patients. Mais aujourd’hui, je suis le patient. Je suis confuse, j’ai peu de souvenirs de l’accident. Des tubes me sortent du corps de partout. J’attrape mon dossier médical, posé sur ma table de nuit. J’ai eu deux opérations et de multiples points de suture. Il a fallu remettre trois de mes côtes en place et réparer le poumon qui avait été perforé. Et les médecins ont dû retirer une barre qui s’était fiché dans mon dos à travers le siège. C’était une tringle à rideaux, qui était posée sur le siège arrière. Je commençais à me souvenir. J’étais en route pour mon emménagement, la voiture pleine de fournitures pour mon appartement. Un camion avait surgi et m’avait embouti. Non, nous avait embouti. Ma mère était avec moi. Je ne la vois pas. Elle n’est pas dans la chambre avec moi. Je panique, je crie. Une flopée d’infirmières se précipite à mon chevet, un liquide est versé dans mon intraveineuse. Je retombe dans l’inconscience.

An adventure fiction
Novembre 2012 (23 ans) : Ma rééducation commence lentement. La première fois que je me suis réveillée, je n’ai pas eu le temps de lire sur mon dossier le plus important : l’opération qui avait permis de retirer la barre qui me transperçait le dos m’avait sauvé la vie, mais certains dommages étaient irréparables. Je ne pourrais plus marcher. De longues semaines d’hôpital débutent alors. Il faut surveiller les infections, regonfler mon poumon, réapprendre à respirer. J’ai des séances de kiné plusieurs fois par semaine, pour éviter l’atrophie musculaire. La seule sortie qui m’est autorisée est pour l’enterrement de ma mère. Depuis l’accident, mon père est prostré. Il reste seul, à la maison, vivant comme un automate. Je ne reçois des visites que de Juliet, ma sœur.
Juillet 2013 (24 ans) : Cela fait 9 mois depuis l’accident. Ma vie a repris, mais rien n’est plus comme avant. Je suis maintenant en fauteuil roulant et j’ai adapté ma vie autour de lui. J’ai un appartement près de l’hôpital, où tout est aménagé pour moi. Les placards sont bas et il y a des poignées de soutien partout, pour que je puisse me mettre dans mon lit, me glisser dans la baignoire. J’ai dû abandonner la médecine. Impossible d’être externe sans pouvoir courir partout dans l’hôpital. En compensation, on m’a proposé un poste à la pharmacie de l’hôpital, où je distribue les médicaments. Mes jambes sont comme deux poids morts que je traîne avec moi. Mon père ne parle toujours pas.
Novembre 2013 (24 ans) : Au début, je pensais pouvoir me guérir par la médecine, la science. Avant l’accident, je baignais dedans, j’allais à la fac, je travaillais à l’hôpital… C’était évidemment la première solution qui m’est venu. J’ai vu des dizaines de spécialistes, j’ai passé des semaines à passer des scans tous les jours, à essayer d’interpréter mes analyses, avec mes maigres connaissances. Je n’étais pas médecin. Je n’étais même plus une externe. Jusqu’à ce que, un an après l’accident, je me souviens d’une de mes nombreuses nuits d’externat. Cette fille, que j’avais envoyée en psychiatrie sans y repenser à deux fois, et si elle avait eu raison ? Si elle avait vraiment été attaquée par un vampire ? Impossible, me dit mon côté rationnel. Mais une petite partie de moi, que je n’arrive pas à faire taire, commence à reprendre espoir. Et si c’était là le moyen de retrouver mes jambes ? Je veux tenter le coup. Grâce à des anciens collègues, je me fais faire des analyses, des IRM, des scans… Je me renseigne sur le surnaturel, je fais des expériences. Je n’ai jamais autant été appliqué pendant les séances de kiné. Il faut que j’entretienne mes jambes, pour que je repuisse marcher.
Présent (25 ans) : Pendant une année, j’ai passé des nuits entières à lire des soi-disant grimoires, à prendre rendez-vous avec des médiums louches. Tous me disent que la magie et la science ne se rencontrent pas. Mais je suis persuadée qu’ils tentaient de me détourner de cette voie, s’ils n’étaient pas de simples charlatans. Je dois passer à l’étape supérieure. Il faut que je trouve un véritable interlocuteur, dois-je passer les nuits dans les rues dangereuses de New York. [Début du Rp]




   
Mon pseudo est Alana (Fanny pour les intimes), j'ai 21 ans et je suis disponible 6-7/7 jours. Pour le moment, je trouve le forum merveilleux, et si j'avais un conseil à donner cela serait de rajouter des liens vers la fiche de prez, de liens et de Rp, en bas de chaque post, à côté du bouton "en ligne" (j'ai vu ça sur un autre fow et c'est super pratique). Pour finir, j'ai bien trouvé les codes du Règlement, qui sont Validés par Heley !  


PS : Je n’ai AUCUNE connaissances scientifiques ou médicales, et je ne me base sur aucun fait réel. J’invente totalement tout ce qui est médical dans le perso, donc si vous avez quelques connaissances, pardonnez-moi si je dis des bêtises : )


   © Halloween de Never Utopia

   

_________________
cause she was crippled for life
There was a young girl, who's heart was a frown, Cause she was crippled for life, And she couldn't speak a sound, And she wished and prayed she could stop living, So she decided to die, She drew her wheelchair to the edge of the shore, And to her legs she smiled you wont hurt me no more
[color=steelblue]


Dernière édition par Alana Collins le Mer 8 Oct - 17:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATRICE
Oh, les jolis ballons ! o/




HOLY SHIT CUPCAKES ALERT !



