Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Hunting night ▬ Noah&Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar







Célébrité : Daniel Sharman


Messages : 14


Date d'inscription : 01/12/2014




MessageSujet: Hunting night ▬ Noah&Lucas Ven 12 Déc - 22:09


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Il était un peu plus d’une heure du matin lorsque Lucas sortit de son appartement. Il s’était discrètement faufilé en dehors de celui-ci comme il le faisait assez régulièrement depuis deux semaines. Il faisait extrêmement attention à ne pas se faire repérer depuis que Noah vivait avec lui et ça avait plutôt bien marché jusqu’à aujourd’hui.

Ce qui n’avait en revanche pas marché était leur cohabitation. Ils ne se supportaient pas et n’étaient décidément pas faits pour vivre ensembles même s’ils s’en étaient doutés dès le premier jour. Lucas espérait néanmoins s’être trompé. Mais ce n’était malheureusement pas le cas, ils faisaient avec parce qu’ils avaient autant besoin d’argent l’un que l’autre même si Lucas paressait presque riche à côté de la situation financière dont Noah lui avait vaguement parlé, mais ils se seraient bien débarrassés de l'autre s'ils l'avaient pu. Lucas pourrait même mettre Noah à la porte et chercher un autre colocataire en prétendant que leur cohabitation était insupportable, ce qui était vrai, mais il n'était quand même pas méchant. Il lui faisait de la peine, parfois, lorsqu’il ne l’exaspérait pas ou qu’il n’avait pas cette envie meurtrière de le jeter par la fenêtre.

Il aimait beaucoup faire de sa vie un enfer, juste pour s’amuser un peu. Il ne rangeait plus du tout, même pas un minimum, et se réjouissait lorsque Noah lui faisait des remarques. Il lui répondait toujours qu’il était avant tout chez lui et que la porte était grande ouverte s’il ne trouvait pas sa façon de vivre à son goût. Aucun doute sur le fait que le brun l’aurait pris au mot s’il l’avait pu mais ce n’était pas le cas. Dommage pour lui.

Il y avait des fois où il culpabilisait suite à toutes les remarques qu’il faisait à son colocataire et à sa façon de se comporter avec lui mais la réaction de monsieur muscles n’aidait pas. Il était très changeant et Lucas ne savait jamais à quoi s’attendre avec lui. Du coup, il y avait des fois où il avait l’impression de le blesser et d’autres où il sentait la colère du brun laisser planer une drôle d’ambiance dans la pièce. Il se taisait dans ces cas là car il avait beau être entraîné il ne miserait pas beaucoup sur ses chances lors d’un combat contre Noah, il n’y avait qu’à voir sa carrure ! Peut-être aurait-il 50% de probabilités de gagner contre lui, puisqu'il s'entraînait depuis un peu plus de deux ans en chassant les vampires, mais il ne prendrait jamais le risque de se faire défigurer pour un petit conflit ménager !

Il risquait vraiment de passer à côté de la mort, ce soir, puisqu’il avait surpris Noah le suivre au détour d’une ruelle et que ça faisait une bonne dizaine de minutes qu’il marchait en feignant ne pas l’avoir vu et se creusant les méninges pour tenter de trouver une explication au fait qu’il se promène dans les ruelles du Bronx en pleine nuit et armé d’une arbalète, en plus ! Des tas de mensonges lui passaient en tête mais rien ne lui convenait vraiment. Il n’avait pas droit à l’erreur sur ce coup là, Noah ne pouvait définitivement pas découvrir l'existence des vampires et les activités extra-scolaires auxquelles se livrait Lucas. Quoi qu’il était sur que chasseur de vampire le rendrait encore plus sexy.

Noah en avait apparemment assez de le suivre un peu partout puisqu’il cria son prénom. Lucas s’arrêta et se retourna. Il n’avait absolument aucune idée de ce qu’il allait bien pouvoir inventer.

- Noah, quelle surprise ! Il s’avança un peu vers lui tout en se maudissant de sa réaction qui n’avait rien à voir avec les différents scénarios qui lui étaient passés par la tête. Ça ne te suffit pas de me suivre jusque sous la douche qu’il faut maintenant que tu me colles comme un chien dans la rue en pleine nuit ? Tu ne peux pas dormir sans moi ou quoi ?

Il y avait en effet eu ce moment très bizarre et qui aurait été embarrassant si Lucas n’avait pas extrêmement confiance en lui. Il avait dit à son colocataire qu’il ne rentrerait pas avant 18h mais était finalement rentré un peu plus tôt et avait foncé sous la douche. Noah était ensuite entré dans le pièce en ignorant totalement qu’il y était présent. Et nu. S'en était suivi un silence de mort et un Noah quittant la pièce en rougissant et s'excusant tandis que Lucas se moquait de lui.

Il lui sembla apercevoir une teinte rosée prendre place sur les joues du brun qui se mit d’ailleurs à bégayer. Il le trouverait presque mignon s’il n’était pas aussi chiant. Ce presque attendrissement ne dura pas puisque Noah regagna vite ses esprits et lui demanda ce qu’il faisait là. Il fallait toujours qu’il gâche tout avec ses foutus changements d’humeur.

- Je chasse les SDF. De sales bêtes ces machins là.

Sa réplique était bien évidement ironique mais il avait en effet une petite dent contre eux. Rien d’étonnant en sachant qu’un espèce de sale ivrogne lui avait une nuit sauté sur le dos pour tenter de lui voler son arbalète. ‘J’ai besoin de protéger mes affaires’, qu’il disait ! Si on considérait que trois bouts de cartons et une pancarte sur laquelle était écrite ‘money for beer’ pouvaient être considérés comme des effets personnels. S'il pensait attirer la bonté des gens avec ces trois mots ô convaincants il se trompait.

