Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Jeu 30 Oct - 15:53



   
   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

L
e changement, on n'aime pas ça, ça nous fait peur. Mais on ne peut pas empêcher les choses de changer. Soit on s'adapte, soit on reste en arrière. Ça fait mal de grandir, de changer. Si on vous dit le contraire, c'est un mensonge. Mais la vérité, c'est que parfois plus les choses changent plus elles restes les mêmes. Et parfois, le changement a du bon, parfois le changement est la clef, le changement est tout... Harper s'était installé à New York, souhaitant recommencer sa vie à zéro, mais pourtant ces mauvaises habitudes ne la quittaient pas, elle continuait à voler quand elle se retrouvait en manque d'argent. Mais elle pouvait sentir un changement en elle, un changement déconcertant, oui elle arrivait à vivre, vivre sans sa soeur et même si celle-ci lui manquait éperdument, elle se devait d'avancer, même si c'était douloureux de tourner la page. Sa soeur avait toujours tout représenté pour elle, la moitié de son âme, son côté humain. Harper avait découvert les secrets de son enfance, la liaison de sa mère qui poussa son amant à tuer son père, devenant le chef de la meute. Le fait qu'elle n'ait jamais recherché ses filles, les laissant vivre dans la rue depuis leurs douze ans, ne bougeant pas un petit pouce quand elles furent enfermées dans une prison juvénile. Certes, leur mère n'était sans doute pas au courant, mais tout ceci était de sa faute, toute la souffrance et les peurs qu'elle avait ressenti et surtout la mort de Libby.

C'était la pleine lune, Harper avait rejoint la grande forêt de Queen pour être libre de parcourir et courir en toute sécurité. Ne connaissant pas réellement l'existence des chasseurs, elle était loin d'imaginer que sous sa forme de Loup, elle pouvait être en danger. Étant un loup solitaire, elle n'était liée à personne et chassait les petits animaux seuls. La jeune femme n'avait jamais chassé d'humain et elle avait appris à contrôler le loup en elle, même quand elle se transformait, elle gardait une part de son esprit vif. Certes, après la mort de sa soeur, elle avait laissée le loup prendre le dessus, ne restant quasiment que sous cette forme, mais à présent, elle était en paix avec elle-même.

Elle avait passé sa nuit dans la forêt, avant qu'une odeur de chat l'attire, se trouvant très près de la lisière, il lui était risqué de s'aventurer plus loin. Rien que pour ne pas effrayer des passants, mais vu l'heure, elle pensait ne croiser personne, puis ce chat lui donnait envie, elle en avait déjà mangé à plusieurs reprises, il n'y a pas toujours des coins de forêt, mais par contre, des chats errants c'étaient très fréquents. Sous sa forme de Loup, elle sortit de la forêt, suivant l'odeur de l'animal et pour surprendre le matou elle s'élança et attira droit devant elle, prêt à le saisir. Sauf qu'elle se figea sur place.

Devant elle se trouvait une femme qui la regardait, surprise, elle la vit sortir des griffes de ses bouts des doigts. Il est vrai que Harper était sous la forme d'une sorte de monstre, elle se tenait sur ses deux pattes arrières, grognant légèrement. Cherchant le chat du regard, mais elle ne voyait que cette rousse. Au même moment, le soleil commença son ascension prenant place de la pleine lune. Le coeur d'Harper s'accéléra et après quelques instants, elle se retrouva nue en forme humaine, face à la femme aux griffes.

- Tu es quoi toi ?

C'était la première chose qui lui était venue à l'esprit, elle ne pensait pas du tout à la menace que pourrait engendrer une personne qui connaît sa nature, non pour une fois, elle fut la victime de la curiosité.
WILDBIRD
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Dim 9 Nov - 22:31




   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

P
arfois, la côté « chat » prenait le dessus et Anhya aspirait à passer la majorité de la journée à dormir, lovée dans son lit, sous sa couette. Sauf que bien évidemment, les choses ne se passaient jamais ainsi. La jolie rouquine n’était pas seulement un chat, elle était aussi une jeune femme. Et la jeune femme avait un travail. Parfois, elle regrettait l’Université et ses horaires souples qui lui permettaient de faire une grâce matinée pour ensuite aller en cours l’après-midi. Mais elle était encore incertaine sur ce point. Si elle était venue en Amérique, c’était normalement pour y reprendre la vie qu’elle avait laissée en Angleterre, mais elle n’était pas prête. Elle manquait aussi probablement de motivation, mais elle ne comptait pas rester serveuse toute sa vie. Peut-être devrait-elle envisagée de commencer des cours par correspondance ? Après tout, plusieurs personnes avaient leur diplôme de cette façon, non ? Donc pourquoi est-ce qu’elle ne réussirait pas de cette manière ?

