Bienvenue sur Moonlight Rises !
N'hésitez pas à participer à l'évènement d'horreur !
FORUM DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 16 ANS
Merci de privilégier les loups-garous, vampires et chasseurs pour avancer le contexte actuel !
De nombreux Postes Vacants & Scénarios sont très attendus !

Partagez| .

En famille, tout se sait mais rien ne se dit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: En famille, tout se sait mais rien ne se dit. Dim 25 Mai - 19:26

En famille, tout se sait mais rien ne se dit.
NESSA WILLIAMS & ALASKA WILLIAMS

« Mon cœur jusqu’à présent a-il-aimé ?
Jurez que non, mes yeux,
Car jamais avant cette nuit je n’avais vu la vraie beauté. 
»

« Monsieur Stravinski, il est temps pour vous de partir ! »

« Quelle est cette lumière à la fenêtre de la boutique ? »

« Monsieur Stravinski, ne me forcez pas à le répéter deux fois...  »

« Et... »

Il est partit tout seul. Déçue d'avoir du lui lancer le DVD de Titanic dessus – c'était le premier qui m'était passé sous la main – je devais néanmoins me résoudre à faire quelque chose pour qu'il s'en aille. Ce type était un psychopathe. Le pire de sa maison de retraite sans doutes ! Mais il ne semblait pas comprendre qu'il devait partir. Il était juste en état de choc, car le DVD avait touché son visage et qu'il se plaignait désormais d'avoir mal. Blablabla. Bon, je ne voulais pas en arriver là, mais puisque j'y étais obligée...

« Vous avez cinq secondes pour sortir. »

«  Mais... »

« Cinq. »

Attrapant le sabre laser de Dark Vador qui se trouvait sous la caisse et le pointant vers lui, je continuais mon compte à rebours jusqu'à ce qu'il décampe de la boutique. Il gobait n'importe quoi, et croyait que tout ce qui se déroulait dans les films était réel... par conséquent, après avoir vu Star Wars, il ne semblait pas avoir fait une éloge du côté obscur de la force. Tant mieux, c'est pour cette raison que j'avais gardé le sabre rouge sous la caisse... enfin, je doutais que mes méthodes peu orthodoxes plairaient à mon patron ou à la police si un jour elle me voyait recommencer à faire du lancé de films sur les clients. De toutes façons, c'était l'heure de fermer, alors j'allais attendre que le vieillard soit déjà loin puis je sortirai avec ma bombe au poivre prête à l'emploi dans la poche de ma veste. Parano ? Non, juste prudente. Les fous sont partout. Et les créatures magiques le sont également. Je ne connais personne qui ne ressente la moindre gêne si sa vue se fait atteindre par une bombe au poivre, alors bon. Ceci étant dit, je fermais rapidement la caisse et la boutique, enfilant ma veste et attrapant mon sac avant de partir. Pas de petit vieux à l'horizon, j'étais donc tranquille pendant encore quelques temps ! Au bout d'une dizaine de minutes de marche, j'entendis le bruit des flash d'appareils photos. Quelqu'un était en train de se faire aveugler par des paparazzis visiblement... en me rapprochant et en poussant quelques uns de ces fous furieux, je vis alors ce qui les intéressait tant.

« Nessa ! »

Accourant vers elle aussi vite que possible et sans trébucher sur quelqu'un – car oui, il y avait trop de bousculade pour que personne ne soit actuellement en train de se faire marcher dessus... - j'agrippais le bras de la jeune femme avant de l'embarquer avec moi en courant, plus loin. Bon, le problème, c'était de savoir comment semer ces sales types.

« Tu as une astuce pour te débarrasser d'eux d'habitude ? »

« Bien entendu, l'Amérique avait été découverte avant Colomb, mais le secret avait été bien gardé. » ► OSCAR WILDE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: En famille, tout se sait mais rien ne se dit. Mar 27 Mai - 19:06

Alaska & Nessa ✻ EN FAMILLE, TOUT SE SAIT MAIS RIEN NE SE DIT.
Ses élèves étaient de vrai diable, elle avait eu le droit à une punaise sur sa chaise, à la mythique éponge pleine de craie sur la tête, et les chuchotements des filles sur sa tenue la mettaient mal à l'aise. Elle faisait cours à des diables des plus petits au plus grand, un de ses élèves avait eu un coup de coeur pour elle et l'harcelé de lettre et de cadeaux, franchement elle en avait réellement assez.

«-Then, tell me how it is to spend yours a day? In English please. »

Ce matin elle avait reçu le dernier closer, et magique elle était en couverture en tant que nouveau mannequin à la mode, pourtant Nessa n'aimait pas particulièrement s'afficher, surtout avec cette maladie et sa nature qui lui coller à la peau.

La pause du midi était juste ce qui lui fallait pour reprendre un peu contenance, elle avait viré aux pivoines quand un de ses élèves lui demander ce qu'elle regarder. Elle avait eu une hallucination pour la première fois depuis plusieurs mois, évidemment elle avait cru ça vrai et quand d'autres élèves l'avaient insulté, elle avait entendu les voix dans sa tête lui disant de les tuer, elle en avait peur mais elle se rendait compte aussi que ce n'était pas réel.

Quelques heures après elle se retrouvaient ensevelies sous le crépitement des flashs des appareils photo, elle en avait mal aux yeux pour certains, d'autres plus discrets étaient dans un coin et la photographier de manière totalement perverse, elle avait l'impression d'être une attraction et elle devait se contrôler un maximum pour ne pas se transformer et tous les déchiqueter.
Une voix l'avait rapidement ramené sur terre, c'était une voix féminine, la voix de sa petite-cousine, sa chère blonde qu'elle n'avait pas vue depuis un moment, s'était cocasse.