- Plus sérieusement, je joue au super héros. Une genre de mission secrète pour protéger l’humanité entière, tu vois ? Je sors mon arbalète et sauve les jeunes demoiselles en détresse. Tu devrais essayer histoire de servir à quelque chose. C'est très valorisant, je t'assure ! Et puis j’ai tellement de prétendantes après ça ! Sa prétention reprenait toujours le dessus, même s’il n’était pas du tout en situation de force et qu’il ne pouvait visiblement pas se permettre de rigoler. Hey, je pourrais t'en filer quelques unes si ça t’intéresse, peut-être que ça te décoincera un peu !
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel

_________________
I saw you become my best friend. I saw you almost kill the person i cared the most about. I saw the light desappear in your eyes. I saw you run away with the trust and the love i had for you. I saw you destroy my life and what i believed in. I saw you make me who i am now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Liam Hemsworth


Messages : 13


Date d'inscription : 05/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Ven 19 Déc - 15:23


 

 
Hunting night
Noah & Lucas


Deux semaines que la cohabitation avec Lucas avait commencé et déjà Noah rêvait d'être ailleurs. Il n'en pouvait plus. Le sale caractère de son aîné lui faisait perdre ses nerfs et plus d'une fois ses colères avaient failli tuer quelqu'un. Enfin Lucas dans ce cas là. Et même si sa perte ne ferait pas de mal, Noah ne voulait pas causer la mort de quelqu'un une nouvelle fois.

Ce soir-là il était sorti, dans les environs de deux heures du matin, pour se nourrir. Il était à sa limite et se sentait trop faible pour continuer ainsi. Il s'était donc résigné à aller chercher des émotions, des rêves les désirs des autres. Même si il haïssait le faire, en ce moment l'envie de manger lui donner des folies. Plusieurs fois, il avait résisté à l'envie de juste poser son doigt sur l'épaule de son colocataire pour lui choper son amour pour lui-même ou même son envie de parler. Mais il avait tenu bon. Il l'aurait fait en d'autres circonstances. Mais il ne contrôlait pas son pouvoir. Pas le moins du monde.

Il espérait trouver une cible facile ce soir, et se rassasier pour d'autres semaines. Il savait qu'il était plutôt apte à repousser ses limites et dans uns sens cela le rassurait. Il était presque serein, en sentant l'air froid sur son visage. Sa fatigue disparût presque totalement, l'air le réveillant un peu. Noah ne dormait pas beaucoup, car le canapé n'était pas bien confortable. Il avait essayé de négocier pour piquer le lit mais la réponse de Lucas avait été claire. Soit le canapé, soit il piquerait un matelas au SDF d'en face pour lui. Le canapé lui avait parut préférable pour l'instant. Il s'y faisait.

Il cherchait une cible depuis un moment quand il vit au loin une silhouette d'homme, portant une arbalète dans le dos. Fronçant les sourcils, il s'approcha et suivit cet homme, le trouvant familier. Et lorsqu'il tourna dans la rue d'en face, Noah le reconnut. Lucas. C'était Lucas. Le choc lui fit tourner la tête. Noah serait-il... Non. Impossible. Les chasseurs de vampires ne venaient pas ici, tout bêtement parce qu'en temps normal il n'était pas sensé avoir de vampires. C'était même pour cela que Noah était venu ici. Sauf que visiblement il avait mal choisi. Depuis qu'il était là, les informations ne tournaient qu'autour de mystérieux meurtres et disparitions et la description faite à la télé lui donnait souvent à penser qu'une créature magique l'aurait commis. Quel idiot ! Il aurait dû se douter de quelque chose.

Au bout d'un moment, lassé de suivre son colocataire, il cria son nom. Plusieurs fois même. Lucas se retourna et s'avança vers lui. Il semblait contrarié. Il fit allusion rapidement à l'incident sous la douche - que Noah rêvait d'oublier tant la honte lui faisait chauffer les joues rien que d'y penser et cela agaça la fée. Il tiqua mais ne fit aucun commentaires, préférant laisser couler. Si ils partaient sur ce sujet, ils instaureraient uniquement un dialogue de sourd et non merci, sans façon.

Mais.. mais mais... hum..

Il se reprit bien vite, rageant sur son incapacité à ne pas être gêné face à son interlocuteur.

Qu'est-ce que tu fais là ? rajouta-t-il finalement en fronçant les sourcils, curieux d'entendre la réponse.

Il leva les yeux au ciel en entendant la première réponse du brun. Mais bien sûr, et son cul était de l'or aussi ? Noah préféra s'abstenir de répondre ainsi, sachant très bien que Lucas serait capable de lui assurer que oui, son cul était bien de l'or. Il le voyait arriver gros comme une maison.

L'histoire de super-héros paraissait encore plus insensée aussi haussa-t-il juste un sourcil, attendant la suite. Il croisa les bras, sachant très bien que Lucas se doutait qu'il n'était pas crédible pour un sous. Mais il aimait le voir se creuser la tête pour lui sortir une excuse. Il retenait même son rire, trouvant l'étudiant plutôt attendrissant. Il failli se foutre une magnifique gifle en pensant à ça et se secoua mentalement. Il détestait toujours la prétention de Carter, fut la première chose qu'il pensa à la fin de la tirade de ce dernier.

Et bien, écoutes, super zéro t'irait mieux comme titre disons, mais je ne te crois pas une seule seconde. Tu me donnes juste envie de rire là. Mais bon, on va en rester là, je pars d'un côté et toi de l'autre et on en parlera demain matin. Sur ce, bonne nuit.

Il n'attendit aucune réponse et s'éloigna nonchalamment les mains dans les poches. Il sentait les minuscules étincelles qui sortaient de ses doigts lorsqu'il était en manque de nourriture. Il lui fallait manger. Tout de suite. Il n'avait pas le temps pour entendre les conneries de l'autre con là bas. Pfffff, qu'il l'énervait mon dieu !