Le jour n’était pas encore levé quand Anhya dût émerger du lit pour se rendre au travail. Aujourd’hui, elle faisait l’ouverture du café où elle travaillait. Elle n’aimait pas spécialement cet horaire-là, mais elle n’était qu’employée et n’avait pas vraiment son mot à dire. Elle faisait avec les horaires qu’on lui donnait. Remarquez, ce n’était pas mieux de finir à des heures tardives car le ciel était sans aucun doute bien plus noir que le matin… Enfin bon. Après avoir pris une douche pour se réveiller, s’être habillée et avoir pris un petit déjeuné rapide, elle quitta l’appartement où elle vivait avec son oncle depuis plusieurs mois, maintenant. D’habitude, quand elle passait devant chez ses voisines, elle entendait toujours plein de bruits, mais à cette heure-ci, elles devaient surement dormir. Anhya était parfois stupéfaite de la façon dont elles tenaient le choc, la nuit, pour ne s’endormir qu’au petit matin ou très tard dans la nuit.

Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, la jolie rouquine marcha en direction du Queens. Elle aimait bien ce quartier. Elle le trouvait fascinant. Cependant, elle n’avait pas spécialement le temps de se consacrer à l’essence du Queens. Tout du moins, pour l’instant. Pour arriver jusqu’à son lieu de travail, Anhya passait à côté de la forêt. A cette heure-ci, on ne savait jamais sur qui on allait tomber. Du monde affirmait qu’il ne faisait pas bon passer par-là quand la nuit était encore là, mais elle n’avait pas le choix. Certes, on disait que tous les chemins menaient à Rome, mais elle n’allait pas s’embêter à faire tout le tour alors que le chemin le plus rapide était celui-là. De plus, elle était une Maï et était censée savoir se défendre. Tout du moins, assez pour ne pas passer à la casserole. Enfin, malgré tout ça, Anhya essayait de passer ce coin-là le plus rapidement possible, sans se mêler des bruits étranges qu’elle pouvait entendre.

Avançant tranquillement, une odeur étrange lui saisit le nez si bien qu’elle releva la tête et s’arrêta. Fronçant les sourcils, elle se mit à humer l’air. L’odeur était étrange, presque repoussante. Souhaitant continuer sa route, elle se rendit compte qu’au fur et à mesure qu’elle avançait, l’odeur était de plus en plus forte. Se retournant légèrement pour voir d’où cela pouvait provenir, elle ne comprenait pas. C’était la première fois qu’elle la sentait mais rien ne lui semblait étrange dans le paysage. Décidée à reprendre sa route, elle se figea sur place quand elle vit une espèce de loup sortir brusquement de la forêt et foncer droit sur elle. Instinctivement, son côté « chat » réagit et ses griffes sortirent aussitôt. Si Anhya avait été un véritable chat, elle aurait probablement feulé, mais comme être un Maï se résumait à n’avoir que des griffes animales, elle n’émit aucun son. Cependant, elle se plaça en position de défense, prête à accuser un coup qui ne vint pas…

L’étrange loup s’était arrêté juste devant elle. L’odeur que la jolie rouquine avait sentie provenait de cette étrange créature. Elle ne s’expliquait vraiment pas pourquoi elle se retrouvait face à une telle créature, ni pourquoi ses instincts félins étaient en ébullition. Tous ses instincts lui intimaient de fuir. Elle remarqua que la créature ne semblait pas s’intéresser à elle et petit à petit, Anhya sentit ses griffes se rétracter jusqu’à disparaître pour afficher des ongles normaux, des ongles d’humain. Même si la créature semblait chercher quelque chose, la jeune femme ne s’autorisait pas à bouger, craignant que cela n’attire l’intention de la bête sur elle et n’empire la situation. Progressivement, le soleil commença à se lever, chassant ainsi la noirceur de la nuit. Et aussi étrange que cela puisse paraître, la chose la plus hallucinante se déroula devant les yeux de la rouquine : la créature reprit forme humaine.