That's MY cupcakes !





Célébrité : Zooey Deschanel


Messages : 100


Date d'inscription : 19/02/2013




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mar 7 Oct - 20:39


Bienvenue sur Moonlight Rises !


La nuit t'ouvre ses portes !

Bienvenue sur Moonlight Rises ! Tout d'abord, un grand merci à toi de t'être inscrite et de t'intéresser au forum ! Nous espérons te compter rapidement dans les rangs des membres validés, et avons hâte de te voir en jeu ! Maintenant que tu as posté ta fiche de présentation, il te reste une semaine complète pour la terminer ! Si ce délais est dépassé et que nous n'avons aucunes nouvelles de toi, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé. Cependant, Relax ! Nous ne sommes pas des monstres ! Nous viendrons nous renseigner sur ton avancement ! Et sache qu'à tout moment si tu en fait la demande, un délais d'une semaine supplémentaire te sera accordé ;)N'oublie pas non plus de faire un tour dans le règlement si ce n'est déjà fait, et de trouver le code pour être validé ! Tu hésites encore pour ton avatar ? Va jeter un œil au bottin ici ! Et si il te reste encore quelques questions ou qu'il y a des points pas très clairs, n'hésite pas à aller ici, ou a contacter un membre du staff par MP ! Sur ce, nous te souhaitons encore une fois la bienvenue, en espérant que tu te plaises parmi-nous ! Bonne continuation !

Salut toi ! Bienvenue chez nous !
Très bon choix d'avatar, et en plus les humains se font rare en ce moment ! J'ai hâte de voir ce que tu vas nous concocter avec ce petit personnage :uu:
Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas !




_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~ Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. (skins) ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Let's go kill a dude !




Stay in the light, my child
For the night is dark, and full of terrors.





Célébrité : Scarlett Johansson


Messages : 78


Date d'inscription : 01/07/2013




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mar 7 Oct - 20:50

Bienvenue officiellement ^^. Merveilleux choix d'avatar

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Antonia Thomas


Statut : Célibataire



Messages : 22


Date d'inscription : 07/10/2014




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mar 7 Oct - 22:17

Merci à toutes les deux !
J'ai publié l'histoire mais c'est trop looong désolééée  

_________________
cause she was crippled for life
There was a young girl, who's heart was a frown, Cause she was crippled for life, And she couldn't speak a sound, And she wished and prayed she could stop living, So she decided to die, She drew her wheelchair to the edge of the shore, And to her legs she smiled you wont hurt me no more
[color=steelblue]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mer 8 Oct - 16:31

C'est pas trop long, tkt ^^' j'ai fais bien pire pour mon Zachariah

Donc, si tu veux un lien avec un vampire pas super discret sur sa nature et qui balance entre le bien et le mal, y a mon Marvel Wink. Pas forcément pour transformer Alana mais pour la renseigner ou la faire rencontrer d'autres vampires ou pour qu'il essaie de la dissuader - la dernière vampire qu'il a créée a mal fini donc...

_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mer 8 Oct - 17:40

Bienvenue sur le forum ^^

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Antonia Thomas


Statut : Célibataire



Messages : 22


Date d'inscription : 07/10/2014




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mer 8 Oct - 17:56

Merci !

Pour info, je viens de terminer ma fiche

_________________
cause she was crippled for life
There was a young girl, who's heart was a frown, Cause she was crippled for life, And she couldn't speak a sound, And she wished and prayed she could stop living, So she decided to die, She drew her wheelchair to the edge of the shore, And to her legs she smiled you wont hurt me no more
[color=steelblue]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ADMINISTRATEUR
Dieu de l'Orthographe ! 8D


The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you





Steal my life and make me yours
But hurry my dear
For I'm already bound to hell.





Célébrité : Aaron Taylor Johnson


Messages : 250


Date d'inscription : 05/03/2013




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Mer 8 Oct - 17:59


Bravo, tu es validé !


Et pour fêter ça, Pizza !


Félicitation, tu as réussi l'épreuve avec succès ! Tu es maintenant un membre à part entière du forum ! Tu peux désormais aller poster des demandes de liens pour te faire pleins de copains, et des demandes de RP pour enfin entrer en jeu ! Encore un grand merci de t'être inscrit ! Le forum t'ouvres désormais ses portes pour te lâcher dans notre dangereux monde nocturne... Tu fais maintenant partie de l'aventure alors... A toi de jouer !



_________________

Chaotic Neutral
What is a man but the sum of his memories ? We are the stories we live ! The tales we tell ourselves ! (Clay Kaczmarek) © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


ALPHA DES TELLERS
I'm a dagger in your back !





Célébrité : Meghan Ory


Statut : Penchée au-dessus d'un cadavre



Messages : 88


Date d'inscription : 09/03/2014




MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie Ven 17 Oct - 4:04

Bienvenue ! ton personnage est vraiment original ! Dans le bon sens hein Wink

_________________

I don't want to go to sleep. In all my dreams, I drown
The curtains ran between my legs as we began to sink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Alana Collins - histoire d'une demi-vie

Revenir en haut Aller en bas

Alana Collins - histoire d'une demi-vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» présentation de demi lovato
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Who are you ? :: Dossiers acceptés-