Trois quarts d'heure plus tard, il contemplait le corps du SDF qu'il venait de vider à ses pieds, sentant l'énergie traverser ses veines. Sa pauvre victime regardait devant elle les yeux vides et ne montrait aucuns sentiments. Noah avait beaucoup de peine en voyant ça. Il avait envie de pleurer. Etre une fée lui permettait peut-être de contrôler les émotions des autres mais cela multipliait également les siennes. Il était bien trop sensible.

Il finit par s'éloigner, marchant dans la nuit noire, errant de si de là jusqu'à qu'il se sente mieux. Il ne savait pas où il allait mais il ne comptait pas revenir à l'appartement avant un moment.

Quelle nuit de merde.

texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar







Célébrité : Daniel Sharman


Messages : 14


Date d'inscription : 01/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Ven 19 Déc - 19:58


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Décidément, il ignorait comment il allait se sortir de cette situation. Il n’avait jamais prévu que Noah puisse le croiser armé de son arbalète en pleine nuit. Il aurait toujours pu trouver une feinte s’il s’était seulement rendu compte de ses sorties nocturnes mais le fait que Noah l’ait aperçu en pleine action compliquait remarquablement les choses. Et son colocataire ne pouvait définitivement pas se douter de ce qu’était réellement Lucas.

Il fallait évidemment qu’il se décide à le coller maintenant. Deux semaines qu’ils cohabitaient et ils ne s’adressaient presque jamais la parole, préférant s’ignorer puisqu’ils savaient l’un comme l’autre qu’un échange de mots résultait toujours en une dispute. Ce n’est pas que Lucas n’aimait pas cette relation qu’ils entretenaient, bien au contraire puisqu’elle l’occupait lorsqu’il avait envie de se comporter comme un con, mais il avait parfois besoin de repos. C’était très fatiguant de supporter Noah tous les jours. Heureusement qu’il ne parlait pas beaucoup où Lucas l’aurait déjà jeté par la fenêtre ou refiler au SDF d’en face.

Il savait bien qu’il n’avait pas de comportement prédéfini avec lui et qu’il s’adaptait inconsciemment aux sautes d’humeur du brun et la réaction qu’il venait d’avoir ne pouvait que le confirmer. Il devait tout de même s’avouer qu’il réagissait bien souvent par la provocation lorsqu’il s’agissait de Noah. Il n’y pouvait rien s’il adorait le provoquer.

Il se serait néanmoins bien passé de réagir de la sorte ce soir. Il savait que l’humour n’était pas la meilleure façon de se sortir de là mais les mots étaient sortis tous seuls. Peut-être était-ce lui le bipolaire dans l’histoire, au final.

- Tu me brises le cœur.

Super zéro, sérieusement ? Il aurait bien rajouté quelque chose mais Noah le laissa seul et disparu dans l’ombre de la nuit. Ah. Très bien. Tant mieux, en fait. Moins il le voyait mieux il se portait. Il ne manquerait plus que ce gars le suive jusque dans la nuit. Ça lui avait largement suffit de rêver de lui une fois. Plus jamais.

Il resta un peu sonné à réfléchir à ce qu’il venait de se passer avant de reprendre sa marche et sa chasse, non sans penser encore et encore au court échange qu’ils venaient d’avoir. Noah allait-il remettre cette rencontre nocturne sur le tapis ? Si oui, qu’allait bien pouvoir inventer Lucas ? Comment expliquer le fait qu’il se balade armé à deux heures du matin ? Tant de questions sans réponses qu’il se posait sans cesse si bien qu’il n’était pas concentré sur ce qu’il faisait et qu’il sursauta lorsqu’un chat passa en courant devant lui. Bon. Peut-être devrait-il rentrer. Il ne serait pas très efficace ce soir.

Il reprit donc le chemin de son - il n’arriverait jamais à dire leur - appartement. Il prenait son temps, craignant d’y trouver Noah, et repensait encore à ce qu’il venait de se passer quelques minutes plus tôt. Monsieur muscles l’avait regardé comme s’il savait. Mais ce n’était pas possible, n’est-ce pas ? Il ne pouvait pas savoir. Sauf peut-être s’il était lui même un vampire. Impossible aussi, Lucas s’en serrait rendu compte. Il les repérait, peut-être pas aussi facilement que certains de ses congénères qu’il ne fréquentait pas mais dont il avait entendu parler, mais tout de même assez bien pour un chasseur solitaire. Il n’aurait pas pu cohabiter avec un vampire sans s’en rendre compte. La réponse n’était donc pas là.

Il arriva enfin à l’appartement et n’y trouva pas Noah. Il aurait pu se coucher mais il savait qu’il ne réussirait pas à dormir puisqu’il pensait à trop de choses à la fois. Du coup, il alluma une lampe de chevet et se plongea dans ses cours. Le droit des travailleurs, ô joie. Il aimait vraiment le cursus universitaire qu’il avait choisi, mais pas au point de se réjouir de relire ses notes à trois heures du matin.

Cette initiative fût efficace puisqu’il ne pensa presque plus à Noah jusqu’à ce que celui-ci pénètre dans l’appartement. Lucas sursauta même et poussa ses cours loin de lui. Peut-être réussirait-il à se sortir du pétrin dans lequel il s’était fourré par l’attaque. C’est ce qu’il savait faire de mieux, à vrai dire. Attaquer pour mieux se défendre. C’était principalement la cause pour laquelle il agissait de la sorte envers les autres. Il ne voulait pas leur laisser l’impression que leurs actions pouvait l'atteindre, même si c'était parfois le cas.