Elle ouvrit la bouche en un O quasi parfait tandis que la femme qui se trouvait face à elle lui pos une question. Anhya resta figée pendant plusieurs secondes sans savoir quoi répondre, sans même que son cerveau ne puisse analyser les paroles prononcées. Penchant la tête sur le côté, elle chercha à savoir ce qu’était cette femme qui n’était pas beaucoup plus humaine qu’elle. Mais elles étaient différentes. Très différentes.

- Et toi, t’es quoi ? finit-elle par répondre.

Elle ne pouvait pas détacher son regard de la jeune femme. Elle était étrange et surtout… Complètement nue ! Anhya reprit un peu de contenance et jeta un coup d’œil autour d’elles pour savoir si quelqu’un arrivait, mais heureusement, il n’y avait personne. Quel étrange spectacle elles offriraient… Se reprenant un peu, elle ajouta :

- Euh… Tu es… enfin, je veux dire… tu es toute nue… les gens vont se poser des questions…
WILDBIRD
 

_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Dim 7 Déc - 22:06



   
   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

E
n forme humaine, Harp était loin d'être une personne effrayante, surtout avec sa petite taille, son regard triste et son visage enfantin. Oui, à première vu, elle semblait être un petit bout de femme toute douce et innocente, il est vrai que ce n'était pas une crapule, mais de là à être un ange, il ne fallait pas exagérer. Par contre, quand elle prenait sa forme de loup, c'était toute autre chose. Déjà cela n'avait rien avoir avec les loups qu'on pouvait voir dans les zoo, non elle se retrouvait plus grande avec beaucoup moins de poils et faisait réellement déformer et comme pouvait souvent le dire la jeune femme, loin d'être gracieux. Etant peintre, elle avait l'habitude d'admirer la beauté et jamais, au grand jamais, elle irait s'inspirer des lycans pour faire une toile. Rien à voir avec l'acceptation de son statut, elle aimait être un loup-garou, mais il ne fallait pas se leurrer, si on était horrible, c'était ainsi, un bon bonnet, une écharpe et le tour était joué, bien sûr pour les humains, les lycans faisaient avec.

C'était un soir de pleines lunes, ce qui veut dire transformation. Harp avait décidé d'aller dans la forêt pour chasser de petits animaux et alors que la nuit était passée vite, Harp se trouvait à la lisière de la forêt, une odeur de chat la poussa à sortir de celle-ci pour aller se faire un petit festin de chat. Sauf qu'au lieu de se trouver devant un petit miaou, une jeune femme se retrouvait face à elle, une femme avec de longues griffes. Heureusement que la peintre savait se contrôler, car au lieu de manger du chat, elle aurait mangé de l'humaine. Observant les alentours, la lycanerecherchait toujours d'où venait l'odeur de chat, juste au moment où les premières lueurs de jour firent leurs apparitions, ce qui eut pour effet de rendre forme humaine à Harper.

Être en tenue d'Adam ne la gênait pas du tout, depuis le temps, c'était devenu une habitude et elle ne pouvait pas s'imaginer que cela pourrait gêner la rousse. Ne pensant pas du tout à la menace qui pourrait engendrer une personne qui connaîtrait sa nature, elle lui demanda directement ce qu'elle était. Elle se souvenait d'avoir vu de la longue griffe et ça ce n'était pas humain du tout. La jeune femme penchant sa tête et semblait être trop surprise pour répondre, pourtant sa question était simple et pas dure à comprendre. Même, elle qui avait quitté l'école à douze ans pourrait y répondre, enfin pour elle pas pour cette fille qui avait des griffes.

- Et toi, t’es quoi ?

- J'ai posé la question en première !

Ne quittant pas du regard la jeune femme, qui semblait faire de même. Harp était décidée à ne pas lui répondre, elle avait posé la question en première. Puis de toute façon qui n'avait jamais entendu parler des lycans, il y avait plein de films sur eux, d'accord ce n'était que du fantastique pour les humains normaux, mais quand même, un soir de pleines lunes, oser poser la question.