Alaska l'avait attrapé par la poignée et l'avais traîné avec elle, en talon la brune avait un peu de mal mais elle y arrivais alors pourquoi pas.

« Tu as une astuce pour te débarrasser d'eux d'habitude ?
- Pas vraiment, j'attend qu'ils se lassent, c'est la solution la plus efficace selon moi.»
Certains étaient tenaces et les suivaient en voiture, la brune était exaspérée, pourquoi était-il si collant hm ?
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: En famille, tout se sait mais rien ne se dit. Jeu 5 Juin - 20:00

En famille, tout se sait mais rien ne se dit.
NESSA WILLIAMS & ALASKA WILLIAMS

Voilà qui allait bien nous avancer. Comme si les paparazzis se lassaient ! Un paparazzi n'est pas un être humain normalement constitué. Il s'agit là d'une espèce qui se reproduit à la vitesse de la lumière des flash que faisaient leurs énormes appareils photos aux multiples objectifs. Le but de ces objectifs était-il de voir le moindre poil se trouvant sur le corps des gens ? De voir la composition de l’œil de ceux que les flash... flashent ? C'était complètement stupide, et aussi très flippant. La solution était sans doutes qu'ils soient attirés par quelqu'un ou par quelque chose d'autre, pour qu'ils se détournent de nous. Moi j'étais insignifiante pour eux, ils ne savaient pas qui j'étais. Par conséquent, je pouvais bien faire diversion en faisant... non, mauvaise idée. Après c'était moi qui les auraient à la trace.

Le problème, beaucoup plus important à mes yeux cependant, c'était qu'en allant « sauver » Nessa de la foule de photographes, je m'étais retrouvée au milieu de beaucoup trop de personnes. Non seulement je ne supportais pas les endroits confinés, mais en plus cet effet d'espace confiné était provoqué par la masse de gens présents. Ne supportant pas la situation, je tirais un peu sèchement Nessa avec moi en accélérant la cadence pour trouver un endroit où aller pour les semer. Ce n'était pas de sa faute après tout s'ils la suivait, mais mes membres commençaient à être tendus et les battements de mon cœur s'accéléraient à cause de ma peur. J'avais l'impression d'avoir du mal à respirer, et je n'aimais pas du tout ça.
« Bon, si on veut s'en débarrasser il faut qu'on fasse une alerte à la bombe ou quoi ?» Peut-être que c'était ça l'idée ? Quoi que... on était quand même aux Etats-Unis. C'était mal vu et ça m'aurait donnée l'air d'une grosse terroriste ennemie au territoire américain.

De plus, on ne rigole pas avec ce genre de choses. Ce n'était que des individus, comme vous et moi. Il y avait toujours moyen de les faire déguerpir. En tous cas, je n'allais pas me mettre en danger pour les fuir, j'étais déjà en train de me mettre dans un sale état, pas besoin d'en rajouter une couche... et en plus, si on tentait quelque chose de plus ou moins grave... on serait immortalisées par les flash de ces fous. Donc la bombe au poivre, donner quelques coups de poings, les piqûres à la verveine ou bien encore le lancer d'affaires personnelles était interdit.
« Bon sinon, comment tu sais lorsqu'ils se sont lassés ? Ils commencent à jouer avec mes nerfs pour ma part, et je préfère éviter de faire quelque chose de stupide pour les semer donc si tu as une autre solution, je suis preneuse... »

« Bien entendu, l'Amérique avait été découverte avant Colomb, mais le secret avait été bien gardé. » ► OSCAR WILDE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité



MessageSujet: Re: En famille, tout se sait mais rien ne se dit. Jeu 12 Juin - 17:27

Nessa ∞ Alaska
Toute son existence avait été ponctuée de quelque note de tristesse et pour le moment elle vivait la face la plus dur de sa vie, son envie de se transformer était réellement forte, son coeur battait de plus en plus vite et ses yeux commencer à se changer en deux orbes étrangement bleus, il fallait qu'elle se calme, elle ne voulait pas blesser Alaska, c'était la dernière chose qu'elle souhaite, sa cousine un peu sa soeur, sa meilleure amie également.
Elle avait vite abandonné l'idée de fuir sans rien dire, mais ce transformé devant Alaska lui faisait courir un risque, autant pour elle que pour Nessa. Trop tard, elle allait exploser il fallait faire quelque chose urgemment mais arriverait-elle à se contrôler ? Sa maladie refessait surface et ça l'effrayer tout particulièrement, une voix lui crier de les tuer que ce n'était pas grave mais l'autre qu'elle aurait des soucis et qu'Alaska aussi.

Courir, se réfugier dans un café . Elle ne savait pas ! Elle jouerait la carte de la tristesse après tout le monde la défendrait s'ils étaient au courant qu'elle avait pleuré. Bien, elle ne dit rien et laissa Alaska à un endroit bien défini, mais au dernier moment son corps refusa de bouger et surtout elle se transforma bien sûr elle avait eu la présence d'esprit d'être allée dans un allée assez sombre pour que personne ne pose de questions.
À présent elle était incapable de se contrôler, alors quel fût sa surprise quand elle reprit ses esprits dans cette même ruelle nue et tâchée de sang ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: En famille, tout se sait mais rien ne se dit.

Revenir en haut Aller en bas

En famille, tout se sait mais rien ne se dit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» En famille, tout se sait mais rien ne se dit. [pv Urien :3]
» "Je suis tout en nage mais nager je ne sais paaaas !" ♪
» Explication au QG [Terroriste]
» Un repas de famille ~ [ Daniel & Matthew ]
» je peux pas plaire a tout le monde, mais quand je vois a qui je ne plaid pas, ça ne me dérange pas ! - KALISTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Rises ::  :: Brooklyn :: Les rues-