- La vraie question est ce que TU faisais dehors à deux heures du matin ? Tu dormais et suçait ton pouce lorsque je suis parti et tu ne m’as donc pas suivi. Tu es tombé sur moi par hasard. Et ne me fait pas croire que tu as ressentis mon absence au plus profond de ton cœur et que le but de ta vie était alors de me retrouver. Je sais bien que tu me voues un espèce de culte, mais il ne faut pas pousser.
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel

_________________
I saw you become my best friend. I saw you almost kill the person i cared the most about. I saw the light desappear in your eyes. I saw you run away with the trust and the love i had for you. I saw you destroy my life and what i believed in. I saw you make me who i am now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Liam Hemsworth


Messages : 13


Date d'inscription : 05/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Ven 19 Déc - 21:47


 

 
Hunting night
Lucas & Noah


Noah retourna à l'appartement, après quelques minutes - ou quelques heures ? - du moins un temps suffisant pour qu'il se calme. Il avait erré pendant un moment, passant d'une rue à l'autre en respirant l'air frais. Il avait essayé de se remettre de ses émotions mais malheureusement, tout n'était pas aussi simple. Il se sentait encore à fleur de peau mais il allait déjà mieux.

Il ouvrit la porte en faisant attention à ne pas la claquer contre le mur, craignant de réveiller son colocataire. Mais à sa grande surprise, et à son grand désespoir également, Lucas ne dormait pas. Non, ce con avait décidé de réviser ses cours à trois heures et demi du matin. Il avait envie de l'encastrer dans le mur, tellement il le faisait chier en ce moment même. Il lâcha par mégarde la porte qui se referma brutalement. Lucas sursauta en l'entendant, poussant rapidement ses cours devant lui. Il se retourna vers lui, lui lançant un regard suspicieux.

Noah ne s'attendait pas à échapper à une remarque, mais il s'attendait pas à être interrogé directement. Noah pensait attaquer directement l'interrogatoire de Lucas, essayant d'éviter le sien par la même occasion. Mais la situation se retournait contre lui, et il le sentait mal. Il pâlit brusquement, cherchant une excuse plausible. Mais rien ne lui venait.

- Hum... Je me baladais. Ça t'arrive jamais ? Noah rougit furieusement en s'entendant répondre. Mon dieu, il faisait pitié.

Il sentait la panique montait en lui. Il ne contrôlait plus rien et il détestait ça. Il alla rapidement se servir un verre d'eau très frais, pour essayer de se calmer. Visiblement cela ne l'aida pas vraiment mais il réussit à remettre un minimum ses idées en place. Il se remémora rapidement la tirade de Lucas et il réalisa soudainement une remarque qu'il n'avait pas vraiment entendu.

- Eeeeeh , je ne suce pas mon pouce ! Noah entendit sa petite voix, et se sentit comme un chaton qui feulait de mécontetement face à un tigre. La comparaison lui paraissait bizarre, mais il n'avait que ça en tête en ce moment.

Il sentit rapidement ses jambes tremblaient, tellement qu'il avait l'impression qu'il allait tomber à tout moment. Il sentit que c'était le moment de s'échapper. Il se rua dans la salle de bain, claquant la porte violemment. Il s'adossa contre la porte, enfouissant sa tête dans ses genoux. Il haïssait ce sentiment de faiblesse qui l'envahissait aujourd'hui.

Il espérait réussir à se calmer tranquillement mais c'était sans compter la présence de son colocataire qui tapa quelques coups à la porte en déclarant qu'il ne laisserait pas tomber comme ça.

Noah lâcha une petite plainte, sentant son coeur meurtri s'emballer dans sa poitrine. Il aimait savoir que Lucas n'allait pas le laisser tomber.

Mais en même temps, il détestait ça.
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel


Dernière édition par Noah Evans le Dim 21 Déc - 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar







Célébrité : Daniel Sharman


Messages : 14


Date d'inscription : 01/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Sam 20 Déc - 17:56


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Si seulement il avait été un peu plus prévoyant il se serait douté que Noah finirait par se rendre compte de ses sorties nocturnes et il aurait pu préparer une excuse acceptable. Il avait au lieu de cela laissé la situation le rattraper, comme toujours. C’était totalement son genre de s’occuper des choses au dernier moment et de régler ses problèmes lorsqu’ils lui faisaient face. Il aurait cependant du agir différemment cette fois-ci.

Il n’avait même pas réellement pensé à ce qu’il allait faire pour se sortir de là après que Noah l’ait surpris dans cette ruelle. Bien sur il avait pensé à différents scénarios avant que son colocataire ne l’interpelle, mais il avait comme oublié leur petite discussion une fois celle-ci terminée ! Tout ce qu’il avait fait depuis était se la repasser en tête, penser à l’expression du brun et se poser des tas de questions. Essayer de s’en sortir vivant, très peu pour lui !

C’est donc naturellement qu’il s’était jeté sur Noah à l’instant même où il était entré dans l’appartement. Après tout, pourquoi serait-ce à lui de se justifier ? Lui aussi se balader seul dans les ruelles mal fréquentées du Bronx en pleine nuit ! Toute personne censée n’agirait pas de la sorte. Noah avait beau être particulier, il n’était pas bête à ce point.

- Te fous pas de moi, Noah. T’es au courant que tu peux te faire poignarder à chaque coin de ruelle ici ? Si non, tu le sais maintenant. T’as qu’à combattre tes insomnies d’une autre façon, si là est vraiment le problème. J’ai des pornos au fond de mon placard, t’as qu’à te servir.

Il avait l’impression que Noah tentait d’échapper à la conversation en allant se servir un verre et ce même s’ils vivaient dans un studio qui ne comportait donc qu’une seule et même pièce de vie. Pas pratique lorsque ses deux habitants se détestaient et voulaient à tout pris s’éviter. Heureusement que son coloc était beau à regarder, il fallait tout de même bien que Lucas y gagne quelque chose !

- Je te prendrai en photo, la prochaine fois. Puis je la posterai sur les réseaux sociaux. Quoi que je ne suis pas persuadé que ce soit ton truc…

Il ne comprit pas s’il avait dit quelque chose de mal et que Noah était encore plus suscpetible qu’il ne le pensait ou s’il s’était passé autre chose, mais ce dernier passa en trombe devant lui et s’enferma dans la salle de bain. Ah. Lucas ne bougea pas pendant quelques secondes, pas très sur de ce qu’il devait faire et venait de voir. Il poussa finalement un soufflement et alla cogner comme un forcené contre la porte de la salle de bain.