- Euh… Tu es… enfin, je veux dire… tu es toute nue… les gens vont se poser des questions…

Beaucoup auraient porté un coup d'oeil sur soi, après ce genre de phrase, mais Harp n'en fit rien. D'accord, elle était toute nue, mais cela n'avait rien d'étonnant après une transformation et puis, après elle n'était pas pudique pour un sou. Haussant les épaules, elle exclama :

- Tout le monde s'en fout. Tous occuper à vivre leur vie.

Dans les grandes villes, tout le monde était pressé, ne faisant pas gaffe au monde autour d'eux, à la beauté des lieux. Harp pouvait souvent l'observer quand elle était posée dans une rue à peindre. Puis, c'était la première à ne pas faire gaffe aux éléments futiles, si elle croisait une personne toute nue ou même morte par terre, elle continuerait son chemin sans se poser de questions.

- Si ça te gêne passe moi ton manteau, je serais couverte.

Ces vêtements étaient dans un sac dans la forêt, puis elle n'allait pas partir sans savoir à quoi elle avait à faire.

- Alors qu'est-ce que tu es ? Un chat ? Car tu sens le chat.
WILDBIRD
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Mar 30 Déc - 21:41




   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

J
amais auparavant Anhya n’avait rencontré d’autres créatures surnaturelles. Elle avait entendu parler d’autres espèces, mais elle n’avait jamais rien fréquenté d’autres que des Maï et des humains. Du coup, elle se retrouvait complètement prise au dépourvu face à cette jeune femme qui quelques secondes auparavant avait encore l’apparence d’un loup. Certes, ce n’était pas un loup à proprement parlé comme on pourrait en voir au zoo, mais ça y ressemblait. Un peu comme le professeur Lupin dans Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. C’était le seul exemple qui lui venait en tête et qui correspondait assez bien à ce qu’elle venait de voir. Mais elle était consciente de ne pas être dans un film d’Harry Potter. Les créatures surnaturelles étaient réelles, même si toutes n’existaient pas. Enfin, en tout cas, la jolie rouquine ne s’attendait pas à passer d’une créature effrayante à un petit bout de femme légèrement plus petite qu’elle. Anhya n’était pas déjà bien grande, elle se retrouvait face à une jeune femme encore plus petite qu’elle. Enfin, ce n’était pas l’important.

Instinctivement, la jeune femme avait sorti ses griffes en voyant ce loup arriver sur elle. Son instinct de chat s’était éveillé à l’arriver de cette créature canine. On pouvait comparer sa réaction à la réaction des chats quand ils voyaient arriver un chien. En tout cas, cela ne faisait aucun doute que c’était son odeur « féline » qui avait attiré l’autre demoiselle. Cette dernière semblait être intriguée par la nature d’Anhya et elle savait qu’elle ne pouvait pas répondre qu’elle n’était qu’une humaine car l’autre avait vu ses griffes. Aucun humain n’en possédait. Quand elle lui avait demandé ce qu’elle était, Anhya n’avait pas pu s’empêcher de lui retourner la question. L’une comme l’autre ignorait ce qu’était l’autre. Et pour ne rien oublié, il y avait aussi le fait que la demoiselle était complètement nue. Anhya était du genre pudique et même si la personne qu’elle avait en face d’elle était une femme, elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une certaine gêne. L’autre ne semblait pas le moins du monde gêné, à croire qu’elle avait l’habitude de se promener nue…

Elle l’avait prise au dépourvu en répliquant qu’elle avait posé la question la première, mais la jolie rouquine ne pouvait pas le nier. Mais c’était toujours assez délicat de révéler sa véritable nature à quelqu’un qui ne savait pas ce que vous étiez. Bien souvent, les gens se servaient de ça pour vous combattre. Même si son instinct était encore en alerte, Anhya avait l’impression qu’elle n’avait pas grand-chose à craindre de la nouvelle venue. Peut-être se trompait-elle ? Dans tous les cas, elle resterait vigilante. La jeune femme aux cheveux rouges était toujours nue et elle se sentait de plus en plus gênée. Surtout que, même s’il était encore très tôt, les gens n’allaient pas tarder à sortir pour aller travailler et ils se poseraient des questions en voyant une femme sans ses vêtements. N’en pouvant plus de garder le silence à ce propos, Anhya lui fit remarquer sa nudité avec beaucoup de gêne. Pudique un jour, pudique toujours, comme qui dirait !