- Ça va pas ou quoi ?!! Ouvre cette porte ! J’ai envie de chier moi !

Il ne pouvait pas le laisser enfermé là dedans, qu’est-ce qui lui assurait que son foutu colocataire n’allait pas tout casser ou même plonger la tête dans la baignoire ? Il tenait à ses meubles tout de même ! Mais il ne fallait pas non plus que Noah s’attende à ce qu’il lui dise des paroles réconfortantes. Ça le répugnait.

Taper comme un forcené ne menait vraisemblablement à rien. Il cogna un dernier coup plus fort que les précédents, grogna, et se rapprocha un peu de la porte.

- Bouge ton gros cul et ouvre cette porte, Noah. Je ne vais pas te laisser comme ça.
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel

_________________
I saw you become my best friend. I saw you almost kill the person i cared the most about. I saw the light desappear in your eyes. I saw you run away with the trust and the love i had for you. I saw you destroy my life and what i believed in. I saw you make me who i am now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Liam Hemsworth


Messages : 13


Date d'inscription : 05/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Dim 21 Déc - 19:42


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Noah ne savait pas quoi faire. Il avait plusieurs solutions. Soit, il sortait de la salle de bain et foutait Lucas dedans et détruisait la totalité de l’appartement ou de moins ce qui passait sous sa main, sois il restait dans la salle de bain et il laissait Lucas se chargeait de la destruction de son – leur – appart. Visiblement l’appartement avait peu de chance de survivre. Mais Noah ne voyait aucune solution pour le laisser en vie. D’ailleurs il ne voyait pas de solution où il ne serait pas :
a) Amoché
b) b) énervé
c) c) complétement en train de péter un câble.

Quitte à souffrir, autant affronter Lucas maintenant. Et puis avec un peu de chance, le bouclé le laisserait passer sans soucis et s’intéresser uniquement à sa petite personne comme il le faisait habituellement. Mais c’était sans connaître Lucas un minimum, qui aimait par-dessus-tout foutre la merde quand il le pouvait et qui en était très fier d’ailleurs.

En soupirant, Noah releva la tête fixant la baignoire de ces yeux fatigués. Il avait mal au dos, à cause de sa position et de ses mauvaises nuits sur le canapé. Il allait devoir se lever ou il resterait bloqué un moment avant de perdre cette sensation d’engourdissement qui l’envahissait. Il commença à bouger et c’est là qu’il aperçut sa main, saignant en de longues trainées écarlates. Ses ongles s’étaient plantés dans le dos de sa main et les écorchures laissaient sortir son sang qui se mélangeait à celui de sa victime de tout à l’heure. Car pour l’immobiliser et se nourrir tranquillement, Noah avait dû utiliser la violence et ça le rendait malade. Rien que d’y penser il se sentit encore plus mal. Imaginer ce pauvre homme au bord d’un pont, près à sauter ou se laisser crever de froid ou de faim sans bouger lui brisait le cœur.

Se sentant au bord des larmes, et mon dieu qu’il détestait cette sensation,  Noah se releva bien trop vite et se cogna dans le lavabo en se décalant un peu trop sur la gauche. Il poussa un gémissement de douleur en frottant son bras douloureux. Il priait pour ne pas avoir de marques. Car les humains avaient tendance à être bien trop curieux et à toucher tout ce qui leur paraissait intrigant. Et pour rien au monde il ne voulait toucher un humain, surtout dans sa condition. Le jeune homme soupira en se rinçant rapidement le visage, et jeta un coup d’œil au miroir. Bon Dieu, qu’il était laid. Plus moche que lui en ce moment même, y a pas.

Se résignant, il finit par ouvrir la porte brusquement, tombant nez à nez avec le bouclé qui le fixait de ses yeux sombres. Il désigna la salle de bain en lâchant ironiquement.

- Vas-y, à toi l’honneur , je te laisse ma place.

Que dire d’autre ?  Il lâcha un nouveau soupira, s’enroula comme il le pouvait dans sa couverture favorite et se roula en boule sur le canapé, prêt à dormir. Ou du moins à faire semblant. Dans ces moments-là, il aimait la chaleur et le fait d’être replié sur lui-même ou enlacé. Sa sœur lui manquait terriblement à cet instant précis. Il chassa rapidement l’idée de sa tête : le fait d’être entouré par lui-même lui suffisait pour l’instant, merci bien. Il s’enfouit alors sous la couette, gardant juste son nez dehors pour ne pas avoir l’impression d’étouffer. C’était la pire sensation du monde pour lui et il préférait éviter de partir en crise d’angoisse encore un peu plus. Il entendit Lucas lui parler mais l’ignora complétement. Il se fichait comme de sa première dent de lait de ce que l’autre con pouvait lui dire. Il pouvait aller se faire foutre.

Plus il pensait, et plus Noah se trouvait contradictoire. Il avait besoin de compagnie en ce moment mais la seule chose qu’il était capable de faire était de repousser Lucas. Il aimait être entouré quand il était mal, il aimait sentir que quelqu’un s’inquiétait pour lui. Mais il ne quémandait jamais de l’aide. Il en était incapable. Il détestait obliger les autres à rester avec lui. Il avait la constante impression de les déranger et ça ne le rendait que plus mal encore. Et réagir ainsi était con, très con. Noah n’avait personne ni famille ni ami. Juste Lucas, son colocataire et roi des emmerdeurs. Titre qu’il aimait porter d’ailleurs, il en était certain. Rien que pour la royauté dans ce nom Lucas serait d’accord pour se le voir attribuer. Les larmes lui brûlèrent les yeux : bordel pourquoi il pleurait ? Il n’y avait aucune raison de le faire ! La fée était trop sensible et ça l’agaçait considérablement. Surtout devant monsieur parfait là, qui se baladait comme un prince sur le campus, devant ses admirateurs et admiratrices et qui triait avec soin chacune de ses relations pour ne pas paraître ringard. Il l’énervait à être aussi parfaitement imparfait. Vraiment.

Il allait s’endormir, sentant la tristesse l’affaiblir quand il sentit une main sur son épaule. Il  sursauta, sortant son visage de son cocon de draps. Il fixa d’un air froid l’étudiant en droit qui lui parler d’un air dédaigneux. Mais Noah n’entendait pas et ne voulait pas entendre. Pas ce soir.

- Lâche- moi !

Il ne résista pas et laissa rouler une larme sur sa joue, seule signe de sa faiblesse.
Dieu qu’il se détestait. Noah ne se supportait pas.

texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar







Célébrité : Daniel Sharman


Messages : 14


Date d'inscription : 01/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Dim 21 Déc - 22:32


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Est-ce qu’il venait vraiment de dire ça et d’avoir une parole gentille ? Il en doutait mais c’est pourtant ce qu’il venait de faire sans s’en rendre réellement compte. Il souhaitait seulement que Noah ouvre cette foutue porte, peu importe la façon dont il devait procéder pour parvenir à ses fins. Il ne manquerait plus que son colocataire privatise la seule véritable pièce avec un minimum d’intimité de l’appartement ! Hors de question.

Peut-être était-il un peu égoïste mais il se fichait éperdument de la raison pour laquelle le brun s’était enfermé dans la salle de bain. Il détestait simplement qu’on fuit face à une situation et c’est exactement ce qu’il venait de faire ! Il ne pouvait pas vivre avec une personne agissant ainsi tout en sachant qu’ils ne s’entendaient pas.

Il n’entendait rien et cela le rendait dingue. Peut-être que cet abruti s’était bel et bien enfoncé la tête au fond de la baignoire, finalement ? Raah, il était tellement imprévisible ! De frustration, Lucas donna un coup de pied dans la porte et se fit mal parce que bien sûr, il était pieds nus !

- Ouvre ! Tu me dois un massage, et on ne me fait pas attendre !

Il ignorait si sa dernière réplique l’avait décidé mais Noah finit par ouvrir la porte et … le laisser planté devant la salle de bain comme un con. Quoi ? Il devait rêver, il n’y avait pas d’autre explication rationnelle possible. Il jeta un coup d’oeil à l’intérieur de la pièce pour vérifier que ce fou furieux n’avait rien cassé et remarqua une tache de sang sur le sol. Oh.

Il se retourna toujours un peu sonné et se demandant ce qu’il avait fait au bon dieu pour tomber sur un coloc comme lui et surtout pour que la situation tourne de cette façon là ! Il y a une heure il imaginait encore son secret percé à jour, la réalitée en était toute différente.

Il se tourna vers Noah qui s’était enroulé dans une couverture et assis sur le canapé. Sérieusement ? Il fuyait encore une fois ? Pas question. Lucas voulait bien supporter ses sautes d’humeur dans la mesure où il en connaissait la cause. Sinon, autant le foutre dehors tout de suite. Il était déjà assez insupportable comme ça.

- Noah, c'est quoi ce sang ?

Il s’avança un peu, toujours aussi sonné quant à l’attitude de Noah - comme s’il ne l’était pas tous les jours - et s’arrêta à une cinquantaine de centimètres du canapé.

- T'as foutu quoi dans ma salle de bain ?

Il l’ignorait royalement. Jamais personne ne l’ignorait. Mais son ego n’était pas le moins du monde touché. Non, il commençait étonnamment à ressentir un petit pincement au coeur à la vue de son colocataire de cette façon là, même s’il devrait être habitué. Il n’était qu’humain, après tout ! Même si un grand nombre de personnes le comparaient à un dieu grec.

Il fit un nouveau pas et posa sa main sur l’épaule de Noah en prononçant son nom. Son humanité prenait le dessus, pour une fois. Car il l’aimait bien, après tout.

La réaction agressive du brun ne le surpris même pas, peut-être commençait-il à le connaître et anticiper son attitude un minimum même s’il était sûr que même lui ne savait jamais comment est-ce qu’il allait réagir.

- Écoute, il est plus de 3h du mat’, j’ai envie de dormir, donc tu te calmes portes tes couilles et m’explique ce qu’il se passe.
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel

_________________
I saw you become my best friend. I saw you almost kill the person i cared the most about. I saw the light desappear in your eyes. I saw you run away with the trust and the love i had for you. I saw you destroy my life and what i believed in. I saw you make me who i am now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Liam Hemsworth


Messages : 13


Date d'inscription : 05/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Lun 22 Déc - 18:05


 

 
Hunting night
Lucas & Noah


Lucas l'énervait par dessus-tout en cet instant. Il ne comprenait pas qu'il avait besoin juste d'une présence silencieuse, et pas d'un pauvre con qui veut satisfaire sa curiosité. De toutes façons, Noah n'avait même pas fait attention à ce qu'il avait dit, trop occupé à se comprendre lui-même. Il ne pouvait pas tout mélanger. Il avait du mal à se gérer tout seul, alors si en plus il fallait gérer quelqu'un, il était mal barré. Il lui fallait du temps avant que son cerveau soit un minimum normal et arrive à avoir des réactions cohérentes. Parce que là, c'était pas gagné. Il se serait lui-même nommé l'homme le plus bizarre du monde si il pouvait.