Cependant, la réponse de la jeune femme lui fit écarquiller les yeux. Elle s’en fichait ?! Mais comment pouvait-elle s’en moquer ? Anhya aurait été la première à courir pour aller se cacher. Et puis, contrairement à ce que l’autre affirmait, elle était persuadée que même quand on était trop occupé, on remarquait une personne complètement démunie de ses vêtements. C’était le genre de chose qui ne passait pas du tout inaperçu. Et quand éventuellement on ne le voyait pas, d’autres personnes se chargeaient de le voir pour vous. Pour le coup, Anhya ne savait pas du tout quoi lui répondre. Elle n’allait pas la forcer à aller se rhabiller. Elles ne se connaissaient même pas. Et puis, elle pourrait très mal prendre sa demande. Fort heureusement pour elle, la jeune femme aux cheveux rouges lui demanda d’elle-même son manteau. La jolie rouquine se dépêcha de retirer son manteau pour le tendre à la jeune femme. Sous son manteau, elle portait un gros pull, du coup, elle n’aurait pas spécialement froid. Et puis, ce n’était pas encore l’hiver donc aucun risque qu’elle n’attrape un rhume.

- Et bien, en fait, je suis une maï, consentit Anhya à répondre. C’est… je suis mi-humaine, mi-chat, en effet. Mais… mais je suis plus humaine que chat, si… si jamais l’envie te prend de vouloir me manger…

Anhya se sentait tellement ridicule de dire ça. Et pourtant… Elle n’en pensait pas moins. Elle ne savait toujours pas à quoi elle avait affaire alors elle préférait rester méfiante.

- Et toi, du coup, qu’est-ce que tu es ? Un loup ? Un loup-garou ?

Elle ne voyait que ça étant donné l’apparence qu’elle possédait avant de redevenir humaine. La jolie rouquine n’y connaissait pas grand-chose niveau créature surnaturelle alors elle y allait plus à tâtons qu’autre chose. Se mordillant nerveusement la lèvre inférieure, elle attendit patiemment que la jeune femme aux cheveux rouge lui réponde. Enfin, patiemment était un bien grand mot car la jolie rouquine continua :

- Je m’appelle Anhya, et toi ? Comment t’appelles-tu ?
WILDBIRD
 

_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I'ma break these chains, ran through the rain. Never looked back, never quit, worked through the pain. This blood in my veins run cold when I hate Give enough to keep sane but I never lose hope. This is my time now, no time for tears to celebrate




Célébrité : Kathryn Prescott


Messages : 20


Date d'inscription : 28/08/2014




MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Jeu 8 Jan - 15:57



   
   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

L
e jeune loup-garou ne stressait pas du tout d'être face à l'inconnu, non cela serait plutôt l'inverse, pour une fois, elle était curieuse de savoir à quelle créature était la jeune rousse. Ce n'était pas donné à tout le monde de croiser quelqu'un qui pouvait sortir des griffes de ses doigts. Bon, comme voir un gros loup tout moche reprendre forme humaine, mais pour Harper, cela était tout à fait normal, après tout, elle avait passé les premières années de sa vie dans une meute et voir des personnes se transformer était habituel. Donc oui, elle ne pouvait pas s'imaginer que la femme-chat pouvait se poser exactement les mêmes questions qu'elles.

D'ailleurs, au lieu de se répondre mutuellement, le début fut vite lancé sur sa tenue d'Adam, pour elle, il n'y avait rien de gênant, mais ce n'était pas le cas pour la jeune femme. Qui pouvait bien être interpellé par la nature ? On naissait nu, il était naturel d'être nu dans la vie de tous les jours, oui Harp aurait très bien pu vivre dans un camp de nudistes, dévoiler son corps n'avait rien d'extraordinaire pour elle, d'ailleurs la preuve qu'elle avait raison de penser ainsi, car même en loup-garou, elle était nue. Si vous voyiez un de son espèce porter des vêtements, là, il faudrait s'inquiéter. Finalement, elle lui demanda de lui passer son manteau, s'il fallait qu'elle se couvre pour obtenir des réponses, elle le ferait. La réaction de la jeune femme fut immédiate, elle retira son manteau pour lui passer. Lucia le prit dans ses mains et l'enfila, tandis que mademoiselle pudique répondit enfin à sa question.

Et bien, en fait, je suis une maï. C’est… je suis mi-humaine, mi-chat, en effet. Mais… mais je suis plus humaine que chat, si… si jamais l’envie te prend de vouloir me manger…

Alors qu'elle venait tout juste de fermer le manteau pour bien cacher sa nudité, comme le souhaitait la Maï. La jeune femme arqua un sourcil à la mention du mot mangé. Jamais, il ne lui serait venu l'idée de manger un humain, était-ce insultant que celle-ci le pense ? Peut-être, mais Harp s'en fichait, elle préférait réfléchir à ce que lui avait dit la créature juste avant. Jamais, elle n'avait entendu des Maï, ni même de créatures associées au chat.

- Et toi, du coup, qu’est-ce que tu es ? Un loup ? Un loup-garou ?

Même si Lucia avait pu répondre de suite, une question s'imposa à son esprit, il y avait-il une différence entre un loup et un loup-garou ? Bon hormis l'animal qui restait toujours loup, et l'humain qui devenait l'animal, et encore, comme elle le disait souvent, elle ne ressemblait en rien au loup dans les zoos. Oui, en fait, elle se demandait si c'était une question piège comme celle que faisait sa prof de primaire, elle avait toujours détesté ce genre d'interrogation, c'était bien pour ça que quitter l'école à 12 ans ne l'avait jamais gêné.

- Oui, je suis un loup-garou de naissance.

Il était important pour elle de spécifier qu'elle était née ainsi, et non avait subi sa transformation à cause d'une morsure. Son côté humain et louve étaient en symbiose, et l'une ne s'imposait pas à l'autre, ce n'était pas une malédiction comme pourrait le penser certain qui a été mordu.

Je m’appelle Anhya, et toi ? Comment t’appelles-tu ?

Elle mit les mains dans les poches, comme-si le manteau était le sien, il n'y avait pas plus à l'aise que Lucia voyait la situation dans laquelle elles se trouvaient toutes les deux.

- Harper, mais tu peux m'appeler Harp.

Bien sûr, elle ne donnait pas son véritable prénom, cela faisait bien longtemps qu'elle ne se servait plus du nom de Lucia. Harper était son deuxième prénom, le nom de sa nouvelle vie et il arrivait souvent, surtout dans une ville comme New-Yor, les gens utilisent des pseudonymes, surtout chez les artistes.

- Tu sais, je ne mange pas d'humain. Tu as de la chance d'être tombé sur moi, certain t'aurait croqué comme une pomme bien rouge.

Elle pensait que ses paroles étaient gentilles, cela n'avait jamais été naturel chez elle de penser aux autres, alors il ne fallait pas en demander plus, puis finalement, elle demanda :

- Et tu as quoi comme pouvoir ? Hormis tes griffes.
WILDBIRD
 

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Célébrité : Holland Roden


Statut : Célibataire



Messages : 68


Date d'inscription : 08/04/2014




MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya Lun 19 Jan - 14:08




   Anhya & Harp
   Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?

L
a surprise était encore là et elle avait un peu de mal à passer. Anhya n’ignorait pas qu’il y avait d’autres créatures surnaturelles, mais c’était la première fois qu’elle avait affaire à une telle créature. En fait, hormis les maï, elle n’avait côtoyé aucune autre créature. Du coup, ça lui faisait bizarre de se trouver devant une autre espèce. Surtout qu’elle ne savait pas à quoi s’attendre avec celle-là. Elle avait une odeur assez étrange, un peu comme une odeur hostile. Et pourtant, elle ne lui semblait pas spécialement dangereuse. Du coup, la jolie rouquine ne savait pas du tout sur quel pied danser. Enfin, une chose était certaine, l’une comme l’autre ne savait pas à qui elles avaient affaires. Elles étaient dans l’ignorance totale, même si Anhya avait un léger doute quant à l’espèce de la jeune femme.