Noah continua à fixer Lucas, qui était assis devant lui depuis une dizaine de minutes maintenant. L'aîné ne voulait pas lâcher l'affaire visiblement, ce qui l'étonna beaucoup venant de lui. Le bouclé avait plutôt tendance à vite s'énerver et à finalement exploser à la gueule de la cause de son agacement - bien souvent Noah d'ailleurs - et soit le laisser en plan, soit lui dire qu'ils en parleraient demain, pour au final ne jamais plus en parler. Et même si c'était bizarre, Noah aimait bien ce trait de caractère de Lucas : il le laissait tranquille comme ça et c'était tant mieux. Mais visiblement, ce soir, tout ne tournait pas rond ni dans sa propre tête, ni dans celle de l'autre énergumène frisé. Une mouche avait dû les piquer, ou alors ils étaient tous les deux malades. Quoi que, venant de Noah, ces réactions irrationnels étaient presque logiques, mais de la part de Lucas, ça ne l'était pas. Donc, le seul fautif de cette situation particulière, c'était Lucas. Voilà.

Tu devrais aller dormir, parce que sinon tu vas rester là jusqu'au matin et demain tu vas encore faire la gueule. Quoi que, ça changera pas beaucoup de d'habitude disons, mais bon... l'espoir fait vivre.

Noah n'avait pas voulu faire des remarques pareilles , c'était sorti tout seul. Il s'en voulait un peu, parce que il n'avait ni la motivation, ni l'envie de continuer une telle discussion et qu'en plus de ça, à ce genre de petit jeu, il était souvent le perdant. Parce que Lucas avait souvent une grande maîtrise des mots et savait frapper où ça faisait mal. Et vu son état de ce soir, il allait finir par se jeter la tête dans le mur pour tomber dans l'inconscience et oublier tout ça. Et il était bien capable de faire pire. Si Lucas allait trop loin, il allait sûrement se barrer et passer la nuit dehors, se perdre et finir tué par un criminel ou un autre, peut-être même par lui-même , qui sait ?

- Je te dirais pas que je suis désolé, mais avant que t'ajoutes quoi que ce soit, attends demain. Pas ce soir. J'ai pas la force d'écouter ton blabla à cette heure là et j'ai pas envie d'ailleurs.

Il ne s'attendait évidemment pas à ce que Lucas ferme gentiment sa gueule en lui demandant si il voulait un massage ou une couverture en plus et si il ne voulait pas aller regarder un film dans le lit en mangeant je ne sais quelle connerie pour s'endormir. Oh ça, non. Mais il n'avait pas du tout anticipé ce que Lucas allait répondre. Alors pour éviter de s'en prendre plein la gueule, et pour lui faire passer le message, il s'allongea de tout son long et se tourna contre l'assise du canapé et lança un petit bonne nuit en soupirant.

Il ne savait pas combien de temps il allait tenir comme ça. Soit Lucas lui laissait passer une fin de nuit acceptable, soit il lui foutait en l'air son début de journée et à ce moment-là il sécherait sûrement la fac pour se remettre de ses émotions. Il allait en baver pour rattraper après, mais tant pis. Il n'avait aucune envie d'y aller pour l'instant et Lucas serait sans doute son plus beau prétexte. Il dira que son colocataire lui a foutu une droite, ou lui a filé sa crève et hop, pas de cours demain.

Mais c'était beau de rêver. Noah ferma les yeux et pria fortement pour ne pas se réveiller avant une bonne année.
Peut-être même un demi-siècle.
Ou même jamais.


texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar







Célébrité : Daniel Sharman


Messages : 14


Date d'inscription : 01/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Ven 26 Déc - 11:27


 

 
Hunting night
Lucas & Noah

Il ignorait lui-même pourquoi il insistait autant pour savoir ce qui arrivait à son colocataire et surtout pourquoi est-ce qu’il avait l’impression d’agir gentiment et de façon assez douce pour ne pas le contrarier, ou plutôt pour l’amadouer afin qu’il lui fasse un peu plus confiance. Il devrait s’en foutre et surtout ne pas être une personne qu’il n’est pas pour quelqu’un comme Noah qui n’a même pas de vraie personnalité tellement il est changeant. Pourtant, une part de lui se posait vraiment des tas de questions. Tout d’abord sur ce qu’il s’était passé dans cette ruelle. Était-ce normal que Noah soit parti comme ça, sans chercher à en savoir plus et se contentant de l’excuse la plus pourrie du monde, “je chasse les SDF” ? Probablement pas. Lucas ne comprendrait définitivement jamais ce garçon.

Le brun n’était jamais très enclin à parler, Lucas s’en était rendu compte durant ces deux semaines de cohabitation, mais il semblait qu’il avait perdu ses cordes vocales. Ça ne le découragea néanmoins pas, si Noah pensait que ce petit détail allait le faire abandonner il se mentait à lui-même. Il devrait désormais savoir qu’il était une personne déterminée qui faisait toujours tout pour parvenir à ses fins. Et ce qu’il voulait aujourd’hui était que son foutu coloc aligne trois phrases pour lui expliquer ce qu’il ne comprenait pas. Pas si compliqué, bon sang ! Il semblait que si à en voir monsieur muscles. Du coup, Lucas s’assit sur le fauteuil en face du canapé et le fixa un long moment, espérant le déstabiliser, avant de réaliser que cela ne marcherait pas et de se comporter comme il savait le faire de mieux. Il croisa ses pieds sur la table basse et laissa lourdement son dos retombé contre le fauteuil.

- Je l’attends toujours, ton massage. Enfin mes pieds l’attendent, plutôt.

Et il remuait ses orteils tout en parlant, espérant tenter Noah, ou peut-être le dégoûter, qui sait. Mais on lui avait déjà complimenté ses pieds, alors il penchait plutôt pour la première option. Quoi qu’il en soit, ce petit manège ne servait à rien puisque le brun ne daignait même pas baisser son regard vers l’objet de l’ultime désir. Nul.

O joie, il venait de retrouver l’usage de la parole. Lucas n’aurait jamais cru ça possible mais il aurait bien remercié ses frères et soeurs les divinités grecques pour lui avoir fait l’honneur d’un tel cadeau, qu’il aurait poliment décliné il y a encore quelques heures, détestant tout ce qui sortait de la bouche de son coloc.

- C’est voir ta tête tous les jours qui me fait tirer la gueule.

Il n’avait pas prévu d’être si méchant, vraiment pas, mais Noah venait vraiment d’OSER faire une remarque sur son humeur. Il devrait se regarder un peu plus souvent dans un miroir avant de critiquer des personnes comme Lucas qui étaient pleines de joie de vivre si tenté qu’elles ne se traînaient pas un boulet H24.

- Techniquement je serais celui qui devra supporter ton blabla et pas l’inverse. Et Dieu sait à quel point c'est me demander !

Il n’était pas une personne très susceptible, mais voir son interlocuteur se retourner et lui lancer un bonne nuit pendant qu’il parlait ne faisait évidemment pas très plaisir ! Il ne venait pas de le regarder pendant des minutes entières pour finalement lui lancer un ‘bonne nuit fait de beaux rêves, essaye quand même d’éviter ceux où tu me surprends nu sous la douche’ en retour et monter ce coucher. Il pouvait rêver.

- Vas-y, dors, aucun problème, si ça ne te dérange pas de sentir mes magnifiques yeux bleus peser sur toi TOUTE la nuit.


Ou sur ses fesses. Autant en profiter un minimum.

- Un peu de musique, ça te dit?
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel

_________________
I saw you become my best friend. I saw you almost kill the person i cared the most about. I saw the light desappear in your eyes. I saw you run away with the trust and the love i had for you. I saw you destroy my life and what i believed in. I saw you make me who i am now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Liam Hemsworth


Messages : 13


Date d'inscription : 05/12/2014




MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas Lun 5 Jan - 21:24


 

 
Hunting night
Nooah & Lucas


Noah soupira et leva les yeux au ciel. Lucas ne le lâcherai pas ce soir. Il avait bien choisi son jour ce connard. Il aurait pu le faire chier demain, hier, ou dans une autre vie. Mais non. Evidemment. Ce  type était vraiment le plus emmerdant des emmerdeurs. Il y a pas plus agaçant que lui, ou alors, Noah ne connaissait personne digne de ce titre. Et, il priait les dieux de ne pas avoir cette galère en plus. Un chieur c'était déjà trop, alors deux.... Non. Il finirait chèvre, en passant par tous les types possibles d'émotions. Et cela ne lui disait absolument rien. Non, il préférait éviter. Merci bien.

Il entendit Lucas grogner dans son dos; le jeune homme jubila un peu, heureux d'arriver à énerver son colocataire. Il lui fallait bien une petite distraction après, cette... journée de merde ? Oh, toute sa vie était de la merde, mais il préférait éviter de ressasser son passé. Rien que d'évoquer les souvenirs, sa cicatrice sur le côté gauche de son cou, qui descendait jusqu'à sa nuque le brûlait. Il passa machinalement la main dessus, essayant de faire cesser la douleur. Mais rien à faire, évidemment. Autant souffrir encore un peu, il n'était pas à ça après, et son corps lui faisait bien sentir. Connard.

Il n'aimait pas savoir que Lucas le regardait. Il ne voulait pas avoir de questions, ou il allait fondre en larmes. Et les dernières poussières de sa dignité refusaient catégoriquement que cela arrive. Oh non, il lui fallait un minimum de crédibilité, ou Lucas se ferait un plaisir de le faire chier. Il le prendrait pour un faible et ferait comme toutes les personnes un mininmum proche de Noah : il lui ferait du mal, jouerait avec ses sentiments et piétinerait avec joie les derniers lambeaux de son coeur. Et la fée n'était pas sûr du tout d'arriver à supporter une énième trahison. Mais à bien y réfléchir... Lucas ne le trahirait pas, vu qu'il ne s'attacherait pas à lui, il ne deviendra qu'un minuscule grain de sable dans son univers. Noah se ferait tout petit et chasserait Lucas aussi loin qu'il le pourra. Enfin, il faudrait déjà pour ça contrôler un minimum ses propres réactions et il en était bien loin.

Lucas alluma visiblement son Ipod pour mettre de la musique et le brancha sûrement à ses enceintes. Il lui cassait les oreilles tous les jours ainsi, alors cela ne l'étonnait pas. L'ainé avait tendance à pousser le volume un peu trop loin, et même parfois à pousser un peu la chantonette. Noah était pratiquemment sûr qu'il ne s'en rendait même pas compte. Il devrait le filmer et lui montrer un jour : il adorerait voir sa tête. Ce serait... magique. Un petit sourire étira ses lèvres, rien que de penser à la tête confuse du bouclé. Lucas avait des goûts riches et variés et Noah arrivait à trouver souvent, beaucoup des musiques que lui-même aimer, ou à apprécier de nouvelles découvertes pour lui.

The Fray laissa sa place à une musique au piano, qui envahit doucement la pièce. C'était beau, mais si triste à entendre. Noah ferma les yeux, récitant les notes dans sa tête , essayant de reconnaître à l'oreille le titre de cette mélodie. Mais il fut vite transporté par le morceau, sentant son coeur frémir de bonheur. Cette musique lui plaisait beaucoup. Malheureusement, elle se finit bien trop vite à son goût.

Encore celle-là.

Il avait parlé instinctivement. Et merde. Lucas allait lui sauter dessus pour le faire parler. Mais il s'étonna de n'entendre que le début de son nouveau coup de coeur résonner.

Merci.

Il lui devait bien ça. Doucement, Noah ferma ses yeux et essaya de s'endormir au rythme des notes jouées et des accord ajoutés. Lucas pouvait peut être le laisser tranquille, il n'avait rien dit pour l'instant. Il espérait sincèrement que oui.

Il se doutait qu'il se trompait, mais il continua à croire un peu que son colocataire pouvait avoir un minimum de compassion.


texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hunting night ▬ Noah&Lucas

Revenir en haut Aller en bas

Hunting night ▬ Noah&Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» Wednesday Night Raw # 60
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Bronx :: rues & ruelles-