Une fois la nudité de cette dernière réglée grâce au manteau de la femme-chat, la jolie rouquine put se concentrer un peu plus sur la situation et lui révéler ce qu’elle était. En temps normal, elle évitait de dire aux autres ce qu’elle était, mais entre créature, pourquoi y aurait-il des problèmes ? C’était surtout aux yeux des humains qu’Anhya ne souhaitait pas dire ce qu’elle était. Elle avait eu affaire à une chasseuse la dernière fois et elle ne souhaitait pas renouveler l’expérience de si tôt. En fait, jamais ! Se souvenant de l’apparence de la jeune femme dont elle ignorait toujours le nom, la jolie rouquine préféra quand même préciser qu’elle était plus humaine que chat quelque fois que l’espèce de canidé souhaite la manger. Puis, elle lui demanda ce qu’elle était, même si elle supposait déjà la réponse. Une confirmation était quand même de mise.

La jeune inconnue lui confirma sa supposition. Par contre, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi elle précisait « de naissance ». Etait-ce important dans la lignée des loups-garous ? Elle n’en savait rien. Chez les maï, c’était obligatoirement de naissance. Les maï ne pouvaient pas transformer quelqu’un en le mordant.

- Y a-t-il une différence entre les mordus et ceux de naissance ? demanda Anhya.

Elle espérait qu’en posant cette question, elle n’énerverait pas la jeune femme. Bon, la jolie rouquine avait une excuse : elle n’y connaissait rien aux autres créatures surnaturelles donc elle ne pouvait pas savoir. Etre ignorant était mieux que de faire semblant de savoir parce que ceux qui faisaient semblant de savoir avaient tendance à dire des conneries énormes et surtout de croire dur comme fer à ce qu’ils racontaient. Après quelques instants, Anhya osa enfin demander à la jeune femme son identité tout en se présentant au passage. Enfin l’inconnue avait un prénom : Harper. Elle hocha la tête quand celle-ci l’autorisa à l’appeler par son surnom. Néanmoins, le pouvait-elle ? Elles ne se connaissaient pas vraiment, après tout. Mais elle l’y avait autorisé donc…

- Ravie de te rencontrer, fit-elle.

Anhya écarquilla les yeux face à la révélation d’Harper. Les loups-garous mangeaient les humains ?! Quelque part, c’était logique… Elle replaça une mèche de cheveux orangés derrière son oreille. Elle releva la tête quand Harper lui demanda quels autres pouvoirs possédaient la maï.

- Et bien, j’ai neuf vies. Mes réflexes sont plus accrus, je vois dans la nuit, mes sens sont développés, j’ai des griffes, comme tu as pu le voir, et parfois, je peux ressentir ce que les autres ressentent. Ca s’appelle de l’empathie. Et… si on embrasse quelqu’un qui n’est pas de notre espèce on peut le tuer…

A cette évocation, Anhya baissa honteusement la tête. C’était le point le plus gênant de son espèce. Les maï ne pouvaient pas embrasser quelqu’un qu’ils aimaient sauf si c’était un maï. Tout comme la reproduction. Ils ne pouvaient pas avoir d’enfant avec d’autres personnes que ceux de leur espèce. Etre maï avait permis à la jolie rouquine de ne plus se casser la figure à chaque fois qu’elle se prenait les pieds dans quelques choses, mais être devenue ainsi, avait aussi fait qu’elle n’avait pas pu être avec le garçon qui faisait encore battre son cœur plusieurs mois plus tôt. D’ailleurs, celui-ci l’avait malheureusement payé de sa vie en l’embrassant. Ne souhaitant pas retomber dans la mélancolie, elle secoua la tête pour chasser ces mauvaises pensées de son esprit et reporta son attention sur Harper.

- Et toi ? Tu ne peux que te transformer en loup ?
WILDBIRD
 

_________________

Anhya Whitney Jones
« Once Upon A Dream »
I know you, I walked with you once upon a dream. I know you, the gleam in your eyes is so familiar a gleam. I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you I know what you'll do you'll love me at once the way you did. Once upon a dream. Once upon a time I dreamed we'd be together in love forever. Once upon a night I was for a never a never ending.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya

Revenir en haut Aller en bas

Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? Feat Anhya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Dylan O'Brien || Loup y es-tu ? Que fais-tu ?
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Nom d'un loup mal léché! Pouquoi tu me fais ça? PV Jeremy Otto-Terminé?
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Queens :: les rues-